Faites des pères

4.9
(58)

Faites des pères heureux et attentionnés, donc heureux. car aimants et attentionnés. Ce doit être le rôle de chacun dans la famille, car chacun peut y contribuer à sa manière.

Les choses ont changé dans notre pays, et c’est tant mieux. Certes il y a encore des pères dominateurs, et même féminicides parfois. Mais les pères sont plus proches de leurs enfants. Ils jouent avec eux plutôt que de bichonner leur voiture le dimanche, comme cela se faisait couramment il y a une génération. Encore trop peu expérimentent de nouvelles recettes avec eux pour soulager leur compagne. Mais ils n’ont pas de honte à montrer leur affection avec des gestes et des paroles qui eussent été réprimés autrefois, car considérés comme trop féminins.

Un livre, écrit dans une région des plus barbares, des plus noires de la planète nous montre un cas exemplaire et constitue un témoignage d’amour paternel et filial extrêmement touchant : Folio

« L’oubli que nous serons », par Hector Abad (Folio 5372).

Le titre, déroutant, est emprunté à un poème de Borges. Le contenu est empreint de simplicité, de lucidité et d’amour. Il peut donner des complexes à tous les pères qui se considèrent comme imparfaits. Mais avoir le sentiment de son imperfection, n’est-ce pas le commencement du progrès?

Jean-Paul PENOT

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 58

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *