Régionales, dans cent jours

5
(41)

Si, comme ça, à brûle-pourpoint, on vous demande quand auront lieu les prochaines élections régionales et quels sont les conseillers régionaux du Béarn, il est bien certain que vous répondrez par un regard interrogatif et dubitatif. Eh bien, ces élections sont programmées dans un peu moins de cent jours,  en même temps d’ailleurs que les élections départementales. Alors il est peut-être temps d’en parler afin que personne ne reste indifférent à ces (grands) moments de démocratie.

Cent jours c’est dans pas très longtemps et pour être plus précis, le premier tour des régionales aura lieu le 13 juin 2021. Cependant, il faut bien reconnaître que, actuellement, dans le monde politique, rien ne bouge vraiment. Nous sommes, c’est bien normal, davantage préoccupés par l’évolution de la Covid 19 et par la vaccination.

Allez, pour corser l’embarras, posons la question de savoir quels sont les conseillers régionaux, non pas du département mais seulement du Béarn. Là encore, peu nombreux sont ceux capables de citer les noms de Jean-François Blanco, de Frédérique Espagnac ou de Bernard Uthurry. En vérité, sur le département des Pyrénées Atlantiques il ont été élus en 2015 et sont au nombre de 22 sur 183. Avez-vous entendu ces élus prendre la parole, ou prendre position publiquement en leur qualité de conseiller régional ? Les souvenirs nous manquent ou bien ils n’impriment pas.

Leur mandat est d’une durée de six ans et se déroule à la proportionnelle. La proportionnelle qui, répétons-le, favorise les alliances. Et si on veut reprendre les termes précis de la loi qui fixe les conditions de ce vote il faudrait préciser qu’il s’agit « d’un suffrage universel direct, au scrutin de liste à deux tours avec représentation proportionnelle à la plus forte moyenne sans panachage ni vote préférentiel, se combinant avec une prime majoritaire » (soufflez). Ainsi le PS a fait alliance avec les Écologistes (13 élus), les Républicains avec le MoDem et avec l’UDI (6 élus). Le FN a 3 élus. C’est aussi l’élection où la participation est la plus faible et démontre le contraire de ce que veulent nous faire croire les tenants mordicus de la proportionnelle. En effet, les élections régionales de décembre 2015 ont connu une participation de 49,91%.

Continuons à poser des colles en demandant qui connaît les compétences des Régions. Difficile, difficile en effet tant le public – et souvent d’ailleurs les élus eux-mêmes – font la confusion avec les compétences dévolues aux conseils départementaux. Selon la loi NOTRe d’août 2015, ces compétences sont : les transports, les lycées, la formation professionnelle, l’aménagement du territoire et de l’environnement, le développement économique et la gestion des programmes européens. Il faut bien reconnaître que, dans certains domaines, la région a plus un rôle de soutien par des subventions, par exemple, que de choix.

Actuellement les politiques en place font de cette prochaine échéance une sorte de test afin de connaître les tendances de l’opinion publique. Le jeu des alliances paraît essentiel dans la mesure où au plan national cela permettra de pressentir ce qui se passera non seulement à l’élection présidentielle mais également aux législatives de 2022. Les partis du centre savent qu’ils auront un rôle déterminant à jouer, alors ils s’agitent pour obtenir des garanties. Ils sont en train de lâcher la « Macronie ». « En France, le centre a le droit de vivre à condition de faire le mort » Edgar Faure.

Pau, 15 mars 2021

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 41

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • Bayrou et la proportionnelle pour les prochaines élections législatives : le débat est clos pour… 2022. 😉 😉 😉

    Après « Pourquoi François Bayrou mènera la bataille de la proportionnelle jusqu’au bout » (Site web du journal « Le Figaro » : par Tristan Quinault-Maupoil et Mathilde Siraud, publié hier 16 mars 2021.
    Chapeau de l’article : « DÉCRYPTAGE – Le haut-commissaire au Plan ne désespère pas de convaincre Emmanuel Macron de modifier le mode de scrutin pour les prochaines élections législatives. »

    Voir ci-après, l’article « Proportionnelle aux législatives : le projet de réforme enterré » (Site web du journal « Le Parisien » : par Pauline Théveniaud, publié le 17 mars 2021)

    Chapeau de l’article : « Le MoDem, qui poussait cette réforme, a convenu dans un communiqué que « les conditions n’étaient pas réunies » pour présenter un texte avant les prochaines échéances électorales. »

    URL : https://www.leparisien.fr/politique/proportionnelle-aux-legislatives-le-projet-de-reforme-repousse-17-03-2021-8428837.php

    Nota : voir aussi, dans le corps de cet article, l’article dans la rubrique « Lire aussi »
    . Proportionnelle aux législatives : la stratégie de l’enlisement. Le Plan du Haut-Commissaire pour influer sur le débat public

  • Pierre-Michel Vidal

    Compte-tenu du contexte ces élections devraient être reportées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *