François le « Florentin »

Lors du conseil municipal de la ville de Pau en date du 20 décembre 2019, François Bayrou, à l’occasion d’une tirade dont il a le secret, se référant à André Labarrère, a dit lui-même souhaiter que la ville de Pau soit à l’image de la ville de Florence (en Italie). Alors ambition pour la ville ou ambition pour lui-même ? Chacun a bien une petite idée.

Lorsqu’on fouille un peu on trouve cette définition du « Florentisme » (source Wikipédia) : « Le Florentisme est un terme régulièrement appliqué à une certaine manière de gouverner en politique. Ce n’est pas vraiment de la dictature, mais une manière d’imposer sa vue et de régner en maître. Il semble que ce terme provienne de la manière avec laquelle les Médicis ont régné sur Florence pendant de nombreuses années. François Mitterrand était surnommé le « Florentin » en référence à l’art de l’esquive, illustré sous la Renaissance par des natifs de Florence comme Laurent le Magnifique ou Machiavel. »

Nous sommes en campagne électorale pour l’élection municipale qui aura lieu les 15 et 22 mars prochain. François Bayrou vient juste d’annoncer qu’il se présentait une seconde fois. Déjà il fait connaître son intention d’agrandir à nouveau, d’une tribune supplémentaire, le stade du Hameau. Nous sortons d’une période pendant laquelle de nombreux travaux ont occupé la ville. Un endettement jamais égalé vient d’être atteint. Des études (voir mon article « Pau en chiffres »*) font apparaître que la gestion de la ville de Pau n’est pas vraiment une réussite. La population est en baisse. Les contribuables sont écrasés par des impôts qui progressent plus vite que l’inflation. Cela ne l’empêche pas d’envisager de nouvelles dépenses d’investissement. Mais jusqu’où ira cette frénésie ?

Le ville de Pau a-t-elle les moyens de rivaliser avec la prestigieuse Florence ? La différence résulte sans aucun doute avec le fait que la magnificence de la ville de Florence est due à des fortunes individuelles tandis que Pau ne peut compter que sur le « ponctionnement » des contribuables. Ici, c’est François qui impose sa vue.

Et si ces fastueuses dépenses se révélaient à l’usage bien supérieures aux besoins des Palois ? Le BHNS (alias Fébus) atteindra-t-il la fréquentation envisagée ? Déjà le stade du Hameau qui compte 18 324 places n’a pas été totalement rempli lors de rencontres sportives importantes, telles que le tournoi des six nations de rugby en féminin (17 400) ou le match opposant le Pau FC au PSG (16700).

Il faut fortement modérer ce rêve de grandeur, car derrière il y a des contribuables qui tirent la langue.

Pau, le 10 février 2020

par Joël Braud

* https://alternatives-pyrenees.com/2020/02/03/pau-en-chiffres/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

9 commentaires

  • Mais enfin Monsieur Contrucci , vous savez bien que Monsieur le Maire nous assure que depuis et grâce à son arrivée place Royale, PAU bénéficie de la visite de  » 2 Millions de touristes  » par an , soit 5500 par jour .
    Ce que confirme Mr le directeur de l’office du tourisme sans le moindre doute … Les employés en rigolent généreusement, c’est rassurant pour la santé mentale du collectif .
    Parmis les « 2 Millions de touristes » la moitié viennent forcément pour le château et si les chiffres de visiteurs ne correspondent pas vraiment, c’est certainement que les poinçonneurs ne sont pas à la hauteur … Nous pouvons compter sur Monsieur le Maire pour remédier à ces insupportables carences au cas ou les Palois prolongeraient son contrat de confiance de 6 années supplémentaires .
    Ainsi, notre rang Mondial sera enfin reconnu !
    Bon… C’est du second degré, je précise au cas ou . Merci pour vos chiffres qui nous ramènent un peu sur terre ! Cordialement .

  • Robert Contrucci

    Incroyable mais vrai !!!!!!!

    Lu sur le site web de « La République des Pyrénées » de ce jour samedi 07/03/2020 :
    Article « Le château de Pau serait  » le deuxième château le plus visité après Versailles  » a-t-il déclaré si l’on en croit l’article paru mardi dans le Figaro ! » (par Atorrent, publié le 7 mars 2020)
    Chapeau de l’article : « Insolite : Le château de Pau serait « le deuxième château le plus visité après Versailles » a-t-il déclaré si l’on en croit l’article paru mardi dans le Figaro ! »
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2020/03/07/insolite-le-chateau-de-pau-selon-francois-bayrou,2672251.php

    Insolite ??? ou plutôt… incroyable car on n’est pas le 1er avril !!!!!!!
    Le Château de Pau, accueille chaque année environ 100 000 visiteurs.
    Est-ce que pour augmenter la visibilité de la ville de Pau via les médias, l’actuel Maire de Pau ne pousserait-il pas le bouchon de la bouteille de Jurançon, un peu… trop loin ??? 😉 😉 😉

    Pour info, voir sur le site web « Topito Voyages« , l’article « Top 10 des châteaux les plus visités de France, ceux qui sont palais (plutôt beaux, même) » (par thomasg, publié le 25/09/2017)
    URL : http://www.topito.com/top-chateaux-plus-visites-france
    Outre, le Louvre (en 1), le Grand Palais (en 3), Le Mont Saint-Michel (en 4) qui ne sont pas des châteaux, ci-après les ordres de grandeurs pour le classement des châteaux par nombre de visiteurs :
    2. Le château de Versailles = 7,5 millions de visiteurs
    5. Chenonceau = 900 000 visiteurs
    6. Le domaine de Vizille = 800 000 visiteurs
    7. Chambord = 750 000 visiteurs
    8. Le château du Haut-Koenigsbourg = 600 000 visiteurs
    9. Le château de Chantilly = 460 000 visiteurs
    10. Le château d’Amboise = 400 000 visiteurs

  • Ayant vécu le déménagement du marché bio, je peux vous dire que Mr Bayrou n’a n’a jamais été concerné par cela. Mr Brin avait tout géré et à la dernière minute, Mr Bayrou a décidé de ne pas suivre et de démolir les halles avant la date négociée par Mr Brin. Moralité, la ville de Pau paye le chapiteau dressé à Billère…

  • Cette campagne est effectivement une « pseudo campagne » vu les programmes diffusés à ce jour, par quelques candidats…

    Comme je l’ai déjà plusieurs fois précisé : malgré les éventuelles réserves que chacun peut émettre, à mon humble avis et outre la prime au sortant, la voie est royale pour la réélection de l’actuel maire de Pau…

    Le prochain Maire de Pau, devrait arrêter de réaliser des grands projets afin de diminuer l’endettement de la ville…
    De toute façon, l’essentiel des grandes réalisations a déjà été réalisé excepté la ligne « Fébus » est-ouest (mais dans combien de temps ???).

    Bis repetita : ALERTE !!! : ci-après, quelques sites web, avec des informations susceptibles de vous… décevoir en ce qui concerne l’évolution des taxes foncières :

    1) Site web « Mieux vivre » (Rubrique : Immobilier)
    Article « Taxe foncière, taxe d’habitation : l’augmentation promet d’être faramineuse » (par Robin Massonnaud, publié le 09/02/2020)
    Chapeau de l’article : « Vieux serpent de mer, la révision générale des valeurs cadastrales des logements va conduire dans un futur proche à une envolée des impôts locaux. Explications.  »
    URL : https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/02/09/taxe-fonciere-taxe-dhabitation-laugmentation-promet-detre-faramineuse/

    2) Site web « Boursorama » (Rubrique : Patrimoine)
    Article « Fiscalité : vers un envol de la taxe foncière à l’horizon 2026 ? »
    Chapeau de l’article :  » La révision générale des valeurs cadastrales, prévue dans le budget 2020, fait craindre une explosion des impôts locaux  » (Avec AFP Services, publié le 10/02/2020)
    URL : https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/fiscalite-vers-un-envol-de-la-taxe-fonciere-a-l-horizon-2026-a922f10d1f29acef5c3e0899154a78bf

    3) Site web « BFM TV » (Mise en ligne le 10/02/2020) :
    Titre « La taxe foncière va exploser » (Durée de la vidéo : 2mn37)
    Chapeau de l’édito Eco :  » À partir de 2023, plus personne ne paiera la taxe d’habitation sur sa résidence principale. C’est celle qu’on paie lorsqu’on occupe un logement, qu’on soit propriétaire ou locataire. Mais une révolution se prépare pour les propriétaires qui paient la taxe foncière et les locataires de résidence secondaire. La loi de finances 2020 prévoit en effet une révision générale des valeurs cadastrales. Il s’agit des bases à partir desquelles on calcule ses taxes foncières. Qu’est-ce qui va changer ? – L’édito Eco d’Emmanuel Lechypre, du lundi 10 février 2020, sur BFMTV.  »
    URL : https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-taxe-fonciere-va-exploser-1002-1221403.html

    Et surtout pas de déprime avant 2023 : éviter si possible les anxiolytiques ou antidépresseurs et préférer une p’tite tisane de grand-mère… 😉 😉 😉

  • Pierre-Michel Vidal

    On ne peut pas dire que l’opposition soit très convaincante. Les uns veulent faire des Haras de Gélos (situés en dehors du périmètre palois et classés monument historique) un parc d’attraction, les autres baptisent Pau capitale du climat. Ces derniers vont-ils arrêter l’activité industrielle de Lacq dont les effluves atteignent nos faubourgs? Quid des emplois ?
    Ces campagnes de bobos, décourageantes ne doivent pas inquiéter le titulaire.
    Pour le disputer au « florentin » il faut des propositions sérieuses, concrètes, axées notamment sur le social dont personne ne parle. Il faut d’abord pointer qu’il est le meilleur (et ultime) allié du macronisme, rejeté massivement, à qui il fit la courte-échelle au moment décisif. Qui le dit ?
    Pau mérite mieux que cette pseudo campagne!

    • » il faut des propositions sérieuses, concrètes, axées notamment sur le social dont personne ne parle. »

      « Dans les quartiers du Foirail, Montpensier, Triangle et Anglais, le taux de chômage dépasse les 20% et on comptabilise 500 demandeurs d’emplois de longue durée sans aucune activité.

      Dans la communauté de communes de Pau Béarn Pyrénées, entre mars 2018 et mars 2019 le nombre de demandeurs d’emplois de longue durée a progressé de 10% et le phénomène semble s’accélérer »

      Pau serait en pleine préparation au côté de 18 autres territoires N.Aquitaine pour participer à une expérimentation « zéro chômage longue durée!!!
      Sud Ouest de lundi 10 février.
      Bonne idée pour ajouter au programme électoral de la municipalité en place!

  • François Bayrou est un piètre gestionnaire, c’est bien connu. Sans compter qu’il tient bien plus facilement ses promesses de dépenses que celles d’économie…
    Rappelez vous, lors de son arrivée il était scandalisé par le taux d’absentéisme de ses employés communaux et intercommunaux :

    « F. Bayrou s’étonne quand même de la mauvaise performance de ses trop nombreuses troupes :

    « avant que nous arrivions, en 6 ans l’absentéisme était passé de 9% des agents à 16% des agents, 1% d’absentéisme de plus tous les ans, c’est incroyable ! »

    Donc en gros, si on ramène l’absentéisme à 6% on peut supprimer 10% des postes (150 environ) soit 5 M€ en moins. Voilà qui serait un minimum de bonne gestion.

    Rappelons que le taux d’absentéisme moyen en France était de 4,53 % en 2012 et 4,26 % en 2013. Pour mémoire il est à 3,35% chez Renault et 2,50 % chez Air Liquide…

    « Les problèmes qui étaient les nôtres étaient parfaitement identifiables et solubles. Nous les avons systématiquement repoussés et éludés. Parce que nous avons refusé de regarder la vérité en face et que notre système politique a conduit les gouvernants a préférer les succès électoraux à court terme, ou la tranquillité à la franchise des politiques tranchées. » De la vérité en politique F. Bayrou (PLON).

    F. Bayrou doit absolument mettre ses écrits en application préférera-t-il la tranquillité à la franchise des politiques tranchées ?

    De combien va-t-il diminuer la masse salariale de la ville de Pau ? 5 millions d’euro est un minimum pour commencer. »

    C’est bien sûr le contraire qui s’est produit …

    Bien évidement le stade du Hameau n’a pas besoin d’une tribune supplémentaire comme il n’y a pas besoin de refaire une salle de spectacle au Casino…
    Mais la démagogie guide Bayrou, il n’y a aucun candidat de classe pour cette élection et les palois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *