Pau en chiffres

Élections municipales obligent, paraissent ces derniers temps des chiffres sur la gestion des villes. Intéressons-nous à ce qui est publié pour la ville de Pau. Après tout, ces données, mêmes si elles doivent être regardées avec objectivité, répondent au souci d’informer l’électeur parce que ce dernier ne doit pas se contenter d’autosatisfaction ni même de critiques systématiques.

Commençons donc par le premier classement paru dans la presse. L’association des « Villes et villages de France où il fait bon vivre » a réalisé une étude à partir de 182 critères (qualité de vie, sécurité, transports, commerces et services, santé, éducation, sports et loisirs, solidarité etc.) pour parvenir à un classement publié dans le JDD (Journal Du Dimanche) du 18 janvier 2020. Pau figure en 23 ème position des 50 premières communes françaises de plus de 2 000 habitants. A première vue, c’est plutôt flatteur. Cependant ce genre de résultat n’a un réel intérêt que dans la mesure où il peut être comparé à une étude antérieure basée sur des critères identiques. Or des études semblables, il en existe, mais rien ne permet d’affirmer qu’elles reposent sur les mêmes bases. Citons pour mémoire le classement des villes les plus attractives de France paru dans le journal l’Express du 13 septembre 2018. Pau y figurait en 15 ème position. Alors que conclure ? Progression ou régression ? Pas grand chose en vérité dans la mesure où il serait bien long et fastidieux d’énumérer ces 182 critères d’une part et d’autre part de trouver une analyse antérieure basée sur des données parfaitement identiques.

Plus instructif est le classement paru dans l’hebdomadaire Le Point (n°2474 du 23 janvier 2020).

Y figure le palmarès des villes de France les mieux gérées. La Fondation iFrap (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) a étudié à la loupe les comptes des 80 premières villes de France. Dans une interview, sa directrice, la très médiatique Agnès Verdier-Molinié, y expose la méthodologie employée. 80 villes sont classées en quatre catégories de 20 chacune, selon l’importance de la population. Pau se trouve dans la liste des villes cataloguées « petites villes » dont la population est comprise entre 64 790 et 80 000 habitants. La capitale du Béarn occupe la 14 ème place avec une note de 10,4/20. En 2014, année de comparaison, sa note était de 11/20. Une régression donc. Cette étude chiffre également la population de Pau à 78 995 en 2018 (le chiffre de l’INSEE est de 77 251* pour cette même année).

Sont ainsi répertoriés

  • Les dépenses de fonctionnement par habitant en 2018 : 1 871 € – en hausse par rapport à 2014 ;
  • Dont dépenses de personnel par habitant en 2018 : 969 € – en hausse par rapport à 2014 ;
  • Investissement moyenne 2014 – 2018 par habitant : 712 € ;
  • Dette par habitant en 2018 : 2 089 € en hausse par rapport à 2014. La dette de la ville peut ainsi se chiffrer à 165 020 550 € ;
  • Impôts totaux par habitant en 2018 : 1 393€ – en hausse par rapport à 2014 ;
  • Dont impôts locaux en 2018 : 1 192 € – en hausse par rapport à 2014.

A partir de ces données qui sont détaillées, il faut bien reconnaître que la gestion de la ville de Pau n’évolue pas favorablement.

Enfin , le contribuable palois que je suis, s’est livré à une étude sur l’évolution entre 2014 et 2019 des impôts locaux auxquels il est soumis. Il faut en premier lieu rappeler que durant cette période, l’inflation a été de 4,6%.

  • la taxe foncière a augmenté de 8,08%. La part communale ayant augmenté de 4,88%, soit plus que l’inflation.
  • La taxe d’habitation a augmenté de 5,76% (plus que l’inflation). La part communale a augmenté de 5,20% (plus que l’inflation).
  • Le cumul taxe foncière plus taxe d’habitation connaît une augmentation de 6,77%.

J’avais cru entendre en 2014, lors de la campagne pour les municipales, qu’un certain François Bayrou s’était engagé à baisser les impôts locaux. Mais les promesses… Vous conviendrez qu’un retraité qui a vu simultanément, que sa pension était désindexée de l’inflation et que la CSG augmentait, éprouve une sorte de déception voire d’inquiétude. Alors la campagne qui démarre, ouvre l’heure des bilans. Souvenez-vous de cette phrase de Benjamin Disraeli : «  Tout homme a le droit d’être vaniteux tant qu’il n’a pas réussi ».

Pau, le 3 février 2020

par Joël Braud

* En 2014, l’INSEE chiffrait la population de Pau à 79 233, en 2020 ce chiffre est de 77 130.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

6 commentaires

  • ALERTE !!! : ci-après, quelques sites web, avec des informations susceptibles de vous… décevoir en ce qui concerne l’évolution des taxes foncières :

    1) Site web « Mieux vivre » (Rubrique : Immobilier)
    Article « Taxe foncière, taxe d’habitation : l’augmentation promet d’être faramineuse » (par Robin Massonnaud, publié le 09/02/2020)
    Chapeau de l’article : « Vieux serpent de mer, la révision générale des valeurs cadastrales des logements va conduire dans un futur proche à une envolée des impôts locaux. Explications.  »
    URL : https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/02/09/taxe-fonciere-taxe-dhabitation-laugmentation-promet-detre-faramineuse/

    2) Site web « Boursorama » (Rubrique : Patrimoine)
    Article « Fiscalité : vers un envol de la taxe foncière à l’horizon 2026 ? »
    Chapeau de l’article :  » La révision générale des valeurs cadastrales, prévue dans le budget 2020, fait craindre une explosion des impôts locaux  » (Avec AFP Services, publié le 10/02/2020)
    URL : https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/fiscalite-vers-un-envol-de-la-taxe-fonciere-a-l-horizon-2026-a922f10d1f29acef5c3e0899154a78bf

    3) Site web « BFM TV » (Mise en ligne le 10/02/2020) :
    Titre « La taxe foncière va exploser » (Durée de la vidéo : 2mn37)
    Chapeau de l’édito Eco :  » À partir de 2023, plus personne ne paiera la taxe d’habitation sur sa résidence principale. C’est celle qu’on paie lorsqu’on occupe un logement, qu’on soit propriétaire ou locataire. Mais une révolution se prépare pour les propriétaires qui paient la taxe foncière et les locataires de résidence secondaire. La loi de finances 2020 prévoit en effet une révision générale des valeurs cadastrales. Il s’agit des bases à partir desquelles on calcule ses taxes foncières. Qu’est-ce qui va changer ? – L’édito Eco d’Emmanuel Lechypre, du lundi 10 février 2020, sur BFMTV.  »
    URL : https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-taxe-fonciere-va-exploser-1002-1221403.html

    Et surtout pas de déprime avant 2023 : éviter si possible les anxiolytiques ou antidépresseurs et préférer une p’tite tisane de grand-mère… 😉 😉 😉

  • Pour information, voir ci-après, les reportages effectués par la « République des Pyrénées » au cours de ces dernières semaines :
    Interviews / « Qu’attendez vous du prochain maire de Pau pour votre quartier ? »
    Nota 1 : pour un petit aperçu des desiderata de quelques habitants, voir les 6 courtes vidéos sur ce thème (Merci encore aux journalistes qui ont réalisé ces reportages : je laisse le soin aux internautes d’apprécier ou non, la pertinence des réponses. Représentatives ou pas.) :

    1) Quartier du 14 juillet (Durée : 2mn29)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=iHbFVKdOaic

    2) Quartier Saragosse (Durée : 2mn05)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=DMZws6tfK8Q

    3) Quartiers Trespoey et sud-est (Durée : 2mn13)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=4LKR9st1mlU

    4) Quartier Gaston Phoebus et bientôt centre-ville (Durée : 3mn35)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=Hqyx0x8IOC4

    5) Quartier du Hameau (Durée : 2mm21)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=UanphA4xJXo
    Nota 2 : ENFIN, il y a quand même, une personne qui se plaint du niveau des taxes foncières à Pau…

    6) Quartier Hippodrome – Université (Durée : 2mn20)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=FwQqjXey1b8

    Et une petite dernière pour… les candidats à la mairie de Pau :
     » Commerce à Pau : comment rendre le centre-ville plus attractif ?  » (Durée : 2mn21)
    URL : https://www.youtube.com/watch?v=maE18IOolQY

    Bon visionnage de ces courtes vidéos… 😉 😉 😉

  • Ci-après, quelques sites web, avec quelques informations complémentaires susceptibles de vous intéresser :

    1) Site web du « CEDEF » (Centre de documentation Économie Finances : Textes officiels, statistiques, informations sectorielles, actualité économique et financière…) :
    Section « Où trouver les chiffres clés des budgets des collectivités locales ? » (Secrétariat Général – Service de la Communication . Ministère de l’Economie et des Finances)
    URL : https://www.economie.gouv.fr/cedef/chiffres-cles-budgets-collectivites-locales

    Pour aller plus loin et donc, pour les… curieux :
    . Voir entre autres données chiffrées, la section « Budgets des collectivités : publications récentes »
    Fiscalité de la commune de Pau (2012 à 2018) : Chiffres clés + Fiscalité + Fiche détaillée
    URL : https://www.impots.gouv.fr/cll/zf1/communegfp/flux.ex?_flowExecutionKey=e2s5&_eventId=fiscalite

    . Voir aussi et entre autres données chiffrées, la section « Ressources complémentaires sur les budgets des collectivités » (Le Portail de l’État au service des collectivités publie une série d’études et statistiques locales).

    2) Site web « UNPI » (Union Nationale des Propriétaires Immobiliers : Observatoire national des taxes foncières), 13ème édition 2019 : résultats pour les Pyrénées-Atlantiques (Période 2008 – 2013-2018)
    Nota : « L’observatoire UNPI des taxes foncières réalise ses estimations à partir de données issues du portail internet de la Direction générale des finances publiques (https://www.impots.gouv.fr) ou de celui de la Direction générale des Collectivités locales (https://www.collectivites-locales.gouv.fr). »
    URL : https://www.unpi.org/files/64D.pdf

    3) Informations / Budget – comptabilité… + Finances locales… + Loi de finances 2020…
    Site web « AMF » (Association des Maires de France et des Présidents d’Intercommunalité) :
    Section « Finances et fiscalité locales »
    URL : https://www.amf.asso.fr/page-finances-et-fiscalite-locales/36018?arb_n_id=60.&grt_n_id=6

    Bonne lecture… 😉😉😉

  • Dans les statistiques il y a deux problèmes qu’il faut bien prendre en compte

    Le premier est que les villes se comparent entre elles. Or leur performances sont dans l’ensemble désastreuses comme le répète à longueur de rapports la Cour des Comptes. Au pays des aveugles les borgnes sont rois…

    Le second est qu’on ne peut plus parler de gestion de la ville seule en effet c’est au périmètre de l’interco que doit se juger la performance. Une ville comme Pau fait payer ses infrastructures par l’interco voire le département et l’Etat (Médiathèque, stade du Hameau, Nouvelle Foire exposition, Fée Bus, …etc
    Il faut donc voir là aussi où se situe l’équilibre financier…
    Mais tout cela est bien compliqué…parfait pour les conteurs comme Bayrou…

    • Les chiffres, les classements, les statistiques.., comme si on pouvait rendre les gens heureux avec des chiffres! Le stylo me démange!

      « leur performances sont dans l’ensemble désastreuses comme le répète à longueur de rapports la Cour des Comptes »
      C’est vrai, la Cour des comptes constate l’échec des plans de réduction des pesticides. Puisque vous aimez les chiffres, Sud Ouest publie dans trois clés pour comprendre » La consommation des produits phytosanitaires en agriculture a augmenté de 21% en 2018, selon un bilan des résultats du plan Ecophyto2 publié en janvier »
      J’avoue que ce chiffre me désole bien plus que le passage de 11/20 à 10,4/20 de la valeur de la gestion des comptes depuis 2014 car les retombées sont bien plus graves, elles touchent tout le monde, non seulement au porte-monnaie mais à la santé, en plus,ce qui risque d’être rédhibitoire, même si on change de maire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *