Pau, la déshérence du centre Bosquet

4.9
(73)

A nouveau, un commerce vient de fermer à l’intérieur du centre Bosquet. L’opticien qui tenait le coup depuis plusieurs années vient de baisser le store. Ce centre commercial qui, durant les années 1990, était une attraction du centre de ville de Pau, présente maintenant une image bien triste. Comment comprendre cette évolution ?

A terme, c’est-à-dire vers mi-janvier, lorsque le magasin éphémère aura fermé, il ne restera à l’intérieur du centre commercial que trois commerces : le supermarché, les Galeries Lafayette et la Brûlerie royale. On se souvient qu’autrefois, la FNAC y était implantée. Si, hypothèse peu probable, les Galeries Lafayette réintègrent leurs anciens locaux, le centre commercial Bosquet ne sera plus qu’un zombie. A l’époque où s’ouvrait à Lescar et Lons le centre commercial « Lescar soleil », André Labarrère, maire de Pau, questionné sur la concurrence que cette nouveauté pouvait faire au centre Bosquet, affirmait qu’il n’y avait aucun risque. Les choses ont changé et les cartes ont été rebattues. Et, dans le même temps, la population de la ville de Pau n’a cessé de diminuer ; les commerces du centre de la ville n’ont cessé de péricliter.

Comme il le fait en fin de chaque année, l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) vient de publier les chiffres de la population. A Pau, il y a 75 749 habitants en 2020 contre 76 207 en 2019 (La population légale officielle de Pau est cependant de 77 130 car le dernier chiffre officiel date du 31/12/2016. Les populations légales de 2017 – 2018 – 2019 sont identiques. Le nombre d’habitants pour 2020 est calculé à partir du taux d’évolution moyen de – 0,6%). La population de Pau est non seulement en baisse mais c’est aussi une population qui vieillit. L’indice de vieillissement est d’une personne de 65 ans et plus pour 109,1 habitants de moins de 20 ans. Pour mesurer l’évolution, on peut se référer aux chiffres de 1968 année où la population était de 74 005 habitants. En 52 ans, la hausse se chiffre à 2%. Cependant la population de la capitale du Béarn a connu son apogée en 2007 avec 84 036 habitants. Depuis elle n’a cessé de décroître. Selon les prospectives de l’institut de sondage, la population paloise serait de 74 844 en 2025 et de 72 625 en 2030. Sombre perspective.

A la différence du Pays Basque, les communes du Béarn attirent peu et perdent des habitants. Dans l’agglomération de Pau, vingt communes ont connu une diminution du nombre de leurs habitants : Pau, bien sûr et Billère. Cependant les villes de Lons et d’Idron connaissent, elles, une augmentation de leur population. Les politiques y peuvent-ils quelque chose ? Difficile de répondre à cette question. Pour le chef-lieu du département, durant le règne de Bayrou, c’est-à-dire depuis 2014, la population est passée de 77 489 habitants à 75 749. Pourtant lors des campagnes électorales, l’accent avait été mis sur cette impérieuse nécessité de redynamiser le centre de la ville de Pau. On peut également s’interroger sur les raisons de cette situation. Le montant élevé des impôts locaux donne à la ville une image qui, à l’évidence, n’attire pas. Les réalisations fastueuses et pas vraiment nécessaires ne jouent aucun rôle dans l’attractivité de la ville. D’autre part, le manque de logements ne peut être non plus évoqué. A Pau, ça bétonne de tous les côtés, des immeubles d’habitation en construction fleurissent en de nombreux endroits et, malgré cela, la population baisse. Nous ne disposons pas encore du taux de vacance des logements palois. Il faut craindre qu’il progresse, à moins que tous ces logements neufs trouvent preneur, ce qui est loin d’être acquis.

Le centre Bosquet situé en plein centre de la ville donne l’image d’une ville qui se dégrade. Il était en son temps emblématique du dynamisme commercial de Pau. Que font les élus ? Des plans locaux d’urbanisme viennent de voir le jour, l’État lui-même s’investit grâce à un programme « Action cœur de ville ». Nous avons des plans et un grand planificateur à défaut d’autre chose.

Pau, le 4 janvier 2021

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 73

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • Quelques « News » concernant le centre-ville (Centre Bosquet et bâtiment des Galeries Lafayette) :

    ① Article « Pau : encore du changement pour le centre Bosquet et les Galeries Lafayette » (Site web de « France Bleu Béarn Bigorre » par Najat Essadouki, France Bleu Béarn Bigorre . Publié le vendredi 22 janvier 2021)
    Chapeau de l’article : « La ville de Pau souhaite racheter le bâtiment des Galeries Lafayette, place Clemenceau, tandis que le groupe immobilier Essor souhaite faire de même avec le centre Bosquet pour en faire un lieu axé sur les loisirs. »
    Courts extraits (en-têtes des paragraphes) :
    1. Les Galeries Lafayette vont revenir dans leur bâtiment historique.
    2. Le centre Bosquet transformé en un lieux axé sur les loisirs
    3. Comment améliorer l’attractivité du centre-ville et des commerces de proximité ?
    URL : https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/pau-encore-du-changement-pour-le-centre-bosquet-et-les-galeries-lafayette-1611324921

    Humble avis : je reste dubitatif sur les choix qui ont été fait. Le commerce en centre ville est entrain de dépérir et le contexte actuel (Pandémie Covid-19) n’y est, hélas, pas pour rien aussi…
    Pourquoi créer un bowling en centre-ville, alors qu’il en existe déjà 2 (Piste de Bowling à Pau, avenue Jean Mermoz + Salle de Bowling & Billard à Lescar) avec les facilités de parking…
    Pour les jeunes principalement : du loisir payant en centre-ville en plus du loisir gratuit chez soi avec des jeux vidéos ?

    Questions :
    1) Faut-il craindre ou prépare-t-on une extension du centre commercial Auchan qui risque d’être transformé en un méga-centre commercial au détriment des commerces en centre-ville ?
    2) Qui va payer ces projets ?!? : peut-être les contribuables palois soumis aux taxes locales… bref toujours les mêmes (environ 46% des Palois…) pour participer à ces projets, qui favorise le groupe ESSOR, grand bénéficiaire de toutes les opérations d’immobilier commercial depuis plus de 5 ans ?

    Rappels :
    ② Article : « Le centre-ville de Pau » (Site web « Alternatives Pyrénées » : par Joël Braud, publié le 12 juillet 2017)
    Chapeau de l’article : « Pour y aller encore de temps en temps et de moins en moins souvent, je constate que le centre-ville de Pau a réellement du mal à renaître. Au-delà des déclarations des élus qui s’engagent à tout faire pour apporter un remède à ce déclin, il faut dire que rien n’est fait pour agir dans ce sens. Bien au contraire. »
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2017/07/12/le-centre-ville-de-pau/

    ③ Article : « Le centre-ville de Pau peut-il renaître ? » (Site web « Alternatives Pyrénées » : par Joël Braud, publié le 25 mai 2016)
    Chapeau de l’article : « Depuis maintenant quelque temps, dans la présente publication, l’état du centre-ville de Pau ne cesse de faire l’objet d’inquiétudes. Même si la capitale béarnaise n’est pas la seule de la même importance à connaître une telle désaffection. Il existe peut-être des solutions. En tout cas d’autres ville se penchent sur le problème. Quels enseignements en tirer ? »
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2016/05/25/le-centre-ville-de-pau-peut-il-renaitre/

    ④ Article : « Pau en chiffres » (Site web « Alternatives Pyrénées » : par Joël Braud, publié le 3 février 2020)
    Chapeau de l’article : « Élections municipales obligent, paraissent ces derniers temps des chiffres sur la gestion des villes. Intéressons-nous à ce qui est publié pour la ville de Pau. Après tout, ces données, mêmes si elles doivent être regardées avec objectivité, répondent au souci d’informer l’électeur parce que ce dernier ne doit pas se contenter d’autosatisfaction ni même de critiques systématiques. »
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2020/02/03/pau-en-chiffres/

    Par ailleurs, sur l’urbanisme et l’aménagement de la ville, n’hésitez pas à consulter ou (re)lire le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal : dossier PLUi approuvé en décembre 2019 ), date de publication : 15 janvier 2020.
    URL : https://www.pau.fr/article/le-plan-local-durbanisme-intercommunal-plui-approuve-par-le-conseil-communautaire-le-19-decembre-2019

    « As usual : » à suivre… 😉 😉 😉

  • Si on prend un peu de recul et qu’on prend l’agglomération dans son ensemble, il s’agit d’un manque d’attractivité globale au niveau de l’agglomération elle-même. Quelles en sont les raisons ? J’en donne ici quelques unes :

    – accélération de la métropolisation (Bordeaux, Toulouse), qui ont continué à vider Pau de ses organismes représentatifs. Effet encore accentué depuis la réforme des régions 2015. Il faudrait d’ailleurs lister les organes de décision ou sièges sociaux qui sont partis de Pau pour Bordeaux..

    – faible poids du secteur des TIC (technologies de l’information) à Pau, secteur à forte progression et qui attire les jeunes

    – éloignement des principales voies de transport grande vitesse, notamment le TGV

    – fiscalité locale trop forte, résultante du trop faible nombre de contribuable par rapport aux charges fixes qui ne diminuent pas.

    – laideur des zones pavillonnaires autour de Pau et manque d’unité architecturale;

    Etc..

    Enfin je voudrais rappeler que l’attractivité économique est le premier moteur du dynamisme démographique. Qu’a-t-on fait pour attirer de nouvelles entreprises ?

    Depuis le pic de 2007, il y a eu l’

    • Sur la fiscalité trop forte, il est peut-être utile de préciser que la ville de Billère qui vient de connaître pour la première fois (selon l’INSEE) une baisse de sa population est celle dont la fiscalité a le plus augmenté durant les années qui précédent.
      A la laideur des zones pavillonnaires on pourrait ajouter la laideur des réalisations immobilières contemporaines. Les immeubles sont du style « architecture boîte à chaussure ». Quant au manque d’unité architecturale, bien d’accord, mais qui délivre les permis de construire ?

    • Rien de neuf, dans le Béarn : pour un p’tit aperçu et en guise de rappel, il suffit (presque) de lire ce qui suit… :

      ① Article « L’attractivité du Béarn » par AltPy Rédacteurs, publié le 5 février 2018 ainsi que…. les commentaires…
      Chapeau de l’article : « Il est vrai que les atouts du Béarn sont importants et dans beaucoup de domaines, la situation géographique pour commencer à une heure des plages l’été et une heure des pistes de ski l’hiver, mais on ne situe pas Pau et le Béarn dans l’hexagone, sauf peut-être au passage du Tour de France et par les sportifs seulement. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2018/02/05/lattractivite-du-bearn/

      ② Article « Le tourisme, l’activité préférée de nos élus » par Daniel Sango, publié le 28 mai 2018 ainsi que…. les commentaires…
      Chapeau de l’article : « C’est fou comme le tourisme préoccupe nos élus. Il faut dire que pour des personnes comme beaucoup d’entre eux n’ayant pas souvent travaillé dans la vraie vie, on peut s’en déclarer spécialiste sans effort. Et c’est ce qu’ils font dans un désordre où le comique le dispute à l’inefficacité. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2018/05/28/le-tourisme-lactivite-preferee-de-nos-elus/

      ③ Article « Pau 2030 la ville rêvée de Bayrou » par Daniel Sango, publié le 20 février 2017 ainsi que…. les commentaires…
      Chapeau de l’article : « La gestion des communes françaises est d’une manière générale mauvaise. La Cour des Comptes a clairement sanctionné depuis des années la gabegie financière associée au développement des intercommunalités. Il existe bien sûr des différences dans la manière de gérer une cité, petite comparaison entre Pau et Bordeaux. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2017/02/20/pau-2030-la-ville-revee-de-bayrou/

      ④ Article « Le « Pays de Béarn » de François Bayrou » par Daniel Sango, publié le 15 juillet 2014 ainsi que…. les commentaires…
      Chapeau de l’article : « Tout commencer et ne rien finir. C’est sans doute la caractéristique principale de nos politiciens professionnels, toujours les mêmes, qui occupent l’espace médiatique depuis des années. Ce qui compte ce n’est pas l’efficacité, mais l’agitation. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2014/07/15/le-pays-de-bearn-de-francois-bayrou/

      ⑤ Article « Pau Municipales 2014 – Chute de la population de la ville de Pau ! » par Bernard Boutin, publié le 2 janvier 2014 ainsi que…. les commentaires…
      Chapeau de l’article : « L’INSEE publie ses chiffres de population légale 2011 qui entrent en vigueur le 1er janvier 2014. La population municipale de la ville de Pau chute de – 5% par rapport à 2006. Cette baisse représente 4.105 habitants de moins et la ville repasse sous la barre des 80.000 habitants. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2014/01/02/pau-municipales-2014-chute-de-la-population-de-la-ville-de-pau/

      Par ailleurs, veuillez trouver ci-après, quelques récents chiffres-clés, tableaux, graphiques, etc… :

      1) « Chiffres-clés 2020 des Régions » : « Régions de France publie chaque année son supplément “chiffres-clés”, en partenariat avec la Banque des Territoires. Une mine d’informations sur nos 18 Régions et Collectivités territoriales ! »
      Date de publication : 2020 (Régions de France : 1 quai de Grenelle 75015 Paris)
      Nota : document et étude en téléchargement au format .pdf (48 pages)
      URL Régions de France : https://regions-france.org/chiffres-cles-des-regions/

      2) « INSEE : Tableaux de l’économie française . Édition 2020 »
      Tableaux et graphiques : Territoire – Population + Emploi – Revenus + Conditions de vie – Société + Économie – Finances + Système productif
      Sommaire : Présentation + Tableaux et graphiques
      Introduction : « Les Tableaux de l’économie française s’adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d’un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France. »
      Recherche & Développement : Insee Références, paru le : 27/02/2020
      URL INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277848?sommaire=4318291

      Comme à mon habitude, je n’ai pas la prétention de faire des commentaires sur des commentaires, sur des articles ou des rapports, la simple lecture de ces derniers suffit à cerner, même à minima, la… problématique…

  • Mettre trois énormes blocs de poubelles devant la BNP, tout à côté du café de l’Europe… ou bien devant l’entrée de l’Eglise Saint Jacques pour empêcher les gens de stationner lors des mariages, des enterrements etc.. alors qu’il y a trois lieux avec des réceptacles de ce type sur la place et peu d’habitants… Le centre ville devient de moins en moins convivial et on continue de le dégrader.

  • On peut toujours envisager le  » scénario du pire  » pour le  » Centre Commercial Bosquet  » avec :

    1) l’arrêt du « Supermarché Casino » pour cause de non rentabilité ou rentabilité insuffisante…
    2) le transfert évident des  » Galeries Lafayette  » place Clémenceau, après rénovation du bâtiment…

    Et éventuellement, après ce qui précède :
    1) l’installation de la  » fnac  » dans un étage disponible (?) des  » Galeries Lafayette « …
    2) la création d’un bar panoramique au dernier étage des  » Galeries Lafayette « …

    Mes élucubrations, relèvent peut-être de la… science-fiction, mais le futur étant incertain, tout reste possible, même avec un programme  » Action coeur de ville « … 😉 😉 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *