Bonnes nouvelles…du front …quand même… mais ça dépend pour qui?

4.6
(22)

Comment l’Empereur de Pékin va-t-il digérer ces quelques « bonnes nouvelles » dont certaines provisoires devront être définitive ?
Ne va-t-il pas devoir affronter maintenant, non seulement, la colère collective qui commence à monter partout dans le monde qui risquent de se transformer en révoltes, mais aussi rendre des comptes aux états ainsi qu’au Conseil de Sécurité de l’ONU sur l’origine exact du Covid19, renommé virus du PCC ?
Et qui va payer les faillites non seulement d’entreprises, de salariés et de centaines de millions de journaliers dans le monde qui n’ont plus rien pour vivre ?
Ne faudra-t-il pas tout simplement que la Chine annule toutes les dettes qu’elle a consenties à 76 pays pauvres à des taux d’usures ?

Pour une TAXE CORONAVIRUS de 20% à l’échelle Européenne sur les produits made in CHINA importés.

Dans cette affaire de virus du PCC (anciennement nommé Covid 19) qui atteint maintenant 183 pays, parti de Wuhan de l’on ne sait ou, il y a, tout de même, quelques bonnes nouvelles que cette pandémie a générées.

A noter toutefois que le seul laboratoire de microbiologie de niveau 4 en Chine, appelé le Laboratoire national de biosécurité, fait partie de l’Institut de virologie de Wuhan dirigé par la major-général Chen Wei, la principale experte de l’Armée de libération du peuple en matière de guerre biologique, dépêchée à Wuhan à la fin du mois de janvier pour aider à contenir l’épidémie. Cet institut effectue des recherches de renommée mondiale en virologie et immunologie et sa principale activité est la recherche sur les coronavirus transmis par les chauves-souris.

A commencer par la première : ENFIN UN SURSIS POUR LA FAUNE SAUVAGE qui va enfin un peu souffler ?

UNE NOTIFICATION AUX PARTIES

Datée du 05 mars 2020 à Genève, le CITES vient de publier à la demande de la Chine cette notification n° 2020/018 avec pour titre :

« mesures d’urgence concernant la réglementation du commerce d’espèces sauvages ».

« En date du 24 février 2020, le Comité permanent du congrès national du peuple de la République populaire de Chine a statué d’interdire la consommation alimentaire d’animaux sauvages afin de protéger la vie et la santé de la population ».

Espérons que ça ne sera pas encore un mensonge de plus du PCC (ou autre subterfuge pour s’excuser momentanément de la crise qu’ils viennent de provoquer) qui importe des millions d’ailes de requins, des tonnes de cornes de rhinocéros, de défenses d’éléphants et tellement d’autres substances animales pour la pharmacopée chinoise non encore démontrée.

Deuxième bonne nouvelle :

Début avril, le Ministère de l’agriculture et des affaires rurales a exclu les chiens et chats de la liste des animaux pouvant être élevés pour leurs viandes, leurs fourrures ou pour le secteur médicale. Ne verra-t-on plus des borders-collie, ou golden retriever et d’autres races de chiens et chats présentés morts à l’étalage ou vivants dans des cages sur les marchés de Wuhan et autres places en Chine? Espérons-le ? Nous en prenons acte.

A noter le coup de colère de ce mercredi 15 mars de Paul Mac Cartney contre les marchés « moyenâgeux » et « obscènes » d’animaux en Chine. Le chanteur a rappelé qu’une forte suspicion pesait déjà sur la consommation d’animaux sauvages pour les épidémies précédentes

Troisième bonne nouvelle courageuse : UNE PLAINTE

L’Inde, le Conseil international des juristes ainsi que la All India Association ont saisi le Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour demander une indemnisation à la Chine pour avoir « développé subrepticement une arme biologique de destruction massive ». Une plaine a été rédigée par l’avocat principal Adish C. Aggarwala Président de l’association du barreau de l’Inde et Président du conseil International des juristes.

Les dégâts sur des millions de salariés Indiens sont considérables. C’est une catastrophe humaine, politique et économique mondiale qu’une grande puissance comme l’Inde subit. D’autres pays pourraient-ils la suivre dans cette même démarche.

Cette plainte a tout son sens.

Quatrième bonne nouvelle : UNE AUTRE PLAINTE

Une plainte en Class Action a été déposée devant la Cour Pénale Internationale de La Haye par l’association Freedom Watch « en matière de crimes contre l’humanité et de génocide pour le développement d’armes de guerre biologique illégales par la République populaire de Chine », qui réclame 20 000 milliards de $ de « damages ».

https://www.freedomwatchusa.org/freedom-watch-and-klayman-file-class-action-suit-vs-china-ov

La cinquième.

Et l’Europe dans tout ça va-t-elle rester silencieuse comme à son habitude ?

Et la France va-t-elle activer le principe de pollueur payeur écrit dans la charte de la constitution française du 04 octobre 1958 révisée en 2005 dont l’article 1er est :

« Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».

Quant à l’article 5 qui parle du principe de précaution, tout est à faire.

Et l’article 4 : « toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu’elle cause à l’environnement, dans les conditions définies par la loi ».

Mais qui va payer les conséquences de cette épidémie ?

La sixième bonne nouvelle concerne la suspension pour un an des remboursements de 20 milliards $ de dettes de 76 pays les plus pauvres du monde dont 40 de l’Afrique subsaharienne afin de faire face à la gestion de l’épidémie du virus du PCC.

De plus, dans son allocution du 13 mars, le Président de la république a réclamé l’annulation de la dette africaine qui est détenue à 40% par la Chine. La Chine n’a jamais annulé les dettes des pays en détresse, elle les gèle provisoirement contre la souscription de nouveaux prêts avec des taux usuraires généralement biens supérieurs à ceux de la Banque mondiale. Les autres états créanciers craignant que ces dettes annulés soient profitables indirectement à la Chine.

La Chine généreuse ?

Elle n’a pas perdu de temps dans ces exportations. Le site de French China.org du 20 mars 2020 se vantait que les trains Chine-Europe reprenaient de l’activité. Ainsi entre le 1er et 18 mars, c’est 35 trains de marchandises Chine-Europe qui sont partis de Chongqing vers l’Europe via le Xinjiang avec 1643 wagons de marchandises et 26 trains de 1158 wagons Europe-Chine, pour alimenter l’Europe du jour d’après.

L’Europe n’a-t-elle pas fermée ses frontières comme l’a rappelé le Président de la République ?

Il est urgent d’attendre, mais après ce coup de massue, une colère collective sourde n’est-elle pas en train de monter contre le principal responsable qui n’a même pas eu un seul mot d’excuse?

Nous allons devoir tous payer par l’endettement et les augmentations d’impôts, en endettant encore plus les générations futurs, tout en laissant le maître à vie de Pékin œuvrer dans sa conquête économique mondiale avec ses nouvelles routes de la soie.

Ne faudrait-il pas mettre, dés à présent, à l’échelle européenne une

TAXE CORONAVIRUS de 20%

sur les produits importés de CHINE made in China en plus de la TAXE CARBONE

au titre du respect de l’article 4 de la constitution française de 1958 révisée en 2005

Une pétition européenne et mondiale ne devrait elle pas être lancée ?

Les fonctionnaires de Bercy ne sont-ils pas les spécialistes mondiaux des taxes ?

Signé Max

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de note : 22

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

29 commentaires

  • Au sujet des BALEINES vous dénoncez le Japon et la Norvège que tout le monde sait, je n’achète JAMAIS de produits Norvégiens. Et vous?
    Mais au lieu de blablater, et blablater AGISSEZ, et soutenez les ACTIONS du fondateur de l’association SEA SHEPHERD de PAUL WATSON, que je suis depuis 1996 et que j’admire, et qui se bat pour sauver les baleines.
    Au moins lui, il agit et a retenu les discours de VICTOR HUGO:
     » Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action »

    • je n’achète JAMAIS de produits Norvégiens. Et vous?

      En êtes-vous certain??? Si oui, comment faites-vous? Les étiquettes vous suffisent-elles?

    • « je n’achète JAMAIS de produits Norvégiens »

      Félicitations ! C’est très méritoire comme attitude, tant les produits norvégiens sont partout et difficiles à éviter.

  • La construction de la puissance chinoise repose sur une dépendance alimentaire croissante vis-à-vis de l’étranger. Pour y remédier, la Chine déploie une stratégie active d’influence afin de garantir ses approvisionnements ( Cf. soja et Amérique du Sud par exemple).
    Les pays du golfe déploient la même stratégie dans la corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan).
    (Cf. par exemple, François Purseigle and all ; Le nouveau capitalisme agricole de la ferme à la firme ; SiencesPo Les presses ; 2017).

    Aurions-nous oublié le rôle de l’ « United Fruit Company » qui défaisait les gouvernements d’Amérique Centrale et du Sud et soutenaient les dictatures ?

    • Michel LACANETTE.

       » La construction de la puissance chinoise repose sur une dépendance alimentaire croissante vis-à-vis de l’étranger. »
      Je partage entièrement vôtre propos. Pour faire la guerre, il n’ est pas forcément nécessaire de prendre des armes.
      Dommage que nos dirigeants occidentaux et certaines parties des opinions publiques occidentales, soient obnubilées par de soit disant bas coûts, et n’ aient pas bien compris cela en faisant encore allégeance aux dirigeants Chinois. Bas coûts, qui au final vont nous coûter économiquement bien cher, en perdant nos savoirs faire et notre indépendance.

      • Les soi-disant bas coûts sont également le résultat d’énormes investissements car l’agriculture nécessite aussi des infrastructures lourdes.

        C’est donc ce qu’ont fait les chinois en Amérique du Sud ou les pays du golfe dans la corne de l’Afrique.
        C’est également ce que font des entreprises agricoles mais également des coopératives françaises en Ukraine ou Roumanie, d’ailleurs dans l’incompréhension des sociétaires.
        J’ai déjà cité l’« « United Fruit Company » On pourrait également remonter au Far-West et son « front pionnier » ou encore à la Mitidja. On pourrait également ajouter la production d’huile de palme du Sud-Est asiatique.

        Mais un pays comme la France peut-il investir à l’étranger ou s’y opposer lorsqu’il est endetté ? Je ne pense pas. Et la dégradation supplémentaire des comptes publics avec la pandémie actuelle ne va pas nous rendre plus entreprenant. Restera l’indignation.

        De nombreux pays voire la plupart, ont pour objectifs la sécurité alimentaire de leurs habitants ainsi que l’augmentation des revenus ruraux. Cette augmentation des revenus est cruciale pour maintenir la stabilité politique et sociale. C’est le cas dans un pays démocratique comme la France mais c’est également le cas dans un pays autoritaire comme la Chine.
        Or de nombreux pays comme la Chine ou les pays du golfe, n’ont pas atteint le niveau d’autosuffisance alimentaire et doivent recourir à des importations massives. En plus de conditions climatiques qui limitent la production agricole, le développement urbain et l’accroissement de la consommation ont également accru la demande en produits alimentaires.

        Pour limiter le risque d’une trop forte dépendance vis-à-vis de l’extérieur et des marchés internationaux, ces pays ont choisi d’ « externaliser » en Amérique du Sud (production de soja transgénique avec glyphosate par exemple) ou dans la corne de l’Afrique la sécurité de leurs approvisionnements, via d’énormes investissements.
        Soit la promotion du « droit des peuples à être nourri et non pas à se nourrir eux-mêmes ».
        Cf. François Purseigle and all et https://www.cairn.info/le-nouveau-capitalisme-agricole–9782724621358.htm?contenu=sommaire où quelques parties sont téléchargeables dont la préface de Bertrand Hervieu.

  • Michel LACANETTE.

    A Mr Vallet,

    Je suis d’ accord avec ce que vous dénoncez de la part des pays occidentaux sur la faune domestique, mais vous oubliez surtout de nous dire que les Chinois font la même chose en pire. Ne nous induisez pas en erreur en nous laissant penser que les Chinois n’ utilisent pas ses pratiques et sont tout blanc. Personne avec de tels comportements n’ est tout blanc et surtout pas les Chinois, qui de plus ne se privent pas d’ aller piller la faune dans les pays du tiers monde en situation alimentaire difficile, notamment les océans.

    • Mais nul n’essaie de dire que les Chinois sont tout blanc ou même simplement meilleurs que les autres, ne renversez pas les affirmations ! Seulement, avant d’aller critiquer le ménage mal fait chez les autres on balaye chez soi.

      Le pillage de la faune sauvage ? Mais quelles leçons avons-nous à donner sur ce point, nous qui avions jusqu’à récemment totalement éliminé du territoire notre population de grands prédateurs (ours, loups, lynxs) ?? Grands prédateurs dont la protection actuelle se heurte à des résistances inouïes, et dont la pérennité na rien de garantie. Quels sont les pays qui continuent à chasser massivement les baleines, pourtant protégées par une convention internationale ? La Chine ? Non : le Japon, et la Norvège.

      • Michel LACANETTE.

        Je n’ ai jamais dit que nous sommes tout blanc. Mais le comportement des Chinois met en péril la dépendance alimentaire de pays qui sont en grande difficulté et à qui il ne reste qu’ une chose à faire, aller se jeter dans la gueule du loup des grandes sociétés de l’ agroalimentaire et de la chimie, qui maîtrisent les marchés.
        C’ est en cela que le comportement de la Chine est déplorable, alors que son idéologie devrait chercher à défendre ces pays.
        Quant à la protection des grands prédateurs chez nous, c’ est vrai qu’ elle se heurte à des résistances, mais
        n’ oublions pas que cela se fait dans un cadre législatif et un rapport de force entre les différentes parties prenantes. Cela est ‘ il le cas en Chine? Je ne le pense pas.

  • PierU, les décisions du gouvernement auraient pu être plus nuancées.
    Certaines zones du territoire sont moins, voir pas du tout affectées par le virus du PCC.
    C’est en cela qu’il aurait pu y avoir plus de nuances en ce qui concerne l’ouverture ou non des commerces de ville ou des marchés.
    Les grandes surfaces ont bien leurs rayons de chaussures, prêts à porter, électroménagers, etc…ouverts et pas les Darty, Boulanger, la halle, et tous les autres.
    Et le géant amazon qui livre à des coûts de carbone délirant!!!…qui livre de tout partout!!

    Quelle concurrence déloyale!

    C’est incroyable, que pour tuer les petits commerces, on ne s’y serait pas mieux pris!

    La fable de « Perette et le pot au lait » va si bien à la France!

    Quant aux marchés de plein air, MERCI aux Maires de Pau, Billère et Gelos d’avoir gardés leurs sang froid et permis aux producteurs de vivre de leur travaille, afin d’alimenter une population, ce qui n’est pas le cas pour d’autres qui n’ont plus rien.

    Vous me précisez que « depuis quelques années, vous essayez encore modestement de privilégier les produits fabriqués en Europe…et vous, êtes-vous prêt ….etc…. »

    « Vous essayez encore modestement… »: Ah, mieux vaut tard que jamais! J’en suis fort aise Monsieur…continuez à faire tourner les trains de la « belt and road » de Xi Jinping.

    Ne regardez-vous pas les 3 premiers chiffres des codes barre des étiquettes des produits en vente: exemple pour les produits France: 300 à 379; Chine: 690 à 695; Espagne: 840 à 849.
    Je n’achète jamais les codes 690 à 695 mais parfois on se fait piéger à notre insu.

    En 1993, n’avez-vous jamais entendu parler d’une petite poignée de citoyens militants qui faisait campagne « de l’éthique sur l’étiquette » avec l’association Artisans du monde pour promouvoir une éthique de commerce (Décathlon était à l’époque interpelé).
    28 ans après, beaucoup de produits sont maintenant distribués avec cette même conscience.
    La grande distribution ne s’y est-elle pas mise?
    Et pourtant nous sommes revenus de très loin, il y a encore du chemin à faire. Vous pouvez toujours y participer.
    Un prix Nobel de la Paix considéré comme terroriste par Pékin n’a-t-il pas parlé de Nécessité de responsabilité universelle?

    Il y a 25 ans qui était là pour dénoncer l’importation et la distribution en France depuis 1971, pays des droits de l’homme, des produits fabriqués gratuitement dans les terribles camps de rééducation chinois, les laogaïs, sans que personne n’en redise quoique se soit?
    Qui a répondu présent? Il y en a qui ne se sont pas gênés, et même pas si loin d’ici….et parfois même encouragés par le pouvoir politique, liquidant des pans entiers du tissus français des PME-PMI.
    Et les prélèvements d’organes en 1996, avec son tourisme médical scandaleux, ou des chirurgiens chinois ont pillés les techniques avec des méthodes de voyous…. Quel silence lâche sans réponse, et l’Europe toujours aussi silencieuse avec ses timides résolutions, qui invite toujours la dictature de Pékin à Bruxelles comme partenaire dans des tables rondes!

    Cela fait 30 ans qu’on demande à nos politiques d’ouvrir les yeux sur la Chine.
    Mais non, le voilà le résultat catastrophique à tous les niveaux, économique, sociale, environnementale, et de conscience. 30 ans que l’on dit attention, et la dernière en date, l’inauguration de l’institut Confucius de Pau, qui n’est Confucéen que de nom. C’était la dernière chose à faire, et le conseil municipal d’opposition qui a voté honteusement, sans rien dire, à l’unanimité le 28 février 2019 pour son installation, alors que Danielle Mitterrand avait été traité de terroriste par la Chine à la fin des années 80 parce qu’elle soutenait la cause tibétaine. Belle solidarité. Quelle hypocrisie, quel dégoût, même eux!

    Ne voyez-vous pas petit à petit la dictature de Pékin tisser sa toile partout de manière hégémonique en imposant ses vues au sein des principales organisations internationales. L’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation de l’aviation civile internationale (OAIC), l’Organisation des Nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation des Nations unis pour le développement industriel (ONUDI), l’Union internationale des communications, et j’en passe… et cerise sur le gâteau, comble de cynisme, elle intègre le plus important groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.
    Sans compter son influence en Europe dans le groupe 17+1 qu’elle a constitué « en se jouant des fragmentations dans l’UE », plus d’autres organisations sectorielles ou elle est particulièrement offensive et influente.

    Avec cette toile tissée, la Chine pouvait gaver de mensonges et de retentions d’informations, à son aise, le reste du monde à commencer par son premier:
    les premières apparitions du virus remontant mi novembre mais qui très vraisemblablement doivent se situer en octobre, en ne disant rien.
    Le deuxième, d’avoir tardé à déclarer cette épidémie le 31 décembre après avoir arrêté des lanceurs l’alerte comme le Docteur Li Wenliang, en cachant la vérité.
    Le troisième, le directeur général de l’OMS originaire d’Ethiopie « porte d’entrée des routes de la soie chinoise en Afrique » assurait le 3 février, soit 10 jours après le durcissement des mesures chinoises, que les restrictions de vols étaient inutiles, et 10 jours plus tard, la directrice de l’OACI, la chinoise Fang Liu, recommandait d’assouplir les restrictions de vol.
    La Chine ne s’est-elle pas notoirement opposée à ce que l’Organisation mondiale de la santé déclare cette situation comme « une pandémie mondiale », et enfin après une valse hésitation tardive qu’elle proclame cette pandémie comme « une urgence sanitaire mondiale ».

    Et Taiwan, dont la Chine fait fermer partout dans le monde ses ambassades sous peine de rétorsions économiques, acteur majeur et incontournable de la santé mondiale, qui a été exemplaire dans sa gestion, a été exclu par la Chine de l’OMS et de l’OACI.
    Il est scandaleux que Taiwan ne soit pas convié à participer à la prochaine session annuelle de l’OMS qui devait se tenir du 17 au 21 mai prochain à Genève. Profondément scandaleux.

    C’est ça Monsieur François BAYROU que vous soutenez? C’est dur à avaler.
    Vous aimez être respectée.
    J’ai choisi mon camp depuis très très longtemps.
    Je ne fais pas de collaboration.

    Qui va maintenant changer de camp comme à une certaine époque ou tous sont devenus des résistants tardifs opportunistes, comme le rappellent si bien les excellents documentaires télévisés sur la France au moment ou les alliés gagnaient sur tous les fronts?

    Max
    Pau le 27 avril 2020

    • Pierre-Michel Vidal

      Je suis d’accord sur l’ensemble de votre constat à l’égard du Régime Chinois et il y a bien en France une « Chinese Connection » dans la classe politique, elle a une lourde responsabilité. Mais votre conclusion est bien négative, il y a une partie de nos concitoyens qui ne savaient pas ou qui ne mesuraient pas les effets de cette relation toxique avec la France. Elle n’avait pas réfléchi aux conséquences de cette dépendance et sans doute ne voulait pas voir la nature de ce Régime. Si elle ouvre les yeux maintenant tant mieux: peut-être n’est-il pas trop tard pour revenir en arrière. Mais ce changement ne se fera pas sans douleur. Les Français sont-ils prêts à payer plus cher leurs objets préférés ? Voir d’y renoncer pour faire le choix de l’indépendance nationale ? Pourquoi pas…

      • Je suis d’accord sur l’ensemble de votre constat à l’égard du Régime Chinois et il y a bien en France une « Chinese Connection » dans la classe politique, elle a une lourde responsabilité.

        La  » Chinese Connection » n’ est pas que dans la classe politique, elle également dans le milieu économique, mais également dans la population, car elle a su depuis des années, se faire adopter sous des formes attirantes
        auprès d’ elle. Elle a su au travers d’ échanges culturels attractifs tisser des liens au plus profond de la société, comme l’ araignée tisse sa toile indolore, mais très efficace.

    • Je recopie ce que j’ai déjà écrit concernant les règles moins strictes que vous auriez voulues pour nous, car je n’ai pas l’impression que vous en ayiez tenu compte :
      « Il est vrai que le Béarn et plus généralement la Nouvelle Aquitaine ont été moins touchée par le virus, mais il y a une notion qui s’appelle la « solidarité nationale » : les hôpitaux saturés de l’Est et de l’Ile de France ont pu transférer des malades dans les hôpitaux des régions moins touchées. Si dans ces régions moins touchées nous avions fait les malins avec un confinement moins strict, nous aurions pris le risque de remplir nos hôpitaux avec plus de malades locaux, privant ainsi les malades venant d’ailleurs d’une possibilité d’être soigné. »

      Pour le reste, votre discours paraitrait plus sincère s’il n’était pas exclusivement dirigé contre la Chine. Il ne vous a sans doute pas échappé pourtant que depuis 10 ans nombre des productions que nous importons se sont déplacées de la Chine vers d’autres pays qui ont des coûts de production encore plus faibles et où les normes sociales et environnementales ne sont en aucun cas meilleures qu’en Chine. Mais cela ne semble pas vous déranger ?

  •  » Je vous félicite par ailleurs pour votre impérialisme culturel : manger du chien c’est mal, mais manger du cheval c’est bien ? Comprenne qui pourra… »
    Manger du cheval n’ est sûrement pas bien, pas plus que manger du porc, du mouton ou du boeuf ou des volailles au delà du raisonnable . Mais je pense qu’ il vaut mieux trépasser cheval en occident, malgré quelques dérives malheureuses dans les abattoirs, que chien en Chine out ils sont élevés dans des conditions lamentables.
    Au moins chez nous la fin de vie des animaux est considéré en respect des règles qu’ on leur doit, alors qu’ en Chine les animaux sont considérés comme du  » minerai » qu’ il faut exploiter de la naissance à la mort comme tel. Même si chez nous certains se sont hasardés à utiliser le mot  » minerai » que je réprouve pour désigner la chair, cela ne l’ était que pour des animaux morts et non vivants.
    Cette considération est pour moi fondamentale et fait toute la différence entre le comportement Occidental et Chinois.

    • « Au moins chez nous la fin de vie des animaux est considéré en respect des règles qu’on leur doit,  »

      Vous ne semblez pas au courant de la réalité du »respect des règles »!
      Avez-vous été informé de la vie des volailles en batterie, du fonctionnement de bien des abattoirs où il faut travailler au rendement, de l’enfer des usines à cochons (Hugo Clément C à vous France 5 29/11/2018., des mutilations : becs, queue, sexage ..à vif….? Lisez un peu les textes qui évoquent la maltraitance animale des élevages intensifs.
      Je vous signale aussi qu’Il n’y a pas que la fin de vie, il y a aussi la vie, tout simplement. Et puis ne soyons pas hypocrites, si beaucoup d’éleveurs, dans les régions, donnent à leurs troupeaux une vie tout à fait correcte, leur « amour » pour leurs bêtes s’arrête au moment opportun pour les vendre dans les meilleures conditions financières et là, on en revient à la case départ des abattoirs.

      • Michel LACANETTE.

        Je suis tout à fait conscient que chez nous il y a aussi malheureusement des excès, mais cela n’ est pas une généralité. De plus ces excès peuvent être sanctionnés au regard d’ une législation existante bien plus respectable du droit des animaux . Ce que se privent pas de faire les associations concernées et c’ est tant mieux. Ce qui permet chez nous de faire évoluer les mentalités de la filière animale . Mais je ne pense pas que cela puisse être le cas en Chine où les associations ne peuvent pas faire ce travail à moins d’ être  » officielles ». Ce qui veut dire silencieuses et consentantes. D’ autant que la législation animale en Chine, doit je pense se réduire à sa plus simple expression. Si nos autorités sanitaires animales se comportaient comme les autorités chinoises, je crois que vous auriez toutes les raisons de vous offusquer de cette situation et moi de même, mais honnêtement chez nous nous sommes loin de ce comportement. N’ oublions pas aussi le saccage que font les Chinois sur la faune sauvage africaine, qui est toute aussi scandaleuse à mes yeux.

        • Visiblement « vous pensez » que les Chinois sont par nature encore moins concernés que nous par le respect des animaux, ce qui ressemble bien à un complexe de supériorité de l’occidental jaugeant les autres civilisations. Notez que vous avez peut-être raison, mais je ne suis pas certain que vous ayez plus que moi une connaissance des cultures chinoises (car ce serait simpliste de réduire la Chine à une culture unique) vous permettant d’affirmer ça au delà de « je pense que », par ailleurs sans tenir compte du décalage de développement.

          Quoi qu’il en soit, ma réaction initiale portait sur l’article de Max, qui s’insurgeait la simple présence de chiens et chats dans les marchés à viande chinois, indépendamment de la façon dont ils étaient traités. C’est bien de l’impérialisme cuturel…

          Tout ça me donne une désagréable impression de xénophobie rampante, qui se libère à l’occasion de l’épisode « coronavirus ». On dépeint l’ennemi comme un sauvage qui ne partage pas nos valeurs qui sont les seules valables, on le dépeint comme presque pas humain… Comme on dépeignait les « boches » à la veille de la première guerre mondiale.

          • Michel LACANETTE.

            Visiblement « vous pensez » que les Chinois sont par nature encore moins concernés que nous par le respect des animaux, ce qui ressemble bien à un complexe de supériorité de l’occidental jaugeant les autres civilisations.

            Aucun complexe de supériorité de l’ occidental, pour ce qui me concerne, nous ne faisons pas mieux avec les corridas, qui sont un héritage moyenâgeux, indigne de nôtre époque.
            Ce qui me choque de la part des Chinois, c’ est la marchandisation à outrance de la faune sauvage à des fins alimentaires, de plus portée à un stade industriel, sans aucun respect des animaux. Cela chez eux, mais également en Asie et en Afrique, sur une faune soumise de plus en plus à la pression humaine extrêmement forte, qui ne fait que diminuer les chances de survie.
            Maintenant s’ ils souhaitent détruire leur patrimoine chez eux c’ est leur droit. Mais surtout qu’ ils
            n’ aillent pas détruire celui des autres, surtout quand ils sont plus faibles. Cela est un comportement inadmissible. Pourquoi ne s’ attaquent’ ils pas à la faune ursine Américaine pour récupérer de la bile
            d’ ours, qui soit disant soigne le coronavirus?

          • M.Lacanette, vous écrivez:
            « Ce qui me choque de la part des Chinois, c’ est la marchandisation à outrance de la faune sauvage à des fins alimentaires, de plus portée à un stade industriel, sans aucun respect des animaux. »

            Je reconnais que bien des comportements en Asie et au Japon (et ailleurs), pas en Chine uniquement donc, sont insupportables: ailerons de requin, corne de rhinocéros…
            mais,
            Ce qui me choque de la part des occidentaux c’ est la marchandisation à outrance de la faune domestique à des fins alimentaires, de plus portée à un stade industriel, sans aucun respect des animaux.

            Les animaux domestiques sont aussi sensibles, intelligents et stressés que la faune sauvage. Le comportement dans les élevages en batteries (rendement oblige), dans bien des abattoirs(rendement oblige), le gavage…, dans les transports…est loin d’être un modèle d’empathie!!!!
            De plus, si on élargit le problème de la faune sauvage, les traitements physiques ou chimiques qui déciment, pas très agréablement non plus, la faune appelée par les chasseurs « les nuisibles » n’est pas non plus très « care », alors que ces nuisibles sont tout à fait utiles!
            Même s’ils sont « utiles » à l’homme, les traitements dans les laboratoires de recherche médicaux ou pharmaceutiques ne sont pas particulièrement enviables également.Ne parlons pas de la déforestation, de l’agriculture industrielle, de l’hyper-consommation, de l’hyper-pollution …qui détruisent la faune sauvage, la biodiversité.
            La mort des hérissons empoisonnés par les limaces traitées au métaldéhyde ou du méthiocarbe, la mort de faim des oiseaux insectivores……. est-elle douce?
            Mais, voilà, on ne le voit pas!
            L’agonie des tortues marines qui ont avalé du plastique ou des dauphins asphyxiés, car prisonniers des filets de la pêche industrielle, sont autant d’exemples supplémentaires qui illustrent que les occidentaux détruisent aussi leur patrimoine chez eux.

            L’un d’entre nous défendait la culture de la tradition avec le foie gras ou la corrida, les chinois pourraient répondre la même chose!!

  • Pierre-Michel Vidal

    Je me réjouis que l’on ouvre les yeux sur le Régime chinois et non pas -faut-il le rappeler une fois de plus ?- sur le peuple chinois première victime de ce système cruel et cynique. Il ne s’agit pas d’un point de vue xénophobe qui serait à condamner.
    D’ailleurs nous avons notre responsabilité chacun à notre niveau dans notre dépendance à la Chine communiste dans notre volonté de consommer toujours plus et moins cher, alors que nous connaissions les sévices que ce régime policier faisait subir à son peuple: le Grand Bond en Avant, la Révolution Culturelle et la révolte de Tienamen au total des dizaines de millions de morts.
    Pau accueille une officine du Régime Chinois en plein centre-ville, l’Institut Confucius qui a passé des accords avec l’UPPA et qui bénéficie de la communication municipale. Lors de l’inauguration du centre l’ambassadeur de Chine a été accueilli très chaleureusement par le maire de Pau qui ne manque pas de donner par ailleurs de « bons » conseils au gouvernement…
    Nous ne pouvons plus nous contenter du « Buisness is buisness », les considérations morales doivent entrer en ligne de compte dans les relations internationales de la France. C’est une question essentielle comme le montre l’actualité.

  • Très instructif ! C’est un bon résumé des decisions prises par la Chine et actions menées pour la forcer à prendre ses responsabilités. On peut entrapercevoir certains changements que cette crise va engendrer.

    @PierU, vous vous concentrez sur un point de cet article en ne parlant que des controverses sur l’association FreedomWatch. Vous perdez de vu leur revendication actuelle qui me semble, elle, tout à fait fondée.
    Vous concluez sarcastiquement que l’article insinuerait donc: « la Chine est le seul pays au monde à décimer la faune sauvage ». Nous n’avons peut être pas lu la même chose… Non la Chine est malheureusement loin d’être la seule et non l’Europe n’est pas un modèle, mais il est juste de noter que cette crise sanitaire peut et doit faire bouger les lignes.

  • Très bon article avec beaucoup d’informations, une bonne synthèse et un positionnement intelligent et ferme.Bravo Max ( and Co)

  • Michel LACANETTE.

    La Chine n’a jamais annulé les dettes des pays en détresse, elle les gèle provisoirement contre la souscription de nouveaux prêts avec des taux usuraires généralement biens supérieurs à ceux de la Banque mondiale. Les autres états créanciers craignant que ces dettes annulés soient profitables indirectement à la Chine.

    Les pays occidentaux étudient la possibilité d’ annuler les dettes des pays en développement qui sont en détresse financière. La Chine propose de devenir propriétaire des ouvrages qu’ elle a financé dans ces pays, en échange des financement qu’ elle a fourni. Rien d’ autre qu’ un acte mafieux qui montre le vrai visage des dirigeants Chinois en cette période de pandémie.
    La Chine a le même comportement avec certaines sociétés occidentales en difficulté financière, qu’elle recherche à racheter à vil prix. La Mafia en Italie se comporte actuellement de la même manière en mettant des valises de billets sur la table des dirigeants d’ entreprises, notamment dans le domaine de la communication et des médias.

  • C’est beau comme du Trump ! Altpy deviendrait-il une plaque tournante de la propagande anti-chinoise ?

    L’organisation FreedomWatch dont vous rapportez la plainte contre la Chine, est issue des milieux ultra-conservateurs américains adeptes des théories du complot. Son fondateur, Larry Klayman, a été impliqué dans les accusations diffamatoires qui ont visé Obama d’avoir falsifié son certificat de naissance, de ne pas être américain, ou d’être musulman. Il a lui-même déposé des plaintes en ce sens, demandant par exemple la destitution et l’expulsion d’Obama des USA. Il a combattu l’Obamacare (la couverture santé généralisée qu’Obama a tenté de mettre en place) car selon selon lui c’était une stratégie des noirs pour faire payer les blancs. C’est un raciste notoire, qui avait renommé la « Maison Blanche » par « La Maison Noire ».

    Plus rigolo (mais pathétique), FreedomWatch a également déposé des plaintes contre différentes autorités US, qui cacheraient la présence d’OVNI et d’extraterrestres sur Terre. De façon générale les plaintes de FreedomWatch n’aboutissent quasiment jamais à rien et semblent surtout faite pour faire le buzz.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Larry_Klayman

    On a les références qu’on peut…

    Je vous félicite par ailleurs pour votre impérialisme culturel : manger du chien c’est mal, mais manger du cheval c’est bien ? Comprenne qui pourra…

    Et bien sûr la Chine est le seul pays au monde à décimer la faune sauvage. Nous en occident jamais on ne ferait du mal à Flipper le dauphin, Clarence le lion, ou Judy la guenon !

    • A vous lire Monsieur PierU, par votre réaction épidermique, j’ai compris qu’il ne fallait pas toucher à la politique du Maître à vie de Pékin, et je suppose aussi aux choix pathétiques de certains représentants de la France comme la construction du laboratoire P4 initialisée par Jean Pierre et soutenu par Bernard et Alain, qui nous a conduit à cette situation, alors que beaucoup d’autres étaient contre.
      Ce laboratoire P4 que la Chine a payé 30 millions € va coûter au monde 5000 milliards$ avec des risques d’une fin d’Europe et d’une Chine hégémonique.

      « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt ».
      Depuis le temps que les ONG demandent à nos politiques de ne regarder ni le doigt du sage, ni la lune de Pékin, voilà le résultat, à force d’avoir trop regardé et le doigt et la lune!

      A chacun ses choix.

      Si vous n’avez retenu que ça de cet article c’est profondément navrant.

      Cela fait 5 mois que l’on nous assène de mauvaises nouvelles à la radio, la télévision, et la presse, nationale et internationale, que d’annoncer quelques bonnes nouvelles occultés ne nous font pas de mal, dans cette situation de sidération.

      Dans tout ça, QUI va payer? QUI? Si ce n’est les nouvelles générations, et toujours plus de chômages et de faillites?

      Monsieur Bayrou n’est-il pas l’oreille du président?
      N’aurait il pas plus proposé de solutions pour mettre dans certains territoires non affectés moins d’interdictions, afin continuer à faire tourner la machine économique.
      Mais non tous dans le même sac?

      Ou est le bon sens?

      Ne faudra-t-il pas mettre en place, enfin, une taxe covid sur les produits made in china au titre du pollueur payeur avec, en plus, une taxe carbone (ref COP 21) comme annoncée par le Président en avril, et validée par F.B. « comme révolutionnaire », sur les produits made in China, le pays le plus pollueur au monde au coût carbone de 800gr de Co2/Kwh, alors que nos ingénieurs on fait de la France le pays au taux carbone le plus bas du monde et à l’heure ou je vous parle l’intensité carbone est à 29gr de Co2/Kwh ( 98% bas carbone et 26% de renouvelable), (ref electricity map). Avec une France qui a importée en 2018 pour 50 milliards€ de made in China.

      Mais non, vous en remettez une couche par une pirouette!
      La situation n’est elle pas assez sérieuse?

      La France grande gueule en matière de droits de l’homme, qui vante aux quatre coins du monde son système « efficace » avec sa cohorte de technocrates tous formés sur le même moule, démontre au monde, avec à ce jour, 21 000 morts, et qui va arriver, à ce rythme, à plus de 30 000 morts d’ici le mois de mai, sa totale inefficacité dans son « principe de précaution » qu’elle a tant et tant vendu.

      Dans une entreprise un salarié qui fait une faute professionnelle est licencié.

      Ce principe là ne devrait-il pas être appliqué à Jean Pierre et aux autres?
      Ne faudrait-il pas, enfin les virer? ils ont faits trop de dégâts.

      Claude Askolovitch a eu raison de rappeler l’intervention d’un pneumologue:  » ces c.….ards qui nous gouvernent »

      Déjà que la France n’était plus écouté, elle ne sera, désormais, plus du tout entendu.

      Max
      Pau le 22 avril 2020

      • Pierre-Michel Vidal

        M. Max vous êtes courageux et je partage votre point de vue. Une taxe Covid ce serait un minimum. Par ailleurs votre jugement sur monsieur Bayrou est légitime. Même Monsieur Macron ne se fait pas d’illusions sur l’individu comme on a pu le voir par le passé.
        La gestion du Covid19 à Pau est lamentable (pour ne pas dire plus) FB a promis des masques à tous les palois. On les attend toujours. Après avoir déroulé le tapis rouge aux communistes chinois lors de l’inauguration de l’Institut Confucius local il n’a pas eu un mot de regret ni une lueur de lucidité sur nos relations avec cet état totalitaire et mafieux. A la télé où il a ses entrées, FB prétend donner des conseils à l’exécutif et sans doute rêve-t-il de revenir aux affaires: bonjour les dégâts… Il est de toute façon atteint par la limite d’âge (69 ans, début juin). Le « monde d’hier » a la peau dure.

        • M Vidal vous êtes vraiment le spécialiste du « tout et son contraire ».

          Récemment vous citiez Bayrou en exemple car c’était un des seuls responsables politiques qui s’était positionné pour le report du 1er tour des municipales, et maintenant vous dîtes que sa gestion du covid19 est « catastrophique » (en quoi exactement ? Les masques tout le monde en commande, peu arrivent à en avoir).

          Vous félicitez Max qui critique Bayrou parce que les petits commerces palois sont fermés pendant le confinement, alors qu’il y a 3 semaines vous critiquiez violemment Bayrou parce qu’il avait obtenu une dérogation pour le maintien du marché des producteurs aux Halles. Vous êtes sérieux ???

          Et enfin, vous voulez pousser Bayrou vers la sortie en raison de son âge (69 ans… quel âge avez-vous ?), alors que pas plus tard que la semaine dernière vous en aviez après le jeunisme.

          Je n’avais JAMAIS voté pour Bayrou, ce n’est pas mon modèle du tout, mais votre attitude envers lui ressemble à de l’acharnement à tout prix, quoi qu’il dise ou fasse.

          « …tout et son contraire… »

      • Vous auriez donc voulu que Bayrou utilise son influence auprès de Macron pour obtenir un passe-droit pour les commerces de Pau ou de sa région ? C’est tout à fait français, ça, faire jouer ses relations parce qu’on n’a pas envie de se plier aux même contraintes nous on n’a pas envie de se plier.

        Il est vrai que le Béarn et plus généralement la Nouvelle Aquitaine ont été moins touchée par le virus, mais il y a une notion qui s’appelle la « solidarité nationale » : les hôpitaux saturés de l’Est et de l’Ile de France ont pu transférer des malades dans les hôpitaux des régions moins touchées. Si dans ces régions moins touchées nous avions fait les malins avec un confinement moins strict, nous aurions pris le risque de remplir nos hôpitaux avec plus de malades locaux, privant ainsi les malades venant d’ailleurs d’une possibilité d’être soigné.

        Quant à la Chine je vois surtout que vous êtes un adepte de la propagande et de la rhétorique de de Trump, qui pour détourner l’attention de sa propre impéritie lance rumeur sur rumeur, même les plus infondées à ce jour. Un laboratoire P4 à Wuhan grâce à la France ? La belle affaire… Il a été dit et redit que les laboratoires P3 sont habilités à étudier les coronavirus, il y en a bien plus que de laboratoires P4, et la Chine n’a besoin de personne pour en monter. Même en admettant que le virus se serait échappé accidentellement d’un labo (ce qui est possible, mais qui reste à démontrer), ça aurait pu venir de n’importe où. Mais les théories du complot ont cela de beau qu’elles se passent de tout étayage.

        Enfin, je n’ai pas de leçon à recevoir de votre part sur les produits à bas coût venant de Chine ou d’ailleurs. Depuis quelques années j’essaie -encore modestement- de privilégier les produits fabriqués en Europe plutôt que dans les pays qui pratiquent un dumping social ou environnemental (et non ça ne concerne pas que la Chine !). Oui ça coûte (parfois beaucoup) plus cher. Et vous, êtes-vous prêt à payer vos tee-shirt 3 fois plus cher qu’un tee-shirt bengladais ? Pouvez-vous soutenir que vous n’avez pas au cours de votre vie grassement profité des produits pas chers venant du monde entier ? Nous en avons tous profité, et en ne parlant que de la Chine et pas des autres vous comptez sans doute continuer à en profiter, alors ne donnez pas de leçon.

        • Pierre-Michel Vidal

          Je, je, je… (comme vous dites PierreU (?) ) Etes-vous le chargé de com du maire de Pau ? Tout le monde devrait connaître la cruauté du Régime Communiste Chinois et ce n’est pas être un « disciple de Trump » que d’en dénoncer la nature mafieuse. Les hommes politiques qui prétendent ne rien savoir de cette réalité historique ont une absence totale de culture politique ou de culture tout court. Je constate qu’un certain nombre d’entre eux, au nom du pragmatisme, ont choisi d’avoir des relations privilégiées avec ce pays. Ce n’est pas un bon calcul: la morale dans nos relations internationales devrait être une donnée essentielle car on finit toujours par payer l’addition -comme on le voit aujourd’hui. A titre personnel j’achète Français de préférence mais c’est vrai nous avons tous notre part de responsabilité dans la course à la consommation; nous avons les hommes politiques que nous méritons et nous les avons choisis.
          Je reconnais volontiers que FB a eu le courage de critiquer la tenue des élections municipales. Ce que je mets à son crédit et ce n’est pas rien… C’est un homme courageux. En revanche, sa gestion municipale depuis l’absence du regretté M. Brin n’est pas sans défaut. Je suis étonné de voir que ses opposants ne sont guère pugnaces -sur la distribution des masques par exemple.
          Si j’ai apprécié le papier de Max car il dit beaucoup de vérités, je ne vous ai jamais « donné de leçons ». Vous ne m’intéressez pas. Votre systématisme à mon égard est douteux. Sans doute avez-vous quelque chose de personnel à mon encontre. Quoi ? Peu m’importe. Je déteste la polémique. Elle n’est particulièrement pas de mise en ce moment de confinement. Ne rajoutons pas à la peine et à l’angoisse. Merci d’avance de faire preuve de dignité et de ne pas répondre.

          Enfin, j’ai dans mon environnement, des proches qui ont besoin de masques. C’est pour eux une question de vie ou de mort. Ils n’en trouvent pas sur Pau -malgré les promesses orchestrées. Même en payant. Ils ne doivent pas être les seuls. C’est normal ? (La question ne s’adresse pas à vous).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *