Grosse colère… Monsieur François Bayrou !

4.4
(27)

L’intervention de Monsieur François Bayrou dans le grand jury RTL/LE FIGARO/LCI du 19 avril ne manque pas de paradoxe et de cynisme, alors qu’il est l’oreille du Président et l’allié !!

Il a parlé des « ratés » et des « manquements » de la France dans la gestion de la crise, d’un État trop centralisé empêchant « souplesse » et « anticipation », « l’État n’a pas la faculté de prévoir ce qui est inédit »…etc.

Je crois rêver en entendant ça ?

C’est hallucinant de la part d’un responsable politique? Accuser l’État ???

Et pas un seul mot sur les nouvelles arrestations de démocrates de Hong-kong de la veille de ce samedi 18 avril. « Des rafles » écrit sur les titres de la presse comme dans les heures sombres de notre pays, au point que c’est devenu banal, naturel.

Pas un mot !

Quel courage !

J’ai honte de votre silence.

Vous êtes resté tétanisé.

Les propos de Claude Askolovitch rapportant les mots d’un « ami pneumologue » dans un blog de Frederic Lordon dans le monde Diplomatique du 19 mars 2020, n’ont-ils pas tout leurs sens ?

Mais qu’avez-vous retenu de vos cinq grands débats de Pau ? N’avez-vous pas été alerté ?

Monsieur Bayrou vos conseillers n’ont-ils pas lu le livre d’Alexandre ADLER publié en 2005: « Le nouveau rapport de la CIA, comment sera le monde de demain en 2020″

N’avez-vous rien retenu d’Emile de Girardin : « Gouverner c’est prévoir, et ne rien prévoir c’est courir à sa perte ».

De Gaulle avait retenu la leçon  » si tu veux la paix, prépare la guerre« , que vous devriez bien connaître en tant que latiniste: « si vis pacem, para bellum ».

Il avait construit une France indépendante pour ne rien devoir à personne, car il avait digéré l’humiliation.

Ça ne vous a pas suffit une fois, mon Père était à Dunkerque, évacué sur un bateau qui a coulé et n’a eu sa survie que parce qu’il savait nager. Mais cette fois, la France n’a pas appris à nager avec la Chine !

Le Ministre de la santé commande des masques et matériels « auprès de nos amis Chinois » comme un petit garçon, qui, s’il ne parle pas bien, ira au piquet !! Comme on nous a souvent mis au piquet pour avoir osé parler des droits de l’homme avant des grandes rencontres d’affaires commerciales.

Quelle humiliation !

De Gaulle doit se retourner dans sa tombe !

Ne regretterait-il maintenant pas son geste du 27 janvier 1964 ?

Monsieur le Président du Modem, cela ne vous surprend pas l’épidémie de coronavirus qu’il y a eu sur le porte avion Charles de Gaulle, fleuron de la Marine Nationale, touchant plus de la moitié des militaires embarqués ?

N’avons-nous pas tenté de vous alerter dans notre lettre ouverte du 28/12/2019 publiée sur ce même site à l’occasion de l’inauguration de l’institut Confucius, par un article en pièce jointe (URL OPEX du 24/10/2019) « Le renseignement chinois s’intéresserait de très près aux militaires affectés en Bretagne » ?

Monsieur le Maire et Président de la communauté d’agglomération de Pau quels sont les conseils pertinents que vous avez donnés, au Président de la République, sur cette pandémie pré-annoncée par l’OMS le 31 décembre pour en arriver à une tel situation ?

Pire, au travers de vos déclarations, vous vous posez comme un opposant au même titre que les partis d’opposition alors que vous êtes l’allié du Président, et rejoignez en cela le diction :

 » ton meilleur ami peut être ton pire ennemi« .

Avant d’accuser l’État de « manquements de stratégie« , déjà au niveau local de l’agglomération, vous ne commandez que maintenant mi-avril 500 000 masques, alors que c’est début janvier que vous auriez dû réagir, et donner l’exemple, oui donner l’exemple.

L’Institut Confucius, que vous avez inauguré en octobre aurait dû vous inspirer dans : « un bon livre, un bon discours, mais pas autant qu’un bon exemple ».

Il y a encore beaucoup de chemin à faire dans l’exemple.

Votre grand ami Monsieur Lu Shaye ambassadeur de Chine en France, que vous aviez invité à Pau le 28 octobre 2019 pour l’inauguration de l’Institut Confucius, ne vous a-t-il pas mis en garde ?

Ne vous avait-il pas dit ce jour là « nous devons faire disparaître les obstacles linguistiques et les barrières psychologiques entre les peuples par le dialogue et les échanges« .

Quels dialogues et échanges d’informations y a-t-il eu dans cette pandémie depuis le début novembre, si ce ne sont que mensonges répétés, rétentions d’informations et arrestations de lanceurs d’alertes de la part du PCC ?

A force d’avoir trop regardé le doigt du sage, nos élites politique n’ont plus rien vu.

Pour la France, hélas, depuis 15 ans, les mots « droits humains » sont devenus un gros mot à bannir !

L’Empereur de Pékin a-t-il présenté ses excuses ? Que nenni !

Quant à la déclaration de Monsieur Mohamed Amara lors de cette inauguration « On est comestible que si l’on se laisse manger » !!

Question de manger, c’est chose faite, le virus du PCC n’a-t-il pas mangé toute l’économie mondiale en quelques semaines ?

Et coté digestion, les lendemains ne risquent-ils pas d’être très douloureux ?

Cette crise du virus du PCC montre clairement que les petites entreprises et les emplois mal rémunérés, vous savez les gilets jaunes que vous avez si mal entendus, les personnels hospitaliers si mal traités sont les rouages essentiels de notre société. Ils sont en première ligne.

Pourquoi dans les grandes surfaces, les rayons de prêts à porter, chaussures, électro-ménagers, merceries etc….sont restés ouverts alors que tous ces mêmes petits commerces de ville tenus par des indépendants sont tous fermés.

Pourquoi les immenses marchés de plein air de Gan ou Jurançon sont-ils fermés alors que la place pour la distanciation ne manque pas. Ce sont des producteurs qui sont mis en faillites ?

.Monsieur Bayrou arrêtez de faire de la politique, arrêtez, comme d’autres, car « On ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont crées » Albert Einstein

Je vous croyais autrement, je suis non seulement profondément déçu, mais trahi par une classe politique qui n’a rien, mais rien prévu.

Pau le 20 avril 2020

Max

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de note : 27

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • Je passe sur vos diverses théories du complot, par contre vous devriez arrêter de poser des mauvaises questions :

    Bayrou n’est en rien responsable de la fermeture des petits commerces pendant le confinement : c’est un décret national. Donc pourquoi faire comme si Bayrou y pouvait quelque chose ??

    De même, Bayrou n’a aucun pouvoir pour la réouverture des marchés de Gan, Jurançon, ou n’importe quelle autre ville : ce sont les maires de ces villes qui doivent demander une dérogation à la préfecture. Bayrou l’a fait pour les halles, qui sont restées ouvertes, et ça lui a été reproché ici même. Donc quel est le but au juste ? Lui reprocher tout et son contraire ?

    • Le but est d’éclairer sur la médiocrité de la pensée de Bayrou, son absence de clairvoyance , son incapacité à écouter et agir … il est heureux que ce soit explique par un déçu de plus ! Les élections sanctionneront définitivement les méfaits d’un politicard dont Mme Simone Weil avait si bien cerné l’indigence d’idees et l’art de la tromperie

  • Je ne voulais pas y croire, mais cette fois-ci les révélations embarrassantes sur la Chine se multiplient :
    https://www.youtube.com/watch?v=_dEKgowqVJc&feature=youtu.be&t=66

  • Pierre-Michel Vidal

    François Bayrou doit être clair et se positionner pour la fermeture de l’Institut Confucius récemment installé à Pau, instrument du « soft power » du Parti Communiste chinois. Ce serait une mesure symbolique qui lèverait les ambiguïtés dans des relations qui doivent se faire sur des bases plus claires et saines. Ce serait un signal, une sorte d’avertissement, à notre échelle, au gouvernement chinois. Le parti Communiste Chinois qui dirige la Chine ne sera et ne pourra jamais être l’ami d’une démocratie et de la France en particulier, la patrie des Droits de l’Homme.
    François Bayrou ne peut pas avoir la prétention de gérer le « monde d’après » et se comporter comme dans le « monde d’avant » sur une question essentielle comme on le constate aujourd’hui. Après tout, les hommes politiques sont faillibles et ils se grandissent en reconnaissant leurs erreurs.

  •  » Qui ne dit mot consent »
    On entend plus nos hommes politiques et tant d’ autres, dans les milieux économique et financiers, qui battaient chez nous pavillon de complaisance pour la Chine. Il y a localement Mr Bayrou , mais également Mr Raffarin qui arpentait dernièrement encore les studios des médias pour vanter les charmes du mode de vie à la chinoise.
    Malheureusement bien de ceux là ne mesurent pas encore la situation dans laquelle nous a mis la Chine et sont prêts sitôt la pandémie passée à repartir pour commercer en Chine comme si rien ne c’ était passé. Nos morts
    et l’ engagement de l’ ensemble des personnel médicaux comptant pour eux pour du beurre face à leurs impératifs mercantiles.

    • Cette diatribe est ridicule et vénéneuse. Les donneurs de leçons à longueur de tribunes sont fatigants et ont des égos boursouflés. Toujours croire que ce que l’on pense est supérieur à l’autre et à l’’image des médias toujours critiques pour exister.
      Un peu de modestie messieurs et permettez que nous puissions penser par nous même. MERCI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *