Lassalle président

4.6
(90)

Le Béarn a deux hommes politiques de premier plan. Ils ont tous les deux les faveurs des médias, pour des raisons inverses. Le premier, François Bayrou, occupe le devant de la scène et, si on mesurait la place qu’il y occupe, il fait partie des mieux servis de la classe politique. Sans doute ne gêne-t-il pas trop et ses propositions, le passeport vaccinal ou la proportionnelle ont en réalité l’agrément de nombreux commentateurs. L’allié le plus sûr du président de la république, le dernier de cet acabit en fait, est donc un interlocuteur commode, paisible adepte du compromis et de la voie moyenne, interlocuteur idéal pour les intervieweurs. C’est pour cela qu’il est si régulièrement sollicité avec cette semaine, par exemple, un long papier dans L’Express. Le « parti des médias » a trouvé son champion…

Dans l’environnement présidentiel, au regard des Castex et Véran, dont on a eu un nouvel exemple de la lamentable médiocrité jeudi soir, le maire de Pau fait figure de Phénix. Ne serait-ce que par son long passé politique, une expérience qu’on ne saurait lui mesurer, il est précieux dans le contexte. C’est donc une période heureuse de sa vie politique que traverse le parton du Modem. La meilleure peut-être pour un homme plus tenté par le maniement des concepts que par l’exercice du pouvoir –très contraignant en ce moment.  Il reste néanmoins un recours, un ultime joker.

Face à l’homme de la plaine (de Nay) François Bayrou, l’homme de la montagne Jean Lassalle. Il est inattendu et ne s’inscrit pas dans les usages, les codes  qui régissent la vie politique française. Il n’a de cesse que de transgresser ces règles non écrites. Il chante « Aquerros mountanos » à l’Assemblée Nationale, fait la grève de la faim contre une multinationale japonaise dont il obtient raison, traverse la France à pied pour recueillir les doléances de ses concitoyens. Il engrange ainsi un capital de sympathie qui déborde largement sa base locale. Il se fait aimer en brouillant les cartes.

Dans un moment de crise, où le spectacle d’un pouvoir inopérant accumulant les mensonges (les masques, les tests, les vaccins) nous plonge dans le doute, sa voix rocailleuse et naturelle séduit car elle a un parfum d’authenticité entêtant. Ses actes étonnent, amusent tout le monde sauf les grincheux et séduisent une quantité non négligeable d’un large public qui se sentent confortés dans leur dégoût de la vie politique.

La récente annonce de la candidature à l’Elysée de ce trublion a drainée autour d’elle un premier courant de sympathie qui dépasse largement le Béarn. Lassalle porte la colère des victimes de la modernité, ces laisser-pour-comptes que sont les petits agriculteurs déclassés et les titulaires ces métiers dévalorisés, caissières, éboueurs, chauffeurs laissés sur le carreau de la révolution numérique. Cette fameuse deuxième ligne de la pandémie à qui l’on fait l’aumône et qui a le sentiment qu’elle mérite mieux.

Ainsi, Lassalle se veut le candidat des gilets jaunes et la violence dont il a été l’objet de la part de Richard Ferrand, le président de l’Assemblée, lors qu’il s’est vêtu d’un de leur emblème sur ces bancs, a fait grandir sa popularité dans ces divisions taraudées par l’abstention ou, plus dangereux, par le désintérêt de la chose électorale, ne trouvant pas d’issue politique à leur révolte.

C’est le vote protestataire, vieille tradition du scrutin démocratique. Georges Marchais- les plus anciens s’en souviennent-, s’en était fait le champion avec un certain succès. Plus tard, Coluche marchait sur ces brisées avant d’être fauché par le destin. L’électeur se détermine pour un candidat dont on sait qu’il ne sera pas au second tour mais qui, par sa faconde, son sens de la formule, ses saillies, son goût de la transgression et sa sincérité, séduit. Cet électorat veut ainsi donner une leçon, à travers cette adhésion à ce personnage atypique, à une classe politique toute entière qui n’est pas à la hauteur des espérances. C’est une façon de s’adresser à cette énarchie qui nous dirige et de lui dire : descendez de votre piédestal, venez à Lourdios-Ichère manier la tronçonneuse, rentrez les troupeaux à la bergerie. Frottez-vous à la réalité et : « cessez de nous mépriser !».

Cela ne plait pas à l’establishment et comme nul n’est prophète en son pays Jean Lassalle n’a pas forcément l’agrément des palois, ces gens de la ville –pensent-ils. Evoquer ce personnage dans ces colonnes déclenche toujours une accumulation de commentaires critiques et souvent désobligeants. Il existe pourtant et ses électeurs aussi… Alors pourquoi en faire un tabou ? C’est de la confrontation des idées que naît la lumière et peut-être (restons modeste) une part de vérité.

Encore faut-il savoir capter le vote de ces déçus de la politique. Lors de la précédente campagne présidentielle Jean Lassalle avait déçu. Il l’avait joué sérieux, se plaçant sur le terrain des autres candidats, sur le même plan que cette classe politique qu’il avait jusque-là décriée, avec un résultat final décevant. Ce n’était qu’un tour de chauffe.

Compte tenu de la multiplication des déceptions, des frustrations vécues par nos concitoyens, s’il manie l’ironie, évite les non-dits, parle le politiquement non-correct en maniant cet humour qui lui vient naturellement ; si Lassalle se met à faire du Lassalle alors cela peut faire plus mal que ne le croient ceux qui traitent avec mépris cette candidature.

Pierre Michel Vidal

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de note : 90

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

12 commentaires

  • Robert Contrucci

    « Encore une mauvaise image du Béarn, donnée par le député français des Pyrénées-Atlantiques » : un égarement de plus…

    Lire l’article « Les lieux d’échangismes sont restés ouverts : quand Jean Lassalle évoque à l’assemblée les « habitudes » de certains politiques » : publié le 12/05/2021
    Source : site web du journal « La Dépêche du Midi

    Chapeau de l’article : « Lors de son intervention à l’Assemblée Nationale mardi soir pour souligner les « inégalités de traitement avec les discothèques », Jean Lassalle s’égare en évoquant les passages de certains députés et ministres dans les lieux d’échangismes et clubs libertains. »
    URL : https://www.ladepeche.fr/2021/05/12/lieux-dechangisme-jean-lassalle-evoque-a-lassemblee-le-passage-de-certains-deputes-et-ministres-9540828.php

    Nota : voir aussi les consternants commentaires à la suite de cet article…

    Décidément, ce candidat à la prochaine élection présidentielle 2022, n’en rate pas une !!!

    Mais quand ce député s’arrêtera t’il, afin de ne plus ternir l’image du Béarn par de telles déclarations ?!? ;-( ;-( ;-(

  • Michel LACANETTE

    Jean LASSALLE mouille sa belle chemise blanche et se retrousse les manches en s’ impliquant enfin l’ Assemblée Nationale !!!!!!
    La fin de mandature risque d’ être chaude, peut être est ce une nouvelle grève de la fin en perspective….
    Il va nous ressortir les godillots, le barrot et lou bounnet….
    Mais je pense rien de tout ça en perspective, si ce n’est qu’ il a compris avant tout le monde, à moins qu’ on le lui ait soufflé à l’ oreille, que le vote blanc risque d’ être majoritaire à la prochaine élection présidentielle.
    Ainsi pourra t’ il faire comme Trump en se revendiquant « patron du vote blanc » afin de pouvoir déclarer
    qu’ il a gagné l’ élection devant tout le monde. « Plus de 3 millions de votes pas pris en compte en 2017 » Lui seul sera héritier des voix en déshérence !!!!!!! Affaire à suivre.

    Reconnaissance du vote blanc : Jean Lassalle a déposé une proposition de loi

    Jean Lassalle est, rappelons-le, à nouveau candidat à la présidentielle.
    JPGIONNET
    0
    PAR PIERRE-OLIVIER JULIEN, PUBLIÉ LE 28 MARS 2021 À 11H41.
    Le député béarnais souhaite que les votes blancs soient pris en compte dans le décompte des suffrages exprimés.
    Ce n’est pas nouveau : l’attachement du député béarnais Jean Lassalle au vote blanc, comme un mode d’expression à part entière, n’est pas une marotte pré ou post-électorale qu’il agite seulement maintenant. Preuve en est : il y a deux ans tout pile, dans nos colonnes, le parlementaire nous confiait avoir écrit au président Emmanuel Macron pour qu’il promulgue une loi sur le vote blanc et qu’il abroge la loi NOTRe. L’Aspois s’appuyait alors sur la crise des gilets jaunes pour justifier cette demande.
    Deux ans plus tard, rien n’a bougé sur ce sujet. C’est pourquoi Jean Lassalle, à nouveau candidat à la présidentielle, insiste. Jeudi, il a annoncé avoir déposé une proposition de loi « pour la reconnaissance effective du vote blanc », justement pour l’élection présidentielle de 2022.
    « Plus de 3 millions de votes pas pris en compte en 2017 »
    L’élu, président du mouvement Résistons !, met en avant « l’augmentation massive de l’abstention » lors des derniers scrutins pour affirmer que la démocratie, via un suffrage universel fragilisé, serait en danger. Selon lui, le vote blanc doit être comptabilisé. « Au second tour de la présidentielle 2017, plus de 3 millions de votes blancs, soit 8,5% des votants, ont été enregistrés, comptés à part, mais non pris en compte dans la détermination des suffrages exprimés. Avec cette proposition de loi, il sera enfin et pleinement pris en compte ».

  • Pour un p’tit récapitulatif des facéties et déclarations (…) du député de la vallée d’Aspe…. :

    Voir, si vous pouvez supporter ou avez un peu de patience, quelques vidéos compilées sur « You Tube » (Best of cultes) ainsi que les commentaires… (Extrait d’un commentaire : « le mec fait plus de vues sur youtube qu’il a d’électeurs »

    « Les moments cultes de Jean Lassalle #1 (drôle, insolite, étonnant…) » :

    Nota » : 1 437 399 vues • 17 avr. 2017)

    URL : https://www.youtube.com/watch?v=1M85AaTBffM

    « As usual : » : à visionner éventuellement, en prenant son temps et… sans masque !!! 😉 😉 😉

    Ter repetita : « L’homme absurde est celui qui ne change jamais » (Georges Clemenceau : 1841 – 1929)

    Sans autres commentaires superflus, ce qui précède ne me réjouissant pas particulièrement, surtout pour l’image donnée du monde politique et du… Béarn !

  • Robert Contrucci

    Dans la série  » Çà balance pas mal avant… les présidentielles de 2022…  »

    Lire l’article  » Lettre aux élu.e.s. qui s’apprêtent à parrainer Jean Lassalle pour l’élection présidentielle 2022  » (Site web du  » Huffington Post  » . Les Blogs du HuffPost : par Julia Castanier et Mié Kohiyama, publié le 23/03/2021).
    Chapeau de l’article :  » Dans la continuité de #metoo et #balancetonporc, plusieurs femmes ont témoigné avoir eu à subir de sa part des agressions sexuelles. Jean Lassalle n’a pas sa place dans l’élection présidentielle.  »

    URL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/lettre-aux-elues-qui-sappretent-a-parrainer-jean-lassalle-pour-lelection-presidentielle-2022_fr_605a0073c5b6cebf58d1f9ec

    Et hop ! : le député de la vallée d’Aspe se ferait-il encore remarquer ?!? ;-( ;-( ;-(
    Pour les rappels de mémoire ou autres faits pas… vraiment divers, les médias sont parfois impitoyables…

  • Une initiative intéressante du député de la vallée d’Aspe, du côté de Lourdios-Ichère, candidat à la prochaine élection présidentielle de 2022, initiative hélas vouée à l’échec à ce jour

    « Initiative hélas vouée à l’échec à ce jour » car l’actuel Président a déclaré : Le vote blanc : « J’y ai beaucoup réfléchi et je ne le ferai pas » déclare Emmanuel Macron (Déclaration publiée sur la chaine TV LCP . Public Sénat, le 25 avril 2019)

    Nota : réécouter, si vous le souhaitez, l’interview de ce jour mardi 23 mars à 8h16 (« L’invité de la rédaction » sur France Bleu Béarn (FM : 102.5) : Jean Lassalle)
    Durée : 5 mn
    URL : https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-france-bleu-bearn/bearn-0

    « Proposition de loi de Jean Lassalle : Pour une reconnaissance effective du vote blanc – Mouvement Résistons ! » (Site web « Resistons-france.fr » : publication du 19 mars 2021 . A l’affiche, Interventions de Jean Lassalle à l’Assemblée Nationale)
    URL : https://resistons-france.fr/proposition-de-loi-de-jean-lassalle-pour-une-reconnaissance-effective-du-vote-blanc/

    Pour lire l’intégralité de cette Proposition de loi et les articles mentionnés : PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE relative à la reconnaissance du vote blanc pour l’élection présidentielle, enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 17 février 2021.
    URL : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3896_proposition-loi?fbclid=IwAR1TTNMCIgiE7BPFFDCgMAusTvxoxUK5qRRzESIhOHgKQRAX8KeNAJWuzgk#

    P’tite précision : ce n’est pas pour autant, que je vais voter pour le député LT de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, à la prochaine élection présidentielle de 2022… 😉 😉 😉

    Pour info. et/ou rappel / Vote blanc :
    ① Site web « Vie-Publique.fr » : Questions-réponses : Cinq questions sur le vote blanc
    URL : https://www.vie-publique.fr/questions-reponses/23932-5-questions-sur-le-vote-blanc

    ② Site web de la radio « France Culture » ( « Vote blanc » )
    Chapeau de l’article : cartes « Ce que les élections de 2017 nous ont appris des Français » , publié le 24/06/2017.
    URL : https://www.franceculture.fr/theme/vote-blanc

    ③ Site web du journal « Le Monde» (Article « Que changerait la reconnaissance du vote blanc ? » : par Anne-Aël Durand, publié le 11 avril 2017)
    URL : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/11/que-changerait-la-reconnaissance-du-vote-blanc_5109675_4355770.html

    ④ Site web du « Huffington Post » (HuffPost . Dossier : « Reconnaissance du vote blanc »)
    URL : https://www.huffingtonpost.fr/news/reconnaissance-du-vote-blanc/

    « As usual : » : bonne lecture et comme d’hab, à lire, en prenant son temps et… sans masque !!!: 😉 😉 😉

  • L’intérêt que suscite de « petits » candidats me paraît ambigu car ils concourent à l’éparpillement des voies de premier tour.
    Or la situation politique de la France (comme celle d’autres pays d’ailleurs) nécessiterait une base de premier tour large pour le candidat arrivé en tête ; plus proche du tiers que du quart des suffrages exprimés.

    On peut critiquer les élus ainsi que les élites mais cela me semble une posture facile et douteuse. Surtout lorsque la critique est systématique, à longueur d’articles.
    Or, lorsque la conjoncture est porteuse, les élus et les élites sont estimés. Lorsque la conjoncture est mauvaise, ils sont nuls.

    Par exemple la fin des paysans, reprochée à nos gouvernants actuels ainsi qu’au néolibéralisme, était annoncée par des sociologues, spécialistes du monde agricole, en … 1967. L’exode rural date de l’après-guerre et la sortie de la chanson, « la montagne » de Jean Ferrat, de 1964.

    De plus, je ne vois pas M. Lassalle comme artisan du dépassement des clivages actuels sur la transition écologique ; que ce soit au niveau national mais également mondial. Je me demande par ailleurs en passant, où en est son niveau d’anglais.

    J’ai lu un de ses livres ; celui qui commence par une histoire de faucheuse et se termine par une histoire de tronçonneuse. Ou l’inverse.
    J’ai retenu l’histoire d’un territoire où les curés, les instituteurs, les maires, les paysans, les commerçants, les artisans ; i.e tout un monde constitué de gens formidables mais qui s’amenuise.

    Par contre, les écolos comme M. Hulot sont lamentables. Ils sont à la solde des américains qui ont inventé les parcs nationaux pour compenser les dégâts de leur industrie sur l’environnement et en plus qui financent les ONG environnementales.

    Je suis également frappé par le nombre de béarnais qui ont concouru à l’élection présidentielle. J’en ai dénombré au moins six depuis la mi-XXe.
    Cela est révélateur de quelque chose. Peut-être d’un passé royal mais plus vraisemblablement de l’héritage des fors et de la forte proportion de petits propriétaires paysans en Béarn. Ainsi, l’école a été vénérée et suivie en Béarn.
    Ce n’était pas le cas des autres voisins comme les basques, les landais et autres occitans (Gers par exemple). Le métayage y était plus important et les enfants étaient davantage utiles à la ferme qu’à l’école. A noter que ce n’est pas ce travail là qui est fustigé par l’histoire sociale de notre pays.

    • Au « Sieur » Larouture :

      / « On peut critiquer les élus ainsi que les élites mais cela me semble une posture facile et douteuse. Surtout lorsque la critique est systématique, à longueur d’articles.
      Or, lorsque la conjoncture est porteuse, les élus et les élites sont estimés. Lorsque la conjoncture est mauvaise, ils sont nuls.
      »

      Humble avis / Jean Lassalle : ce dernier, ne fait pas partie dans le Béarn, des hommes politiques de premier plan !

      Etre un homme politique populaire, ne suffit pas : si ce dernier a les faveurs des médias, c’est surtout pour évoquer ses déclarations (Assemblée nationale + certaines déclarations via les médias, et ce en dehors de quelques dérapages quant à son comportement…).

      Je ne cesserai de le répéter, pour l’élu, de la vallée d’Aspe : ses sorties médiatiques sont plutôt consternantes, affligeantes et… pitoyables, car, comme pour certains autres députés, disparaître du champ médiatique doit lui être presque, sinon… insupportable !!!

      Bis repetita, et pour dire que ce n’est, hélas, pour un homme politique, pas un cas unique et/ou atypique… : si on devait résumer, outre le clientélisme plus ou moins à géométrie variable, la préoccupation principale des élus est… de se faire réélire et peu importe pour certains, de piétiner parfois allègrement certaines de leurs promesses électorales et leur devoir vis à vis de leur électorat : celui du respect et de l’image donnée à l’ensemble de la nation, à défaut de celui du Béarn !!!

      Par ailleurs, lorsqu’on s’intéresse à son activité de député (Jean Lassalle, député LT de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques), on peut consulter la nature de ses actions : n’hésitez pas à consulter le site web « NosDéputés.fr
      URL : https://www.nosdeputes.fr/jean-lassalle

      En effet, outre ses quelques interventions à l’Assemblée nationale, c’est surtout en consultant la rubrique « Derniers commentaires concernant les travaux de Jean Lassalle », que l’on constate principalement la récurrence de la mention suivante : Respect des principes de la république – Suite à ses propos…

      Tout ce qui précède, ne me semble pas de nature, à le considérer comme un bon député au service de ses électeurs de la vallée d’Aspe et de la République au sens large…

      Par contre, ses indemnités de député (Source : « Le Journal du Net : JDN » ) sont plutôt largement… au dessus de la moyenne des salaires constatée en vallée d’Aspe…
      Indemnité mensuelle : 7 239,91 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 623,23 €), une indemnité de résidence (168,70 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 447,98 €). Cela représente 5 715,43 € nets par mois. (Date de publication : 17 février 2020).

      Le montant de ses indemnités, expliquant peut-être son souhait permanent de se faire remarquer via les médias et réseaux sociaux (Anglicisme : faire le « buzz » pour se faire de la publicité) pour se faire réélire…

  • Michel LACANETTE.

    Jean Lassalle aurait pu être un excellent député, il a l’ aura pour cela, même bien plus que Bayrou. Mais son problème est qu’ il ne sait pas fonctionner sans être victime. Cela ne lui est pas propre, il a été élevé dans ce contexte qui est général en vallée d’ Aspe. Je n’ ai jamais entendu un Aspois dire que les choses de la vie allaient bien. Je pense que par principe lorsque vous parlez avec l’ un d’ entre eux la première des choses est de noircir le tableau. Par atavisme, Il se doit de commencer par toujours aggraver les choses et malheureusement Jean Lassalle se complet dans ce genre de chose. Dommage , car à la longue ça devient barbant d’ entendre les mêmes complaintes. C’ est peut être aussi pour cela que la vallée d’ Aspe n’ a guère évolué, alors que bien d’ autres vallées pyrénéennes se sont ouvertes aux autres et ont évolué vers le tourisme. Biarnés cap et tot, mes toustem meste a case. Tout est dit.

  • / François Bayrou : Dans l’environnement présidentiel, au regard des Castex et Véran, dont on a eu un nouvel exemple de la lamentable médiocrité jeudi soir, le maire de Pau fait figure de Phénix. Ne serait-ce que par son long passé politique, une expérience qu’on ne saurait lui mesurer, il est précieux dans le contexte. C’est donc une période heureuse de sa vie politique que traverse le parton du Modem. La meilleure peut-être pour un homme plus tenté par le maniement des concepts que par l’exercice du pouvoir –très contraignant en ce moment. Il reste néanmoins un recours, un ultime joker.

    Permettez-moi, dans douter !
    Le Modem est en passe ou entrain de se décomposer, une petite partie des élus Modem, rejoignant la LREM et l’autre, le LR… 😉 😉 😉

    Rappel :
    Bayrou et la proportionnelle pour les prochaines élections législatives : le débat est clos pour… 2022. 😉 😉 😉

    Après « Pourquoi François Bayrou mènera la bataille de la proportionnelle jusqu’au bout » (Site web du journal « Le Figaro » : par Tristan Quinault-Maupoil et Mathilde Siraud, publié hier 16 mars 2021.
    Chapeau de l’article : « DÉCRYPTAGE – Le haut-commissaire au Plan ne désespère pas de convaincre Emmanuel Macron de modifier le mode de scrutin pour les prochaines élections législatives. »

    ① Voir ci-après, l’article « Proportionnelle aux législatives : le projet de réforme enterré » (Site web du journal « Le Parisien » : par Pauline Théveniaud, publié le 17 mars 2021)
    Chapeau de l’article : « Le MoDem, qui poussait cette réforme, a convenu dans un communiqué que « les conditions n’étaient pas réunies » pour présenter un texte avant les prochaines échéances électorales. »
    URL : https://www.leparisien.fr/politique/proportionnelle-aux-legislatives-le-projet-de-reforme-repousse-17-03-2021-8428837.php

    Nota : voir aussi, dans le corps de cet article, l’article dans la rubrique « Lire aussi »
    . Proportionnelle aux législatives : la stratégie de l’enlisement. Le Plan du Haut-Commissaire pour influer sur le débat public

    ② Voir aussi, ci-après, l’article « Pourquoi la promesse d’introduire la proportionnelle aux élections législatives est une nouvelle fois enterrée » (Site web de Francetvinfo: : par Clément Parrot, France Télévisions, publié le 18/03/2021).
    Chapeau de l’article : « Pourquoi la promesse d’introduire la proportionnelle aux élections législatives est une nouvelle fois enterrée. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/elections/legislatives/pourquoi-la-promesse-d-introduire-la-proportionnelle-aux-elections-legislatives-est-une-nouvelle-fois-enterree_4337817.html

    / Jean Lassalle :
    Bis repetita (un peu de provocation) = décidément, je vais finir par croire que vous êtes son attaché de presse ou plutôt que vous avez table ouverte chez ce député lorsque vous passez dans la vallée d’Aspe, du côté de Lourdios-Ichère ….

    ③ Voir aussi, ci-après, l’article : « Lassalle d’attente » (Site web du site « Alternatives Pyrénées » ainsi que les commentaires (…) : par Joël Braud, publié le 28 septembre 2020)
    Chapeau de l’article : « Décidément Jean Lassalle fait tout pour se faire remarquer. Encore une aventure qui a eu un retentissement national. Une supposée étourderie qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses, sans le vouloir, il a tout simplement bloqué un train. »
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2020/09/28/lassalle-dattente/

    Sa candidature aux élections présidentielles de 2022 et ses déclarations à ce sujet, relèvent un peu (…) de la plaisanterie cocasse, une fois… de plus !!! :
    ④ Article « Jean Lassalle se (re)déclare candidat à la présidentielle 2022 » (Site web du journal « La République des Pyrénées » : publié le 16 mars 2021)
    Chapeau de l’article : « Jean Lassalle n’en fait pas mystère depuis septembre 2018 : il veut être candidat à la présidentielle 2022. Il l’a confirmé à LCI puis à l’AFP ce mardi. Reste, comme en 2017, à réunir les parrainages. »
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2021/03/16/jean-lassalle-se-re-declare-candidat-a-la-presidentielle-2022,2799266.php

    Pour reprendre le début de votre article : « Le Béarn a deux hommes politiques de premier plan.
    Ils ont tous les deux les faveurs des médias, pour des raisons inverses. Le premier, François Bayrou, occupe le devant de la scène et, si on mesurait la place qu’il y occupe, il fait partie des mieux servis de la classe politique.
    »
    Humble avis :
    . pour le premier, maire de Pau, peut-être…
    . pour l’élu, de la vallée d’Aspe, j’en doute fort !!! : je ne cesserai de répéter que ses sorties médiatiques sont plutôt consternantes, affligeantes et… pitoyables, car, comme pour certains autres députés, disparaître du champ médiatique doit lui être presque, sinon… insupportable !!!

    • Pierre-Michel Vidal

      Comme tu le sais fort bien mon cher Robert je ne suis pas son « attaché de presse » et je ne passe jamais à Lourdios-Ichère où je n’ai pas « table ouverte » mais si un jour on m’invite j’y vais -je suis sur que la table est bonne. Alors pourquoi écrire cette contrevérité blessante ? Ca n’est pas gentil mais je m’y attendais.
      Lassalle est aussi intéressant que Bayrou sur le plan politique. C’est un cas d’école, alors pourquoi faire l’impasse sur sa candidature? Ce serait inique de ne pas en parler et, comme journaliste, son côté atypique m’a toujours intéressé !
      On ne peut pas, sur AP, se contenter de faire plaisir à tout le monde en permanence en déroulant par exemple des généralités écolos qui n’apportent rien en réalité et qui sont des vérités d’évidence, des vœux pieux que tout le monde partage évidemment. Lassalle existe, il est béarnais, il a une aura nationale il me semble normal d’en parler et d’essayer de comprendre son positionnement tout simplement…
      Pour ce qui est de la proportionnelle François Bayrou veut passer désormais par la voie référendaire, la messe n’est donc pas dite ce qui montre qu’il a de la suite dans les idées. Ce sont deux béarnais qui ont des conceptions opposées de la vie politique voilà un vrai sujet. D’une manière générale il me semble que sur ce site les élus méritent une certaine considération -ce n’est pas toujours le cas-, quelque soit l’opinion qu’on a sur eux.

      • Malgré cette belle hagiographie de Jean Lassalle par Pierre Vidal, je ne me sens pas encore mûr pour voter pour le Béarnais de Lourdios-Ichère. Mais peut-être que celui-ci en se présentant à la présidentielle ne vise pas autre chose qu’une tribune pour améliorer son audience.

        • Pierre-Michel Vidal

          Je m’excuse mais cela n’a rien d’une « hagiographie ». Pourquoi ne parlerait-on pas du seul homme politique béarnais qui se présente aux présidentielles? Pourquoi ne pas essayer de comprendre ses motivations et les motivations de ceux qui l’apprécie? Faut-il le censurer ? Parler de Lassalle avec une certaine bienveillance me paraît naturel. C’est cela la liberté. La tolérance. Ce n’est pas une démarche hagiographique ni partisane.

Répondre à Joël Braud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *