Comment penser au monde d’après…

Comment penser au monde d’après… alors que nous sommes encore KO sur le Ring ?

J’ai le plaisir à tous vous lire.

Je pense à ceux qui disaient que le vieux monde était derrière nous.

Et non, la crise du « virus du PCC » a révélé que la gestion de « leur nouveau monde » a été et est encore DESASTREUSE. Aussi DESASTREUSE, en ce 10 mai, que la bataille de France du 10 mai 40 qui en 15 jours a fait passer l’armée française du statut d’armée la plus puissante du monde à la plus faible avec 2 millions de prisonniers.

Quelle image de la France et de l’Europe va laisser cette crise au monde ?

Les lendemains ne vont-ils pas être douloureux voir désastreux, pour un pays qui se disait avoir le meilleur système médical du monde, alors que tous les soignants se sont dépensés sans compter ?

Avec une Europe totalement tétanisée, n’ayant rien osée dire, n’ayant rien osée faire !!

Nos gouvernants qui ne savaient plus que dire, en disant tout et son contraire… des annonces de PANIQUES de sachants, des désertions de poste en pleine bataille….

Je suis, nous sommes, vous êtes, vraiment vraiment en colère pour parler de ce m……r.

Comment penser au monde d’après alors que l’on est encore KO sur le ring ?

Le DESASTRE, je n’ai que ce mot, avec 1 million de Parisiens qui ont quitté la capitale !

Ça ne vous rappelle rien ?

FRANCE : 26 317 décès pour 66 millions d’habitants, (site covid-19 global case)

TAIWAN : 6 décès pour 23,7 millions d’habitants.

EUROPE : 155 000 décès.

Et la Grèce 151 décès pour seulement 10,7 millions d’habitants.

Et le Portugal 1135 décès pour 10,2 millions d’habitants, ces deux pays qui ont été tant et tant vilipendés pour leurs déficits !

TAÏWAN avec 6 décès et une économie qui n’a pas été mise à l’arrêt, tout comme la Corée du Sud avec seulement 256 décès pour 52 millions d’habitants.

Ces pays sont des exemples que nos pauvres technocrates ne comprendront pas, tellement l’orgueil les envahie en n’écoutant qu’eux même.

Et ce président qui s’est présenté débraillé en plein délire sur la situation des artistes.

C’était une scène hallucinante, je n’en croyais pas mes yeux.

J’en ai assez de l’entendre parler, parler, parler, pour quel résultat.

Qu’il retourne faire du théâtre, la politique n’est vraiment pas faite pour lui.

Il nous saoule de paroles…

Et maintenant ils nous disent qu’ils ont sauvé 70 000 vies comme pour se dédouaner des

27 000 décès.

Quid de Taiwan, en ce Lundi 18 mai à l’ouverture de la session de l’OMS à Genève, que l’Empereur à vie de Pékin a dans sa ligne de mire, obligeant les pays d’accueil à fermer ses bureaux représentatifs, sous peine de rétorsions économiques.

Pourtant Taiwan, acteur majeur et incontournable de la santé mondiale, a été dans ce cas précis, parfaitement exemplaire dans sa gestion de la crise avec seulement 6 décès pour 23,7 millions d’habitants.

Or nous constatons que Taiwan a été exclu par la Chine et de l’OMS et de l’OACI (organisation de l’aviation civile Internationale).

Il est scandaleux que Taiwan ne soit pas convié à participer à cette session annuelle de l’OMS qui se tient du 18 au 21 mai à Genève.

Profondément scandaleux.

Quid de Taïwan qui a été mis en alerte dés le 30 décembre en imposant des mesures d’inspection de tous les vols continentaux avec mise en quarantaine des individus infectés.

Quid de Taïwan qui s’est appuyé sur l’expérience du SRAS de 2003 en mettant en place dés les premiers cas déclarés fin janvier l’exécution des 124 mesures dont la première : le port du masque si difficile à mettre en place en France, ce port du masque obligatoire en France depuis le 11 mai soit 6 mois après le premier cas sur le sol français.

C’est là aussi HALLUCINANT !!!!

Ou sont passés les services du Consulat de France de WUHAN pour alerter le premier ministre de cette pandémie en Chine dés le mois de novembre alors que les ressortissants de Taïwan l’on fait.

Ah oui, il ne faut écouter ni les rumeurs ni les dissidents.

Les services de sécurités chinois mettent une telle pression sur les étrangers, qu’ils soient représentants de gouvernement étrangers, d’entreprises ou universitaires que l’ordre a été donné à tout le monde de se taire, sous peine de rétorsions.

Mais voilà le résultat !

Ça ne vous rappelle pas une époque ?

La France pays des droits de l’homme c’était l’ancien monde !!…

Ou sont passés les voix des milliers de ressortissants français de WUHAN qui travaillaient pour la centaine d’entreprises française ?

Pourquoi n’ont il pas fait comme leurs collègues Taïwanais, alerter ? Non rien !!

Vite il fallait quitter le bateau,

Vite se faire rapatrier en France,

Vite les mettre en quarantaine,

Vite au secours, au secours…

Ah ça l’Etat s’est beaucoup activé à rapatrier ses ressortissants et en faire la publicité plutôt que de mettre en place des mesures de précautions en France.

Mais ou sont-elles passées ces mesures de précautions en autorisant un match Olympique Lyonnais-Inter Milan le 26 février avec 3000 supporters Milanais en pleine épidémie ?

Aucune mesure, rien de rien dans les arrivés d’aéroports, j’étais sidéré, abasourdi, de voire ces reportages, sur toutes les chaines d’info, de passagers débarquant sans contrôle sanitaire.

Nous allions directement à la catastrophe.

Où sont passés ces milliers d’ENARQUE pour gérer cette pandémie, où sont-ils passés ?

27 000 décès.

Qu’avons-nous appris de l’épidémie de la grippe de 1918 ?

RIEN puisque le port du masque n’est pas obligatoire lors des traditionnelles grippes saisonnières. Ce qui nous vaut 10 000 décès/an. Ce n’est pas scandaleux ??

On ne découvre le port du masque que maintenant. Si les épidémies de grippe avaient été traitées de manière sérieuse avec port de masque obligatoire, ces règles de précaution face à cette épidémie auraient permis d’avoir un nombre de décès considérablement réduit.

La France est un pays de gaspillage organisé, et son image après cette affaire sera terriblement écornée comme celle de l’Europe.

Et aller voter pour ce résultat, non merci plus JAMAIS….

Le 18 mai 2020.

Max

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

13 commentaires

  • Monsieur Daniel SANGO vous m’écrivez :  » que de contre-vérités « .
    Vous n’avez aucun argument à me présenter !
    N’écrivez pas pour ne rien dire, et pour écrire pour écrire !

    Sur Taïwan, l’OMS, le nombre de décès, les incompétents, etc… ça vous vexe qu’un petit pays comme Taïwan ait géré de façon exemplaire cette épidémie avec seulement 7 décès, un de plus depuis hier vendredi alors que la France en a eu 28 300.
    Le gâchis des vies en France , en Europe, et dans le monde, c’est une contre-vérité ?

    Êtes vous vexé que cela soit une femme Présidente de la République de Taïwan qui ai donné l’exemplarité aux hommes ?
    Êtes-vous vexé que des hommes aient manqués de sang froid et de discernement et n’ont pas su raisonner dans la panique ?
    Merci Monsieur LACANETTE d’avoir parlé des femmes exemplaires, nos femmes COURAGES comme de tout le personnel médical et hospitalier. MERCI.
    Ils en faudraient plus , mais pas de celles qui désertent en pleine bataille, non celles qui restent en poste et qui suivent les paroles de Clemenceau :  » l’action d’un soldat doit se calquer sur celle du morpion cet animal qui meurt mais ne décroche pas « .

    Monsieur SANGO ne lisez-vous donc pas ce qui s’est réellement passé dans le laboratoire P4 (français) ou le virus s’est évadé par INCOMPETENCE des chercheurs chinois dirigés par la Majore Générale Chen Wei de l’Armée Populaire de Libération :
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-enquete-sur-le-p4-de-wuhan-ce-laboratoire-en-partie-finance-par-la-france-ou-a-ete-identifie-le-virus_3920783.html
    Une fois livré, mais jamais réceptionné par une entreprise française, les chinois ont voulu jouer seuls en n’ayant pas toutes , TOUTES les compétences requises.

    Un P4 c’est comme une BOMBE ATOMIQUE qu’on a laissé à des gamins à moitié fait…

    N’y a-t-il eu rupture de contrat avec la France qui n’a pas été mené à son terme avec des chercheurs français ?

    Max le 23 mai 2020

  • Pour penser le monde d’après il est nécessaire de penser au monde d’avant et pour cela écouter par exemple:
    « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité – conférence d’Aurélien Barrau à la Madeleine »

  • Personnellement, je ne jetterais pas l’anathème d’une façon aussi définitive sur la Chine. D’accord ce pays n’est pas une démocratie et son régime est plus que critiquable, mais lorsqu’il s’agit d ‘évoquer sa gestion de la crise du coronavirus, il faut reconnaître que d’autres grands pays n’ont pas été plus efficaces. La Grande Bretagne, l’Italie, les Etats-Unis, l’Espagne et enfin, nous-même en France n’avons pas été d’une très grande réactivité. Tout le monde se souvient des discours lénifiants des professeurs de médecine. Une petite grippe disaient certains, pas contagieuse, disaient d’autres. Puis on nous a dit sur tous les tons que le port du masque n’était pas utile, voire contre indiqué. J’ignorais d’ailleurs, pour ce qui me concerne, qu’il existait des spécialités médicales du nom d’infectiologie, de virologie et d’épidémiologie, maintenant je sais.
    Quant à nos politiques, faut-il leur reprocher leurs tergiversations ? Ils se sont tournés vers les scientifiques en qui ils ont fait confiance pour orienter leurs décisions. Mais, outre le fait que ces derniers prononçaient des discours divergents voire contradictoires, aucun des professeurs soi-disant reconnus ou auto proclamés n’a dit « ne pas savoir ». C’est pourtant un signe de grande intelligence que de savoir reconnaître son ignorance. Moi qui ne suis pas un scientifique, je croyais que les données scientifiques n’étaient pas discutables parce que reposant sur des constats objectifs, vérifiés et expérimentés. Eh bien non ! ces gens qui se contredisaient m’ont prouvé le contraire. Alors les politiques ont dû faire avec cet embrouillamini.
    Enfin lorsqu’on se compare aux Allemands, ce que nous avons fait fréquemment, on constate que, nous Français, nous avons quatre fois moins de lits de réanimation que nos voisins d’outre Rhin, que nos infirmières sont moins bien payées. Pourtant notre système de santé est, sur le plan budgétaire, le premier au monde au prorata du nombre d’habitants. Chez nous, nous sommes étouffés par des structures administratives inutiles et coûteuses. Avez-vous cherché à savoir le nombre de structures qui entourent le ministère de la santé ? La direction générale de la santé, l’agence nationale de santé, la haute autorité de santé et plus récemment le conseil scientifique (très actif dans la situation actuelle). On pourrait en citer encore de nombreux, j’avais la liste (impressionnante) mais je ne la retrouve plus.
    Les Agences régionales de santé sont des structures à vocation uniquement administrative et en aucun cas médicale. Eh bien sachez que chacune est constituée d’un nombre impressionnant de fonctionnaires. L’ARS du Grand Est, par exemple, emploi 808 fonctionnaires.
    Et toutes les ARS de France comptabilisent un aussi grand nombre d’administratifs. Il y aurait peut-être des économies à faire à ce niveau. Et avec ces économies résultant de la suppression de tous ces parasites, on pourrait augmenter le nombre de lits de réanimation et pourquoi pas rejoindre le niveau allemand.
    Un rêve qui me fait penser que rien ne changera.

    • Je me permets d’intervenir pour remettre certaines choses au point.
      Trop d’informations tue l’information, surtout, comme c’est le cas à propos de cette pandémie, quand elle touche un public qui n’a que peu ou pas du tout de formation scientifique (combien de Français ignoraient et ignorent toujours ce qu’est un virus?). Comme dans tous les domaines de la connaissance, un constat est de plus en plus évident; plus on ouvre une brèche dans l’inconnu, plus on multiplie cet inconnu et donc plus on doit multiplier les spécialisations.

      «J’ignorais d’ailleurs, pour ce qui me concerne, qu’il existait des spécialités médicales du nom d’infectiologie, de virologie et d’épidémiologie, maintenant je sais.»

      «Moi qui ne suis pas un scientifique, je croyais que les données scientifiques n’étaient pas discutables parce que reposant sur des constats objectifs, vérifiés et expérimentés. Eh bien non ! ces gens qui se contredisaient m’ont prouvé le contraire.»

      Il faut bien s’imprégner du fait que ce virus était inconnu; on en connaissait la famille mais rien sur «l’individu» or dans une même famille chacun est différent. Les recherches ont donc été entreprises par une multiplicité de spécialistes œuvrant chacun dans un domaine particulier; on peut dire que presque tout le corpus des chercheurs, scientifiques ou pas (sociologues, historiens,…) y a participé dans des domaines différents: les uns, d’abord pour l’isoler, d’autres pour connaître sa structure, la nature de ses molécules du génome et des enveloppes,…..Les constats dans chaque domaine ont été validés après des comparaisons avec d’autres chercheurs dans le même domaine, parfois c’était le cas parfois non. Comme nous voulons tout savoir avant les autres et que les médias incompétents s’infiltrent partout, les info volées (ou peut-être vendues??) transmises, étaient souvent incohérentes.
      Les contradictions enregistrées venaient du fait que chaque équipe travaillait sur des domaines différents, dans le monde. N’oublions pas que le virus , en même temps, a évolué, celui de France n’est pas le même que celui de Chine, ce qui n’arrange pas les problèmes pour les traitements et la mise au point des vaccins. N’oublions pas non plus que les laboratoires pharmaceutiques poussent à la roue car des milliards sont à gagner (hydroxychloroquine)!

      On ne veut pas laisser du temps au temps, tout vient de là!

      «aucun des professeurs soi-disant reconnus ou auto proclamés n’a dit «ne pas savoir».

      Je sais que vous suivez de bonnes émissions comme C dans l’Air aussi je m’étonne de votre constat; au contraire, à chaque harcèlement de C.Roux, je n’ai entendu que des «nous ne savons pas» de la part de chefs de service; par contre, pour les auto proclamés, je suppose que, comme moi, vous n’en tenez aucun compte car leur fonction est de savoir et d’avoir toujours raison!
      « C’est pourtant un signe de grande intelligence que de savoir reconnaître son ignorance. » Tous ces grands chefs de services et chercheurs de l’institut Pasteur répondaient à cette exigence.

      «Une petite grippe disaient certains, pas contagieuse, disaient d’autres. Puis on nous a dit sur tous les tons que le port du masque n’était pas utile, voire contre indiqué.»

      «Qui est On? Vous savez très bien que ces propos évoluaient dans le temps avec les connaissances et étaient prononcés par les politiques pour masquer les carences en masques et ensuite en tests.

      Anne-Claude Crémieux n’a jamais changé ses propos d’un iota!

      «Ils se sont tournés vers les scientifiques en qui ils ont fait confiance pour orienter leurs décisions»

      Les scientifiques agréés par le gouvernement n’étaient pas en droit de conseiller, ils ne pouvaient que donner les résultats, à l’instant t, des données recueillies auprès d’un échantillonnage pas toujours suffisant. Venaient s’ajouter les prévisions obtenues par l’évolution des modèles mathématiques, ce qui, comme tous les modèles, doit être pris avec la plus grande incertitude!

      «Ceux qui croient des résultats scientifiques ne sont pas des scientifiques, un scientifique vous dira que ce qu’il propose a une haute probabilité et aujourd’hui il n’y a pas d’autre énoncé qui lui soit supérieur. Cela étant dit, toute l’histoire de la science permet d’être prudent sur ce point, un scientifique par définition est prêt à considérer des arguments remettant en cause son énoncé antérieur.» Axel Kahn

    • Michel LACANETTE.

       » Avez-vous cherché à savoir le nombre de structures qui entourent le ministère de la santé ? La direction générale de la santé, l’agence nationale de santé, la haute autorité de santé et plus récemment le conseil scientifique (très actif dans la situation actuelle). On pourrait en citer encore de nombreux, j’avais la liste (impressionnante) mais je ne la retrouve plus…..  »
      Voici la liste que vous cherchez et peut être encore succincte. Et malgré cela, il court , il court toujours le virus du bois joli …….

      Cette épidémie a fait découvrir que nous avions en France :
      * Le Ministre de la Santé
      * Le directeur Général de la Santé
      * La direction de Santé Publique France
      * Le Directeur de la Haute Autorité de Santé
      * les Directeurs des Agences Régionales de Santé
      *Le Directeur de l’Agence nationale Sanitaire
      * la Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé : Epidémiologie-France
      * Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire
      * L’agence Nationale de sécurité du médicament et de la Santé.
      * Un nombre d Infectiologues Parisiens incroyablement et anormalement élevés probablement lié au fait que les Virus et de Bactéries descendent de l’avion à CDG et ouvrent leur sièges social prés de l étoile

      Mais comme tout cela ne suffit toujours pas !

      Et suite à cette Épidémie , Nos Chers Politiques , monstres d’efficacité, de pragmatisme , et toujours soucieux d’économies des finances publiques vont créer :
      – le Haut Commissariat de lutte contre les Epidémies
      – Le Haut Conseil de Veille Sanitaire
      – L’agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale .
      – 5000 fonctionnaires en plus (et les petits copains à placer) et où çà ? : à Paris, évidemment !
      La prochaine fois, on aura peut être des masques mais il va manquer les gants ! Cool….
      La Médecine Française croule en effet sous l’administratif centralisé…comme le reste

      • Merci M. Lacanette

        • Michel LACANETTE.

          Tout malheur est bon. Peut être que la pandémie de coronavirus aura la peau de la pandémie du  » mal français » Encore que certains chercheront à sanctuariser leurs postes.

        • Je vous livre un texte extrait de la revue Pour la Science; j’ai pensé que cela serait une occasion d’élargir les propos et réflexions sur le sujet que vous abordiez. J’espère qu’il vous intéressera.

          http://www.pourlascience.fr › medecine-et-sciences-4061

          «Le chercheur et le praticien exercent leurs talents dans deux univers mentaux différents : le chercheur a pour objectif la connaissance à valeur universelle ; le praticien doit résoudre des problèmes locaux, propres à chaque malade. Le premier a pour ennemi essentiel l’incertitude, et il peut prendre son temps pour l’éliminer ; il tient le probable pour faux, jusqu’à preuve du contraire. Le second doit décider et agir, dans un temps toujours court et dans l’incertitude, qu’il doit bien sûr minimiser ; il doit accepter de fonder son action sur le probable. Descartes recommande de faire la distinction entre la recherche de la vérité et la nécessaire action quotidienne ; face à l’incertitude, l’une et l’autre n’impliquent pas le même comportement.
          Le chercheur bâtit la science, le praticien en utilise les résultats et en emprunte, autant qu’il peut, les méthodes (formalisation de la décision, méthode hypothético-déductive). Le chercheur imagine, calcule et construit le monde artificiel de son expérience, qu’il cherche à isoler de son contexte ; le praticien vit dans le monde réel, toujours complexe, même s’il essaye d’y ajuster les modèles qu’il a reçus de la science médicale. Le chercheur se valorise en se spécialisant ; le praticien, tout en connaissant très bien son domaine d’activité, ne peut et ne doit pas méconnaître le contexte de son intervention, c’est-à-dire l’unité du corps, et l’unité de la personne, de son malade. En médecine, le véritable professionnalisme ne se confond pas avec la spécialisation. Les cas où un hypers-pécialiste peut prendre intégralement en charge un patient sont l’exception. La formation médicale actuelle ne produit pas assez de «capitaines d’équipes», capables de diriger un orchestre de spécialistes.
          Au total, la médecine n’est pas une science. C’est une pratique.

          • Merci, M. Vallet, pour cette information. Dans mes souvenirs, il était dit que la médecine n’est pas une science mais un art. Ce qui est, c’est vrai, peu différent du mot pratique. Peu importe.
            Dans mon commentaire, en disant que je n’étais pas un scientifique, je me, plaçais dans la peau de monsieur tout le monde, le citoyen lambda. Celui-ci a entendu dire beaucoup de vérités et contrevérités. Puisque vous me demandez qui est ce « On », je peux citer le professeur Salomon qui est quand même le directeur général de la santé qui a commencé par dire que le masque n’était pas souhaitable pour finir par admettre que son port était indispensable ; de même que le professeur Delfraissy, président du conseil scientifique, le Dr Hamon lui-même qui participe régulièrement à C dans l’air a été atteint par le virus et a modifié son point de vue vis à vis du masque, il réclamait pour les soignants cette protection mais pas pour le reste de la population ; le Dr Cymes qui est un intervenant très écouté dans une émission télévisée, qualifiait l’épidémie de petite « grippette » ; le Pr Lina a également modifié son point de vue. Il y a aussi un professeur dont j’ai oublié le nom à consonance indienne qui lui-même a été atteint par la maladie, il affirmait au début qu’il s’agissait d’une petite épidémie et que le virus était très peu contagieux. Cela fait beaucoup de monde, sans y ajouter le professeur Raoult. Même l’actuel ministre de la santé a évolué dans ses convictions sur le port du masque. Alors m’expliquer que la science a ses méthodes de recherche est bien évidemment très vrai mais en l’espèce tous ces avis divergents n’ont fait qu’embrouiller le lambda que je suis. De même comment un politique à qui, à mon avis, on fait injustement beaucoup de reproches, pouvait-il lui-même prendre des décisions. Lorsqu’on est un scientifique et que la science tâtonne, on prend le parti d’être non seulement prudent dans les préconisations mais de recommander que les plus grandes précautions soient prises. Il fallait être alarmiste et non pas rassurant. Ce n’a pas été fait et nous avons, nous aussi, perdu du temps.

      • Monsieur Lacanette, tout à fait d’accord sur ce point; le système de santé est paralysé par les contraintes administratives, je peux en témoigner au niveau de la médecine de ville par exemple. L’intervention en Ehpad par exemple est un parcours du combattant avec les papiers à remplir et les réponses à faire aux sollicitations justificatives des services….
        Pour ceux qui souhaiteraient avoir un approfondissement sur les différents services, autrement que par des noms qui ne veulent rien dire en eux-mêmes, consultez:
        organisation générale du système de santé en france
        http://www.medecine.ups-tlse.fr › module1 › module01
        PDF

  • Que de contre vérités !!!
    Mais bon, si ce défoulement primaire permet à Max d’éviter de passer au Prozac, AP aura fait une bonne action…

    • Michel LACANETTE.

      Il n’ y a pas que Max qui a donné des contre vérités, mais également nos responsables politiques et administratifs à travers le monde. Les dirigeants Chinois en premier, soutenus par la bien pensance pro chinoise mondialisée.
      Il aurait été bien vu par les opinions publiques que nos dirigeants reconnaissent, en cette période d’ instabilité,
      qu’ ils seraient amenés à prendre des décisions irrationnelles, mais point de cela. Ils sont restés  » droits dans leurs bottes » et particulièrement les nôtres, de peur, face à l’ opinion d’ être reconnus faillibles. Ce qui à leurs yeux aurait été la pire des choses, particulièrement pour nôtre  » premier de cordée  » qui a réponse à tout .
      En définitive, ce sont les démagogues, qui une fois de plus s’ en sortiront le mieux, car ils se sont tus.
      Il semble, mais cela n’ est pas certain, au risque de lancer une fausse nouvelle de plus à vos yeux, que les pays qui s’ en sortent le mieux sont les pays dirigés par des femmes. Peut être tout simplement parce qu’ elles ont osé dire la vérité à leurs administrés, parce qu’ elles ont agi en se retroussant les manches et en se jetant corps et âme dans le problème, en ayant la modestie que peut être elles se trompaient. Ce qui n’ a pas été loin s’ en faut le cas chez nous, où l’ on a préféré parader devant les caméras et noyer le poisson dans un brouillard médiatique, afin de masquer l’ incapacité à aborder frontalement le problème.
      Seuls ceux qui auraient des choses sensées à dire, comme les personnels soignant et les médecins , qui ont été au coeur de la bataille, se taisent pour le moment. Mais ce que j’ espère, c’ est qu’ un jour ils parlent pour faire le bilan de cette triste affaire qui aura coûté avant tout des dizaines de milliers déviés innocentes par choix de décisions antérieures irresponsables. Un jour viendra le temps de la vérité, où il faudra faire le bilan des morts dus au virus et à l’ incompétence de nos responsables. Je laisse cela à la compétence des Historiens, mais plus vite cela fait, mieux ça sera.

  • Pierre-Michel Vidal

    Max, vous avez cent fois raisons d’être indigné.
    Le gouvernement et particulièrement le président de la République qui parle à tort et à travers n’ont cessé de nous mentir et de nous traiter comme des enfants tout au long de cette crise cruelle qui n’est pas terminée. La gripette, les masques, les municipales, les tests et j’en passe, jamais un gouvernement de notre république c’est comporté aussi mal vis à vis de ses citoyens. Jamais autant de mensonges délibérés.
    Le dernier hommage à De Gaulle est une nouvelle usurpation macroniene. Le même Macron, il y a quelques mois, tentait de faire rentrer au Panthéon Pétain, le maréchal félon, qui condamna De Gaulle à mort… Macron rendait hommage le matin à De Gaulle pour se coucher le soir-même devant les exigences de Merkel. C’est indigne! Jamais De Gaulle n’aurait accepté cette subordination à la technocratie européenne et aux secteurs les plus réactionnaires de l’Allemagne.
    Il faut que notre président ait un sacré toupet pour se réclamer de la vision de la Nation et de l’amour de la France du Général !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *