Liberté, Fraternité

4.1
(15)

Les libertés sont les ailes de nos vies. Certains souhaitent nous les couper, pour faire de nous des atrophiés. Nous avons à les défendre, avec vigueur et passion.

Les libertés caractérisent les groupes humains, qui ont hissé la confiance dans l’Homme, en tant qu’idéal à partager.

Certes les libertés, sont à inscrire dans un dessein commun, où le respect des différences passe aussi par la définition de règles, favorisant le bien vivre ensemble.

Les libertés sont multiples, comme nos histoires personnelles. A travers l’Histoire, on mesure les sacrifices consentis pour vaincre la tyrannie, le despotisme.

Dans nos temps contemporains, des adeptes d’un obscurantisme meurtrier, et de grands pontifes de religions dévoyées, veulent nous réduire en esclavage – en s’adossant à des théories amputées, sur des lectures partielles ou des passages tronqués – s’arc-boutant sur eux seuls, pour répandre la peur, voire la terreur.

Ils se veulent forts et ne sont que des personnes cruelles et en proie à de bas instincts. Leur violence bête et méchante offusque tous les Dieux et n’est en rien spirituelle. Couper une tête, n’a jamais arrêté les idées fécondes.

De tous temps, des martyrs ont témoigné de la primauté du bien sur le mal, et ne nous méprenons pas sur la signification du martyr – seuls ceux qui ont donné leur vie, pour que l’humanité progresse et que chaque homme ou femme, puisse témoigner de leur unicité, ont droit à cette reconnaissance –

Alors vivons libre, et que les ailes de la Liberté, nous offrent rencontres et partages, bienveillance et soif de politesse, empathie et sourires.

Que la vie partagée, triomphe des idées mortifères.

Que la religion de chacun, soit librement consentie, comme autant de trésors à découvrir – à la suite de la quête des hommes à travers les âges, du divin – ce qui condamne les interprétations abusives de loups solitaires et de meutes féroces, se perdant dans un sectarisme brutal –

Chaque idéal se mesure à l’aune d’un bien mitoyen.

De notre maison commune, sur notre planète terre, nous avons à veiller sur ses fondations.

La Foi est à mettre au service de tous, et non pas paraître l’exercice de pulsions primitives, que l’Homme cherche à dominer et contrôler depuis la nuit des temps.

Les libertés sont la lumière de notre monde.

Que la nuit, nous serve à nous reposer, et à rêver d’un monde meilleur.

La Liberté est comme la musique, elle s’écoute seul ou à plusieurs, dans la richesse de sa diversité, et l’émotion partagée de nos sens, libérés grâce à une éducation fondée sur l’Amour et le Respect de chacun.

– Et de cette Liberté formant un couple avec la Fraternité naîtra l’Egalité –

Le 22 octobre 2020

Philippe Guilhemsans

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de note : 15

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *