Le confinement est-il la seule solution ?

2.4
(36)

Comparaison n’est pas raison mais rien n’interdit de regarder comment certains pays combattent la pandémie. Ainsi à Madrid , on peut constater que la vie continue avec deux restrictions essentielles : le confinement de minuit à six heures et le port généralisé du masque. D’autres concernent évidemment les bars et restaurants ( taux d’occupation des salles et terrasses, limitation de réunion à six personnes par exemple.
Le confinement généralisé en France semble excessif et conduit à s’interroger sur la possibilité d’une autre solution.
Compte tenu de la tombée de la nuit chaque jour plus tôt et de la température automnale chaque soir plus basse était-il impossible d’opter pour un couvre-feu de 18 ou 19 heures au lendemain 6 heures avec pour première contrainte l’obligation du port du masque dans l’espace public et les contraintes qui existaient avant le confinement. De cette manière bars et restaurants pourraient demeurer ouverts, l’économie serait moins affectée et la population moins sujette à une dépression d’autant plus certaine que le confinement succède à plus de sept mois de multiples contraintes et restrictions. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé ? La question doit sans doute se poser . Une explication serait bienvenue.

Pierre ESPOSITO

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 2.4 / 5. Nombre de note : 36

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • La méthode du confinement, telle qu’elle est présentée dans notre pays, n’est pas couronnée par la fraternité,
    égalité, liberté ; mais plutôt par une discrimination. Pourquoi ne pas faire confiance aux petits commerçants
    qui paient, pour certaines catégories, un lourd tribut depuis deux ou trois ans. De même pour les restaurateurs
    dont la définition est de Nourrir. Comment imaginer que l’on puisse être aussi radical, et finalement douter
    des compétences de sécurité (de ces derniers). Bien sûr, cette pandémie exige de la rigueur, ce serait mieux
    si elle était partagée et assurée par Tous. Empêcher le travail est contre nature dans un pays démocratique,
    mais au fait, l’est-il encore….?

  • Plaisir de vous lire car vous écrivez modérément. « L’obligation du port du masque dans l’espace public », voila une des solutions pour lutter contre la pandémie. À ce propos, je préfère « Comportement de prévention » qui responsabilise à « Gestes barrières » qui braque. Quand je lis votre article, je suis dans l’attente d’une idée, d’une proposition à laquelle je n’aurais pas pensé. Elle n’y était pas, mais votre article vient de me la fournir. À l’évidence, les Français ne sont pas très obéissants, c’est dans notre nature. En revanche, que pensez-vous de l’idée concrète de s’appliquer, en se promenant, à demander aux personnes distraites de remettre leur masque, correctement. Lançons cette idée, avec UNE FORMULATION QUI NE CHOQUE POINT, HUMORISTIQUE, EN PLUS, SI POSSIBLE. Merci à vous.

  • Nous en reparlerons fin novembre.

Répondre à Esposito Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *