François le flatteur

« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». La formule est bien connue, elle conclut la fable de La Fontaine : « Le corbeau et le renard. » Lors de l’émission « Le grand entretien » du dimanche 9 août 2020, sur la radio « Europe 1 », François Bayrou a chanté d’une manière dithyrambique les louanges de Jean Castex, Premier ministre de la France. Les propos qui sont plus ceux d’un hagiographe que d’un homme politique, interrogent. Dans quel but glorifier ainsi le chef du gouvernement ?

« Le Premier ministre allie connaissance des rouages de l’État avec celle du terrain et son expérience ne peut être que bénéfique au couple exécutif ». Puis : « Je pense que c’était un très bon choix. C’est un homme de terrain ». Et enfin : « Je le trouve rafraîchissant et il ne parle pas pour ne rien dire. Il ne cherche pas des habiletés pour éviter les questions. Il apporte quelque chose d’autre à la vie politique française. »

Alors oui la question est bien de savoir pourquoi, tout d’un coup, François Bayrou, homme politique, qui ne passe pas pour être habituellement si flatteur et si préoccupé des autres, se lance ainsi dans un tel panégyrique. Pour bien comprendre il faut se situer dans l’actualité. Le maire de Pau est maintenant âgé de 69 ans et arrive en fin de sa carrière politique, du moins sur le plan national. Il va devoir abandonner son projet d’accéder un jour à la magistrature suprême de Président de la République. C’était pourtant son rêve le plus cher. Il lui reste à espérer occuper une fonction pour laquelle il sera nommé à défaut d’être élu. Ce sera celle de « Haut commissaire au plan ». Pour des raisons politiques plus que par nécessité, Emmanuel Macron semble envisager cette nomination favorablement. Mais le Béarnais dont l’ambition est sans limites, accepterait (dans un élan de générosité) cette fonction, à la condition qu’il soit rattaché directement et uniquement au Président de la République. Une sorte de vice-président de la République en quelque sorte.

Mais embûche sur le parcours, il se trouve que le Premier ministre, Jean Castex ne voit pas ce projet d’un œil favorable. Il s’interroge, bien logiquement, sur le véritable rôle que pourrait dans l’avenir jouer ce « Haut commissaire au plan ». Ne serait-ce pas une sorte d’autorité qui viendrait s’interposer entre le Président et le Premier ministre ? D’où sa crainte de ne pouvoir assumer la fonction qui lui est impartie de façon pleine et entière. Il s’en est ouvert à Emmanuel Macron qui a retardé de quelques mois cette nomination, laquelle devait avoir lieu mi juillet. Bayrou, de son côté voit bien cette difficulté, alors, par des flatteries publiques, il fait comprendre au Premier ministre qu’en raison de la très grande considération qu’il éprouve à son égard, il n’a rien à redouter. Il sera loyal à la mesure de l’admiration qu’il lui porte.

Bayrou, en réalité, a les cartes en main, son parti, le MoDem, appartient à la majorité présidentielle sans pour autant être le parti du président. Sans le MoDem, pas de majorité absolue à l’assemblée nationale. Cela est tellement vrai qu’un député du MoDem a lâché (« Le Parisien » du 8 août 2020) : « Notre objectif est de faire en sorte que LRM et Agir ensemble n’aient plus la majorité à l’Assemblée, afin que le MoDem devienne une véritable force de dissuasion. » Pour être plus clair, une force de chantage (« Le canard enchaîné » du 12 août 2020). Emmanuel Macron se trouve donc enserré entre deux contraintes : ne pas désavouer son premier Ministre ou s’assurer de l’appui électoral du MoDem de Bayrou. Ajoutons à cela qu’actuellement Jean-Louis Bourlange (MoDem) prépare une réforme électorale en vue des prochaines législatives. La cuisine électorale viserait d’une part à redécouper les circonscriptions et à introduire un système proportionnel. Bayrou a confirmé son appui à une telle réforme. Il juge que seule la proportionnelle permettra d’éviter la « surreprésentation du camp victorieux. » à l’élection présidentielle.

Nous avons donc de beaux jours de magouilles devant nous. La cuisine électorale va battre son plein dès la rentrée. Rappelons-nous que la proportionnelle garantira au sein de l’Assemblée nationale, les ententes, les accords et les petits arrangements entre les partis. Il en sera alors définitivement fini de l’esprit de la constitution de la cinquième République. Un retour à la quatrième et à son instabilité. Et Bayrou qui aura joué sa carte personnelle, sera à la manœuvre.

Pau, le 12 août 2020

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

8 commentaires

  • « François le flatteur » mais… pas forcément flatté par les médias !

    P’tit récapitulatif d’une sélection de sites web pour mieux cerner et/ou comprendre (?) la personnalité du maire de Pau :

    ① Dernière actualité / nomination mi-septembre 2020 à la tête du haut-commissariat au Plan : « « C’est un mégalo » : François Bayrou hérisse les poils chez LREM » (Site web «Le Point» : publié le 23/08/2020 ) :
    Chapeau de l’article : « VIDÉO. Alors que le maire de Pau a affirmé son intérêt pour le poste de haut-commissaire au Plan, son attitude ne plaît pas à tout le monde, raconte « Le Parisien ». Par LePoint.fr (avec AFP) »).
    URL : https://www.lepoint.fr/politique/c-est-un-megalo-francois-bayrou-herisse-les-poils-chez-lrem-23-08-2020-2388688_20.php

    En remontant dans le temps… :
    ② Juste après les élections municipales à Pau en 2014 : « François Bayrou veut tout contrôler » (Site web «La République des Pyrénées» : par Éric Bély, publié le 20 mai 2014)
    Chapeau de l’article : « Le maire de Pau et président de l’Agglo veut avoir un oeil sur les principaux leviers de sa politique. D’où sa volonté de présider la Stap, les offices d’HLM, la cité multimédia, et même l’Office du tourisme… »
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/05/20/francois-bayrou-veut-tout-controler,1194524.php

    ③ Avant les élections présidentielles de 2012 : « François Bayrou, un homme habité par sa destinée » (Site web de «20mn» : par Lucie Romano, publié le 07/12/2011)
    Lire le paragraphe : «Habité» ou «illuminé»…
    URL : https://www.20minutes.fr/elections/837730-20111207-francois-bayrou-homme-habite-destinee

    Afin de ne pas en rajouter, je n’ose pas citer des extraits de différents articles parus sur notre maire, dans «Le Canard enchaîné» (Journal satirique paraissant le mercredi) !
    On peut comprendre, qu’à la lecture des articles, certains préféreront… le canard confit ou le canard laqué 😉 😉 ;- )

    « Le chemin des politiciens est parsemé de peaux de banane, parfois même sur des plaques de verglas » (Ronald Butt, journaliste britannique, chroniqueur au « Times » : 1920 – 2002)

  • En effet il semble que Bayrou va planifier la France…
    Pourtant Macron sait bien que Bayrou est nul et encore plus nul en termes de vision technico économique.
    Bizarre
    On n’a pas fini de rigoler Bayrou face aux journalistes…

    • Michel LACANETTE.

       » Pourtant Macron sait bien que Bayrou est nul et encore plus nul en termes de vision technico économique. »

      Bien sûr que Macron sait que Bayrou est nul, mais il a un besoin impératif de ses députés, sans quoi plus de majorité à l’ Assemblée. Ce qui voudrait dire de nouvelles élections à l’ Assemblée avec le risque de devoir vivre une cohabitation avec peut être Marine Le Pen. Alors, entre deux bouffons il fait le choix du moins dangereux pour
      le pays en prenant le risque d’ un ménage à trois.( Macron, Castex, Bayrou) Un cas d’ école pour le pays.

      • Tout à fait d’accord avec vous. Cela démontre que nous sommes revenus à la politique des partis qui privilégie les ententes, les accords d’arrière boutique, les petits arrangements, les négociations et les compromis. Elle est loin la République voulu par De Gaulle ! Bayrou va bénéficier d’un statut particulier : il ne sera pas soumis à la règle du non cumul des mandats et restera maire de Pau. Les cocus comptez-vous ! Ils sont 9 388 qui ont voté pour lui au deuxième tour des municipales. Et pour achever totalement la cinquième République il n’y aura plus qu’à remettre en vigueur le vote à la proportionnelle. Ne parlez pas à Bayrou de l’intérêt général, il ne sait pas ce que cela veut dire.

  • Osons le dire : le flatteur en question serait plutôt un flagorneur de circonstance.

  • Pierre-Michel Vidal

    Il semble en effet que Jean Castex est assez sollicité comme ça par l’actualité sanitaire, économique et sociale pour se préoccuper des egos de politiciens en fin de carrière. Il fait preuve d’autorité et d’un solide bon sens et il ne va pas finasser: Les ambitions personnelles doivent passer après l’intérêt général. FB a déjà obtenu beaucoup de Macron, que pourrait-il amener comme commissaire au plan ? Même si le principe du retour au Plan est louable il n’est vraiment pas l’homme de la situation. Macron le sait bien car sinon, il l’aurait déjà nommé. Il ne le fera que contraint et forcé, s’il le fait… que vaudrait alors cette nomination ?

  • Encore un article dont le contenu a tendance à me faire monter la tension, un peu comme la lecture du… « Canard enchainé »

    « Un peu dans le même esprit » et pour un portrait « soigné »… :
    ① Merci d’éviter la lecture de l’article « Remaniement : Bayrou dans le rôle du paysan pas content » du très sérieux site web de « Charlie Hebdo » (Fabrice Nicolino · Mis en ligne le 13 juillet 2020)
    Chapeau de l’article : « François Bayrou tient Macron par les coucougnettes grâce au groupe parlementaire du MoDem. Sur le papier, il peut renvoyer Castex à Prades. Dans la réalité, il préfère (essayer de) tirer les ficelles, car comme il adore le dire, « j’ai rarement tort ». Portrait d’un bouseux qui se prend pour un jockey. »
    URL : https://charliehebdo.fr/2020/07/politique/remaniement-bayrou-dans-le-role-du-paysan-pas-content/

    ② Ou, pour vous consoler (?), de lire…. quelques citations, phrases ou belles pensées de François Bayrou : Centriste, Député, Homme d’état, Homme politique, Ministre (1951 – ) et… Maire de Pau :
    « FRANÇOIS BAYROU : 30 citations et phrases, ses plus belles pensées »
    URL : https://citation-celebre.leparisien.fr/auteur/francois-bayrou

    dont je retiens en particulier, la phrase suivante :
    « Plus aucun citoyen ne croit qu’il puisse aujourd’hui changer concrètement sa vie, sa propre vie, par son bulletin de vote. »

    « Last but not least » :
    « C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire ! » (Coluche, Artiste, Comique : 1944 – 1986)

    • Monsieur Contrucci vous annotez : FRANÇOIS BAYROU : 30 citations et phrases, ses plus belles pensées » avec un renvoi URL.

      En allant donc sur l’URL référencé  » citation-célèbre  » Le Parisien, j’ai tenté de rechercher une citation de François Bayrou sur les Droits de l’Homme, en cliquant : solidaire, rien… homme, rien… monde, rien… valeurs, rien !

      Bon je me dis que cet homme qui se dit démocrate a oublié, comme beaucoup d’autres le préambule de la constitution française du 4 octobre 1958 que je voudrais lui rappeler :

       » Le Peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789… « .

      Avec la crise du Covid 19 pour ce qui est de la question de la  » souveraineté nationale  » nous avons été servis.

      Quant  » aux Droits de l’Homme  » ils sont passés à la trappe depuis 20 ans.
      Ces mots sont classés comme des gros mots.
      La dictature de Pékin a su s’imposer.
      Elle a su faire rentrer tous les hommes politiques français et européens dans le rang.
      Si vous voulez signer des contrats avec la Chine, les gros mots sont interdits.

      La preuve, quelles sont les libérations de dissidents depuis 20 ans, à l’image, en septembre 1993, de Wei Jingsheng le plus important dissident chinois libéré par la pression internationale, ou Ding Zilin, en novembre 1997, ancienne professeur de philosophie de l’université de Pékin fondatrice des mères de la place Tiananmen libérée pour raison médicale?

      Que penser de cette faute, en ouvrant le 28 octobre 2019, le 17ème Institut Confucius français dans  » la capitale humaine  » ? A égalité de nombre d’installations d’alliances françaises en Chine.
      Quelle collaboration pourrions-nous dire ?
      Aucune pensée sur les démocrates de HongKong qui sont arrêtés, aucun mot sur la rupture de la signature de la rétrocession de Hongkong de 1997, aucun mot sur les universitaires chinois et ouïghours arrêtés avec des condamnations à vie etc… ?
      Comme pour les sectes, nos hommes politiques n’agissent-ils pas sous influence ??

      Si en 2019, le chant des misérables est devenu l’hymne des Hongkongais, vite censuré par Pékin, qu’en est-il dans les Alliances françaises en Chine de la promotion du livre de Victor Hugo  » les Misérables  » ?
      Et qu’en est-il aussi dans les Alliances françaises en Chine de la promotion sur la liberté d’expression de Voltaire ? “ Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ”

      Quel SILENCE ASSOURDISSANT !!…

      Pau le 19/08/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *