Pau, zones 30

4.5
(26)

L’instauration de zones 30 à Pau part d’une louable préoccupation. En effet tant sur le plan sécuritaire qu’écologique cette mesure est censée produire des effets. Mais qu’en sera-t-il du comportement des automobilistes ?

Entre le 28 octobre 2019, date du début des travaux, et la fin du mois de février 2020 plusieurs zones du centre de la ville de Pau seront aménagées pour limiter la vitesse à 30 km/h. De nombreux avantages évidents tels que la réduction du nombre des accidents et de leur gravité, la réduction de la pollution, tant par l’émission de gaz carbonique que des nuisances sonores, sont attendus. Le partage de l’espace entre les usagers de la voie publique, une meilleure cohabitation entre les piétons, les cycles et les véhicules automobiles se fera certainement sentir. A ce propos du partage de la chaussée, les cycles pourront circuler dans les deux sens.

D’ailleurs il est possible de citer avec succès l’expérience de nombreuses villes telles que Bordeaux, Lorient, Dinan et tant d’autres. Des bilans ont été dressés et se révèlent positifs. Mais tous insistent sur une période d’adaptation qui est nécessaire pour que les usagers se plient à une nouvelle contrainte. Le Français est ainsi fait qu’il faut également prendre en compte son degré d’acceptabilité. Circuler à 50 km/h dans une agglomération n’est en réalité pas exagérément contraignant, cette vitesse est d’une part habituelle et également ne donne pas ce sentiment de lenteur ressenti par une vitesse à 30 km/h. A Pau des observations font ressortir le peu d’empressement des automobilistes à respecter cette nouvelle limitation de la vitesse.

L’exemple de la ville de Bègles est à ce sujet très évocateur d’une difficulté qui a conduit les responsables de la ville à renoncer à cette expérience. En effet, la municipalité avait décidé de limiter la vitesse à 30 km./h sur l’intégralité du territoire de la ville. Une mesure qui, débutée le 8 juillet 2019, a dû être abandonnée trois mois plus tard, fin septembre 2019. La cause évoquée est à considérer telle qu’elle est livrée. Durant cet espace de temps 1200 contraventions pour excès de vitesse avaient été établies. La faute à une agent de police, de la police municipale vraisemblablement, considérée comme un peu trop zélée. Un tollé de la part des habitants qui sont vus surtout comme des électeurs a été entendu par le maire lequel est revenu sur sa décision.

Qu’en sera-t-il à Pau où les automobilistes, les piétons et les cyclistes ne brillent pas par un esprit de discipline très marqué ? L’expérience nous le dira. En réalité le choix se fera entre deux options : Ou bien prendre des mesures répressives strictes dans l’espoir que la limitation soit parfaitement respectée ou bien voir les choses avec une certaine bonhomie et une grande indulgence. Seule la seconde attitude permettra de dresser, le moment venu, un bilan positif. Déjà certaines observations font ressortir que la mesure n’est pas acceptée par tous.

Pau, le 23 décembre 2019

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de note : 26

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • A Pau des observations font ressortir le peu d’empressement des automobilistes à respecter cette nouvelle limitation de la vitesse.

    J’ espère que les partisans de la répression routière, qui ont pignon sur rue sur ce blog, interviendront efficacement auprès de Mr Bayrou pour que cette mesure soit scrupuleusement respectée. Sans quoi cela ne sera qu’ un coup d’ épée propagandiste dans l’ eau, avec utilisation de l’ argent des contribuables et peut être au final
    des victimes.

    • Eh bien ce sera, comme vous le dites si bien, un coup d’épée propagandiste dans l’eau avec utilisation de l’argent des contribuables et peut-être, au final des victimes. En période électorale comme celle qui est actuelle, il ne faut pas verbaliser l’électeur.

  • Enormément de points discutables, lisez l’article du Figaro, lien ci dessous :
    Plus de pollution, plus de bruit, pas de gain en terme d’accident, plus de danger avec les cyclistes, diminution de l’activité, …etc Avec en prime un coût de 1 million d’euros au km.

    C’est la mode actuelle de la guerre contre la voiture. On ne compte plus les diminution de largeur des voies, restrictions pour un seul passage, jusqu’à l’incroyable modification du carrefour Cami Salié route de Bordeaux qui va transformer un carrefour sans bouchon en un bouchon permanent ! (accès minuscule et en prime un arrêt de bus qui bloque la route alors que la largeur aurait permis de mettre cet arrêt en retrait !
    A une autre époque j’aurais pris ma plume pour dénoncer ces gabegies, mais le palois est aveugle, il est heureux d’aller voir la Section Etrangère officier au Hameau. Le reste …

    Autre point.
    Il ne faut pas comparer Bordeaux et Pau !
    Il y belle lurette que les bordelais ne vont plus au centre ville en voiture, les accès étant occupés par les lignes de trams, rapides et nombreux. Ce n’est pas le cas de Pau et la suppression de la ligne est ouest (BHNS) condamne tout accès pour la majorité des habitants de l’agglo.
    Ainsi va la vie à Pau dirigée par des incompétents…
    Les commerçants du centre ville ont du souci à se faire et on ne les entend pas.
    Et que disent les futurs candidats ? Silence. Ont ils quelque chose à proposer ? J’en doute.
    Pauvre ville de Pau…

    https://www.lefigaro.fr/automobile/2017/05/18/30002-20170518ARTFIG00198-la-limitation-a-30-kmh-en-ville-se-justifie-t-elle.php

    • Mon intention n’était pas de m’attarder sur les avantages écologiques de la limitation de vitesse à 30 km/h, mais d’aborder l’acceptabilité de cette mesure. Si on prend des mesures restrictives sans savoir au préalable si les automobilistes accepteront de s’y soumettre de bonne grâce et si seules des mesures répressives, fortement répressives comme à Bègles, seront nécessaires, alors on ne fait que de l’affichage. Maintenant les usagers réfractaires pourront toujours s’appuyer sur les arguments développés par l’article du Figaro que vous citez fort à propos. Je me souviens, il y a quelque temps maintenant, j’avais écrit un article intitulé : « Haro sur la bagnole ». Toujours d’actualité.

      • Tout à fait d’accord.
        Il faut aussi montrer l’incohérence Bayrou concernant la circulation !
        Rappelez vous qu’il voulait rendre la circulation plus rapide en centre ville avec son « ring » rebaptisé « la boucle »
        Pour lui, l’anneau doit être tracé autour de l’hyper-centre et permettre d’en faire le tour en une dizaine de minutes. « Tout automobiliste engagé sera à cinq ou six minutes du pôle opposé. Et il n’y aura pas d’itinéraires de traversée. »
        Mais le point majeur serait l’abandon de la ligne est ouest qui est bien plus importante que la nord Sud mais évidemment bien plus délicate à réaliser et là Bayrou s’échappe face aux difficultés, comme d’habitude !
        Rappelons que ces deux lignes sont lancées « politiquement » en …2003 !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *