Virus

Un élément infiniment petit peut donc mettre à bas une construction sophistiquée, produite par une intelligence collective immense. Voilà la leçon que l’on doit tirer des événements actuels qui bouleversent nos certitudes, nos projets et mettent à terre l’organisation de la planète malgré le déni dans lequel nous nous réfugions. Il faut relire la « Peste » de Camus bien sûr mais aussi « Némésis » de Philipp Roth qui traite de l’épidémie de polio qui s’est abattue sur des villes des Etats Unis en 1944. On voit comment cet élément infiniment petit, extraordinairement caché, le virus, dormant le plus souvent, peut détruire un individu solide et sain, promis à une destinée idéale. Il l’abat sans état d’âme, physiquement et surtout moralement, et détruit la communauté qui l’entoure, ses amis, sa famille…

Peut-être avons-nous fait une confiance aveugle au soi-disant progrès des sciences et des techniques et avons-nous négligé le développement spirituel de  chaque individu dans le cadre religieux ou agnostique pour la plupart désormais. Sans doute avons-nous oublié notre état de nature. Ce lien qui nous y relie est devenu abstrait, désincarné, caricaturé. Nous n’en percevons plus l’essence qui, on le voit peut-être cruelle et violente. L’homme se veut désormais « Trans », transhumaniste, transexuel. Ses animaux sont ceux des films de Disney : ils sont Bambi, Mickey, Donald, ils ne sont plus faons, souris, canards avec leurs contingences. Il les a débaptisés, recréés. Ainsi, il se pose en Dieu sur terre et prétend pouvoir tout régenter.

En même temps c’est dans ces moments de vérité que l’on peut juger l’esprit de responsabilité et de décision des uns et des autres. Ce dimanche matin, je suis frappé par l’attitude courageuse des italiens qui viennent de mettre en quarantaine tout le nord de la péninsule malgré les conséquences humaines et économiques terribles que cela représente. Une décision prise dans la transparence qui tranche avec les atermoiements, puis la brutalité  des communistes chinois qui payent cher leur irresponsabilité. La supériorité de la démocratie sur la dictature trouve là une démonstration nouvelle, même si tout n’est y pas parfait.

A côté de cela le laxisme de nos voisins espagnols désormais dirigés par une coalition réunissant la gauche et l’extrême gauche, laisse sans voix. Ainsi les « Fallas de Valence » qui réunissent dans la grande ville méditerranéenne, des centaines de milliers de visiteurs (800 000 dit-on), pour une bonne part venus d’Italie, vont se dérouler normalement -du moins c’est ce qui est annoncé officiellement à ce jour. C’est un énorme bouillon de culture prêt à exploser et à se répandre. Ainsi la municipalité de Valence se plie aux exigences commerçantes et cède à la pétition populaire. On se pose alors la question : quid de l’Europe ? N’est-ce pas justement ce type de situations qui exigeraient son intervention. Si vraiment nous avons une « communauté de destin » ne passe-t-elle pas par la gestion commune d’ événements de ce genre ? Ad minima pour le moins.

Et nous, en France, comment apprécier les discours lénifiants des autorités ? Il ne faut pas déclencher de panique nous dit-on ! Certes, mais sommes-nous des enfants ? La réalité nous brûlerait-elle les yeux ? Ne sommes nous pas conscients que ce drame collectif peut se traduire par des mesures coercitives et que la solidarité doit prévaloir sur nos désirs immédiats ?    

« Ce qui est naturel, c’est le microbe. Le reste, la santé, l’intégrité, la pureté, si vous voulez, c’est un effet de la volonté et d’une volonté qui ne doit jamais s’arrêter ». La Peste (1947) Albert Camus.

Pierre-Michel Vidal

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

6 commentaires

  • Un peu d’humour par les temps qui courent !!! :

    Dans une ambiance sportive et conviviale, encore heureux que ne se rajoute pas à la pandémie actuelle, la grippe aviaire pendant les matches de… poules !!! 😉 😉 😉

    Veuillez excuser ce qui peut paraître moyen comme humour, mais je n’ai pas pu m’en empêcher !!!

  • Commentaire 1 : La référence à un élément infiniment petit, ici le virus, me fait penser à la molécule de gaz carbonique et à ses conséquences sur notre environnement.
    Le virus nous fait réagir sans attendre, le gaz carbonique nous laisse plutôt attentiste.
    Notre état de nature, y compris pour les adultes, n’est-il pas enclin au « syndrome de la grenouille » ?

    Commentaire 2 : « —avons-nous négligé le développement spirituel de chaque individu dans le cadre religieux ou agnostique pour la plupart désormais. Sans doute avons-nous oublié notre état de nature. — »
    Je constate que pour arriver à cette interrogation, M. Vidal utilise un élément de rhétorique dont il est coutumier et qui consiste à appuyer ses thèses sur un grand écrivain pour les rendre plus pertinentes ou tout au moins cohérentes.
    Pour répondre à cette interrogation, beaucoup de réponses venant de tous bords vont se précipiter. Elles sont déjà connues.

    Commentaire 3 : D’autre part, les autorités nationales reçoivent leur lot habituel de critiques. Idem pour l’Europe. Manquent l’OMS, l’ONU ou d’autres.
    Si l’attitude des italiens est présentée comme courageuse, celle des espagnols et de leur gouvernement de coalition de gauche et gauche extrême est critiquée. Pourtant il y a peu dans un commentaire sur ce site, M. Vidal encensait le gouvernement de coalition espagnol pour une mesure fiscale que les autorités françaises et européennes n’avaient pas le courage de prendre.

    • Pierre-Michel Vidal

      Pour ce qui concerne l’Espagne, je regarde la nouvelle coalition au pouvoir avec circonspection. Elle a des décisions, en tout cas des intentions, séduisantes mais au pied du mur on voit bien et on le verra demain sans doute qu’elle n’est pas à la hauteur. Je souhaite me tromper bien sur pour ce qui concerne ce pays que j’aime.
      Par ailleurs, il m’est reproché l’utilisation « d’éléments rhétoriques ». Même si elle est passée de mode, la rhétorique, à mes yeux, a pour avantage d’essayer de convaincre son interlocuteur en toute loyauté. En s’appuyant d’une part sur la Raison mais aussi sur le Beauté. Les références à de grands écrivains sont utiles car leurs pensées, leur expérience peuvent nous éclairer. Lire cela aide à comprendre le monde. Que serait une civilisation sans livre ? Je prends donc cela comme un compliment.
      Enfin comme je l’ai déjà indiqué je ne soutiens aucune « thèse » quelques convictions seulement. C’est différend.

  • «Peut-être avons-nous fait une confiance aveugle au soi-disant progrès des sciences et des techniques»
    En ce qui concerne la science elle progresse, c’est certain, ce n’est pas soit-disant, mais de façon désintéressée et uniquement informative; après, considérer que l’évolution est un progrès ce n’est pas de la science, c’est une interprétation culturelle(politique surtout).
    Les techniques, par contre, progressent aussi mais sont intéressées.
    Donc le fait d’avoir confiance en la science me semble pertinent car elle apporte des données; par contre, la méfiance vis-à-vis de la technique est souhaitable car elle est l’outil de la finalité économique.

    «et avons-nous négligé le développement spirituel de chaque individu dans le cadre religieux ou agnostique pour la plupart désormais.»
    Sans doute, c’est une question d’instruction; de plus, il faut être attentif au fait qu’entre la religion et l’intérêt économique de certains, les motivations sont particulièrement floues!!! Les horreurs actuelles sont-elles vraiment uniquement d’ordre religieux en AFN?

    «C’est un énorme bouillon de culture prêt à exploser et à se répandre. Ainsi la municipalité de Valence se plie aux exigences commerçantes et cède à la pétition populaire»

    Des exemples semblables ont eu lieu en France comme la réunion évangélique en Alsace, certain match de foot avec des italiens, réunions de campagne pour les élections, élections elles-mêmes, réunions de moins de 5000 personnes en milieu confiné(4500 est autorisé!) .
    A 90 ans il est conseillé d’aller voter!
    Pensez-vous que la gauche et l’extrême gauche soient responsables de l’extension du coronavirus en Espagne? Y a-t-il beaucoup plus de morts en Espagne qu’en France?

  • « Si nous n’avons pas une manifestation culturelle telle que celle de Valence, nous avons deux dimanches d’élections dans 8 et 15 jours, dont l’exercice est tout à fait idéal pour la propagation d’un virus qui semble particulièrement sournois .  »

    Ô combien je partage cet avis!
    Les Ehpads sont sous contrôle, les visites ne sont pas autorisées, les personnes âgées sont les plus vulnérables, et on les exhorte vigoureusement à rester calfeutrer à la maison alors qu’on les exhorte en même temps à aller voter dimanche!!!
    Le gouvernement souhaite -t-il avoir de moins en moins de retraites à payer???
    Le nombres des députés atteints augmente, normal; ils sont à la fois à Paris et en circonscription pour…..recevoir ou transmettre le virus alors qu’ils sont déjà atteints de celui de la politique politicienne dont les effets ,chez certains, ne sont pas très glorieux.
    Ne pas repousser les élections est condamnable car elles ne seront pas réalisables partout, parce que l’abstention sera importante pour de multiples raisons: personnes isolées par obligation, personnes soignantes, personnes gardant les enfants…
    Cela devient du théâtre dramatique!

  • Je partage … Nous connaissons les tranches d’âges les plus impactées, nous connaissons le processus temporel de l’épidémie en Chine avec une réaction tardive mais radicale à compter du 20 janvier , en Italie qui a 15 jours  » d’avance  » sur les autres pays Européens et particulièrement sur la France .
    Si nous n’avons pas une manifestation culturelle telle que celle de Valence, nous avons deux dimanches d’élections dans 8 et 15 jours, dont l’exercice est tout à fait idéal pour la propagation d’un virus qui semble particulèrement sournois .

    J’ai alerté Monsieur le Maire de Pau sur ce sujet vendredi matin par mail, autant pour sa responsabilité locale que pour son influence plus large .
    Quand on sait que seuls les cas de symptomes grippaux aggravés font l’objet de tests au coronavirus dans notre pays depuis une dizaine de jours, il n’est point besoin d’être un expert pour comprendre que le nombre de porteurs du virus est déjà beaucoup, beaucoup plus important que celui du décompte officiel quotidien .

    Quand on sait que l’ossature organisatrice et bénévole des bureaux de vote Français repose au trois quarts sur les + de 50 ans, l’exercice me parait bien périlleux dés lors qu’à huit jours du scrutin, le pays n’est pas en mesure de fournir, masques, gants et flacons de gel hydroalcoolique, sans chercher à bricoler en tentant de récupérer des stocks normalement réservés aux Ehpad, hopitaux, médecins, SSIAD, cabinets infirmiers, SAD et toutes professions en charge des personnes agées ou fragiles .

    Se pose également la question de l’état sanitaire des locaux majoritairement scolaires laissés à la disposition des enfants dès le lendemain après le passage de plusieurs milliers de personnes par groupe scolaire sur une journée.

    Dans quinze jours, nous seront dans la situation Italienne … Je ne sais pas ce que l’on nous annoncera ce soir ou demain mais il me semble que l’urgence absolue devrait être engagée sur le confinement des publics les plus fragiles dès maintenant pour au minimum, ne pas dépasser le niveau des proportions Chinoises de décès dans un mois .
    André Duchateau .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *