Passe sanitaire : oui, mais !

4.6
(54)

Qu’on l’appelle « Passe sanitaire » ou « Passeport vaccinal », l’objectif reste le même, inciter les citoyens à la vaccination. Seulement mettre en place un tel dispositif n’est pas sans poser un certain nombre de questions.

La première est de se demander s’il ne s’agit pas d’une utopie dans la mesure où il n’y a actuellement pas assez de doses vaccinales pour satisfaire toutes les demandes. Dans la situation actuelle de pénurie de doses, il s’agirait en vérité d’une forme de discrimination puisque n’auraient accès à ce document que ceux qui auraient la chance de pouvoir être vaccinés. A moins que le but implicitement poursuivi soit de rendre, à terme, la vaccination obligatoire.

Alors dans ce cas pourquoi ne pas dire et afficher clairement que la vaccination est obligatoire. Cela semble résulter d’une hypocrisie que d’affirmer d’un côté qu’il n’est pas question de créer une obligation et de l’autre d’interdire à ceux qui n’ont pas pu (ou pas voulu) recevoir l’injection, l’accès à un certain nombre d’activités. Où est la logique ? Il est bien trop tôt pour se prononcer sur l’opportunité de mettre en place un tel document. L’exemple de nos voisins allemands n’est pas assorti, comme on le prétend, d’un libre accès à certaines distractions. Ils sont confinés plus sévèrement que nous.

Petit à petit, du moins dans notre pays, l’éventail de ceux qui peuvent recevoir l’injection salvatrice s’élargit, mais pour autant un grand nombre reste sur le carreau. Il faut pour pouvoir y prétendre soit être en EHPAD, âgé de plus de 75 ans, soit être âgé de moins de 65 ans et être atteint d’une comorbidité. Quid, dans ce cas, de ceux qui sont âgés de plus de 65 ans et en bonne santé ? Dans le pays de l’égalité de tous devant la loi il y a encore quelques failles à combler.

Et puis à quoi va servir ce laissez-passer ? A fréquenter les restaurants, les salles de cinéma, les musées, les débits de boissons, à voyager à l’étranger, selon ce qu’on peut en savoir. Alors il faudra bien que quelqu’un contrôle que tel ou tel client est bien titulaire du précieux document. Qui le fera ? Les restaurateurs, les gérants de salles de spectacles, les débitants de boissons, les responsables des musées ? Difficile de croire que ces derniers disposeront de l’autorité suffisante pour faire barrage aux fraudeurs d’autant plus que refuser de la clientèle par les temps qui courent c’est condamner son entreprise à bien des difficultés financières. Les services répressifs seront-ils assez nombreux pour contrôler tout ça ? Et les règlements permettront-ils des sanctions pénales ? Difficile d’être affirmatif sur ce sujet car précisément pourquoi interdirait-on l’accès de ces établissements à ceux qui ne sont pas vaccinés quand la vaccination n’est pas obligatoire ? Il y a là une logique qu’appréciera le Conseil constitutionnel.

A l’évidence bien des questions restent en suspens, même si l’idée est en soit louable car il s’agit de juguler une pandémie. Cependant la guerre (pour reprendre le terme d’Emmanuel Macron) est un art tout d’exécution (et cela ce n’est pas lui qui le dit, mais Napoléon). Les politiques aiment les effets d’annonce, il en vivent d’ailleurs, toutefois pondre des textes réglementaires ou législatifs est facile surtout lorsqu’on n’a pas à se soucier des concrètes modalités d’application.

Pau, le 8 mars 2021

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de note : 54

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • Pour info et/ou rappel…

    Lire l’article  » Certificat sanitaire européen : la Commission européenne vise une entrée en vigueur « fin juin »  »
    Source : site web  » franceinfo:  » (par franceinfo avec AFP . France Télévisions, publié le 13/04/2021)

    Chapeau de l’article :  » Ce document fait actuellement l’objet de discussions entre les États membres de l’UE, et un projet de règlement devrait être inscrit à l’ordre du jour de la prochaine plénière du Parlement, début juin  »

    URL : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/certificat-sanitaire-europeen-la-commission-europeenne-vise-une-entree-en-vigueur-fin-juin_4370675.html

  • Bonjour,
    Le passeport vaccinal; pourquoi pas?
    Et pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
    Nombre d’entre nous possèdent déjà un carnet de vaccination pour les voyages ou les vaccins à partir d’un certain âge ; il suffirait de le tamponner: nos politiques ont l’art d’enfoncer des portes ouvertes.
    Ce passe sanitaire à condition que les modalités d’utilisation soient clairement définies est une arme de plus pour revenir rapidement à une vie normale.
    Ne nous voilons pas la face, nous connaîtrons malheureusement des situations similaires dans l’avenir.
    Il appartient à nos politiques de tirer les leçons de ce que nous vivons pour pouvoir mieux rebondir! Un voeux pieux?
    Nos

  • « Par solidarité ET… cohésion… », pour information et/ou rappel :

    ① Article « La Cour européenne des droits de l’Homme juge que la vaccination obligatoire est « nécessaire dans une société démocratique » » : ne pas hésiter à lire aussi les commentaires (…)
    Site web de « franceinfo: » : par franceinfo avec AFP . France Télévisions, publié le 08/04/2021
    Chapeau de l’article : « Saisie par des parents tchèques dont les enfants n’avaient pu être admis en maternelle faute d’être vaccinés, elle affirme que la vaccination obligatoire ne constitue pas une violation des dispositions de la Convention européenne des droits de l’Homme sur le « droit au respect de la vie privée ». »

    URL : https://www.francetvinfo.fr/sante/vaccins/la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-juge-que-la-vaccination-obligatoire-est-necessaire-dans-une-societe-democratique_4364245.html

    ② Article « La vaccination obligatoire est « nécessaire dans une société démocratique », juge la Cour européenne des droits de l’homme » : ne pas hésiter à lire aussi les contributions après « Relire l’article » (…)
    Site web du journal « Le Monde », Santé . Union Européenne : par Le Monde avec AFP • publié le 08/04/2021
    Chapeau de l’article : « L’instance avait été saisie en République tchèque par des parents d’enfants refusés par des écoles, faute d’avoir été vaccinés. Son arrêt pourrait peser dans le débat sur les moyens de lutter contre le Covid-19. »

    URL : https://www.lemonde.fr/sante/article/2021/04/08/la-vaccination-obligatoire-est-necessaire-dans-une-societe-democratique-juge-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme_6076020_1651302.html

    « As usual » : restez prudents et comme d’hab, à lire, en prenant son temps et… sans masque !!! 😉 😉 😉

  • J’ai voyagé, j’avais un carnet de vaccination, et…. je n’en suis pas mort. C’est vrai, c’était il y a longtemps… maintenant, tout est discutable ! La peur sans doute ?

  • Michel LACANETTE.

    Pensons aux autres, aux plus faibles qui vivent comme un calvaire cette pandémie et ses conséquences.

    Oui bien sûr, mais dès maintenant raisonnons pour le futur. La solution vaccinale ne peut être qu’ une solution
    d’ urgence et temporaire. Regardons les difficultés qu’ il y a à vacciner en ce moment et imaginons que le vaccin soit à renouveler annuellement avec le risque d’ inefficacité face aux variants. Nous serons en vaccination permanente. La vaccination deviendrait l’ activité principale des pays. Cela n’ est pas tenable, car d’ autres secteurs médicaux et économiques seront pénalisés. Ce que l’ on constate déjà.
    De plus, je ne pense pas qu’ on puisse se payer le luxe économique de faire face à des pandémies à répétition comme certains le prédisent.

  • Pierre-Michel Vidal

    Alors quoi ? Quelle autre solution? La distanciation, le masque peuvent-ils éradiquer l’épidémie et nous faire revenir à une vie normale? Allons-nous installer la jeunesse dans cette oisiveté passive ? Quel autre avenir nous propose-t-on que la multiplicité des aides et le rétrécissement de nos libertés ? Le passe-sanitaire ça n’est pas parfait mais c’est un pas supplémentaire vers une vie normale.
    Dès qu’il y a des solutions concrètes pour s’en sortir les Français sont contre; on l’a vu avec la vaccination on le voit maintenant avec le passe-sanitaire qui serait facile à mettre en place (QR code). C’est à croire que nos concitoyens se plaisent dans la situation actuelle. Mais de quoi sera fait demain? Qui paiera? Et combien?

    • Michel LACANETTE.

      Quelle autre solution?
      Il n’ y a pas de solution viable actuellement. La seule solution, mais qui va prendre des années et même des décennies, est de changer fondamentalement nôtre façon de vivre dans sa globalité. Car la covid n’ est que la pointe apparente d’ un dérèglement profond de la santé humaine, de l’ économie, de la santé animale ( Zoonoses) et de l’ environnement. L’ impact humain sur nôtre planète terre est disproportionné par rapport à ses capacités de régénération. Tout est à revoir, sans quoi nous courons le risque d’ aller d’ épidémies en épidémies. Et cela n’ est pas nôtre raison d’ être sur cette terre.
      Il y a quelques années, certains  » prophètes » annonçaient la fin du monde avec la fin du pétrole, ça ne sera sûrement pas, car l’ homme a su réagir, mais par contre notre fin risque d’ être plus certaine si nous ne revoyons pas globalement nos comportements. Le coût de la pandémie actuelle est estimée entre 8000 et 16000 milliards de dollars. Les mesures globales de préventions pour éviter de telle pandémie coûteraient de 18 à 20 milliards par an. Y a pas photo, la prévention coûte toujours moins cher que les remèdes. On va devoir réapprendre à vivre sans tomber pour autant dans une décroissance obsessionnelle . C’ est maintenant que l’ intelligence humaine collective devra être mise à contribution.

      • Pierre-Michel Vidal

        D’accord avec vous mais avant de changer le monde -ce qui est nécessaire mais ne se fera pas en un jour- il faut sortir de cette ornière qui affectera de plus en plus les jeunes générations, qui détruit notre tissu social et notre économie. Pensons aux autres, aux plus faibles qui vivent comme un calvaire cette pandémie et ses conséquences. Pouvons nous, nous en tenir à l’immobilité ? Il me semble que la responsabilité de chacun est concernée; celle de ces soignants par exemple qui refusent le vaccin alors qu’ils l’administrent. Privilégions en effet la prévention à court et moyen terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *