Le referendum d’initiative citoyenne : une alternative aux manifestations violentes ?

3.1
(58)

La fin de l’année 2020, en France, a été marquée par de nombreuses manifestations contre la loi dite « de sécurité globale ». Ces manifestations ont souvent été accompagnées de violences contre les personnes et les biens.

Dans ces colonnes, plusieurs commentateurs se sont déjà élevés contre ces violences et je ne peux que joindre ma voix aux leurs pour les condamner. De plus en plus souvent, des personnes profitent des manifestations, a priori pacifiques, pour défendre des points de vue beaucoup plus extrémistes contre la société et ses règles.

Que faire pour contrer ces extrémistes ? Aujourd’hui, la manifestation est le seul moyen d’exprimer le mécontentement d’une partie de la population contre une mesure décidée par le pouvoir exécutif ou législatif. Il me semble important, en démocratie, de pouvoir dire qu’on est pas d’accord avec une mesure décidée par un pouvoir quelconque.

Au cours des dernières années, j’ai proposé, dans ces colonnes, plusieurs articles sur ce qu’il est aujourd’hui convenu d’appeler le referendum d’initiative citoyenne, pour une démocratie plus réelle et plus en phase avec le niveau d’information de ce début de siècle. Outre ses qualités pour une démocratie plus directe, permettant au citoyen de s’exprimer sur des solutions ponctuelles et non sur une orientation politique globale, le referendum d’initiative citoyenne serait une alternative à la manifestation, permettant d’exprimer un mécontentement contre un pouvoir tout en vérifiant si ce mécontentement est majoritaire parmi les citoyens ou minoritaire. Dans tous les cas, il permettrait de conforter les règles que nous donnons à notre société en les validant par la majorité des citoyens concernés par ces règles.

Pour les manifestants potentiels, la mise en place du referendum d’initiative citoyenne présenterait plusieurs avantages. Elle leur permettrait de vérifier que leur point de vue sur tel ou tel sujet est bien partagé par le plus grand nombre. Elle serait efficace en permettant d’invalider une décision qui leur semble contestable alors que les manifestations actuelles ne sont qu’autant de barouds d’honneur si le pouvoir mis en cause ne veut pas céder. Pour le pouvoir, quel qu’il soit, cela lui permettrait de vérifier que son avis est partagé par une majorité de citoyens et donc de conforter la légitimité de la décision prise. Enfin, pour les riverains des lieux de manifestation et pour les Français en général, cela permettrait d’éviter des scènes de chaos toujours traumatisantes et des coûts de réparation élevés.

Yves-Luc Boullis

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3.1 / 5. Nombre de note : 58

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *