4 députés béarnais pour la pollution, le réchauffement, les pandémies…

4.8
(52)

Jean-Paul Mattéi, David Habib, Josy Poueyto, Jean Lassalle, sont l’objet d’un article dans Sud Ouest intitulé «tous contre la loi Climat», pourtant déjà fort modeste !

Beaucoup d’électeurs s’en souviendront !

Alors qu’ils ont été élus comme représentants de la Nation, ils décident de se substituer aux sénateurs qui défendent le local, les intérêts des communes, des départements et des régions, ce qu’on appelle les « collectivités territoriales». Ils veulent donc intervenir comme représentants d’une région, dans des domaines économiques très limités : le secteur aérien et minier local ; ce n’est pas leur rôle.

Le rôle des députés est de promouvoir des lois qui s’adressent à la France hexagonale et d’Outremer et non à une région historique limitée.

Peu importe, à leurs yeux, que d’autres domaines régionaux souffrent des conséquences de l’évolution climatique, il faut refuser cette loi car, d’après eux, il manque d’études d’impacts et la limitation du transport aérien est une catastrophe pour la région.

Le Conseil d’État a ordonné au Gouvernement, le 12 juillet 2017, de prendre des mesures pour réduire la pollution de l’air, sous astreinte de 10 M€ par semestre de retard dans 8 régions sélectionnées.

Même si le Béarn ne fait pas partie des territoires concernés, le site de Lacq ne fait pas non plus partie des territoires où l’air est le plus pur ! Il suffit de suivre l’actualité !

«Il n’y a aucune étude d’impact sur les conséquences sociales.» David Habib.

«Absence d’étude d’impact sur les mesures annoncées.» Jean-Paul Mattéï.

Pourquoi n’évoquent-ils pas les études d’impact sur les conséquences sociales, si on continue comme avant, en amplifiant même ?

«Le secteur aéronautique c’est 500 entreprises et 60000 emplois en Nouvelle Aquitaine. La loi risque de mettre en danger 150000 emplois directs et indirects.»

Pas beaucoup de changement, déjà, avant la pandémie, les compagnies aériennes licenciaient, les entreprises de l’automobile, des camions aussi, ainsi que les grandes entreprises pharmaceutiques… du fait de la concurrence nationale et internationale. Les conséquences sur les sous-traitants étaient catastrophiques ; Combien d’emplois (petits commerces) ont été supprimés en laissant se développer les hypermarchés, combien d’emplois encore avec la désindustrialisation du pays en délocalisant, combien d’emplois non recyclés ont été et seront supprimés avec le développement du numérique ?

On en parlait parfois, quelques instants au cours du journal télévisé, sans plus !

Combien d’emplois disparaîtront du fait de la pandémie ? On en parle davantage mais on n’évoque jamais, parmi les dépenses colossales pour soutenir les entreprises et le privé, l’essentiel, pour l’avenir social, de prévoir des mesures financières pour la formation de personnels aux nouveaux besoins !

On ne reste vivant et efficace que si l’on s’adapte.

Plutôt que de licencier, il faut aider le personnel et les entreprises à s’intégrer dans une économie nouvelle utile à tous. Le secteur aéronautique comprend des gens de haute qualification capable de s’investir dans des domaines scientifiques variés, non polluants.

C’est du travail, de la réflexion, de l’innovation, une volonté politique d’agir pour une économie de services et non pour une économie de profits.

Josy Poueyto dépose un amendement contre l’interdiction ou l’agrandissement des aéroports. «Les petits aéroports c’est le désenclavement qui permet d’attirer les travailleurs»

Ainsi, l’avenir c’est d’aller au travail en avion !!!

Au niveau des émissions de CO2 par voyageur et par km, l’avion vient en tête du classement des plus polluants, dans des proportions similaires à la voiture individuelle. Ses émissions sont de l’ordre de 45 fois supérieures au TGV.

Mais le plus redoutable n’est pas le CO2, l’avion émet aussi d’autres gaz comme les oxydes d’azote (Nox) et d’ozone (O3), deux gaz à effet de serre, ainsi que les traînées de condensation et les cirrus (nuages de la haute atmosphère) qui ont tous deux un effet réchauffant.

Quant à Jean Lassalle, il doit être contre aussi car la loi lui interdit de garer sur un passage à niveau et de bloquer les trains, quand il veut regarder un match de rugby au cours duquel de l’énergie humaine, renouvelable, est utilisée !

Si on comptabilise de façon non exhaustive les résultats de la politique d’avant que nos députés béarnais veulent retrouver, on constate une augmentation et accélération de :

*La pollution dans tous les milieux que ce soit dans l’environnement urbain, rural, des corps et des esprits…, dans l’air, l’eau, le sol, l’espace même.

*Des maladies liées à la pollution, au management des entreprises, au chômage, au stress…

*Des GES (CO2, oxydes d’azote, méthane, vapeur d’eau…), donc du réchauffement climatique et ce qui en résulte: catastrophes naturelles, chute de la biodiversité, révolution dans l’agriculture, apparition de flore et faune invasives, de parasites nouveaux..

*La déforestation, l’appropriation des territoires boisés avec la multiplication des contacts avec les animaux sauvages donc la naissance de mutants viraux contaminants, volontaires pour les futures pandémies. Même problème avec les élevages industriels

*Des échanges mondiaux rapides de produits transportant des bactéries, des virus, de personnes parfois infectés, surtout facilités par l’aéronautique.

*Du chômage, du fait de l’automatisme, de la robotisation, de la recherche de profits; on veut diminuer le plus possible l’emploi de personnel qui coûte trop cher et ne travaille pas assez vite et longtemps. On délocalise pour faire des économies et on a perdu notre industrie.

*La diminution des ressources halieutiques du fait de l’exploitation et de la destruction des fonds marins, des minéraux rares….d’où l’augmentation des prix, la baisse du pouvoir d’achat…

*Des inégalités avec une pauvreté affligeante pour les pays riches.

*Des conflits, harcèlements,violences, tortures….guerres pour s’approprier les espaces, les personnes, corps et esprits…

*Un gaspillage, des déchets non recyclés source de pollution physique et chimique.

Après cela, est-ce la convention citoyenne ou la poursuite de l’économie d’avant qui est une escroquerie intellectuelle.(propos de D.Habib) !

Signé Georges Vallet

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 52

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

9 commentaires

  • Michel LACANETTE.

    Rien d’ étonnant de la part de ces députés du monde d’ avant d’ une telle prise de position, incapables de se projeter dans le monde d’ après. Les électeurs ne s’ en souviendront pas, notamment les jeunes, car pour beaucoup ils sont déjà passé dans le monde de l’ au delà de l’ après.
    Ce dont peut être ils se souviendront, c’ est qu’ ils seront obligés de payer les pots cassés pour ce genre de députés qui seront allés au delà des limites du raisonnable pour maintenir un monde fini.

  • Pierre-Michel Vidal

    Ces députés d’horizons politiques très variés ont pris leur responsabilité. C’est cela la démocratie. Ils n’ont pas répondu aux injonctions d’un forum tiré au sort sur des bases mystérieuses et à ses conclusions irréalistes et fantaisistes. Ils ont choisi l’emploi, l’industrie et par conséquent la vie, l’avenir. La France ont le voit avec douleur en ce moment a perdu son rang. Il faut impérativement le rattraper.
    Ce vote responsable de nos députés, « beaucoup d’électeurs s’en souviendront » comme vous dites.

    • Je sais que je suis long mais je veux être le plus explicite et démonstratif possible. Avant de répondre en 5 ou 6 lignes, il serait bon de lire et de tenir compte de toutes les explications fournies.

      1°)«Ils ont choisi l’emploi, l’industrie et par conséquent la vie, l’avenir.»

      D’une part ils ont choisi l’emploi immédiat mais combien de temps durera-t-il? C’est un combat perdu d’avance; comme je le signalais, les compagnies aériennes, pour survivre à la concurrence et à la baisse d’activité du fait de la pandémie, s’unissent et licencient massivement entraînant la disparition des sous-traitants.

      D’autre part, puisque vous parlez d’avenir, je vous rappelle que
      «On ne reste vivant et efficace que si l’on s’adapte.»

      Enfin, en prenant la décision de s’opposer à la loi climat, déjà insuffisante et incapable de parvenir aux objectifs fixés(baisse des GES de 40% d’ici 2030), ils choisissent en même temps, comme le titre de mon texte le précisait: la pollution, le réchauffement, les pandémies , c’est-à-dire, comme maintenant,
      +Les dépenses colossales pour l’État, donc pour le contribuable, pour survivre.
      +L’effondrement de l’économie.
      + le chômage.
      +la perte de vies.
      +le manque de vision d’avenir.

      2°)«bases mystérieuses et à ses conclusions irréalistes et fantaisistes.»

      Opinion qui nécessiterait une justification scientifique pour devenir crédible car ne pas reconnaître les conséquences du réchauffement, de la pollution.. sur la vie en général, c’est vraiment
      « irréaliste et fantaisiste».
      Les dégâts physiques, physiologiques, psychologiques, économiques… , la et les douleurs que vous dénoncez avec raison, sont le résultat de l’apparition d’un virus dont la politique qu’ils défendent et que vous défendez, est responsable.

      3°)«La France ont le voit avec douleur en ce moment a perdu son rang.»
      Avec un PIB de 2 800 milliards de dollars (soit 4,5% du PIB mondial), la France se situe au 5e rang mondial, derrière les États-Unis, la Chine, le Japon et l’Allemagne.

      Est-ce vraiment une catastrophe? Ce n’est pas mal je trouve, nous sommes un petit pays; les pays du nord, derrière nous, ne sont pas plus malheureux que nous!
      N’oublions pas de signaler, aux USA, que bien des prix Nobel, des technologies dans bien des domaines, les laboratoires entre autres, sont le fruit d’une aspiration d’étrangers grâce à l’argent roi. N’oublions pas non plus que les réussites chinoises sont le fruit d’un copiage de produits français ou d’accords irresponsables comme pour les EPR.

      Et puis, pour moi, la place dans le monde d’un pays est liée avant tout à ce qui fait sa spécificité humaine, sa CULTURE, or dans ce domaine, la déferlante des étrangers du monde entier: poètes, écrivains, artistes, chanteurs, danseurs….. dans notre pays, depuis longtemps d’ailleurs, va en s’amplifiant. Ils écrivent en français, ils aiment notre pays, plus que nous souvent, pour sa liberté d’expression et de création, nous sommes enviés à l’extérieur. Écoutez régulièrement la Grande Librairie et vous verrez que l’on ne parle pas de PIB mais de VIE, de richesses intellectuelles, d’émotion et de sentiments, du jeu des mots, d’expériences culturelles vécues….de philosophie donc de sagesse!
      Je suis persuadé que la France, dans ce domaine est N°1 mondial.

      Oui, ces députés sont irresponsables car ils ne voient pas plus loin que leur volonté de se faire réélire par un électorat désemparé qui s’accroche aux sirènes qui leur promettent un monde meilleur si la croissance repart.

      • Il ne faut pas prêter aux députés des capacités de réflexion qu’ils n’ont pas. Comme beaucoup d’élus dans notre pays, ils sont préoccupés par trois choses : leur confort, leur notoriété et leur électorat.
        Leur confort, c’est de se déplacer du Béarn à Paris en avions. Ce serait être déclassé, voire humiliant, que d’être obligé de prendre le train. Leur raisonnement sur ce point ne va pas plus loin. Ils sont parfaitement informés des risques que court la planète face à toutes ces formes de pollution, mais lutter contre oblige à prendre des mesures impopulaires ou du moins contraignantes et alors là, leur électorat ne le supporterait pas.

        • Si on devait résumer, outre le clientèlisme plus ou moins à géométrie variable, la préoccupation principale des élus est… de se faire réélire et peu importe pour certains, de piétiner parfois allègrement certaines de leurs promesses électorales : manque de respect le plus élémentaire vis à vis de leur électorat ???

    • Vous êtes décidément impayable, M Vidal. Il y a quelques mois vous fustigiez ceux qui prétendaient prendre l’avion plutôt que le train pour faire Pau-Paris, et aujourd’hui en joignant votre voix à celle de ces députés qui contestent une loi dont une des mesures phare va être de limiter le transport aérien domestique, vous défendez exactement la position inverse.

      « Pourquoi choisir l’avion alors que nous avons un train moins coûteux, plus écologique et quasiment identique en durée, de centre-ville à centre-ville ? Si ce n’est faire plaisir au roitelet local quel sens cela a ? Un caprice et un chauvinisme mal placé ça n’est pas la modernité! »
      M Vidal, le 5/06/2020
      https://alternatives-pyrenees.com/2020/05/29/les-lignes-du-futur-ne-sont-pas-ecrites/#comment-16493

      Ce qui vous importe n’a pas l’air d’être tellement l’idée, mais de qui elle vient.

      • Pierre-Michel Vidal

        Je suis « impayable » parce que je n’ai pas votre point de vue. Je ne permettrai pas ce qualificatif à votre égard.
        Je ne renie rien de ce que j’ai pu écrire sur les liaisons Pau Paris. Mais le monde est complexe cher JPP il va falloir vous y faire. Pour faire simple -afin que vous compreniez- : le train oui! L’ensemble des mesures préconisées par des citoyens non élus: non! Ainsi je suis favorable au nucléaire une énergie moins polluante.
        Tout le monde n’a pas le point de vue de M. Vallet même s’il est dans l’air du temps. Un peu de tolérance… Pour ma part, même si on nous démontre que cette vertu nous conduit elle aussi à l’apocalypse, je continuerai à m’en prévaloir.
        Par ailleurs je ne souhaite pas m’éclairer à la bougie et faire la lessive au lavoir. Je ne pense pas que la vie était meilleure avant. Je crois au progrès des sciences et des techniques; tempéré par la raison.
        Je pense que le point de vue de ces députés est raisonnable et que l’antiparlementarisme est une forme de démagogie dangereuse.

        •  » je suis favorable au nucléaire une énergie moins polluante. »

          Merveilleux!
          * moins polluante que quoi? le solaire, l’énergie marine, le vent?
          *Tous les résidus stockés et irradiants pour des siècles, ce n’est pas de la pollution?
          *Toutes les eaux de refroidissement rejetées ne polluent pas la biodiversité de la faune et de la flore!
          *Toutes les exploitations d’uranium dans le monde ne polluent pas les pays concernés!
          * Les transports et les traitements du minerai ne nécessitent pas d’énergie polluante!
          * Tchernobyl et Fukushima n’ont pas à vos yeux, fait de la pollution!
          *Le CO2 qui n’est pas rejeté est largement compensé par le CO2 libéré pour les surveillances, constructions, entretien,réparations des accidents fréquents.
          * Et la pollution qui résultera des nécessaires démantèlement des centrales?
          *Et j’en passe car une cyber attaque, bien maîtrisée par certains actuellement, une attaque de drones, un avion qui tombe…cela ne fera pas de pollution?
          Encore une fois, votre raisonnement linéaire vous suffit: moins de CO2 émis donc c’est mieux!

        • « Par ailleurs je ne souhaite pas m’éclairer à la bougie et faire la lessive au lavoir.  »

          Quand on caricature le débat de cette façon, il n’y a plus de débat. Je vous laisse à vos certitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *