Le nouveau confinement : une incohérence totale !

4.7
(15)

Quelques jours seulement après sa mise en œuvre, le nouveau confinement est mal accepté par un grand nombre de citoyens trop soumis à des changements d’aiguillages. Il faut dire que le train était parti sur une base incertaine : « l’interdiction de vente des produits non-essentiels » ! Qui a pu souffler au premier ministre une telle formule ? Le « non-essentiel » implique à rechercher et définir ce qui est essentiel à la vie.

Physiologiquement, l’être humain a besoin de manger, boire et dormir ; mais, sauf à en revenir au temps des cavernes, la vie aujourd’hui c’est bien autre chose et son organisation une préoccupation pour les gouvernants dont les décisions sont difficiles à prendre tant elles constituent forcément des injonctions ou des restrictions et donc des contraintes. Mais quel critère permet de déterminer ce qui est ou n’est pas essentiel ? La réponse est évidemment subjective ! C’est pour cela que les dernières mesures gouvernementales – un confinement généralisé sauf exceptions – sont souvent incohérentes et donc mal vécues.
Ainsi , pour tenir compte des réactions d’incompréhension, le gouvernement en vient à des ajustements qui témoignent d’une préparation irraisonnée.
Les libraires, les fleuristes, les magasins de vêtements et de jouets protestent contre la vente de livres, de fleurs, de chemises ou de jeux d’enfants dans les grandes surfaces ; le gouvernement contraint celles-ci à fermer les rayons correspondants sans mesurer ce qu’une telle décision entraîne dans les enceintes concernées. N’eût-il pas été plus simple d’autoriser l’ouverture des commerces à des clients portant un masque ?
Les routiers protestent contre la fermeture de leurs restaurants habituels ? Leur revendication est satisfaite.
Les salons de coiffure n’honorent plus leurs clients ? Pas grave, on coiffera à domicile.
On a la pénible impression d’être dans un bateau ivre pris dans un roulis capricieux et dont le commandant a perdu la maîtrise. On navigue à vue.
La situation sanitaire est certes difficile mais la situation économique va connaître des lendemains cruels.
Avec la fermeture de la plupart des activités industrielles et commerciales les ressources fiscales plongent. Des pertes de TVA et d’impôts sur les bénéfices qui vont accroître la dette déjà immense du pays. Leur ouverture les auraient évitées en même temps qu’elles auraient maintenu un lien social dont la détérioration a des effets désastreux.
Les générations travailleuses futures devront bénéficier assumer le poids de cette dette.
Petite remarque perfide : la vente des cigares et cigarettes est autorisée. Et pourtant « fumer tue ». Cohérent ?
Alors, le confinement était-il la seule solution ?
À Madrid, par exemple, la vie continue sous les contraintes du port du masque et de distanciation avec un couvre-feu de minuit à six heures.
Ne pourrait-on pas imaginer une solution semblable quitte à en accroître l’amplitude, puisque la population a, semble-t-il, accepté les contraintes imposées ? Les restaurants, bars et autres commerces seraient ouverts tandis que disparaîtrait la ridicule et pesante attestation de déplacement dérogatoire.
Le gouvernement pourra-t-il rester sourd au murmure qu’on sent gronder un peu partout dans le pays ? Un pays fatigué par des grèves, des manifestations souvent violentes, des attentats, des guerres de gangs, un climat économique morose, un pays épuisé par le poids d’informations génératrices d’angoisse.
Et l’automne et l’hiver ne nous apporteront pas, hélas, la chaleur dont nos corps et nos cœurs ont besoin. Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Ministres, le pays ne va pas bien et vous le savez. Adressez-lui plus souvent des messages d’espérance. Il en a besoin.


Pierre ESPOSITO

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de note : 15

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • Jean-François de Lagausie

    Je trouve qu’il faudrait laisser ouverts les petits magasins (les statistiques montrent qu’ils propagent moins que les grandes surfaces). On pourrait être plus exigeants envers les citoyens :
    port du masque et de la visière et des gants (on dit que 80 % de la transmission vient des doigts)

    • Covidilogue comme 60 millions de français, je suis allé voir ce que dit l’OMS:
      La veille, dans une lettre ouverte publiée par la revue Clinical Infectious Diseases, 239 chercheurs de 32 pays avaient appelé « la communauté médicale et les organismes nationaux et internationaux compétents », à commencer par l’OMS, à reconnaître l’existence d’un « potentiel important d’exposition par inhalation aux virus dans les gouttelettes respiratoires microscopiques à de courtes et moyennes distances ».

      Jusqu’alors, l’agence onusienne affirmait que le coronavirus était principalement transmis par des gouttelettes projetées dans un périmètre de 1 mètre par la toux, l’éternuement ou la parole et retombant au sol rapidement après avoir été expulsées. S’agissant de la transmission aérienne du virus, elle préférait ne pas prendre position, faute de « preuves solides ou claires ».
      D’où les avis éclairés sur les mesures à prendre :
      port du masque et de la visière et des gants (on dit que 80 % de la transmission vient des doigts)

  • Robert Lacoste-Seris

    Ma grand mère disait lorsque j’étais gamin et avec la crève « une bonne diète te feras du bien « . quel bon sens nous mangeons trop et trop de saloperies et l’organisme s’épuise a faire le tri. Comment voulez vous développer votre immunité ? Bien sur c’est pas le credo de BIG PHARMA . un constat : moins vous êtes accro aux médocs plus ils sont efficaces lorsque ils deviennent indispensables .

  • Les protestations des commerçants indiquent aussi que la représentativité des organisations de ces secteurs professionnels est faible.
    Attendre que les autorités anticipent seules leurs besoins est irréaliste.

    Certes ces professions sont diverses et l’individualisme est très marqué. Mais je me souviens aussi de campagnes de publicité indiquant que l’artisanat était la première entreprise de France.

    Alors ces secteurs ont certainement de gros progrès à faire dans l’art du… lobbying.

  •  » C’est bien joli de critiquer les mesures prises, mais vous ne donnez aucune piste alternative sérieuse.  »
    Avez-vous des pistes ou des idées Monsieur PierU ? Donnez les nous.

  • +«Physiologiquement, l’être humain a besoin de manger, boire et dormir»

    et de se reproduire pour la survie de l’espèce donc de séduire: parfums, vêtements, rencontres…..!!!

    +«mais sauf à revenir au temps des cavernes»
    Au temps des cavernes il y avait plein de petits commerçants de flèches, harpons, bifaces…et l’activité intellectuelle était riche, il n’y a qu’à se rendre dans les grottes peintes.!

    +« Mais quel critère permet de déterminer ce qui est ou n’est pas essentiel, la réponse est évidemment subjective ! »
    Je dirai plutôt politique car ce qui est essentiel c’est que les gens travaillent pour consommer; l’essentiel , c’est l’économie. Si les écoles et collèges sont ouverts, ce qui est terriblement dangereux au point de vue sanitaire, ce n’est pas prioritairement pour que les jeunes s’instruisent, c’est pour que les enfants ne soient pas à la charge des parents!

    +«N’eût-il pas été plus simple d’autoriser l’ouverture des commerces à des clients portant un masque ?»
    En plus du fait que le port du masque est obligatoire depuis longtemps, les manipulations pour choisir(poser et reposer), essayer parfois (vêtements) génèrent des contrôles permanents de la bonne position du masque et des contaminations par les mains!

    +«Avec la fermeture de la plupart des activités industrielles et commerciales»
    D’une part, un certain nombre d’entreprises font leur beurre du fait du confinement: e-commerce, GAFA, industrie du jeu vidéo, secteur pharmaceutique, le secteur de la santé: tests, masques et gel hydroalcoolique grande distribution…
    D’autre part la liste des activités industrielles et commerciales autorisées à travailler est assez longue, Les BTP entre autres, d’ailleurs:
    Reconfinement : zoom sur les commerces et services qui …
    http://www.toute-la-franchise.com › vie-de-la-franchise-A322…
    30 oct. 2020 — Reconfinement : zoom sur les commerces et services qui peuvent rester ouverts.

    +«les ressources fiscales plongent. Des pertes de TVA et d’impôts sur les bénéfices qui vont accroître la dette déjà immense du pays. Leur ouverture les auraient évitées»
    Mais les énormes dépenses de l’état, donc du contribuable, nécessaires pour lutter contre la pandémie dans tout le secteur central et périphérique de la santé auraient explosées encore plus, le nombre de morts aussi! Pour consommer il faut pouvoir rester en vie et en bon état, ce qui n’est pas souvent le cas après un séjour en réanimation!!

    +«Adressez-lui plus souvent des messages d’espérance. Il en a besoin.»
    A part proférer des mensonges comme Trump, ce serait fausser les réalités que de diffuser des messages d’espoir; par contre, il peut dire à la population que l’espoir réside dans le changement total de mode de vie c’est-à-dire de politique, ce qu’il ne prévoit pas du tout! Le changement climatique est une des causes de la propagation du virus.

  • « N’eût-il pas été plus simple d’autoriser l’ouverture des commerces à des clients portant un masque ? »

    Il vous aura sans doute échappé que c’est le cas depuis 3 mois (le masque obligatoire dans les magasins) et que ça n’a pas suffit à contenir la résurgence de l’épidémie.

    « Alors, le confinement était-il la seule solution ?
    À Madrid, par exemple, la vie continue sous les contraintes du port du masque et de distanciation avec un couvre-feu de minuit à six heures. »

    Le vie continue en Espagne, et la progression de l’épidémie aussi. Avez-vous au moins regardé les statistiques espagnoles avant de rédiger votre article ?? Le nombre de cas journaliers a plus que doublé en 3 semaines, le couvre-feu est clairement insuffisant pour contenir l’épidémie, l’Espagne n’échappera probablement pas à un reconfinement, et plus ils reculent plus ce sera douloureux.

    C’est bien joli de critiquer les mesures prises, mais vous ne donnez aucune piste alternative sérieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *