Le vaccin

3.4
(37)

Comment éviter le sujet ? C’est un noël d’angoisse et de peurs qui nous attend cette année. Les familles sont divisées. Comment ferons-nous pour nous retrouver ? Devenons-nous le faire seulement ? Le filet se resserre : tel voisin, ami, parent a lui aussi été touché et même si, pour la plupart, ils s‘en sont bien tirés, certains ont eu des séquelles terribles et une minorité en sont morts. Il semble que l’on soigne mieux les séquelles du virus mais sa virulence ne fléchit pas et il atteint désormais des hommes ou des femmes jeunes encore. Personne n’est à l’abri comme certains le croyaient et l’exemple du Président de la République est éclairant pour ceux qui doutaient. Il est vrai qu’ils appuyaient leur scepticisme sur les déclarations de charlatans aux cv longs comme le bras, à qui on a tendu les micros avec complaisance et qui ont trouvé dans ces tragiques circonstances, l’occasion de se mettre en avant. Que de faux prêcheurs ! Que de discours irraisonnés ! Que de croyances insensées… ! L’émotion a pris le pas sur la Raison…

Nous vivons, à peu de chose près, ce que les historiens nous content des grandes épidémies du Moyen-Age : les prêcheurs galvanisant les foules, l’isolement (le confinement ou le couvre-feu), les quarantaines semblables à celles imposées dans les ports et bientôt la séquestration des malades –il en est fortement question. Rien de tout-cela n’éteint l’épidémie : le virus touche de plus en plus de monde et l’Europe est dans l’œil de ce cyclone mortel. Déjà, disons-le, les dégâts collatéraux sont terribles notamment pour ces catégories qui font « notre art de vivre » comme dit Jean Castex : le monde de la culture, les professions du spectacle et les restaurateurs notamment mais ce ne sont pas les seuls.

La situation ayant vraisemblablement vocation à durer, elle se transformera en champ de ruines pour ceux-là (considérés comme une simple variable d’ajustement par le pouvoir), pour nos libertés et pour notre fameux « art de vivre ». Après tout, il y a Netflix, les podcasts et les replays et ce que l’on nommait « les étranges lucarnes » ont pris définitivement le pouvoir sur nos loisirs et sur nos esprits. Sur nos âmes !

« Que faire ? »  C’est l’éternelle question. Nous ferons le bilan de l’action collective après l’orage et viendra le temps des procès (une manie nationale) mais, en attendant, il ne semble pas y avoir de meilleures protections que ces bonnes vieilles recettes de grand-mères : gestes barrières, distanciation, masques, isolement. Il faut donc les appliquer sans illusion non plus car il ne s’agit que d’emplâtres sur jambes de bois : même si cela ne résout rien, ça limite les dégâts, ce qui n’est pas si mal.

Il reste cependant un espoir, disons-le nettement : le vaccin. C’est extraordinaire que la science ait pu le concocter dans des délais aussi courts. Extraordinaire et rassurant sur le génie propre à notre espèce : nous allons sur la lune, nous sommes aussi capables de détruire cet élément minuscule qui a sa logique propre et dont l’objectif premier est sa propre reproduction. C’est un immense mais unique espoir car l’épidémie ne s’éteindra pas d’elle-même : ceux qui ont préconisé cette voie brutale en sont revenus (Suède, Etats-Unis notamment).

Il est sidérant de voir qu’en France, au pays de Pasteur et des « Lumières », il y ait tant de réticences à propos du vaccin –plus de 50% y sont hostiles. Onze vaccins sont pourtant obligatoires pour les bébés : diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP), coqueluche, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B., infections invasives à pneumocoque, méningocoque de sérogroupe C., rougeole, oreillons et rubéole. Je vous passe les rappels et les vaccins supplémentaires. Jusqu’il y a peu, l’opposition à ces vaccins était quasi inexistante. Voilà que dans la situation terrible où nous sommes enfermés, elle est devenue majoritaire. Au pied du mur, en quelque sorte, nous renâclons… ainsi les Anglais, les Américains vont prendre une nouvelle avance sur nous puisqu’ils vaccinent à tour de bras depuis plusieurs jours.

Le gouvernement est bien timide sur ce sujet : Il faut convaincre, ne pas contraindre, dit-il. Mais ne sommes-nous pas contraints dans nos horaires ? Dans le port du masque ? Limités dans nos sorties ? Il y eut un seul mot, du premier ministre sur cette perspective lors de sa dernière conférence de presse pourtant longue et détaillée et, tous les jours, des anti-vaccins montent au créneau dans les médias, comme des charmeurs de serpent.

L’Allemagne a pressé l’Europe de donner le top de la vaccination car elle est prête. L’Espagne va lancer la vaccination avant Noël. Sommes- nous prêts, en fait, en France ? La logistique à déployer est lourde et nous avons vu, avec les masques, les dégâts d’une bureaucratie pléthorique et souvent incapable. La vaccination de masse débutera lorsque l’infrastructure le permettra car ce n’est pas la fiabilité du vaccin qui est en cause mais la capacité à l’administrer. Nous verrons alors que son opposition fondra alors comme neige au soleil. Mais sur ce plan aussi, hélas -car il s’agit de vies humaines-, il faudra constater que le retard pris par notre pays sur ses voisins se sera une fois encore creusé.

Pierre-Michel Vidal

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3.4 / 5. Nombre de note : 37

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • Toujours dans l’ambiance « On nage dans la déraison et, pour parler très franchement, directement dans la connerie… »

    Pour information et/ou rappel :

    ① Article « GRAND ENTRETIEN : Que révèle le succès des thèses complotistes pendant l’épidémie de Covid-19 ? » (Site web « franceinfo: » : par Louis San – Benoît Zagdoun . France Télévisions, publié le 01/12/2020)
    Chapeau de l’article : « Olivier Klein, professeur de psychologie sociale à l’Université libre de Bruxelles, analyse les raisons et les conséquences de l’explosion des théories du complot depuis le début de la pandémie. »
    Courts extraits : « La perte de confiance dans les autorités est accentuée par ces erreurs de gestion. Or ce complotisme divise la société en deux grandes catégories. D’une part les gens normaux, simples et vertueux. D’autre part les élites cupides, qui essaient de les surveiller, de les exploiter. Dans Hold-up, il y a cette opposition très claire. Ces élites, ce sont les politiques, mais aussi les journalistes et désormais les scientifiques institutionnalisés, considérés comme les suppôts du pouvoir.
    Le sentiment des complotistes, c’est que les journalistes des médias traditionnels seraient à la solde du pouvoir. Il y a donc une délégitimation totale du discours journalistique. Ce qui permet en retour de légitimer le discours complotiste, puisqu’il est remis en cause par les journalistes. France Soir a ainsi d’autant plus de légitimité à leurs yeux qu’il n’y a plus de journalistes en son sein.
    »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/grand-entretien-que-revele-le-succes-des-theses-complotistes-pendant-l-epidemie-de-covid-19_4187415.html

    ② Article « C’est dans ma tête. L’ère du complot ? » (Site web « franceinfo: » : par Claude Halmos . France Télévisions . Radio France, publié le 05/12/2020) :
    Chapeau de l’article : « Masques, vaccins, Covid-19, autant de sujets qui alimentent les théories dites « complotistes ». Le film documentaire « Hold-Up » qui entend dénoncer la face cachée du coronavirus, a été vu et partagé plus de trois millions de fois. Comment expliquer le succès de ces thèses « complotistes » ? Décryptage avec la psychanalyste Claude Halmos. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-dans-ma-tete/c-est-dans-ma-tete-l-ere-du-complot_4190969.html

    ③ Article « Quels sont les sites qui ont publié le plus d’intox sur le coronavirus en France ? » (Site web du journal « 20 minutes » : publié le 19/12/2020)
    Chapeau de l’article : « DESINFORMATION : L’entreprise NewsGuard a listé les 10 sites qui ont le plus contribué à stimuler les conversations trompeuses sur le Covid-19 »
    Courts extraits :
    Les fausses informations concernant le coronavirus ont explosé cette année sur Internet.
    • En s’appuyant sur le travail effectué par ses analystes, l’organisation NewsGuard publie ce lundi un rapport qui dresse la liste des sites d’info qui ont le plus contribué à stimuler les conversations trompeuses sur le Covid-19.
    • « Ces sites n’ont pas tous publié des informations absolument fausses sur la pandémie, mais en publiant des allégations non fondées ou trompeuses, ils sont ceux qui ont eu le plus d’impact sur cette infodémie », explique Chine Labbé, co-auteur de ce rapport.
    »
    URL : https://www.20minutes.fr/high-tech/2936119-20201221-sites-publie-plus-intox-coronavirus-france

    « As usual : » bonne lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *