Les étoiles mourraient dans ce beau ciel d’automne

4.8
(29)

Ces propos de Guillaume Apollinaire, que nous rappelait dernièrement J-Cl. Guillebaud, constituent une métaphore qui m’amène, en cette période de remue-méninges, à généraliser et cogiter, sur un ton un peu récréatif, vu le confinement, dans les nombreux domaines de l’actualité.

L’étoile, dans son acception physique ou culturelle est celle qui brille de mille feux, pendant un temps plus ou moins long.

Étoiles, qui d’en haut voyez valser les mondes, 
Faites pleuvoir sur moi, de vos paupières blondes, 
Vos pleurs de diamant ; 

Théophile Gautier.

Bonne nouvelle pour la vie sur Terre,  notre soleil n’est âgé actuellement que de 4,6 milliards d’années et il devrait donc encore briller cinq milliards d’années, d’après les estimations des astronomes.

Ah ! lève-toi, soleil ! Fais pâlir les étoiles,
Qui, dans l’azur sans voiles,
Brillent au firmament. 

Romeo et Juliette Gounod. C’était en 1867 !

Malheureusement, comme écrit J-Cl Guillebaud :

«depuis presque une année tout se déroule comme si l’humanité entière assistait à l’extinction des étoiles».

Les étoiles de mer meurent aussi !!!!,

mystérieusement, par millions ces derniers mois sur la côte ouest américaine, de l’Alaska au sud de la Californie, mobilisant les biologistes marins qui soulignent le rôle clé de ces invertébrés dans l’écosystème côtier. Le Figaro.

Au plan physique, c’est vrai qu’il est de plus en plus difficile de voir les étoiles, c’est l’extinction des feux du fait des brouillards de la pollution.

+Le père Noël et les héros de «bonne nuit les petits» ne se voient plus, ils sont confinés au dessus des microparticules !

+Londres connaissait le smog, cette brume brunâtre épaisse, provenant d’un mélange de polluants atmosphériques, qui limite la visibilité dans l’atmosphère. Il est constitué surtout de particules fines et d’ozone.

+ La Chine, dont le miracle économique s’est en grande partie appuyé sur des fortes production d’acier, de charbon et de ciment, était, jusqu’à il y a encore peu, un des pays où la qualité de l’air est la plus mauvaise. Mais aujourd’hui, l’Inde arrive bien avant la Chine dans les classements de pays les plus pollués au monde.

Non seulement les étoiles ont disparu mais l’environnement proche aussi.

+Déjà condamnée par la justice européenne, la France va une nouvelle fois être renvoyée devant la Cour de justice de l’UE pour la pollution de l’air liée au dioxyde d’azote (NO2). Cette fois, elle sera jugée pour la pollution due aux particules fines PM10, a annoncé vendredi 30 octobre 2020 la Commission européenne.

+ Les étoiles filantes sont de plus en plus difficile à voir, les astronomes recherchent, en altitude, les ciels les plus purs pour faire leurs observations, 

Nous ne pouvons plus voir le passé !

Culturellement les étoiles brillaient dans de nombreux domaines ; recherche, littéraire, spectacle, chorégraphie, hôtellerie, la restauration, le sport… Maintenant, du fait de la croissance économique anarchique, une nouvelle étoile diffuse ses rayons mortels dans notre vie : le Covid-19 ; 

on est passé de l’astre au désastre !

En ce moment, les canards  et les poules sont aussi victimes d’un virus, le H5N8 , celui de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP).

Heureusement pour nous, le même traitement ne nous est pas encore réservé !!!

En ce qui concerne notre société, les premiers de cordée sont touchés : pensons aux :

*Etoiles de la vie de tous les jours, volontairement ignorées car, par leur dévouement, souvent bénévoles au service des autres, elles n’apparaissent pas dans les constellations du libéralisme ambiant en recherche de profits et de possession.

*Etoiles du monde de la santé, de l’éducation, de la sécurité… de la restauration…

*Etoiles de la culture, des spectacles, de la littérature, de la recherche.

Les milliers d’étoiles artificielles qui brillaient, jadis, dans le ciel, de l’avenue des Champs-Élysées entre autres, jour comme nuit, en cette période de couvre-feu, sont éteintes. Dans la plus belle avenue du monde 

«Les étoiles  sont mortes dans ce beau ciel d’automne»

Par contre, les oiseaux migrateurs ne s’en plaignent pas, eux qui sont complètement perturbés par la pollution lumineuse!

Il n’y a qu’Alternatives Pyrénées où 5 étoiles à brillance croissante, inondent toujours les rédacteurs bénévoles, sans doute parce que la transparence est préservée de la pollution!

Biologiquement, bien des étoiles de la vie animale et végétale, celles qui ont participé à notre création et à notre maintien sur terre, qui ont brillé pendant des millions d’années, ont disparu et disparaissent de plus en plus vite ; la diversité, c’est-à-dire notre réserve de ressources génétiques pour l’avenir de l’humanité est en péril.

L’extinction des étoiles c’est aussi l’extinction de la vie.

Attention :

Une explosion d’étoile aurait causé l’extinction de masse du Dévonien !

L’extinction est causée par l’épuisement du carburant au sein de l’étoile!

Vous avez dit carburant, comme c’est bizarre !

Dans sa série Cosmos, le radiobiologiste Carl Sagan déclarait : « l’azote dans notre ADN, le calcium de nos dents, le fer dans le sang, le carbone dans nos tartes aux pommes ont été faits à l’intérieur d’étoiles qui se sont effondrées. Nous sommes faits de poussières d’étoiles».

L’expression «poussières d’étoiles», a été popularisée par Hubert Reeves, titre de l’un de ses plus célèbres livres.

« Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut, qui gouvernent notre existence »

William Shakespeare.

Ce sont ces poussières naturelles d’étoiles, fruits de l’Energie, de la Matière et de l’Information, transmises par le cosmos, qu’il s’agit de rallumer. Ces «lumières» couvent en nous, elles ont orienté, avec combien d’hésitations, de ruptures… notre destin. L’homme a voulu les ignorer, les masquer et s’en émanciper, en les remplaçant par des poussières d’étoiles de synthèse qu’il a orientées dans le seul but de produire, de jeter, d’accumuler, de détruire, ce qu’il veut, quand il veut, la quantité qu’il veut. Il s’est imaginé, et nos politiques en place se l’imaginent toujours, qu’il est possible de concurrencer et d’annihiler la puissance naturelle alors que le pouvoir anthropique est infiniment plus faible. La situation présente du dérèglement catastrophique dans tous les domaines est la preuve que, comme Jean Ferrat et Aragon, le poète et

La nature a toujours raison

Qui voit plus haut que l’horizon

Et le futur est son domaine,

pas Macron et sa politique déviationniste.

Il faut revenir à un fonctionnement basé sur une connaissance de plus en plus approfondie dans tous les domaines, avec prudence, humilité, respect, précaution… pour remettre sur les rails l’avenir de nos enfants et petits enfants.

Pour une fois, scientifiques, poètes, et beaucoup d’entre nous, sont du même avis, seuls bien des politiques actuels, en France et dans le monde, sont à recycler!

À l’heure où les lumières s’éteignent :

Le XVIII ème, siècldes Lumières, a permis de vaincre l’obscurantisme, l’intolérance de l’Eglise et des Etats et de promouvoir la connaissance grâce à l’objectivité de la science.

Le XXIème siècle sera (ou n’existera pas !) un nouveau siècle des Lumières permettant de vaincre l’obscurantisme et l’intolérance du politico-économique ambiant qui ne veut pas tenir compte de la connaissance et de l’objectivité de la science.

Signé Georges Vallet

crédits photo : https://api.lagazettedemontpellier.fr/public/live/nimes/articles/2bf8ee26-a394-4978-8155-c3233c942482.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 29

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *