Inventons du possible

Le covid 19 nous changera-t-il ?
Dans une excellente vidéo, Aurélien BARRAU, un astrophysicien français, propose, au sortir de la pandémie, d’inventer du possible afin d’ordonner autrement notre humanité. Pour cela, il s’arrête sur les incohérences de toute nature qui accompagnent le monde en cours et suggère des changements dans nos visions économiques, sociétales, sociales, en disant « inventons du possible ».

Qui ne voit, en effet, que notre monde ne pourra pas survivre harmonieusement aux trop nombreux virus qui en affectent les bases ? Juste quelques réflexions banales.


Quand 1% d’individus, possèdent 80%, au moins, des richesses mondiales, il y a désordre.
Quand des êtres ne mangent pas à leur faim alors qu’on jette le surplus de nos tables, il y a désordre.

Quand de jeunes hommes de 20 ans gagnent en un mois, par la magie d’un ballon, plus qu’un honnête travailleur pendant 40 ans d’activité, il y a désordre.


Quand on en fait des héros alors que ceux dont la mission est essentielle dans toute société ( chercheurs, soignants, pompiers, forces de l’ordre, enseignants, éducateurs etc )sont dans l’ombre, il y a désordre.

Quand des richesses naturelles nécessaires à l’humanité ne sont pas exploitées ou le sont mal, il y a désordre.


Quand des milliards de femmes et d’hommes sont physiquement et psychologiquement tenus en esclavage par l’effet d’une puissance économique ou idéologique, il y a désordre.
En bref , devant tant d’anomalies, qui n’entend dire : «  il faut que ça change » et quand on en recherche les causes, la seule qui revient en boucle, le socle de tous ces désordres est toujours le même ! L’argent. L’argent qui corrompt tout, bon serviteur mais mauvais maître.
L’argent honoré plus que le mérite et peu soucieux de mettre fin aux désordres qui ne tiennent pas de la fatalité.
Tous les gouvernants du monde devraient en être conscients mais le mal est si profond que le nouveau covid ne sera sans doute, pas plus que des pandémies précédentes ou deux guerres mondiales, capable de nous conduire à un ordre universel plus vertueux.
La chose est difficile car il faudrait combattre des mentalités bâties sur des siècles de croyances et de mœurs, sur des environnements géographiques, sociétaux et politiques.
« Inventons le possible » est certes une pensée louable mais elle demeurera sans doute dans les STLS tiroirs des rêves. Elle impliquerait, en effet, une gouvernance mondiale unique et la lecture de quelques pages que Montesquieu nous a léguées dans «l’esprit des lois » est là pour nous rappeler que les peuples obéissent surtout aux nécessités et aux conditions de vie que leur impose un environnement climatique dont on connaît la diversité.
Pour espérer un nouveau possible, il faudrait imaginer que tous les êtres humains puissent brusquement devenir vertueux, préférant la paix à la guerre, la cohabitation pacifique dans un patrimoine qui nous a été confié, la tolérance et l’acceptation de l’idée qu’à la fin nous avons une destinée commune.
Mais, hélas, la solidarité qui devrait être universelle, est la chose la moins partagée ; c’est l’égoïsme stérile qui la remplace.  Sommes-nous capables d’en venir à bout ?



Pierre ESPOSITO

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Un commentaire

  • Quel excellent exemple d’avoir choisi Mr A.Barrau pour donner envie à tous de ce qu’il faut lire, voir, écouter, et propager; il faut lire sa biographie; je pense, entre autres, à certain du site d’A@P.
    C’est un homme dont la pensée, la connaissance, la compétence, l’action scientifique, philosophique, poétique, éducative, politique et sociale, le bon sens,…. est un honneur pour l’Université française, la science française; son engagement est à suivre sans modération car c’est celui de promouvoir la survie de l’humanité que nos politiciens actuels sont entrain de compromettre en conduisant une politique de relance du pire après le drame du Covid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *