Les «bonnes» nouvelles, ça suffit !

4.2
(58)

Une vague de chaleur, jamais vue dans l’ouest du Canada et des Etats-Unis, a fait plus de 700 morts ; 150 incendies sont toujours en cours.

L’île de Chypre fait face à une vague de chaleur et de sécheresse depuis le début de la semaine, avec parfois des températures de plus de 45°C. Les autorités appellent à l’aide pour éteindre le gigantesque incendie qualifié de «tragédie» par le président chypriote.

Nouveau record de chaleur (18°3) dans l’Antarctique.

Le ministère de l’Ecologie dénombre 4 000 feux de forêt ou en milieu naturel, en France, chaque année, et 24 000 hectares brûlés.

Rappelons les incendies qui ont ravagé l’Australie.

Tout cela est lié au réchauffement climatique provoqué par la  » croissance ».

Le manque d’eau et la montée de la mer, les guerres, condamnent déjà des milliers de personnes à la faim et à l’exil ; on estime que le monde devrait compter 140 millions de réfugiés climatiques d’ici à 2050. Où iront-ils ? Actuellement, beaucoup vont au fond de la méditerranée, refusés par des états qui ne veulent pas d’eux, de peur qu’ils viennent manger le pain des riches pays européens !

Il y a urgence humanitaire.

Le maire de Grande-Synthe attaque l’Etat pour «inaction climatique»,

le gouvernement français est condamné .

Le réchauffement global des températures entraîne l’augmentation du volume des mers du fait de la dilatation thermique. L’Arctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste de la planète du fait du dégel du pergélisol et de la diminution de l’albédo. En se réchauffant et en fondant, les pergélisols libèrent des hydrates de méthane et le CO2 jusque-là emprisonné. La fonte de ces sols gelés en permanence pourrait relâcher plusieurs centaines de gigatonnes de carbone dans l’atmosphère d’ici à 2100… et combien de virus !!! Les mers et les océans deviennent plus acides, l’oxygène s’y fait de plus en plus rare et les zones mortes se propagent petit à petit avec des conséquences catastrophiques pour la pêche. Les grands courants marins sont perturbés,

Tout cela est lié au réchauffement climatique provoqué par « la croissance ».

La pollution, et son lot de maladies, mène le monde sans contrainte. Petit détail mais bon exemple récent, entendu au cours du magazine «Interception» (France Inter). L’hyper consommation du «Comté» entraîne une production massive en Franche Comté. Le Doubs, près de la frontière suisse est pollué par le rejet des eaux usées des usines : nitrates, phosphates, chlorures sont libérés dans les rivières entrainant la mort des poissons et le développement d’algues vertes nocives, comme en Bretagne. Les stations d’épuration sont en réparation !!!

La pandémie n’en finit pas car on tergiverse et on retarde sans arrêt la prise de mesures rapides et indispensables, favorisant l’apparition de nouveaux variants.

Ne nous étendons pas sur toutes les sortes de violences qui se manifestent, elles sont, hélas, notre pain quotidien médiatique !

Et pour résoudre ces problèmes, les autorités  glorifient le dévouement des bénévoles, comme les 900 qui ont reconstruit un pont dans la vallée de la Roya !

Cela ne touche apparemment pas nos économistes qui ont une toute autre vision ;

pour eux, les bonnes nouvelles se ramassent à la pelle.

*La vie repart comme avant : manifestations sportives, vacances, baignades, festivals… ; la Samaritaine a réouvert… C’est «tout bon» pour le commerce car les «bas de laine» vont se vider.

*Surtout avec la levée des mesures de restrictions sanitaires l’Insee table sur une croissance de 6% en France en 2021. … La Banque de France, elle, prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 5,75% cette année. Selon l’Insee, la France retrouvera son niveau d’avant crise à peu près en même temps que l’Allemagne, et avant le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne.

*Les investissements étrangers affluent car des assouplissements sont prévus pour les favoriser; ils pourront tout laisser tomber, comme jadis, si ce n’est plus rentable ! Les carnets de commandes se remplissent, la bourse est en pleine euphorie, les patrons ont retrouvé le moral avec la levée de bien des contraintes, l’inflation va permettre de rembourser une partie de la dette…

*On parle sérieusement de retarder l’âge de la retraite, cela fera des dépenses en moins, le Medef a milité pour…, pas franchement les syndicats et les utilisateurs potentiels, à l’idée de mourir avant la retraite, et de bloquer l’emploi des jeunes !

*D’après le chef de l’Etat, personne avant lui « n’a fait autant »pour l’écologie.

*La hausse des matières premières ? C’est de la faute des écolos qui veulent nous pousser à faire des éoliennes, des panneaux solaires… des voitures électriques… qui utilisent des terres rares.

*Les non-dits prétendent que Macron a donc raison de ralentir la transition écologique, nos centrales nucléaires sont sûres et nous donnent une énergie décarbonée, on peut donc compenser en exploitant les réserves pétrolières, encore abondantes, pour faire fonctionner nos avions et machines de toutes sortes, les professionnels intéressés et les pays producteurs s’en réjouissent ; en contrepartie, ils nous achètent nos Rafales !

*La liberté des échanges va nous permettre de continuer à vendre, avec de gros profits, nos propriétés viticoles (130 domaines vendus en 5 ans), nos entreprises (Lanvin, Club Med, beurre ST Hubert…), même nos terres : deux entreprises et des particuliers chinois ont acheté 1700 hectares de terres agricoles dans l’Indre. Dans l’Allier, la transaction s’établirait entre 10 et 12 millions d’euros, soit deux à trois fois le prix du marché à l’hectare. De 2000 à 2018, les investissements chinois en France ont totalisé au moins 14,3 milliards d’euros, y compris

tous nos chênes ! Certains suggèrent de leur en racheter une partie pour reconstruire Notre Dame!

Mais ce n’est peut-être pas aussi rose qu’on le prétend !

+Le variant Delta Plus de COVID-19 se répand plus vite que la lente protection liée aux vaccinations.

Cette fois la tortue ne gagnera pas !

+ Avec la reprise économique et la hausse de la demande mondiale, les matières premières connaissent des hausses exponentielles depuis plusieurs mois. Ainsi ce 1er juillet, le tarif réglementé du gaz augmente de près de 10 %, soit un troisième mois de hausse consécutif. Ce sont donc 10,7 millions d’abonnés qui vont être concernés.

Le portefeuille des automobilistes va également être mis à rude épreuve pendant cette période estivale car les prix des carburants sont au plus haut depuis un an.

Et cette flambée des prix touche également l’alimentation. Sucres, huiles, céréales ; en un an, ils ont bondi de 31 % en moyenne sur fond de fortes tensions sur la demande (Chine et États-Unis notamment) et d’aléas climatiques. Les industries agroalimentaires demandent une hausse moyenne de 9 % des tarifs.

Là aussi «les bas de laine» vont se vider !

C’est la grande instabilité et le creusement des inégalités ; la rentrée sociale risque d’être chaude.

L’inflation est en route du fait aussi de la pénurie qui frappe un large spectre de matières premières (bois, métaux, plastique, verre…)

Beaucoup de petites entreprises ne peuvent plus honorer les contrats signés !

+«Les centrales nucléaires fournissent une énergie décarbonée.»

Faux si on compte toutes les opérations annexes nécessaires; extraction, transport, construction, entretien, conservation des déchets..

Quant à la sûreté, du fait du vieillissement, de la lenteur des renforcements, des difficultés financières d’EDF, le bilan, globalement, n’est pas très rassurant !

« La hausse des matières premières ? C’est la faute des écolos qui veulent nous pousser à faires éoliennes, des panneaux solaires… des voitures électriques… qui utilisent des terres rares. »

Faux ! L’utilisation des terres rares est bien plus dépendante des besoins de la croissance.

C’est à ce niveau que la sobriété devrait s’appliquer !

Ces métaux sont devenus indispensables car ils sont utilisés dans la haute technologie.

«Les « terres rares » sont 17 métaux aux propriétés optiques, catalytiques, électriques et surtout magnétiques remarquables. Les 15 lanthanides (Cérium, Lanthane, Néodyme, Samarium…), l’Yttrium et le Scandium sont ainsi prisés pour la fabrication de tubes cathodiques et d’écrans LCD pour télévisions et ordinateurs, les LED, les puces de smartphone, les écrans d’ordinateurs portables…

Progressivement, l’Erbium intègre la composition des fibres optiques pour ses propriétés optiques, alors que le Cérium intègre le processus de traitement du verre et les poudres de polissage. L’accroissement de la demande dans les années 2000 provient ensuite essentiellement des aimants. Grâce à des alliages contenant du Samarium, du Gadolinium ou encore du Néodyme, les aimants sont plus compacts, plus légers et plus résistants. Ils permettent la miniaturisation de nombreux composants retrouvés en électricité et en électronique : équipements audio, vidéo, ordinateurs, systèmes de communication, équipements militaires, armement

Contrairement à leur dénomination, les terres « rares » ne sont pas rares.

Le Thulium et le Lutétium, les deux terres les plus rares, sont 200 fois plus abondants que l’or. Cependant, la concentration des terres rares est faible et l’on doit les extraire d’une poignée de sites où leur concentration est très élevée.»

Alors, les écologistes ont bon dos !!

+Le 31 mars 2020 a disparu l’étiquetage mentionnant l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Maintenant l’origine des ingrédients des aliments ultra transformés, et autres, que l’on mange, est inconnue, la composition aussi.

Que de libertés nocives possibles et de profits en perspective !

Alors, la reprise intense de la croissance, bienfait pour l’humanité ou non assistance à humanité en danger?

Signé Georges Vallet

crédits photos:Pinterestbonne nouvelle | Words quotes, Strong words, French quotes

L’ÉCONOMIE S’EMBALLE, LES PRIX S’EMBALLENT – 1er/07 …

https://podcasts.audiomeans.fr › leconomie-semballe-les…

Climat : la justice devrait condamner l’Etat à agir avant avril 2022

https://www.greenpeace.fr › espace-presse › climat-la-ju…

Les terres rares, qu’est-ce que c’est ? – Geo.fr

https://www.geo.fr › Environnement

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.2 / 5. Nombre de note : 58

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • L’affaire est bien vue. Mais qui se soucie de quoi ? Pourrait-on ajouter le faible taux de participation au vote, à tout cela ? (Voir le commentaire plus haut ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *