Pour des « vaccinodromes » a pau

3
(61)

Bonjour Monsieur le maire,

Président de la communauté d’agglomération paloise,

Haut- Commissaire au Plan,

Président du MODEM, etc.

Je vous écris à propos de mon voisin qui est en pleine dépression. La question qu’il pose est simple : allez-vous installer des « vaccinodromes » à Pau comme le font déjà de nombreux maires en France et notamment celui de Libourne en Nouvelle Aquitaine ? Certes le mot « vaccinodrome » est un néologisme peu ragoutant, parlons donc de centre de vaccinations comme il en existe partout en Europe, en Allemagne par exemple où plus de 200 000  personnes ont déjà été vaccinées. Mon voisin a votre âge exactement : 69 ans. Il est diabétique mais il est encore en forme, comme vous il s’occupe de ses enfants et petits-enfants, il préside une association, il fait de la marche et du vélo; il faisait du ski, il allait au cinéma et au théâtre quand c’était encore possible.  

Il est considéré comme une personne à risque. Malgré le tintamarre médiatique, les faux prophètes qui se succèdent sur les plateaux de télé, tout le monde s’accorde à le dire : s’il attrape le Covid, un diabétique de 69 ans risque la mort, au pire, ou il peut avoir de terribles séquelles neurologiques qui handicaperont les dernières années de sa vie.

L’inquiétude de mon voisin me semble légitime. Or, pour lui, un espoir s’est levé pour vaincre cette terrible épidémie : le vaccin ; fruit du génie humain et du progrès de la science. Croyez-vous au progrès de la science, Monsieur le Maire ? Au génie humain ? Mon voisin vous en fait le crédit, bien qu’il trouve que l’on vous ait peu entendu sur cette question en votre qualité de maire de Pau.

Les chiffres de la vaccination en France ont douché les espérances de mon voisin, très républicain pourtant. C’est un vrai tableau de la honte si on les compare à ceux des autres pays (Angleterre, Allemagne, Portugal, Israël). Des pays qui ont pris le problème à bras le corps, d’emblée.  Le ministre de la santé espagnol, M. Salvador Illa « figure de la lutte contre le Covid-19 en Espagne » selon Le Figaro a déclaré, lundi à « La Vanguardia », le grand quotidien catalan, que « 70% des Espagnols seraient vaccinés au début de l’été (…) et que « le port du masque ne serait alors plus utile ».

Comme mon voisin, une partie des Français est dans le doute. Pourquoi ce retard qui peut-être mortel pour certains et terrible à tout coup pour notre économie (« La Banque mondiale fait du succès des campagnes de vaccination la condition de la reprise », in Le Monde ? Quelle politique vos amis, ou alliés, au pouvoir veulent-ils nous imposer ? Est-ce délibéré ? Qu’est-ce qui boque ? Une administration pléthorique ou mal intentionnée ? Quelle sera désormais la crédibilité de la France, cinquième puissance mondiale, après ce que Jean Rottner le président de la Région Est a qualifié de « Scandale d’Etat ».

« Vaccinons les volontaires, ils sont plusieurs milliers sur Pau« , c’est la proposition de mon voisin. Elle me semble en effet pleine de bon sens. Préparons à Pau, au Zénith par exemple ou au Hall de la Foire Exposition, les conditions de cette vaccination rapide des volontaires. Recrutons des médecins généralistes (et pourquoi pas des pharmaciens) qui se tiendront prêts quand le top sera donné. Reste la question de l’approvisionnement mais des maires comme celui de Nice, Christian Estrosi, en tapant sur la table ont obtenu des premiers contingents de doses. De nouvelles perspectives s’ouvrent -à très court terme- avec  la venue sur le marché de nouveaux vaccins, moins chers, moins difficiles à manier, plus efficaces encore. Pour mon voisin qui craint pour sa vie, le fait qu’ils ne soient pas français ne doit pas rentrer en ligne de compte. Montrons l’exemple à Pau, « Capitale Humaine ». Que notre belle ville soit « la Capitale de la vaccination » c’est à dire de la foi en la Raison et en L’Avenir

Nous comptons sur vous, sur l’intérêt que vous portez à la santé de nos concitoyens. Je me fais le porte-parole de mon voisin car il m’a ému. Il attend de vous une réponse positive : d’urgence des centres de vaccinations à Pau !

Veuillez agréer Monsieur le maire, président de la Communauté d’agglomération paloise, Haut -Commissaire au Plan, Président du Modem, etc. l’expression de mes sentiments respectueux

Pierre-Michel Vidal

Photo: Un nouveau centre de vaccination à Stuttgart (AFP)

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3 / 5. Nombre de note : 61

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

10 commentaires

  • Info complémentaire au vu des 800 centres ouverts ce matin dont plusieurs dizaines n’auraient que 50 doses quotidiennes à se mettre sous la seringue dans certaines régions :
    Forfait demi journée du médecin en centre de vaccination : 450 €
    Forfait demi journée infirmier (e) en centre de vaccination : 220 €

    La gestion à réactions «  quoi qu’il en coûte » à des parfums étranges.
    L’intérêt général aurait été de mettre en place une montée en charge des vaccinodromes basée sur la connaissance du nombre de doses disponibles semaine après semaine, quelles que soient les pressions médiatiques et populaires auxquelles chacun participe par son impatience.
    La priorité aux Régions de l’Est de la France sur cette première semaine parce qu’elles sont sur des taux d’incidence 3 fois supérieures à celles de l’ouest, aurait été plus rationnelle pour éviter cette nouvelle gabegie qui apparaît déjà …
    Mais tout va bien, nous sommes les meilleurs, Vive la France !

  • Le terme « vaccinodrome » vous choque ? Pourtant il est très approprié ce me semble car force est de constater que tout le monde court après ces vaccins que visiblement personne ne voit venir! Ils sont où, hein? Ils sont où ? Avec les masques inutiles?

  • Tableau récapitulatif des ouvertures de centres de vaccination dans les Pyrénées-Atlantiques à partir du 18 janvier 2021 :

    Pau Foire Expo
    Semaine du 18 janvier du lundi au samedi de 10h à 17h30 puis de 7h à 17h30
    Date d’ouverture 18 janvier 2021 Tél. 05 59 11 10 46

    Lescar centre de vaccination
    Du lundi au vendredi 8h50-13h
    Date d’ouverture :18 janvier 2021 Tél. 05 59 81 57 05

    Arzacq Centre de santé des Luys
    Du lundi au vendredi 8h50-13h
    Date d’ouverture : 19 janvier 2021 Tél.05 59 04 53 71

    Bayonne maison des associations de la ville
    tous les jours de la semaine de 8h30 à 18h
    Date d’ouverture : 18 janvier 2021 Tél. 05 47 75 68 37

    Biarritz Casino municipal
    Du lundi au samedi de 12h-16h
    Date d’ouverture : 18 janvier 2021 Tél. 0 800 72 60 64

    Anglet Espace Océan de la chambre d’amour
    Du lundi au samedi 8h à 12h
    Date d’ouverture : 19 janvier 2021 Tél. 0 800 80 09 28

    Saint-Jean-Pied-de-Port Salle du Laurhibar
    Du lundi au samedi de 14h à 18h
    Date d’ouverture : 18 janvier 2021 Tél.05 59 37 99 75

    Saint-Jean-de-Luz Centre de vaccination Saint-Jean de Luz- Bassin de la Nivelle
    Du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h Le samedi de 13h00-16h00
    Date d’ouverture : 21 janvier 2021 Tél. 05 59 61 61 99

    Cambo-les-bains
    Date d’ouverture à venir

    Mauléon Centre hospitalier
    Mercredi et jeudi de 13h30 à 16h30
    Date d’ouverture à venir Tél. 05 59 28 79 42

    Arudy
    Date d’ouverture à venir

  • Merci pour tous ces commentaires.
    L’important est, maintenant, de faire pression, chacun suivant ses moyens, sur les autorités, pour être inscrit sur la liste des volontaires pour la vaccination.
    Ce que je viens de faire par écrit, ayant plus de 80 ans.
    Faisant suite à mon courrier au Maire et au Directeur de l’Hôpital, je me rendrai, cette semaine, au Centre hospitalier, pour m’inscrire.
    D’autres m’auront certainement précédé, peut-être vous, Monsieur Pierre-Michel Vidal.
    Après le mot, des actes, Alternatives-pyrénées ne pourrait-elle pas en prendre l’initiative?

    • Pierre-Michel Vidal

      Je ne vous aurai pas précédé car je ne sais pas où m’inscrire. Les renseignements que j’ai reçus sont contradictores. On me dit d’attendre (combien de temps ?) un bond. Mais j’ai eu des informations différentes. La marche à suivre est incomprehensible et les informations parcellaires. Vous me parlez d’hôpital. Merci, je vais les contacter. Si vous avez d’autres infos faites le moi savoir.

  • L’info de l’Express du 05 janvier 2021* nous révèle que le professeur Juvin, chef des urgences à l’Hôpital européen Georges Pompidou et maire de la Garennes Colombes dans les Hauts de Seine, avait suggéré au Président de la République ceci : « …Le professeur de médecine suggère plusieurs pistes : faire appel à du personnel chinois,… »

    Peut-être que cette suggestion, si la situation s’emballe, et devienne incontrôlée, qu’effectivement les personnels soignants de l’Armée Populaire de Libération, qui sont intervenus en masse à Wuhan, viennent à la rescousse de l’Europe, avec tout le matériel embarquée du genre hôpital préfabriqué, via les trains de la BRI et pont aérien. C’est peut-être bien ce qui va nous arriver à force de lenteurs et tergiversations…
    Nous allons en apprendre d’autres comme celle-là !…

    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/philippe-juvin-prive-de-legion-d-honneur-parce-que-trop-critique-contre-emmanuel-macron_2142069.html

  • Cette épidémie nous a ouvert les yeux, il faut bien le reconnaître.
    En pénurie de masques, la France a été incapable d’en produire, et dès que les entreprises ont commencé leurs productions, la Chine s’est mise à en vendre à prix cassés, pour nous mettre en dépendance.
    En manque de tests aussi.
    Et les seringues, n’allons-nous pas vers une pénurie de seringues ? Ce petit retard n’est-il pas du à cette pénurie ?
    Si l’on compte que 60% de la population doit être vaccinée, il faudra 80 millions de seringues, que la France est incapable de produire encore une fois, et donc devra faire la course pas forcement au moins disant.
    A force de nous avoir caché toutes ces pénuries, je me pose cette question sur les seringues, et vous ?

    « On s’aperçoit que c’est là, la grande ironie, que même pour les masques, nous sommes dépendants de la Chine. Vous comprenez donc. Tout d’un coup, on mesure à quel point on s’est livrés pieds et poings liés à la puissance de l’économie chinoise. […] Au fond, c’est un effet déclencheur. Et de fait, je pense qu’on le voit maintenant, et que tout d’un coup, les puissances du monde entier se réveillent en se disant : « Mon Dieu ! Pendant tout ce temps là, on s’est véritablement livrés, on s’est jetés dans la gueule du loup ! ». Anne Cheng du Collège de France

  • ça va peut-être faire comme pour les masques qui ont été mis en fabrication en avril par les entreprises locales. Heureusement que les portugais, les polonais et chinois étaient là, car nous n’avons pas été capables de fabriquer 500 000 masques en Béarn.
    Et dire qu’en mars, mon maire me disait que les masques étaient totalement inutiles.
    Avons-nous perdu tout bon sens, jusqu’au point d’oublier une phrase de Louis Pasteur  » le microbe n’est rien, le terrain est tout ».
    Au mois de juin nous y serons encore à pédaler, et à pédaler, à moins que le Maire de Pau demande à l’armée chinoise de venir à sa rescousse pour organiser sa campagne de vaccination. C’est peut-être comme ça que ça va se terminer.

    • Pierre-Michel Vidal

      On doit s’interroger sur la situation catastrophique actuelle de la vaccination.
      1/Macron, Bayrou et ses proches sont-ils anti-vaccins? Je n’y crois pas. Peut-être sont-ils déjà vaccinés au nom de la continuité de l’Etat.
      2/ C’est la faute à l’administration? C’est l’excuse de Macron, mais il en est le patron. Il en est donc responsable. Il vient d’ajouter une couche au millefeuille administratif avec la création du comité citoyen.
      3/ Ils ont peur d’éventuelles poursuites ? Un accident industriel peut se produire en effet (c’est même probable vu le nombre de vaccins à administrer). Il faut assumer; on ne peut pas tirer que des avantages de l’exercice du pouvoir.
      4/ La situation actuelle leur convient. Pour moi c’est la raison de fond. Payé à 75% de leur salaire et ne travaillant pas (c’est la planche à billets) les français, pour beaucoup, se satisfont de leur sort. 66% d’entre eux critiquent la lenteur de la vaccination mais 60% ne veulent toujours pas se faire vacciner. C’est ceux-là que Macron rassure. Ainsi la situation politique est confortable pour le sortant qui se rapproche de la prochaine élection présidentielle avec pour seule adversaire crédible Marine Le Pen (elle même antivaccin) qui n’a aucune chance de gagner. Pourquoi changer de ligne ?
      Tout cela va durer même si au nom du « en même temps », il y aura une légère accélération pour donner des gages aux pro-vaccins.

Répondre à Abadia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *