Entre démocratie et dictature, il faut choisir !

4.8
(62)

Comment le drapeau d’une dictature peut-il rester en bonne place sur le Boulevard des Pyrénées à « Pau, Capitale humaine » ?

On ne remarque pas ce genre de détail, mais quel est le message qui est donné en ces temps profondément troublés ?

Certaines municipalités font le choix de dresser des drapeaux pour honorer l’origine de leurs concitoyens, leurs visiteurs, les industries installées, les partenariats économiques, l’histoire, occasionnellement à des dates anniversaires ou pour bien d’autres raisons pour ne pas oublier d’où l’on vient.

Ces drapeaux qui flottent sur le Boulevard des Pyrénées par hiérarchie d’importance, est une volonté ici bien affirmée en partie par l’histoire, par Monsieur le Maire de « la capitale humaine« .

L’Allemagne pour le couple indéfectible Franco-Allemand et son jumelage avec Göttingen, le drapeau chinois pour son jumelage avec Xian et l’Institut Confucius bon dernier dans le monde à ouvrir à Pau en 2019 alors que partout ailleurs ils ferment, la Côte d’Ivoire toujours proche de nous en pensant à Houphouët-Boigny 4 fois Ministre d’État français, l’Espagne pour le Parlement de Navarre et son premier jumelage en 1960 avec la ville de Saragosse, l’Américain pour la venue des frères Wright, la création de la première école de pilotage au monde et son jumelage avec la ville de Mobile, l’Italien pour notre attache au passé romain et son jumelage avec Pistoia, Portugais pour sa nombreuse communauté et la ville de Setubal, le Japon jumelé avec la ville de Kofu, Britannique du passé Anglais de la ville de Pau et son jumelage avec la ville de Swansea dans la Pays de Galle, et très loin le Suédois pour le Maréchal Bernadotte devenu roi de Suède, et avant dernier… l’Européen et le Béarn.

Il est étonnant que rien ne rappelle le passage de l’Emir Abd el Kader et de toute sa famille, embastillés au château de Pau en 1848 sous la monarchie de juillet, malgré les promesses de la France de le laisser libre. Lettré, Soufi, leader de la contestation algérienne contre la colonisation française, apôtre de la décolonisation…un humaniste avant l’heure.

Le drapeau de l’Union Européenne ne se devrait-il pas être à coté de ceux de la France et de l’Allemagne au lieu d’être relégué en dernier, entre la Suède et le Béarn. Vous savez la Suède, premier pays à ouvrir un Institut Confucius en 2005, mais aussi premier pays à tous les fermer dés 2015 et définitivement en 2020 !!

Il ne faut surtout pas parler des sujets qui fâchent comme de l’éditeur-libraire suédois d’origine Hongkongaise GUI MINHAI kidnappé en Thaïlande en 2015 par les services de sécurité de Pékin, condamné le 24 février 2020 à 10 ans de prison pour « diffusion d’informations classées« , un libraire !

Quel courage de notre classe politique locale, tous bords confondus !

Quelle solidarité entre pays européens !

Le dictateur de Pékin fait ce qu’il veut et où il veut, tout en se plaisant à diviser l’Union Européenne avec ses 17+1.

Depuis l’inauguration de l’Institut Confucius en présence de l’Ambassadeur de Chine Lu Shaye, pourfendeur de la liberté de la presse, Monsieur le Maire de Pau et Président du parti Mouvement Démocrate dit « humaniste« , n’a des yeux que pour Pékin comme il s’y affiche dans notre Boulevard des Pyrénées.

Immuable drapeau, après les sanctions de la Chine envers :

  • des parlementaires européens élus au suffrage universel, de leurs familles et entités,
  • des associations de droits humains,
  • des élus britanniques et américains,

Immuable drapeau après les :

  • insultes inédites, dans l’histoire de la diplomatie, envers un chercheur français Antoine Bondaz, traité de « hyène folle« , « vilain«  , « troll idéologique« , « petite frappe » par l’ambassadeur de Chine en France Lu Shaye, dénommé « le loup guerrier« , reçu à Pau pour l’inauguration de l’Institut Confucius le 28 octobre 2019.
  • Inculpations en février 2021 de 47 Hongkongais (1) dont des élus et personnalités, jugés à huit clos pour « atteintes à la sureté de l’Etat »,  » soupçonnés d’organiser, de planifier, de commettre, ou de participer à la subversion » et  » incitation à la subversion »,
  • lois liberticides promulguées par Pékin sur Hongkong,
  • politiques ethnocidaires, colonialistes et d’apartheid au Turkestan Oriental, Mongolie Intérieure, et au Tibet.
  • politiques colonialistes de soumission économique par la Chine-Afrique,
  • arrestations arbitraires en décembre 2018 de 200 défenseurs des droits humains victimes collatérales de la « rafle dite des 709 (2) » du 7 juillet 2015. Leurs épouses s’étant courageusement et dignement tondues pour protester.
  • plaintes, récentes par plusieurs organismes contre des multinationales pour du travail forcé sur l’ethnie ouïghour au Turkestan Oriental : « recel de crime de traite des êtres humains en bande organisée » ou encore, « recel de crimes de génocides et de crimes contre l’humanité« .

Immuable drapeau alors que la Chine :

  • est classée en 2021 177ième/180 par Reporters Sans Frontières pour la liberté de la presse.
  • occupe toujours illégalement des îles Spratleys et Paracels en mer de Chine

méridionale,

  • a rejeté en 2016, le jugement en faveur des Philippines de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye concernant ses revendications territoriales en mer de Chine méridionale. Ce tribunal est pourtant une des voies de règlement des conflits prévues par la convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Nations Unies dont la Chine est un des cinq membres permanents !
  • viole systématiquement les espaces aériens territoriaux de la République de Taïwan, du Japon, Vietnam, et Philippines,
  • revendique une hégémonie territoriale en mer de Chine Orientale sur les îles Japonaises Senkaku et bien d’autres atolls appartenant aux pays riverains.
  • menace encore et encore d’envahir militairement l’île de la République de Taïwan.

Au nom de la liberté de circulation et du respect du droit maritime en mers de Chine, a lieu actuellement la plus grande concentration de puissance de marines militaires américaine-britanique-française-japonaise-australienne-indienne-phippine-indonésienne-malaysienne face à la Chine, jamais orchestrée depuis la fin de la deuxième guerre mondiale à cause des velléités répétés, de facto, d’expansionnisme agressif et de colonisation des mers de Chine par la Chine.

Etc… etc…etc…ah, je ne voulais pas oublier, comme je l’ai à maintes reprises rappelé, la condamnation à la prison à vie en 2014 pour « subversion«  par la justice chinoise d’Ilham TOHTI de l’ethnie ouïghour, enseignant de droit constitutionnel et d’économie, ou cet éminent professeur de droit constitutionnel Xu ZHAGRUN mis en résidence surveillé…

Pour la nouvelle année universitaire de 2020, ne voulant pas subir le joug de la dictature de Pékin, prés de 10 000 étudiants Hongkongais ont émigré dans les universités de Taipei à Taiwan. Voilà aussi une réalité cachée.

Monsieur le Maire, Messieurs les élus du Conseil Municipal de Pau, et des 31 Maires de la communauté d’agglomération de » la capitale humaine« , ce drapeau affiché ostensiblement sur notre Boulevard des Pyrénées est une INSULTE faite aux défenseurs des droits humains et des associations des droits de l’homme.

La diplomatie du silence nous fait honte, tout comme la diplomatie de la dette en échange de la colonisation par la soumission économique savamment orchestrée par Pékin.

L’Europe n’est-elle pas, déjà, en train de payer son ambiguïté entre dictature et démocratie ?

Ne couvrez pas, une nouvelle fois, le département de l’infamie après GURS !

Ce drapeau de la République Populaire de Chine n’a plus sa place.

Pau, le 03 mai 2021

par Pécé

Photo prise le 03 mai 2021

(1) https://www.brut.media/fr/news/hong-kong-53-militants-pro-democratie-arretes-7aa9321f-7d2c-4e36-9a57-c6c013cc9ff2

(2) https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20181217-chine-epouses-avocats-emprisonnes-protestent-rasant-tete

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 62

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • Le « grand maitre de l’Orient » ne nous veut que du bien : il ne souhaite qu’à partager nos maigres richesses. Et sans contrepartie, sinon que nous adoptions ses références, son mode de vie, sa langue peut-être… soit trois fois rien !

  • Que faut-il attendre d’un maire (absent de sa mairie le plus clair du temps) qui avait pourtant promis d’être premier magistrat à temps complet ?
    Que faut-il attendre d’un enseignant (retraité) qui réécrive l’histoire à son avantage?
    Que faut-il attendre d’un élu qui avait fait beaucoup de promesses, mais en avait oublié une : il ne respecte jamais ce à quoi il s’est engagé.
    Vous voulez une preuve ? Il est prêt à se présenter à la place de son président de la république si celui-ci n’y va pas en 2022. Prêt à trahir l’homme qui lui a enfin donné un poste (fantôme ?) à Paris. Prêt à oublier les Palois, les habitants de l’agglomération, les habitants du PAYS DE BÉARN qu’il a pourtant créé à son seul profit.

  • Avec BONUX qui lavait plus Blanc que Blanc, les Verts qui lavent plus Vert que Vert, je ne m’attendais pas à ce que François Bayrou laverait plus Rouge que Rouge…

  • Pierre-Michel Vidal

    Bravo! Quand serons-nous écoutés par les politiques locaux de gauche comme de droite, par les écolos par exemple qui prétendent « laver plus propre ? » Quel manque de courage de leur part…

    • Monsieur Pierre Michel Vidal rappelons votre article du 15 juillet 2020 :
      https://alternatives-pyrenees.com/2020/07/15/hong-kong-et-le-grand-timonier-palois/
      « HONG-KONG ET LE GRAND TIMONIER PALOIS
      Une nouvelle fois, en toute impunité, sans que la plupart des pays démocratiques ne protestent, le Régime Communiste Chinois impose son talon de fer sur des millions d’êtres humains….
      Ce silence qui concerne le drame vécu par les habitants de Hong-Kong,…
      L’indifférence des démocraties face aux exactions chinoises montrent que nous n’avons pas tiré les leçons de l’histoire…. »

      La situation ne s’est-elle pas empirée ?

      « Qui ne dit mot consent ». C’est, maintenant aux militaires de rattraper la lâcheté silencieuse de nos politiciens.
      C’est bien ce qu’il se passe en mer de Chine actuellement ? non ?
      Mais comment cela va-t-il se terminer ?
      C’est bien connu :
      Dans les dictatures c’est : ferme ta g…..
      Dans les démocraties c’est : cause toujours.

  • Michel LACANETTE.

    Merci d’ avoir eu le courage de le dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *