Sans climat ni environnement, pas de retraite au point !

On est mal-en-point.

Un constat s’impose ; dans les zones de turbulence qui agitent le pays, on ne nous dit pas tout ; en particulier, il n’est jamais évoqué le feed-back environnemental qui résulte de la politique générale suivie par les adeptes de la croissance à tout prix ; comme toujours, on ne tient jamais compte du «Tout» ; on veut solutionner les problèmes

point par point.

C’est la querelle des Anciens et des Modernes actualisée.

+ D’un côté, les Anciens se basent sur la croyance que la croissance éternelle est possible et incontournable ; il est primordial de consommer de plus en plus, de fabriquer et vendre de plus en plus, de faire des économies au niveau de l’Etat en diminuant les charges sociales, le nombre des agents du service public….

Ils n’ont pas compris qu’à la différence des autres pays européens, unis chacun dans une même culture spécifique du fait de leur place en Europe, l’histoire de la France, terre d’aboutissement de nombreuses migrations, s’est faite, de par sa situation géographique, grâce à un Etat fort qui a réuni et uni des cultures du Nord, de l’Est, du Sud, de l’Ouest. (Hervé Le Bras dans C politique). Cette particularité est inscrite dans nos gènes ; c’est un non-sens de vouloir supprimer ce particularisme, ce besoin de centralisme, de collectif, de service public dans tout le territoire. Les grévistes sont dans cet état d’esprit :

«C’est aussi pour les autres qu’on se bat.»

Incompréhensible pour l’individualisme ambiant ! On paye le fruit de cet éclatement : régions, privatisations, affaiblissement de l’état, éclatement des grandes entreprises comme la SNCF… Des siècles d’efforts, de souffrances, de morts, de courage, de ruse aussi, anéantis, car nos gouvernants se sont engagés à «copier des pays différents de nous».

L’équilibre financier, la dette ? De grâce, ce leitmotiv lancinant ne tient pas ; ce n’est pas l’argent qui manque (France,7éme pays mondial, dans le classement des P.I.B, des pays les plus riches du monde), c’est son inégale répartition politique car des économies énormes sont possibles si on applique une autre gouvernance : bien moins de consommation individuelle inutile ou dangereuse (pouvoir d’achat augmenté donc), et de dépenses collectives publiques et privées : nucléaire, entreprises du CAC 40, LGV, dépenses de prestige…, métiers parasites ou dangereux du privé (publicité, experts! sondeurs, métiers à la con, surveillants des surveillants qui surveillent !, managérat …), «Les régimes spéciaux» ne manquent pas comme les évasions fiscales légales ou illégales, les «oublis» tolérés !!!

Pour le réaliser, on utilise en ce moment, un langage flou, lénifiant, souvent contradictoire, une cacophonie, pour faire payer les modestes et les pauvres ; on veut réduire les pensions de retraite en allongeant la période d’activité potentielle théorique.

Le cri d’alarme de la Cour des comptes sur le chômage des…

https://www.challenges.fr › emploi › le-cri-d-alarme-de-la-cour-des-comptes…

Un grand nombre de citoyens entrent en résistance en n’acceptant pas de travailler plus longtemps car ils savent bien qu’après 50 à 55 ans la santé se dégrade, un senior sur deux environ est sans travail ; le montant de la retraite sera, avec ce nouveau calcul, très inférieur à celui de maintenant ; or, il faut acheter plus ! Illogique, non ? Un cultivateur demandait que le montant minimum de la la retraite universelle soit indexée au tarif  d’un Ehpad décent.

En fait, dans les mouvements actuels, la retraite et l’âge pivot sont des détails ; c’est une cristallisation de colères anciennes, étendues et profondes, la pénibilité générale à tous les niveaux, le manque de confiance d’un Président qui dit tout et son contraire.

L’hyper-consommation, l’hyper-production, l’hyper-alimentation, l’hyper-gaspillage, l’hyper-pollution, l’hyper-transport…, c’est l’explosion du réchauffement climatique, de la misère, des violences, de la guerre…, la mise en danger de l’humanité car…

+ D’un autre côté, les Modernes s’appuient sur la rigueur scientifique. Les différents rapports du Giec se confirment tous dans leur orientation; le dernier, de septembre 2019 ; est alarmant. Ce gouvernement, comme les précédents, n’est pas concerné, agacé même, la cop 25 a été un nouveau fiasco…

rapport du giec – Citoyens pour le climat

https://citoyenspourleclimat.org › 2019/03 › ResumeGIEC-CPLC-web

«Les conséquences d’un réchauffement de 1,5°C sont déjà dramatiques, celles d’un réchauffement de 2°C sont bien pires.

++Chaque demi degré amplifie la chute de la biodiversité, la montée et l’acidification des océans, leur perte d’oxygène..

++Les volumes de pêche seront réduits de 1,5 million de tonnes par an à +1,5°C, de 3 millions de tonnes par an à +2°C.

++Sous l’effet du réchauffement, les rendements des cultures de maïs, de blé ou de riz vont se réduire, même en Europe. Des milliers d’ha de culture, en France, ont été incendiés cet été, les inondations, les orages de grêle en détruisent d’autres…

++L’accès à l’eau est aussi problématique. +2°C, c’est potentiellement deux fois plus de personnes sujettes à des pénuries qu’à +1,5°C (grosses variabilités selon les régions). La France et l’Europe ne sont pas en reste. Le risque d’inondations par exemple est plus important à +2°C qu’à +1,5°C. En 2016, d’après l’INSEE, près de un million de français vivaient en zone inondable.

++Le réchauffement aura des impacts directs sur la santé humaine :
• augmentation de la mortalité liée aux vagues de chaleur (on attribue en France 15 000 décès à la canicule de 2003), ainsi que des maladies portées par les moustiques : malaria,dengue.
• augmentation des impacts indirects : famines(disparition des pollinisateurs), accès à l’eau, déplacements de populations, multiplication, mutations de souches bactériennes nouvelles… virus des animaux, des plantes…

Et nos adeptes de la croissance économique s’imaginent que la longévité va continuer à augmenter !

Chaque avion qui décolle, véhicule motorisé qui circule, engrais chimique mis dans le sol, plastique utilisé, surconsommation alimentaire, épuisement des ressources, espèce qui disparaît, polluant largement distribué, ordinateur, tablette ou smartphone allumé ou pas…, marque des points dans la pollution, la libération des GES et le développement de nombreuses maladies: cancers, cardio-pulmonaires, diabète, obésité, féminisation, troubles de la reproduction…, qui impactent de plus en plus la société et la vie humaine. L’espérance de vie en bonne santé est déjà en baisse, le reste suivra.

D’un côté le gouvernement légifère, contre une majorité de citoyens, sur l’âge du début de la retraite qui devrait se faire de plus en plus tard,

D’un autre, il favorise, en refusant de prendre en compte les effets de cette non- politique de transition écologique, avec l’accord tacite d‘une majorité des citoyens ignorants ou fatalistes, la fin de plus en plus anticipée de la retraite biologique.

S’engager à appliquer la retraite en 2039 pour ceux nés en 1975, comme cela a été dit un moment, c’est prendre le risque d’être rattrapés par un environnement létal donc une retraite éternelle anticipée!

«A contre courant TOUTE» disait le capitaine Haddock !

Des millions de jeunes dans le monde ne sont pas dupes ainsi que des adultes responsables et soucieux de l’avenir de leur descendance et de l’espèce humaine ; les dirigeants et bien des citoyens entendent et sont sensibles mais surpris de se voir ainsi contestés par des enfants. Le sourire de la hiérarchie formatée en dit long sur la volonté de conserver le pouvoir de ceux qui savent ce qui est bon pour…

pour qui au fait ?

Signé Georges Vallet

crédits photos:https://www.agoravox.fr › article › la-simplicite-volontaire-une-162864

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

3 commentaires

  • « L’eau a a envahi en partie la centrale du Blayais » Sud Ouest.

    Entre chaleur et inondations la production d’électricité nucléaire se complique; d’un côté des centrales sont mises à l’arrêt quand l’eau de refroidissement est trop élevée, ce qui va se produire de plus en plus souvent, d’un autre, comme ce 27 décembre 1999,à la centrale du Blayais, les enrochements sont balayés, les sous-sols sont noyés sous deux mètres d’eau, une femme de ménage se fracture la jambe…. Une erreur de conception(une de plus) est reconnue, la digue de protection n’était pas assez haute et il peut y avoir bien pire dans l’avenir!

    « L’énergie nucléaire est la seule source d’énergie sûre donnant une électricité bon marché par tous les temps, pas comme les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques » qu’ils disaient!!!

    Avec l’énergie nucléaire, comme la sécurité, la retraite n’est pas garantie!

  • Je suis d’accord avec l’idée de lutter contre la surconsommation et le gaspillage mais il y a, avant toute chose, la question sociale à résoudre. Il faut plus de justice et une mise en relation des progrès des sciences et des techniques avec la réalité : c’est pourquoi on ne peut pas sérieusement obliger les gens à travailler plus longtemps. La lutte pour une écologie du quotidien doit s’appuyer sur une plus grande justice alors que notre pays dérive vers une monopolisation toujours plus grande de l’essentiel de ses richesses par une minorité réduite.
    On demande toujours plus aux plus fragiles et on voudrait leur faire payer le coût de cette transition écologique nécessaire. Ca n’est pas raisonnable. L’effort est injustement partagé et tant qu’on n’aura pas redressé cette courbe on n’arrivera à rien. La lutte pour la défense de l’environnement ne sera possible que dans une perspective d’équité en s’appuyant sur des arguments indiscutables.
    Ce n’est pas le cas en ce moment et ce gouvernement maladroit, violent et obsédé par des calculs politiciens n’aide pas à ce que la France aborde ces changements dans la sérénité. Son entêtement sectaire mine les perspectives de consensus sur l’essentiel et, pour commencer, à cause de son intransigeance, de nombreuses familles seront séparés pour noël.
    C’est triste. Sans précédent sous la Vème République.

    En prime cette phrase de Georges Bernanos : « Une pensée qui n’agit pas n’est pas grand chose, et une action qui ne pense pas, ce n’est rien ».

    • « On demande toujours plus aux plus fragiles et on voudrait leur faire payer le coût de cette transition écologique »

      La France est le pays au monde où il y a le plus d’assistés et où la redistribution est la plus importante. Votre affirmation est contredite par tous les chiffres.

      « et, pour commencer, à cause de son intransigeance, de nombreuses familles seront séparés pour noël.
      C’est triste. Sans précédent sous la Vème République. »

      Alors là c’est Pierre Vidal Martinez qui parle !

      La réforme de la retraite était dans le programme de LREM et que je sache ils ont été élus largement. Ce sont eux qui font les lois et c’est cela la démocratie. C’est pas un extrême minorité qui décide.
      Les syndicats d’extrême gauche ne veulent pas l’application de la démocratie, ça les regarde, mais il ne faut pas se tromper de coupable ! Les responsables de ce problème sont une minorité de privilégiés, qui ne sont même pas concernés par cette affaire. Rappelons qu’hier il y avait 9,5 % de grévistes à la SNCF !
      Avec 9,5 % de grévistes on fait chier tout le monde !
      Mais cela ne durera pas il faudra que la France fasse comme dans les autres pays. Le droit de grève y est limité partout pour certaines professions dont les cheminots : Allemagne, Italie, Espagne, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *