Quand l’Élan ne sera plus béarnais

5
(29)

Quand l’Élan ne sera plus béarnais, il sera, il faut le craindre, « Seattlein » (de la ville de Seattle dans l’État de Washington). En effet depuis le mois de janvier 2021* on entend parler d’une proposition d’achat de notre emblématique équipe de basket par un groupe américain de fonds d’investissement nommé « CounterPointe Sports Group ». Les accords sont en train de se négocier avec la ville de Pau. Le résultat, accord ou pas accord, sera connu le 18 mai 2021. Mais en attendant le citoyen palois est en droit non seulement d’en savoir davantage, mais surtout de se montrer quelque peu soupçonneux.

Dans sa parution du 26 avril 2021, « Presselib’ actualité »** dévoile le contenu de la proposition faite par le gestionnaire de Seattle. Ce texte est un peu long mais se veut exhaustif. Alors celui ou celle qui souhaite posséder une information totale, à défaut d’être objective, doit le lire. Les Américains se présentent comme des bienfaiteurs en tous domaines. Il apparaît au fil des lignes que le résultat sportif de notre équipe de basket n’est pas leur préoccupation essentielle. Pour preuve, l’Élan béarnais est en passe quasi certaine d’être relégué. On pensait, au début des négociations, que ce piètre résultat découragerait CSG, eh bien il n’en n’est rien, il continue à vouloir se porter acquéreur.

On y relèvera quelques arguments qui, loin d’inspirer une totale confiance, paraissent trop beaux pour être vrais :

Nous avons l’obligation de contribuer à l’amélioration de la vie des gens de la communauté de Pau et de faire notre part pour aider la planète.

CounterPointe s’engage ainsi à soutenir l’accent mis par la Ville sur les jeunes et leur éducation, la formation professionnelle et le développement des compétences. Le groupe investira de manière significative dans l’académie des jeunes pour attirer et développer les meilleurs jeunes talents de France, d’Europe, d’Afrique et des États-Unis.

Augmenter considérablement le budget du club et chercher à aligner la meilleure équipe possible.

Il est envisagé un nouveau partenariat marketing du Zénith Aréna. La ville sera-t-elle dépossédée de la gestion du Zénith ?

Sera réalisée une rénovation entièrement durable et fonctionnelle du Zénith et du Palais des Sports, plus un nouveau projet immobilier polyvalent sur le terrain adjacent avec restaurants, divertissements, commerces, hôtel, logements pour les joueurs, installations sportives. En clair, la totalité de la plaine des sports sera bétonnée.

Également, soutenir l’accent mis par la ville de Pau sur les jeunes et leur éducation, la formation professionnelle et le développement des compétences.

Faire de Pau une vitrine nationale très visible pour les solutions durables.

Actuellement la ville de Pau est actionnaire majoritaire de l’Elan béarnais à hauteur de 68%. Il reste à déterminer, dans l’hypothèse où l’accord se concrétiserait, quelle sera la somme que CSG (CounterPointe Sports Group) versera à la ville.

Le fonds d’investissement propose à des conditions particulièrement avantageuses (dit-il) la vente d’actions dans « un format numérique » appelé Tokens (!).

Actuellement on ne sait où en sont les tractations avec la municipalité de Pau, cependant dans un article paru sur le site officiel de la ville ***, il apparaît que François Bayrou n’est pas insensible aux arguments des américains. Après la rencontre avec Tom Huston le 22 avril 2021, par visioconférence, le maire de la capitale béarnaise, rappelle que rien n’est signé (ouf !)  et que la prudence reste de mise. Cependant il souligne que l’argent n’est pas le seul moteur d’une aventure comme celle-là (qu’est-ce que cela signifie ?). Certaines formules, comme celles concernant le développement durable et la neutralité carbone, ont trouvé une oreille attentive à Pau.

Si cet achat se fait il faudra bien convenir qu’un autre espace commercial, en périphérie de la ville, portera un préjudice supplémentaire aux commerçants du centre de la ville. D’autre part, cet accord ne permettra pas à l’équipe de basket, qui appartient au patrimoine de la ville, d’améliorer ses résultats et de ne pas être relégable. Enfin, les habitants du boulevard du Cami Salié commencent à faire entendre leur inquiétude. Pourvu qu’ils soient écoutés ! La suite le 18 mai 2021, date limite fixée dans l’accord de confidentialité (!) entre la ville et CounterPointe Sports Group.

Dans un autre domaine – le vote à la proportionnelle pour les élections législatives – François Bayrou prône l’organisation d’un referendum afin de recueillir l’avis de Français. Sera-t-il dans la même logique pour recueillir l’avis des Béarnais sur l’achat de l’Élan béarnais par les américains ?

Pau, le 3 mai 2021

par Joël Braud

*Article d’Arthur Verdelet dans TRASHTALK du 22 janvier 2021

https://trashtalk.co/2021/01/22/lelan-bearnais-dans-le-viseur-de-repreneurs-us-jamal-mashburn-et-francois-bayrou-ont-dine-ensemble-cest-deja-le-feat-de-lannee/

**PresseLib actualité 26 avril 2021

***Site officiel de la ville de Pau du 23 avril 2021

https://www.pau.fr/article/les-lignes-fortes-du-nouvel-elan-bearnais–sport-jeunesse-developpement-durable

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 29

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • Avant de faire son choix, l’équipe municipale de Pau serait bien inspirée de prendre connaissance de la mésaventure dont les Girondins de Bordeaux ont fait les frais. (Canard enchaîné du 5 mai 2021).Le 12 octobre 2018, à une large majorité, les élus bordelais votaient la vente de l’équipe de foot à une société de droit américain, King street. Le fonds d’investissement disait pouvoir dégager des bénéfices de 10 à 15 millions. Alain Juppé affichait alors sa confiance. Plus de deux ans après et après avoir claqué 46 millions sans récupérer un kopek, King street quittait la gestion. Aujourd’hui, le club des Girondins de Bordeaux est géré par le tribunal de commerce et attend un repreneur.

    • Robert Contrucci

      Surprenant, une telle erreur et/ou manque de professionnalisme de ce fonds d’investissement ?!?

      Presque aussi hasardeux et incompréhensible que d’investir dans un fonds pour la construction du métro de la Cordillère des Andes ! 🙂 😉 🙂

  • La frénésie des grands projets immobiliers, commerciaux se poursuit sans aucune évaluation des besoins réels de la population, de la sur abondance d’offres commerciales qui abouti à la multiplication de mise en échec des affaires … d’une offre immobilière de piètre qualité de construction … « une rénovation durable et fonctionnelle » ah bon … en quoi sera t’elle plus durable et plus fonctionnelle qu’aujourd’hui ? Pour combien d’imperméabilisation des sols supplémentaires ? Dans quels objectifs d’accès tarifaires ?
    Encore une rénovation en mode élitisme sous couvert de «  Nous avons l’obligation de contribuer à l’amélioration de la vie des gens » … tu parles Charles !
    Les habitants du quartier ont un mode d’expression démocratique programmé en juin et ils peuvent s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 14 Mai pour sanctionner ceux qui assurent la promotion d’un tel projet de bétonnage inutile . A. D .

  • Michel LACANETTE.

    Sera réalisée une rénovation entièrement durable et fonctionnelle du Zénith et du Palais des Sports, plus un nouveau projet immobilier polyvalent sur le terrain adjacent avec restaurants, divertissements, commerces, hôtel, logements pour les joueurs, installations sportives. En clair, la totalité de la plaine des sports sera bétonnée.

    Un DISNEYLAND du basket aux portes de Pau. C’est sûr que ça fait briller les yeux et écarquiller les oreilles à vos élus surtout en ce moment. Peut être que tout cela est aussi déterminant pour le devenir futur de l’ aéroport . A quand une ligne directe Seattle / Pau? Certains doivent voir briller pleins de symboles d’ euro et de dollars dans leurs yeux……

  • Bravo pour cette utile présentation!

    « Sera-t-il dans la même logique pour recueillir l’avis des Béarnais sur l’achat de l’Élan béarnais par les américains ? »
    Jusqu’à la fin de la lecture, j’allais le proposer; c’est fait, mais ne peut-on pas aller plus loin? :
    lettre au Maire? lancement d’une pétition?…Comme bien souvent on est mis sur le fait accompli, ou presque:18 mai!
    Que fait l’opposition? Ils sont bien muets! Ne faudrait-il pas les contacter, serait-ce que pour les mouiller pour l’avenir?
    Trop poli et enjôleur pour être honnête!
    Je trouve qu’il y a beaucoup trop de « durable », d’aider pour la planète…qu’est-ce que cela veut dire?
    « Certaines formules, comme celles concernant le développement durable et la neutralité carbone, ont trouvé une oreille attentive à Pau. » Où est la neutralité carbone dans toutes ces constructions et autres?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *