Honte à Charles Michel… DEMISSION.

3.9
(83)

Un moment désastreux relayé partout dans le monde : « le sofagate »

« Image désastreuse pour Charles Michel » ; « comportement honteux » ; « incident sexiste »,  » honteuse mise en scène d’Erdogan qui marque son mépris des femmes en humiliant la Présidente » ; « incompréhensible passivité de Charles Michel ; « une goujaterie« .

« une séance que l’on n’aime pas voir » ; « muflerie crasse » ; « la Turquie dans l’Europe ? définitivement NON »…

Réaction de Raphaël Glucksmann :  » Comment Charles Michel a-t-il pu accepter ce traitement envers Ursula von Der Leyen, la séance symbolique imposée par Erdogan est dingue en s’asseyant quand Charles Michel s’assoit aussi sur l’égalité femmes-hommes ? »

Clément Beaune, Ministre des Affaires européennes :  » Ce sont des images qui font mal, je ne veux pas d’une Europe naïve, nous avons affaire à des interlocuteurs qui connaissent la valeur des symboles, on doit être beaucoup plus ferme. « 

 » L’absence d’une chaise pour von Der Leyen n’a rien d’un oubli, c’est un geste politique « .

Quid du chef du protocole de l’Union européenne qui devait préparer cette réunion ?

Ne se devait-il pas d’imposer le respect des codes diplomatiques ?

Quid de la mission préparatoire ?

Est-ce cela l’Europe ? Une véritable carte blanche vient, à nouveau, d’être délivrée à Erdogan à la fois contre l’Europe et les défenseurs des droits humains !

Nous craignons de voir se confirmer, dans cet incident, plus que fâcheux, un signe supplémentaire de l’affaissement et du délitement des valeurs européennes, voir même un signe de l’étouffement progressif d’une Europe déjà bien prise en ceinture (« Belt and Road Initiative« ) dans 17 pays de l’Union Européenne par l’Empereur rouge Xi Jinping.

Pour mémoire, l’arrestation de soi-disant opposants au régime d’Erdogan : n’était-ce pas déjà un signal fort et mal compris du dédain d’Erdogan à la fois pour l’Europe et pour les défenseurs des droits fondamentaux ?

Nous pouvons même imaginer le rire sarcastique de Boris Johnson, sûrement satisfait d’avoir quitté l’Europe …

Tout simplement LAMENTABLE

Il devient fort utile et fort urgent que l’Union Européenne se déclare enfin plus que préoccupée par la violation systématique des droits fondamentaux par certains pays dits « partenaires« .

Comme on peut le lire sur France24 :

« Lors d’une réunion mardi 6 avril 2021 à Ankara, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dû s’asseoir en retrait sur un divan tandis que le président du Conseil, Charles Michel, a pu s’installer aux côtés du président turc Recep Tayyip Erdogan. Un faux pas protocolaire jugé « sexiste » à Bruxelles, provoquant la colère de plusieurs élus européens. »

« Bruxelles a déjà surnommé cet épisode « le sofagate ». Mardi 6 avril, un affront a été infligé à la présidente de la Commission européenne, l’Allemande Ursula von der Leyen, lors d’une réunion entre les présidents des institutions de l’Union européenne et le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan organisée à Ankara. Celle-ci a dû se placer en retrait sur un divan, tandis que les deux hommes s’installaient sur deux fauteuils côte à côte. » 

PAU le 08 avril 2021

par PéCé

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3.9 / 5. Nombre de note : 83

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

12 commentaires

  • Bis repetita !

    « Faudrait peut-être cesser de jouer aux (fausses) vierges effarouchées :

    / « Sofagate » : voir mon commentaire du 12 avril 2021 à 8h 28 min.

    Beaucoup plus important :

    « Russie / Emprisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny » (en guise de rappel à ce jour…) :
    Malgré les indignations et autres communiqués de la diplomatie européenne ainsi que l’indignation de la communauté internationale, déclarations parfois couplées (?) pour d’autres raisons, à des sanctions économiques et financières, toutes ces « agitations » restent sans effets sur l’attitude du « Tsar » ou « Monarque » russe, qui risque d’être réélu jusqu’en 2036 (En attente du verdict de la Cour constitutionnelle et du vote des citoyens russes au référendum du 22 avril 2021).

    Lire l’article « Les proches de Navalny alertent sur l’état de santé très dégradé de l’opposant russe »
    Source : site web du journal « Paris Normandie« , publié le 17/04/2021.
    Éditeur : SNIM 76100 Rouen

    URL : https://www.paris-normandie.fr/id184202/article/2021-04-17/les-proches-de-navalny-alertent-sur-letat-de-sante-tres-degrade-de-lopposant

    Et toujours, la grande illusion sur la possible évolution de la nature du régime dictatorial et… mafieux de la Russie… comme en… Chine !

  • Pierre-Michel Vidal

    Ce n’est pas l’Europe qui est en cause, c’est l’attitude et les compétences de ses responsables qui n’est pas à la hauteur de notre continent. Les réactions sont violentes car cette gestion calamiteuse accélère le sentiment anti-européen. L’Union, en effet, n’est pas à la hauteur de ses responsabilités (politiques et sanitaires) et des espoirs qu’elle suscite. Elle est entre les mains de politiciens sans ambitions (Breton, Vander Layen, Michel, etc.) et d’une bureaucratie bornée et tatillonne… Elle est donc faible et impopulaire. Cet incident protocolaire est le symbole de ce rejet. Il n’y en aura d’autres si une réorientation ne s’opère pas.
    On ne pourra pas dire que l’on ne savait pas…

  • On ne peut que condamner sévèrement le guet-apens monté par Erdogan, l’attitude honteuse de Ch. Michel et l’incompétence du chef du protocole de l’UE qui devrait conduire à sa révocation.

    Mais je suis étonné par certaines réactions concernant Ursula VDL qui n’a pas été à la hauteur de la situation.

    Car enfin, Présidente de la Commission Européenne, elle occupe le poste le plus important de l’UE. A ce titre, c’est elle qui dirigeait la délégation qui s’est rendue à Ankara. Et là, on lui dit « Assieds toi sur le canapé, sois sage et tais toi » et elle a obéi ! C’est invraisemblable.

    Qu’a-t-elle attendu pour exiger un fauteuil à côté d’Erdogan et, en cas de refus, se lever, quitter la salle et rentrer sur le champ à Bruxelles ? Elle aurait ainsi créé un incident embarrassant pour Erdogan au lieu de le réjouir d’avoir réussi une opération d’humiliation soigneusement préparée.
    Mme Van der Leyen vient malheureusement de nous montrer qu’elle n’avait ni l’envergure, ni le caractère nécessaires face à un sinistre dictateur de la trempe d’Erdogan.

    • Ce commentaire illustre assez bien ce réflexe (assez courant) consistant à rendre les victimes de discriminations (ici sexiste) responsables de ce qu’elles subissent.

      Mme van der Leyen a sans doute eu le souci de ne pas créer un incident diplomatique, justement. Auquel cas certains l’auraient qualifiée d’hytériques.

      • Je n’accuse pas du tout Mme Van der Leyen d »être responsable des turpitudes d’Erdogan, je l’accuse de ne pas les avoir combattues en nôtre nom alors qu’elle en avait tous les moyens, cela n’a rien à voir.

        Quant à ne pas vouloir créer un incident, c’est ce qu’a fait Daladier à Munich, on en connait le résultat. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il y a de quoi être inquiet pour nos descendants.

        • Vous lui reprochez de ne pas s’être rebellée, ce qui revient au même : faire porter à la victime le poids d’une partie de la culpabilité. Certains reprochent parfois aussi aux femmes violées de s’être peut-être pas suffisamment défendues, et en d’autres temps certains ont reproché aux juifs d’avoir été trop passifs quand les nazis les emmenaient à la mort (voyez, moi aussi je peux faire des comparaisons outrancières…)

  • Pauvre Europe toujours vouée á sa vocation suicidère….vocation hélas « ad vitaem » répétèe par des infâmes que n’avons même pas le droit légitime d’élire. Honte á cet infāme Charles Michel……á jamais.

  • Faudrait peut-être cesser de jouer aux (fausses) vierges effarouchées :

    /  » Sofagate  » : même si l’attitude du Président du Conseil européen, peut choquer, il y a beaucoup plus important :

    1) celle de l’attitude de la Turquie qui viole en permanence le droit international !!!

    2) celle du déni de la Turquie vis-à-vis du génocide des arméniens !!!

    3) celle de l’Europe qui, à coup de milliards d’euros, a confié une grande partie de sa politique migratoire à la… Turquie !!!

    Cherchez l’erreur : un peu de sérieux m’obligerait !!! 😉 😉 😉

  • Je crois qu’il faut lancer, par exemple sur
    change.com
    une pétition de soutien à Ursula von der Leyen . A mon sens, son succès retournerait la situation , de manière calme, adulte et rsponsable. Cela vaut mieux que l’envoi de navire de guerre. La sobriété et l’humour seraient des plus indiqués.
    Par exemple
    Mme Von der Leyen, votre sang -froid et votre dignité ont fait notre admiration alors que vous portez des responsabilités énormes au nom de tous nos pays européens. MM. Erdogan et Michel vous ont fait l’hommage de vous donner un sofa et voulaient se contenter d’un tabouret, ce qui aurait mieux convenu à leur rang. Ils n’en n’ont pas trouvé; excusez-les. Montrez la force de notre culture.

    Cependant, mettons les choses à leur juste place. Le problème majeur de cette région est le sort des Kurdes. De plus, la Turquie a retenu sur son sol un grand nombre de migrants et de personnes impliquées dans des conflits. L’Europe doit lui être reconnaissante. Et se réjouir de voir sceller par une goujaterie la fin d’une hypocrisie consistant à faire croire que la Turquie pourrait être un pays européen, alors qu’elle est ancrée en Asie Mineure.

  • Les gènes Munichois reprennent le dessus ?

  • Jean-Louis Fullsack

    Lamentable et irresponsable ! L’Union Européenne en sort affaiblie et humiliée !
    Et le Sultan peut exulter !
    Il faudra tirer les leçons et conséquences au sein de la Commission et du Parlement

Répondre à Jean-Louis Fullsack Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *