Quand l’Élan ne sera plus béarnais

5
(125)

Quand l’Élan ne sera plus béarnais, il sera, il faut le craindre, « Seattlein » (de la ville de Seattle dans l’État de Washington). En effet depuis le mois de janvier 2021* on entend parler d’une proposition d’achat de notre emblématique équipe de basket par un groupe américain de fonds d’investissement nommé « CounterPointe Sports Group ». Les accords sont en train de se négocier avec la ville de Pau. Le résultat, accord ou pas accord, sera connu le 18 mai 2021. Mais en attendant le citoyen palois est en droit non seulement d’en savoir davantage, mais surtout de se montrer quelque peu soupçonneux.

Dans sa parution du 26 avril 2021, « Presselib’ actualité »** dévoile le contenu de la proposition faite par le gestionnaire de Seattle. Ce texte est un peu long mais se veut exhaustif. Alors celui ou celle qui souhaite posséder une information totale, à défaut d’être objective, doit le lire. Les Américains se présentent comme des bienfaiteurs en tous domaines. Il apparaît au fil des lignes que le résultat sportif de notre équipe de basket n’est pas leur préoccupation essentielle. Pour preuve, l’Élan béarnais est en passe quasi certaine d’être relégué. On pensait, au début des négociations, que ce piètre résultat découragerait CSG, eh bien il n’en n’est rien, il continue à vouloir se porter acquéreur.

On y relèvera quelques arguments qui, loin d’inspirer une totale confiance, paraissent trop beaux pour être vrais :

Nous avons l’obligation de contribuer à l’amélioration de la vie des gens de la communauté de Pau et de faire notre part pour aider la planète.

CounterPointe s’engage ainsi à soutenir l’accent mis par la Ville sur les jeunes et leur éducation, la formation professionnelle et le développement des compétences. Le groupe investira de manière significative dans l’académie des jeunes pour attirer et développer les meilleurs jeunes talents de France, d’Europe, d’Afrique et des États-Unis.

Augmenter considérablement le budget du club et chercher à aligner la meilleure équipe possible.

Il est envisagé un nouveau partenariat marketing du Zénith Aréna. La ville sera-t-elle dépossédée de la gestion du Zénith ?

Sera réalisée une rénovation entièrement durable et fonctionnelle du Zénith et du Palais des Sports, plus un nouveau projet immobilier polyvalent sur le terrain adjacent avec restaurants, divertissements, commerces, hôtel, logements pour les joueurs, installations sportives. En clair, la totalité de la plaine des sports sera bétonnée.

Également, soutenir l’accent mis par la ville de Pau sur les jeunes et leur éducation, la formation professionnelle et le développement des compétences.

Faire de Pau une vitrine nationale très visible pour les solutions durables.

Actuellement la ville de Pau est actionnaire majoritaire de l’Elan béarnais à hauteur de 68%. Il reste à déterminer, dans l’hypothèse où l’accord se concrétiserait, quelle sera la somme que CSG (CounterPointe Sports Group) versera à la ville.

Le fonds d’investissement propose à des conditions particulièrement avantageuses (dit-il) la vente d’actions dans « un format numérique » appelé Tokens (!).

Actuellement on ne sait où en sont les tractations avec la municipalité de Pau, cependant dans un article paru sur le site officiel de la ville ***, il apparaît que François Bayrou n’est pas insensible aux arguments des américains. Après la rencontre avec Tom Huston le 22 avril 2021, par visioconférence, le maire de la capitale béarnaise, rappelle que rien n’est signé (ouf !)  et que la prudence reste de mise. Cependant il souligne que l’argent n’est pas le seul moteur d’une aventure comme celle-là (qu’est-ce que cela signifie ?). Certaines formules, comme celles concernant le développement durable et la neutralité carbone, ont trouvé une oreille attentive à Pau.

Si cet achat se fait il faudra bien convenir qu’un autre espace commercial, en périphérie de la ville, portera un préjudice supplémentaire aux commerçants du centre de la ville. D’autre part, cet accord ne permettra pas à l’équipe de basket, qui appartient au patrimoine de la ville, d’améliorer ses résultats et de ne pas être relégable. Enfin, les habitants du boulevard du Cami Salié commencent à faire entendre leur inquiétude. Pourvu qu’ils soient écoutés ! La suite le 18 mai 2021, date limite fixée dans l’accord de confidentialité (!) entre la ville et CounterPointe Sports Group.

Dans un autre domaine – le vote à la proportionnelle pour les élections législatives – François Bayrou prône l’organisation d’un referendum afin de recueillir l’avis de Français. Sera-t-il dans la même logique pour recueillir l’avis des Béarnais sur l’achat de l’Élan béarnais par les américains ?

Pau, le 3 mai 2021

par Joël Braud

*Article d’Arthur Verdelet dans TRASHTALK du 22 janvier 2021

https://trashtalk.co/2021/01/22/lelan-bearnais-dans-le-viseur-de-repreneurs-us-jamal-mashburn-et-francois-bayrou-ont-dine-ensemble-cest-deja-le-feat-de-lannee/

**PresseLib actualité 26 avril 2021

***Site officiel de la ville de Pau du 23 avril 2021

https://www.pau.fr/article/les-lignes-fortes-du-nouvel-elan-bearnais–sport-jeunesse-developpement-durable

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 125

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

11 commentaires

  • « QUAND L’ÉLAN NE SERA PLUS BÉARNAIS » ET… que les contribuables palois, continueront à participer aux subventions généreusement accordées à l’Élan Béarnais…

    Rappels (bis, ter repetita, etc) :
    1) Peut-être ou… probable ? : et pendant ce temps là…., des suppressions et/ou baisse de subventions (Décisions justifiées ou non) accordées à des associations dans le secteur social ou culturel ?!?

    2) Sûrement et très probable pour les années à venir… : et pendant ce temps là…., les taxes foncières continuent d’augmenter à Pau, depuis 2014 et vont, hélas, continuer d’augmenter !!!

    P’tit retour sur l’article « Les contours du projet économique américain autour de l’Élan se précisent »
    Source : journal « La République des Pyrénées » (Pau & Agglo) : par M. Berthoumieu, publié en page 9, le jeudi 24 juin 2021.

    Chapeau de l’article : « Ce sera le gros dossier des conseils municipal lundi et communautaire mardi : le projet de développement en marge du volet sportif des repreneurs américains du club de basket. »
    Extraits de l’article : « Malgré ce désengagement de l’Agglo dans le capital de l’Élan, elle continuera à subventionner le club de haut niveau, à hauteur de 1 200 000 € pour 4 ans (la durée du protocole d’accord). »

    En-têtes de paragraphe :
    – 762 400 € contre les actions de la Ville et de l’Agglo ;
    – Sport, musique et développement durable ;
    – 68 000 m2 de terrains à bâtir des deux côtés du Cami Salié ;
    – Hôtel, restos, amphi, centre d’entraînement, logement… ;
    – Le Palais des sports dans la corbeille de la mariée.

    Comme me le disait une connaissance : « on voit bien par cet exemple fou et mue par une conception ultralibérale , que les responsables publics élus bradent le foncier du bien commun pour générer des affaires coûte que coûte sans se poser la question du sens des projets dans un environnement économique et climatique appelé à une mutation vertigineuse dans quelques décennies. »

    Humble avis : je ne pense pas que cette connaissance se fourvoie dans ce qu’elle avance, d’autant plus que dans ce dossier, la prise de décision ressemble « un peu beaucoup » à un mode de gouvernance autocratique du maire de Pau…

    Extrait du journal « L’Equipe » publié sur son site web, le 21 juin 2021 : est-on sur que « L’Elan Béarnais ouvre une nouvelle page de sa longue histoire. » (N. Luttiau / L’Équipe) : la question peut se poser…

    Par contre, il semble que ce projet de reprise de l’Élan Béarnais avec une frénésie de construction que d’aucuns considèrent comme déraisonnable, se fait au détriment du bien public et de l’intérêt général, en bref, de tous les béarnais, contribuables ou non…

    A suivre…

    « Last but not least : » il serait intéressant de connaître le nombre de personnes qui, en période hors pandémie, vont régulièrement sur des stades ou au Palais des sports, pour voir les équipes phares du sport à Pau (Section Paloise, Élan Béarnais et FC Pau) : 10 000, 15 000, 20 000 personnes par rapport aux nombre d’habitants de Pau et son agglomération ?

  • Cette « Officialisation » par voie de presse en une double page est démocratiquement scandaleuse !
    Le Maire de PAU , Président du MODEM qui la veille donne des leçons d’expert sur tous les plateaux télé à propos de l’état déplorable de la citoyenneté en s’en exonérant de toute responsabilité personnelle, décide seul, sans le moindre débat préalable, avec les instances représentatives des citoyens PALOIS qui s’appellent le conseil municipal de PAU et le conseil d’agglomération PAU BÉARN PYRÉNÉES.
    Pas d’information préalable aux élus non plus alors que cette opération mêle dangereusement argent public, biens publics et fonciers avec intérêts financiers privés et locaux à n’en pas douter .
    Le mélange des genres ne s’arrête pas là. L’époux d’une adjointe au Maire de PAU, sémillant avocat devenu président de l’Élan Béarnais, nous est présenté comme la clé de garantie du sérieux juridique et financier de l’opération avec un montage de sommes versées réellement qui semblent bien modestes au regard des cessions immobilières et foncières évoquées mais qui feront l’objet de « communications ultérieures » . Ces multiples casquettes sur un seul homme, face à des businessmans américains dont le modèle économique est peu favorablement connu sur Bordeaux, ne me semble pas de nature à requérir durablement l’exigeante salubrité des affaires que les citoyens PALOIS sont en droit d’attendre pour la gestion du patrimoine commun qui leur appartient ! QUI LEUR APPARTIENT !
    Les colistiers du Maire de PAU attachés à la démocratie ont aussi le devoir de réagir face à ces fonctionnements autocratiques qui portent atteinte à l’esprit Républicain basé sur la confiance représentative . Il ne suffit pas de déplorer l’abstention béatement quand on a des exemples aussi flagrants sous les yeux de déni démocratique .

    • A vous lire :

      1) C’est un consternant constat : dur, dur d’être dans l’opposition au sein du conseil municipal de PAU et du conseil d’agglomération PAU BÉARN PYRÉNÉES…

      2) La démocratie, n’est pas vraiment en marche…

      Nota : je n’avais pas lu votre commentaire de ce jour à 10h 59mn qui n’était pas encore publié sur le site « Alternatives Pyrénées » ce matin , avant que je rédige le mien à 12h 00mn…

      Je suppose que et comme l’a indiqué comme suit sur son site web le 21 juin 2021 (Extrait), le journal « L’Equipe« , vous n’allez pas acheter des actions de l’Élan béarnais…. 😉 😉 😉 :

      « Par ailleurs, les nouveaux propriétaires espèrent pouvoir « proposer rapidement » aux supporters d’acheter des actions du club sous forme de tokens. »

      « L’Elan Béarnais ouvre une nouvelle page de sa longue histoire. (N. Luttiau / L’Équipe) »

  • Aujourd’hui, 21 juin 2021, jour de l’été, jour de la fête de la musique, Bayrou annonce qu’un accord a été signé avec les américains. Le projet est donc réalisé, sans que les Béarnais ne soient consultés. Bravo le grand démocrate.

    • / « Le projet est donc réalisé, sans que les Béarnais ne soient consultés » : plus rien ne doit étonner les contribuables palois…

      ① J’ose rappeler votre article « A Pau, le sport est en berne » ainsi que les commentaires qui suivent…
      Source : site web d’ « Alternatives Pyrénées » : par Joël Braud, publié le 8 février 2021.

      Chapeau de l’article : « A Pau, il existe trois équipes phare, ce sont l’Elan béarnais, équipe de basket qui évolue au plus haut niveau, la Jeep Elite ; la Section paloise, équipe de rugby qui se trouve en Top 14, là aussi au plus haut niveau national et enfin le Pau FC (Football Club) club professionnel en ligue 2. Les résultats actuels au niveau du championnat dans lequel chacune est engagée ne sont pas brillants, mais pas brillants du tout. Et pourtant les contribuables de la communauté d’agglomération de Pau Béarn Pyrénées font de gros efforts financiers en leur faveur. Le rapport de la Chambre régionale des comptes nous éclaire. »
      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2021/02/08/a-pau-le-sport-est-en-berne/

      Court extrait de mon commentaire du 13 février 2021 à 11h 15mn :
      « Sauf erreur de ma part, je n’ai guère entendu la soi-disant opposition sur ces sujets : manque de réactions de l’opposition dans le conseil municipal ? = « Une démocratie endormie pour une ville apaisée » ! »
      Nota : ce qui précède, même si l’on peut avancer que l’opposition ne pouvait rien faire pour s’opposer à ce projet de reprise de l’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez ainsi qu’aux conditions de reprise…

      Cette reprise par un groupe d’investisseurs américains, qui ne sont bien évidemment pas des philanthropes, me laisse interrogatif :
      1) Quid de la rentabilité (« ROI » : Return On Investment = retour sur investissement) plus ou moins aléatoire pour ces investisseurs avec un club comme l’Élan béarnais : nous sommes en France et pas aux Etats-Unis !

      2) Le programme immobilier risque de ressembler à du bétonnage sur une parcelle voisine du Palais des sports comme annoncé par notre Maire, avec possibilité pour ce groupe d’investisseurs, d’utiliser le Zénith comme le Palais des sports d’ailleurs !
      Nota : je n’ose évoquer le volet financier (achat d’actions du club par les supporters) qui me laisse dubitatif…

      3) Cela, n’arrêtera pas pour autant et hélas, le versement de subventions de la ville de Pau sur le dos des contribuables palois…

      4) A la lecture d’articles parus sur cette reprise de l’Élan Béarnais , il semble qu’il y a encore un peu de flou sur l’organigramme de ce club : cela dit et entre nous, et après tout, je m’en tape un… peu beaucoup, car je ne m’intéresse pas aux clubs sports professionnels et leurs quelques mercenaires…

      Encore des élucubrations de ma part ?!?

      Juste pour rappel et/ou info :
      ② Lire l’article « Jeep Élite : l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez sous pavillon américain » (Nota : voir aussi les nombreux commentaires)
      Site web du journal « L’Equipe » (Basket Jeep Elite) : publié le 21 juin 2021

      Chapeau de l’article : « Le maire de Pau François Bayrou a annoncé lundi la vente de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez à un groupe d’investisseurs américain, Counterpointe Sports Group, en négociations avec les collectivités depuis plusieurs mois. »
      URL : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Jeep-elite-l-elan-bearnais-pau-lacq-orthez-sous-pavillon-americain/1264806

      A suivre…

  • Avant de faire son choix, l’équipe municipale de Pau serait bien inspirée de prendre connaissance de la mésaventure dont les Girondins de Bordeaux ont fait les frais. (Canard enchaîné du 5 mai 2021).Le 12 octobre 2018, à une large majorité, les élus bordelais votaient la vente de l’équipe de foot à une société de droit américain, King street. Le fonds d’investissement disait pouvoir dégager des bénéfices de 10 à 15 millions. Alain Juppé affichait alors sa confiance. Plus de deux ans après et après avoir claqué 46 millions sans récupérer un kopek, King street quittait la gestion. Aujourd’hui, le club des Girondins de Bordeaux est géré par le tribunal de commerce et attend un repreneur.

    • Robert Contrucci

      Surprenant, une telle erreur et/ou manque de professionnalisme de ce fonds d’investissement ?!?

      Presque aussi hasardeux et incompréhensible que d’investir dans un fonds pour la construction du métro de la Cordillère des Andes ! 🙂 😉 🙂

  • La frénésie des grands projets immobiliers, commerciaux se poursuit sans aucune évaluation des besoins réels de la population, de la sur abondance d’offres commerciales qui abouti à la multiplication de mise en échec des affaires … d’une offre immobilière de piètre qualité de construction … « une rénovation durable et fonctionnelle » ah bon … en quoi sera t’elle plus durable et plus fonctionnelle qu’aujourd’hui ? Pour combien d’imperméabilisation des sols supplémentaires ? Dans quels objectifs d’accès tarifaires ?
    Encore une rénovation en mode élitisme sous couvert de «  Nous avons l’obligation de contribuer à l’amélioration de la vie des gens » … tu parles Charles !
    Les habitants du quartier ont un mode d’expression démocratique programmé en juin et ils peuvent s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 14 Mai pour sanctionner ceux qui assurent la promotion d’un tel projet de bétonnage inutile . A. D .

  • Michel LACANETTE.

    Sera réalisée une rénovation entièrement durable et fonctionnelle du Zénith et du Palais des Sports, plus un nouveau projet immobilier polyvalent sur le terrain adjacent avec restaurants, divertissements, commerces, hôtel, logements pour les joueurs, installations sportives. En clair, la totalité de la plaine des sports sera bétonnée.

    Un DISNEYLAND du basket aux portes de Pau. C’est sûr que ça fait briller les yeux et écarquiller les oreilles à vos élus surtout en ce moment. Peut être que tout cela est aussi déterminant pour le devenir futur de l’ aéroport . A quand une ligne directe Seattle / Pau? Certains doivent voir briller pleins de symboles d’ euro et de dollars dans leurs yeux……

  • Bravo pour cette utile présentation!

    « Sera-t-il dans la même logique pour recueillir l’avis des Béarnais sur l’achat de l’Élan béarnais par les américains ? »
    Jusqu’à la fin de la lecture, j’allais le proposer; c’est fait, mais ne peut-on pas aller plus loin? :
    lettre au Maire? lancement d’une pétition?…Comme bien souvent on est mis sur le fait accompli, ou presque:18 mai!
    Que fait l’opposition? Ils sont bien muets! Ne faudrait-il pas les contacter, serait-ce que pour les mouiller pour l’avenir?
    Trop poli et enjôleur pour être honnête!
    Je trouve qu’il y a beaucoup trop de « durable », d’aider pour la planète…qu’est-ce que cela veut dire?
    « Certaines formules, comme celles concernant le développement durable et la neutralité carbone, ont trouvé une oreille attentive à Pau. » Où est la neutralité carbone dans toutes ces constructions et autres?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *