Plan de relance et relance du plan

L’actualité nous sert parfois de curieuses coïncidences auxquelles le béotien doublé du néophyte que je suis, ne comprends pas grand chose. D’un côté, le gouvernement sursoit à mettre en route le plan de relance, voulant, dit-il, se consacrer en priorité à la lutte contre la Covide19 et de l’autre, en nommant dans les prochains jours, Bayrou, Haut commissaire au plan, il se préoccupe du plan. Mais tout cela reste mystérieux. Y-aurait-il plusieurs plans pour gérer le pays ?

Ne nous attardons pas sur le plan de relance. Dans les circonstances particulières que nous vivons, il est clair qu’il va falloir relancer l’économie. Celle-ci, mise à mal par des priorités sanitaires, a un besoin impérieux de repartir. Le Ministre de l’économie est à la manœuvre et s’engage sur une somme de 100 milliards pour la relancer. Ce 25 août 2020, le plan de relance devait être rendu public et présenté en conseil des ministres le mercredi 26 août. Il faudra attendre, le décalage portera sur une semaine.

A côté de cela, très prochainement, début septembre, François Bayrou sera adoubé par le président de la République en qualité de Haut commissaire au plan. En répondant à une interview du journal « La République des Pyrénées » du samedi 22 août, le maire de Pau reste très imprécis sur le domaine qui va dépendre de sa compétence. A part le secteur de la santé et les risques qu’il convient de prévoir, quelques mots sur la défense et la production en France, ses objectifs restent plutôt flous.

Comment envisage-t-il sa mission ? Quels seront les domaines dans lesquels il devra prendre des initiatives ? On verra bien. Mais il est une chose certaine, c’est que ces domaines : la sécurité alimentaire, les risques épidémiques, les déplacements de population et l’insertion, pour ne citer que ceux-là, vont empiéter largement sur les missions imparties aux autres ministères.

Entre 1946 et 2006, il y a eu en France un Haut commissariat au plan. En tout, durant ces soixante années, ils ont été seize à se succéder à ce poste. A part Jean Monnet, qui a été le premier, bien malin qui serait capable d’en citer ne serait-ce qu’un autre. Bien malin également celui qui pourrait évoquer les orientations qui leur sont dues. Au sortir de la guerre, il a fallu reconstruire ; le secteur industriel a été considéré comme prioritaire pour rebâtir et moderniser le pays. Le charbon, la sidérurgie, les matériaux de construction, l’électricité et les transports ont répondu à la feuille de route du Conseil Général au Plan. Il fallait, à cette époque, accroître la production, améliorer le « rendement au travail » assurer le plein-emploi de la main-d’œuvre, élever le niveau de vie de la population. C’est en 2006 que ce haut commissariat a été supprimé et remplacé par le Centre d’analyse stratégique  puis par le Commissariat général à la stratégie et à la prospection en 2013 maintenant appelé : France stratégie. Rares sont ceux qui connaissent ces structures. Qui sait par exemple que Gilles de Margerie pilote France stratégie. Il faut dire que le libéralisme et la mondialisation de l’économie ont rebattu les cartes et que définir un plan ne signifie plus rien.

On se demande donc un peu ce que vient faire François Bayrou à ce poste de Haut commissaire au plan. Déjà, certains n’hésitent pas à se montrer sceptiques et, avec une certaine dose d’ironie, à vilipender celui qui est décrit comme un mégalo *. Ils craignent en effet que le Béarnais ne vienne s’immiscer dans les options politiques en cours et abreuver de ses recommandations les uns comme les autres. « Si Macron cède, Bayrou voudra avoir le nez partout » prévient un cadre de LREM. Les propos de certains membres de la majorité sont cruels, il est considéré comme un mégalo à qui on a offert un hochet. Pourvu que ces moqueries ne viennent pas ternir l’image de notre ville.

Pour revenir à l’interview du journal « La République des Pyrénées » on peut y lire des phrases étonnantes, largement significatives du personnage. À la question pourriez-vous rester maire de Pau, il répond : « Évidemment. Cette fonction n’est envisageable pour moi que si je l’exerce en même temps que celle de maire de Pau, et même que je puisse l’exercer en partie à partir de Pau ». Seule le préoccupe sa personne. Puis suivent des arguties selon lesquelles la province existe en dehors de Paris. Mais le couronnement vient de la réponse à la question suivante : « En cas de nomination, seriez-vous quand même un peu plus à Paris ? » Là nous avons enfin un aveu de monsieur cent pour cent pour Pau : « Pas du tout, je serai comme avant deux jours par semaine à Paris et le reste du temps à Pau. Quatre demi-journées, c’est le bon rythme. Et c’est bénéfique pour notre ville. C’est mieux si le maire d’une ville comme la nôtre peut avoir une audience nationale, sinon c’est un maire sans influence et donc sans moyens. » Quatre demi-journées cela fait deux jours que monsieur cent pour cent pour Pau consacre à la capitale béarnaise. On est loin des 7 jours sur 7. En quoi cela est-il donc bénéfique pour Pau ? Bénéfique pour Bayrou, oui sans doute ! car il va être nommé à un poste d’envergure nationale (enfin !). Que ceux qui ont écrit au maire sans jamais obtenir de réponse se résignent, ce n’est pas demain la veille que leur problème sera pris en compte. Que ceux qui ont voté pour lui aux dernières municipales, regrettent, il s’éloigne encore davantage de la ville.

Mais à part ça, le Haut commissaire au plan va bientôt être un objet de risée. Nous savons tous que ce qui vaut cette nomination au Béarnais ne résulte pas de ses compétences, mais de préoccupations bassement politiciennes. Le chantage, la courtisanerie, l’intrigue ne sont pas les meilleurs signes d’une démocratie en bonne santé.

Pau, le 31 août 2020

par Joël Braud

* https://www.lepoint.fr/politique/c-est-un-megalo-francois-bayrou-herisse-les-poils-chez-lrem-23-08-2020-2388688_20.php

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

6 commentaires

  • « François, le flatteur » , pas si flatteur que çà, à… l’égard de l’opposition municipale à Pau : ;-( ;-( ;-( : voir l’édition de proximité – Pau Sud-Aquitaine diffusée sur France 3 Régions, hier soir vendredi 04/09/2020 (Entretien : « Retour au premier plan pour François Bayrou » )
    Début de l’entretien : à la minute 2:03
    URL : https://france3-regions.francetvinfo.fr/emissions/jt-local-1920-pau-sud-aquitaine

    Après la diffusion des réactions, à cette nomination , des palois et des opposants politiques au maire de Pau, il y a, dans cet entretien et au tout début, une des questions de la journaliste Elise Daycard de Pau Sud-Aquitaine…
    Nota : courts extraits de cet entretien rediffusé un peu plus tard sur la même chaîne 3. , aux actualités locales France 3 Régions :

    Question de la journaliste de Pau Sud-Aquitaine : après les explications du « haut-commissaire au Plan » sur sa mission : … « Cette nomination, elle a fait grincer des dents, notamment ici à Pau, dans l’opposition, où on parle de… »
    Réponse(s) du… « HAUT – haut commissaire au Plan et maire de Pau » :
    « … Un, il y a toujours des jalousies, et puis, il y a toujours des gens, qui, parce qu’ils médiocres eux-mêmes, voudraient que tout le monde soit médiocre, hors médiocre dans une ville de taille moyenne, pas très grande, cela veut dire que la ville s’enfonce et au contraire, une ville comme la nôtre, a besoin de porte-drapeau … »
    « … qu’on en soit à penser, que parce ce qu’on est investi d’une mission comme celle-là, on devrait quitter sa ville, mais vous dites, c’est dingue… (Ndlr : en se frottant les tempes…); on peut réfléchir à l’avenir de la France, depuis Marseille, depuis Poitiers, depuis Pau, depuis Amiens, on est la France, la France, c’est pas Paris et le reste… »
    « … il faut que tout le monde se rende compte, que la province peut participer au plus haut degré, à la réflexion du pays…
    (…) j’ai toujours été partagé, j’ai toujours fait 2 jours à Paris, 5 jours à Pau et je continuerai comme çà, parce que je trouve que c’est un bon équilibre et que cela permet d’avoir de l’influence au moment où les décisions se prennent et dans une ville comme la nôtre, on en a besoin…

    Constat et surtout questions du « plus ou moins insolent gugusse » que je suis, à l’approche de l’automne, la lumière du jour « rétrécissant à vue d’œil » 😉 😉 😉 :
    1) au maire de Pau apparemment peu respectueux de l’opposition municipale…. : en arriverait-il à l’âge où les politiques confondent leur langage privé et public… ???
    2) que pense notre maire à l’égard des divers articles qui sont parus dans les médias, à propos de l’impérieuse nécessité (?!?) d’avoir créé un poste de « haut-commissaire au Plan » ???

    A suivre… 😉 😉 😉

  • Haut-commissariat au Plan, en commençant par les actualités locales… : 😉 😉 😉

    ① Article « Bayrou attendu chez lui » (Site web du journal « Sud Ouest » (A La Une • Pyrénées Atlantiques • Pau) : par Sud Ouest Pau, publié le 04 septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « Si certains fustigent la nomination du maire de Pau, quelques mois seulement après les municipales, d’autres estiment que cela peut être bénéfique pour la ville, comme lui le prédit. »
    URL : https://www.sudouest.fr/2020/09/04/bayrou-attendu-chez-lui-7805375-2417.php

    ② Article « François Bayrou commissaire au Plan : les réactions en Béarn » (Site web du journal « Sud Ouest » : par Sud Ouest Pau, publié le 03/09/2020)
    Chapeau de l’article : « Élus, députés, opposants, la nomination de François Bayrou au poste ressuscité de commissaire au Plan a fait réagir les personnalités politiques locales. »
    URL : https://www.sudouest.fr/2020/09/03/commissaire-au-plan-les-reactions-bearnaises-a-l-annonce-de-la-nomination-de-francois-bayrou-7802497-4344.php

    En terminant par les actualités, ailleurs que dans… le Béarn :
    ③ Article « L’arrivée de François Bayrou au Commissariat général au plan fait jaser au Sénat » (Site web de « Public Sénat » (Politique) : par Guillaume Jacquot, publié le 03 Septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « Le gouvernement a nommé le numéro un du MoDem comme haut-commissaire au plan. Le retour de cette institution est accueilli de manière contrastée au Sénat. Le choix de l’incarnation politique suscite en revanche beaucoup plus de railleries, certains y voyant l’ombre de la présidentielle de 2022. »
    URL : https://www.publicsenat.fr/article/politique/l-arrivee-de-francois-bayrou-au-commissariat-general-au-plan-fait-jaser-au-senat

    ④ Article « Haut-commissariat au Plan: d’où provient la centaine de collaborateurs de Bayrou? » (Site web de « BFM TV » (Politique) : par Jules Pecnard . Journaliste BFM, publié le 3 septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « Selon le décret de création de son poste, le maire de Pau va disposer du « concours de France Stratégie », organe chargé de la prospective après la disparition initiale du Plan. Mais pas seulement. »
    URL : https://www.bfmtv.com/politique/haut-commissariat-au-plan-d-ou-provient-la-centaine-de-collaborateurs-de-bayrou_AN-202009030236.html

    ⑤ Article « Haut-Commissariat au Plan : «Pourquoi une administration de plus dans un pays déjà suradministré ? » » (Site web du « Figaro » : par la « Fondation Ifrap », publié le 2 septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « LE MACRONOMÈTRE – Le think-tank libéral iFRAP accorde la note de 3/10 à la décision de créer un «Haut-Commissariat au Plan et à la Prospective» pour accompagner la relance. »
    URL : https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/haut-commissariat-au-plan-pourquoi-une-administration-de-plus-dans-un-pays-deja-suradministre-20200902

    A suivre… 😉 😉 😉

  • Pour « illustrer l’actualité » / Nomination ce jour jeudi 3 septembre 2020 du haut-commissaire au Plan, les 5 sites web suivants devraient suffire, enfin… presque ! : 😉 😉 😉

    ① Europe Matin – 7h-9h / L’édito politique :
    « EDITO – François Bayrou, haut-commissaire au Plan, « ce n’est pas une idée, c’est un caprice » » (Site web de « Europe 1 » : par Nicolas Beytout, publié le 03 septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « Le Conseil des ministres doit entériner ce jeudi la nomination au poste de Haut-Commissaire au Plan le maire de Pau et président du MoDem François Bayrou. Une idée qui est loin de réjouir l’éditorialiste Nicolas Beytout pour qui ce poste est un gadget soviétique qui n’a plus de sens aujourd’hui. »
    URL : https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco/francois-bayrou-haut-commissariat-au-plan-ce-nest-pas-une-idee-cest-un-caprice-3989368

    ② L’édito de l’Opinion . Prospective (Politique) :
    « Un haut-commissariat au Plan pour rien » (Site web de « l’Opinion » : par Rémi Godeau, publié le 02 Septembre 2020)
    URL : https://www.lopinion.fr/edition/politique/haut-commissariat-plan-rien-222763

    ③ Article « François Bayrou et le retour en grâce du Plan, sans la planification » (Site web du journal « La Tribune » : par Eve Szeftel, AFP, publié le 03/09/2020)
    Chapeau de l’article : «La France possède une longue tradition en matière d’économie administrée par l’État. Du général de Gaulle à Nicolas Sarkozy, en passant par le celui qu’Emmanuel Macron vient de nommer « Haut commissaire au plan » pour la relance face au Covid-19, le dirigisme à la française, organisé par des administrations pléthoriques, a su traverser les époques. »
    URL : https://www.latribune.fr/economie/france/francois-bayrou-et-le-retour-en-grace-du-plan-sans-la-planification-856240.html

    ④ Article « De sa démission du gouvernement au haut-commissariat au Plan, comment François Bayrou est revenu sur le devant de la scène » (Site web de « franceinfo: » : par Clément Parrot . France Télévisions, publié le 03/09/2020)
    Chapeau de l’article : « L’ancien candidat à l’Elysée, fidèle soutien du président Macron, sera chargé de réfléchir aux grandes priorités pour le pays dans les décennies à venir. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/de-sa-demission-du-gouvernement-au-haut-commissariat-au-plan-comment-francois-bayrou-est-revenu-sur-le-devant-de-la-scene_4092341.html

    ⑤ Dossier « François Bayrou » (Site web de « franceinfo: » : Politique . franceinfo . Radio France)
    Chapeau du dossier : « François Bayrou est un homme politique français, président du MoDem et maire de Pau. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/politique/francois-bayrou/

    A suivre… 😉 😉 😉

  • Pierre-Michel Vidal

    « Nous avons découvert que face à une épidémie, l’Etat n’était pas armé, malgré les avertissements. Les Chinois gouvernent à 30 ans, nous ne gouvernons même pas à 30 jours » #BourdinDirect
    François Bayrou ce jeudi matin sur RMC (Bourdin): toujours la même fascination du maire de Pau pour cette dictature impitoyable qui a massacré des dizaines de millions de ses habitants, envahi le Tibet et multiplie les camps de travail forcé. La Chine ce sera donc le modèle du nouveau commissaire au plan, fasciné, comme Raffarin ce voyageur de commerce, par l’Empire du Milieu.
    Et les Droits de l’Homme ? Ils sont passés par pertes et profits.

  • Pour information et/ou rappel :

    ① Article « François Bayrou nommé commissaire au plan ? Une promotion qui interroge » (Site web de « 20 minutes » . Politique : par Laure Cometti, publié le 02/09/20)
    Chapeau de l’article : « Le patron du MoDem sera nommé haut-commissaire au plan jeudi, en Conseil des ministres »
    URL : https://www.20minutes.fr/politique/2851367-20200902-bayrou-nomme-commissaire-plan-promotion-pose-beaucoup-questions

    Pour suivre, l’itinéraire du maire de Pau (Actualités : articles & Co…), vu par le site web du journal « 20 minutes » :
    URL : https://www.20minutes.fr/politique/francois_bayrou/

    « As usual » : bonne lecture… 😉 😉 😉

  • Le Monde de ce jour :

    « L’embarrassant départ de la conseillère spéciale d’Eric Dupond-Moretti

    Charlotte Bilger a été remerciée trois jours après avoir été nommée auprès du ministre de la justice. L’épisode témoigne de la marge de manœuvre très réduite dont dispose le garde des Sceau vis-à-vis de son administration.

    Charlotte Bilger est en effet la juge qui a mis en examen, le 6 décembre 2019, le président du MoDem, François Bayrou, et plus d’une dizaine d’élus ou de cadres du parti pour « complicité de détournement de fonds publics ».  »

    Elle avait osé émettre un gros doute sur l’honnêteté du monsieur en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *