Rire,sourire.

Rire est crucial pour les humains. Mais en cette période de pandémie et de confinement, il n’est pas facile de le faire. Je n’envisage pas de vous épingler un poisson dans le dos. Mais je voudrais vous susciter un sourire.

Avec un sujet comme la démographie, cela paraît être une gageure. Il pourrait s’avérer aussi austère, voire dramatique, que l’économie. Testez-le sur vous-même et sur vos connaissances. Ce sera un bon exercice d’analyse, de raisonnement et de prédiction. De multiples facteurs sont en jeu. Avec moins de circulation, la pollution est contenue, les accidents sont moins nombreux, au travail comme sur la route. Le ravitaillement est problématique, surtout pour les plus démunis. Mais on évitera peut être plus de gâchis et de surconsommation néfaste.

Si vous avez des tendances pessimistes, que vous qualifiez sans doute de facultés de lucidité ou de réalisme, vous jugerez probable une chute de la population, une baisse du nombre des mariages et des naissances. Le fait que jusqu’ici on ne nous ait donné que le nombre de morts dues à l’épidémie et le nombre de guérisons dans les hôpitaux vous renforcera dans vos convictions et vous noterez une analogie avec l’information en temps de guerre, qui évoque les pertes de l’ennemi, les positions reprises et minimise les retraites ou déroutes en replis sur des positions préparées à l’avance.

Si vous avez un naturel optimiste, vous concéderez que le confinement, la fatigue et l’angoisse vont créer des tensions et des divorces, mais vous ferez observer que les événements nous conduisent à nous concentrer sur l’essentiel et que des comportements bienveillants et compréhensifs sont induits par les actions généreuses, quasi héroïques, de bien des corps de métier. Et que la raréfaction des distractions et des sorties pourrait bien amener à des rapprochements sous la couette.

On ne peut en juger pour le moment ; on le verra en décembre ou janvier prochains.

Mais si je vous vois sourire, j’aurai atteint mon but ce soir.

Paul Itaulog

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *