La démocratie à la mode cégétiste

3
(27)

Jeudi 23 janvier, lors d’une journée nationale interprofessionnelle organisée par les syndicats opposés à la réforme des retraites (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef…), la CFDT a de nouveau été visée dans un autre local pluri-syndical, à Saint-Lô. Son panneau a été rayé et «Medef» a été inscrit à la place, selon la même source. Interrogée, la police a indiqué «ne pas avoir eu connaissance» de ces faits.

Samedi, lors d’une manifestation de «gilets jaunes» à Tours, des locaux de la CFDT ont été tagués d’inscriptions «gilets jaunes» et «anticapitaliste».

Ce lundi, dans les locaux pluri-syndicaux de l’Union départementale de Nice, des inscriptions ont été faites sur le panneau de la CFDT («Gardez le troupeau, changez le berger», «Social traîtres»), a dit Laurent Diedrich. L’union départementale CFDT a confirmé avoir déposé plainte.

Depuis ce jeudi 23 janvier à 18h, les trois plus grands sites de traitement des déchets d’Île-de-France sont à l’arrêt. Cette action fait suite à un appel au blocage lancé mardi par la CGT Énergie. La mobilisation devrait durer jusqu’au 27 janvier, selon le syndicat qui espère plus de visibilité en ralliant à sa cause un secteur à fort potentiel de nuisance lorsque celui-ci se trouve paralysé.

Opération électricité gratuite à la CGT . Après le blocage des raffineries et des ports, après les coupures d’électricités, la série d’action coup de poings orchestrée par le syndicat se poursuit. Selon des informations rapportées par France Bleu Lorraine, des agents ont enlevé les cartes SIM permettant de relever les données de consommation sur les compteurs Linky. Les clients ne seront pas facturés jusqu’à la remise des cartes SIM par les activistes.
Voilà quelques exemples de la démocratie vue par la CGT  !
Tel syndicat accepte de discuter avec le gouvernement, il est l’objet non seulement d’injures mais d’atteintes à ses biens.
Quant à la vie du pays, peu lui importe. La révolution est son maître-mot. Au lieu de s’en prévaloir, ce syndicat qui n’a ni foi, ni loi, ferait bien de se retourner pour voir ce qu’a donné la révolution de 1917 ! Des morts, des morts, encore aujourd’hui, et des faillites économiques.
Ce qui est plus grave est la mise en œuvre de cette idéologie qui conduit la CGT à se comporter en propriétaire des biens publics. Elle s’autorise soit à priver des populations d’électricité avec les conséquences qu’une telle opération peut avoir, soit à s’approprier un bien public pour en faire cadeau à ses utilisateurs.
Ces divers types d’actions constituent des délits mais on n’apprend pas que le gouvernement a engagé des poursuites contre leurs auteurs ainsi encouragés par leur audace. Il n’y a qu’en France qu’on voit cela ! Il doit bien y avoir un moyen d’y mettre un terme ! Comment, d’ailleurs, un syndicat qui compte quelque 650000 adhérents peut-il se permettre de soutenir financièrement des grévistes ? Peut-être par des financements occultes. Les hypothèses sont diverses mais la question est posée depuis plusieurs années sans que personne s’y intéresse vraiment. Par crainte, sans doute, de paralysie du pays. Et pourtant, là comme ailleurs, moins on soigne le mal plus il empire.


Pierre ESPOSITO

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3 / 5. Nombre de note : 27

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • Martinez la voulait…sa convergence des LUTTES eh bien il l’a.. enfin presque , parce qu’il faudra qu’il nous explique quelle convergence il peut y avoir entre les cheminots et les avocats , les médecins ,infirmiers et la RATP par exemple . Une gréve il faut savoir l’arrêter disait , je crois J Duclos . Faudra bien que ça se termine un jour .

  • Pierre-Michel Vidal

    « des financements occultes » ? La Corée du Nord ? Le Vénézuéla de Maduro ? La Chine, pourquoi pas ? Qui sont ces « forces occultes » comme les appelait le sinistre film de propagande sous Pétain ? Des noms! On est curieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *