Une insulte pour l’Europe ?

5
(92)

CHINE / LITUANIE : Madame Diana Mickeviciene, Ambassadrice de Lituanie à Pékin, renvoyée à VILNIUS…

L’Europe doit-elle accepter tous les diktats de l’Empereur rouge ?

Cela ne pourrait être qu’une anecdote de plus, mais cette fois, Xi Jinping s’en prend directement à un pays membre de l’UNION EUROPENNE en renvoyant l’Ambassadrice de Lituanie en poste à Pékin (1), dès l’annonce par les autorités taïwanaises de l’ouverture de leur représentation à VILNIUS.

La Chine considère Taïwan comme une partie à reconquérir de son territoire et s’oppose systématiquement à toute reconnaissance officielle de TAÏWAN.

Quelle protestation ou quel geste de solidarité attendre des autres pays membres de l’UE ?

Un test pour tous les politiciens européens dont Monsieur François Bayrou, Président du MOuvement DEMocrate, qui jusque là, affiche un silence constant. Nous sommes parfois en droit de considérer ce silence comme complice, ainsi que nous l’avions déjà rappelé le 4 juin 2021, lors de la Commémoration du massacre de Tian’anmen. Le drapeau de Pékin trône toujours en bonne place à Pau (2)…

Que s’est-il donc passé ce 11 août 2021, alors que la République de LITUANIE souhaitait  » développer des relations mutuellement bénéfiques avec TAÏWAN, tout comme de nombreux autres pays de l’Union Européenne et le reste du monde » ?

Une proposition que Pékin n’a pas acceptée. La menace ne s’est pas fait attendre !

« Si la Lituanie ose faire un pas de plus, il y aura une rupture des liens officiels », déclarait Wang Yiwei (王義桅), directeur de l’Institut des Affaires internationales de l’Université Renmin et ancien diplomate chinois. « C’est aussi un avertissement aux autres pays de l’UE de ne pas emboîter le pas à la Lituanie. »

La rupture serait-elle déjà consommée de facto ?

Notons que cette menace est également adressée à toute l’Union Européenne.

Pour nous Béarnais, quid de notre bonne ville de Pau, baptisée par le Maire « capitale humaine » ?

Sous quelle influence exotique cet Institut Confucius s’est-il installé chez nous, inauguré en grande pompe avec Lu Shayé, Ambassadeur de Chine, « loup guerrier » patenté ?

Cet Institut et ce drapeau chinois exhibé Boulevard des Pyrénées sont, pour beaucoup d’entre nous, une présence exécrable, n’en déplaise à la communauté chinoise locale.

Notons d’ailleurs que ce drapeau rouge a malheureusement remplacé le drapeau du Tibet, installé à Pau, lors de la campagne européenne (3) lancée dès 1990, en hommage aux souffrances du peuple tibétain colonisé…

Profitons de ces récentes gesticulations chinoises pour exiger de Monsieur François Bayrou la fermeture de l’Institut Confucius de Pau, tout en demandant l’appui des 31 maires de la Communauté d’agglomération de Pau.

Et pourquoi pas un « CONSULAT TAÏWANAIS » au 9 de la Rue Valéry Meunier, en lieu et place de l’Institut Confucius ?

Pour nous militants européens, il en va de même : les associations de défense des droits des peuples opprimés par Pékin pourraient exiger la fermeture de tous les Instituts Confucius, à l’instar de la Suède qui a fermé les siens début 2021, suite à l’arrestation en Chine en 2018 de Monsieur Gui Minhai citoyen suédois et éditeur, condamné le 24 février 2021 à 10 ans de prison… pour avoir « illégalement diffusé à l’étranger des informations classées« .

DAVID CONTRE GOLIATH… ?

Les Lituaniens, se disent « déterminés à développer des relations mutuellement bénéfiques avec Taïwan (4) » . La Lituanie avec 2,700 millions d’habitants peut-elle tenir tête à la vaste Chine et à son 1,400 milliard de Chinois ?

A ce stade de rupture des relations diplomatiques, imaginons une autre réponse possible : le bras de fer que créerait la fermeture de la frontière terrestre ferroviaire par le gouvernement de Lituanie, voire par un mouvement d’ONG européennes associées aux syndicats et à la société civile, afin de réaliser le « blocage » d’une bonne partie des trains de la « Route de la soie » – BRI, Belt and Road Initiative – circulant sur le territoire lituanien en direction de l’enclave russe de Kaliningrad(5).

Pour information et exemple, suite à des revendications de hausses de salaire, les conducteurs de trains allemands ont déclenché une grève du mardi 10 août 2021 à 19h au vendredi 13 août 2021 à 02h du matin, bloquant ainsi 190 trains en 55 heures ! La résolution de ce conflit n’a pas traîné, sans doute au regard d’une situation ingérable créée sur tout le parcours de la « Route de la Soie » , remontant très certainement jusqu’en Chine… Pour mieux apprécier, il faut considérer qu’au cours du 1er semestre 2021, 7 323 trains ont été recensés, partant de Chine en direction de l’Eurasie soit 40 trains/jour, dont 45% pour l’Europe !

La richesse annoncée de la Chine dépend en majorité des exportations du « Made in China » vers l’Europe. Qu’adviendrait-il des emplois et de leur pérennité pour ce pays de 1,4 milliard de citoyens si un tel blocage s’élaborait dans l’Europe des 27 ?

Autre considération : au regard de l’importante augmentation de charges de travail consécutives au trafic des trains de la « Route de la soie » en Europe, il apparaîtrait normal que les cheminots européens de tous les pays concernés par ce trafic ferroviaire intense réclament des augmentations substantielles de salaires, tout comme les cheminots allemands. Suggestion valable pour plusieurs pays : Lituanie, Ukraine, Russie, Ouzbékistan, Pologne, Slovaquie, Tchéquie, Hongrie, Espagne et France bien sûr. Pour les mêmes raisons, quid des dockers et autres manutentionnaires des ports maritimes ou terrestres européens comme Le Pirée, Duisburg, Valenton près de Paris etc… et l’important passage Brest/ Terespol/ Malaszewicz à la frontière Biélorussie/Pologne. Quelques 40 terminaux européens de la BRI seraient concernés.

Par exemple, il s’agit au total de la manutention de produits importés de Chine par l’Europe en 2020, à hauteur de 586 milliards d’Euros… pas une bagatelle.

En somme,… une belle pagaille en perspective dans l’acheminement du « Made in China » depuis les principales villes chinoises de Xi’an, Chengdu, Chongqing et autres. De plus une pénurie de l’approvisionnement général européen, ce qui, au vu des conséquences de la pandémie, serait finalement très profitable à la réindustrialisation souhaitable pour la plupart des pays européens tributaires de la Chine…, à l’exception sans doute de l’Allemagne qui a su conserver un tissu industriel conséquent.

Pékin frappe tous azimuts. Il serait souhaitable que l’Europe et les ONG réagissent enfin, en frappant le point sensible que représente ce trafic commercial.

Pékin n’a de cesse de s’imposer :

Face à TAÏWAN(6) la pression militaire est de plus en plus agressive. Selon le communiqué Reuters, ce mardi 17 août 2021 : « des navires de guerre et des avions de chasse chinois ont effectué des exercices d’assaut à tirs réels au large de Taïwan« .

Face au chaos afghan, la Chine entretient un démarchage politique trop bienveillant pour être honnête, avec les Talibans, déjà invités à Pékin il y a peu, juste au moment où les démocraties sont empêtrées dans la lamentable débâcle de l’OTAN.

La République de LITUANIE : Un peu d’histoire

65 303 km2, peuplée de 2,7 millions d’habitants.

Pays indépendant jusqu’en 1940, puis 5 ans sous le joug nazi, enfin jusqu’en 1990 sous le joug soviétique.

Comme ses deux voisins baltes, Estonie et Lettonie, la Lituanie intègre en 2004 l’Union Européenne et l’OTAN, puis en 2007 l’espace Schengen, en 2017 la zone euro, enfin en 2018 l’OCDE.

Après 40 ans d’occupation par l’Armée rouge et son terrible KGB, la mémoire du peuple lituanien est marquée à jamais.

C’est peut-être une des raisons pour laquelle la Lituanie a subtilement quitté en février 2021 le groupe « 17+1 (7) » , constitué dès avril 2019 par Pékin pour défier l’Union Européenne : « diviser pour régner« , bonne vieille méthode qui a fait ses preuves depuis l’Antiquité.

Quelles suites ?

M.R. / PéCé

1) Le mot du bureau de France-Tibet le 19 Août 2021 Pékin s’agace du rapprochement entre la Lituanie et Taïwan. Libération du 13 août 2021 :

https://www.liberation.fr/international/pekin-sagace-du-rapprochement-entre-la-lituanie-et-taiwan-20210813_PDZ44PDW5RCP7E4Q26XUQXORC4/

2) PAU, 4 juin 2021 Monsieur Bayrou aurait-il choisi la dictature ? : http://tibet.fr/dossiers_speciaux/pau-4-juin-2021-monsieur-bayrou-aurait-il-choisi-la-dictature/

3) Campagne européenne dès 1990 :  » Un drapeau pour un statut de pleine autonomie pour le Tibet ». Allemagne 935 ; Belgique 55 ; Luxembourg 46 ; Hongrie 18 ; Autriche 174 ; France 676 etc…

4) https://www.rfi.fr/fr/europe/20210812-l-ambassadrice-de-lituanie-en-chine-pri%C3%A9e-de-quitter-le-pays-par-p%C3%A9kin

5) Pour information : le trafic trains vers l’enclave Russe de Kaliningrad a augmenté de 320% entre 2019 et 2020. Depuis 1 mois, l’enclave Russe dessert la côte Est des Etats-Unis : New York- Charleston-Savannah

Ce premier semestre 2021, le trafic Eurasien est en hausse de 20% par rapport à 2020 et ce malgré la pandémie, et devrait s’afficher à la fin de l’année 2021 à +30% soit 16 000 trains dont 7 000 pour l’Europe.

12 406 trains sont partis de Chine vers l’Eurasie en 2020 dont 5 600 pour l’Europe.

40% du fret vers l’Europe est constitué d’électronique (85 135 EVP), de produits de génie mécanique (80 556 EVP) et de pièces automobiles (57 796 EVP).

NB : Conteneur EVP = Equivalent Vingt Pieds

6) La Chine organise des manœuvres d’assaut prés de Taïwan. L’Indépendant du 17 août 2021 :

https://www.lindependant.fr/2021/08/17/la-chine-organise-des-manoeuvres-dassaut-pres-de-taiwan-9736301.php

7) « 17 + 1 » : groupe réunissant les Pays d’Europe Centrale et Orientale dénommé PECO dès avril 2019 : Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Slovénie, Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie et Macédoine.

https://www.fdbda.org/2020/01/le-format-171-un-outil-au-service-de-la-politique-europeenne-de-pekin-defiant-lue/

https://www.institutmontaigne.org/blog/china-trends-5-le-171-comment-contourner-les-critiques

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 92

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • De lecture à volonté, ci-après, pour les internautes observateurs de la stratégie d’influence chinoise …

    ① Rapport « Les opérations d’influence chinoises » (Un moment machiavélien) : publication de septembre 2021
    Auteurs : Paul Charon (directeur du domaine « Renseignement, anticipation et menaces hybrides » de l’IRSEM) et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (directeur de l’IRSEM).
    Source : IRSEM (L’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire est le premier centre d’études sur la guerre dans le monde francophone).
    Nota : fichier PDF en téléchargement : septembre 2021 (646 pages)

    Résumé : « Pendant longtemps, on a pu dire que la Chine, contrairement à la Russie, cherchait davantage à être aimée que crainte ; qu’elle voulait séduire, projeter une image positive d’elle-même dans le monde, susciter l’admiration. Pékin n’a pas renoncé à séduire, à son attractivité ni à son ambition de façonner les normes internationales, et il reste très important pour le PCC de ne pas « perdre la face ». Mais, en même temps, Pékin assume de plus en plus d’infiltrer et de contraindre : ses opérations d’influence se sont considérablement durcies ces dernières années et ses méthodes ressemblent de plus en plus à celles employées par Moscou. C’est un « moment machiavélien » au sens où Pékin semble désormais estimer que, comme l’écrivait Machiavel dans Le Prince, « il est plus sûr d’être craint que d’être aimé ». Ce qui correspond donc à une « russianisation » des opérations d’influence chinoises. Ce rapport s’intéresse à cette évolution, avec l’ambition de couvrir tout le spectre de l’influence, de la plus bénigne (diplomatie publique) à la plus maligne, c’est-à-dire l’ingérence (activités clandestines). Pour ce faire, il procède en quatre parties, présentant successivement les concepts, les acteurs, les actions et quelques cas. » »
    URL : https://www.irsem.fr/

    ② Article « Un rapport français dévoile le gigantisme des réseaux d’influence chinois dans le monde » : par Jean-Marc Four, Rédaction internationale de Radio France – franceinfo (Radio France), publié le 20/09/2021
    Source : site web de « franceinfo: » (France Télévisions)

    Chapeau de l’article : « Armée de désinformateurs, fondations, think tanks… L’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), un organisme para public, publie un rapport de 650 pages, d’une ampleur sans précédent, sur les réseaux d’influence de la Chine dans le monde. » »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/info-franceinfo-un-rapport-francais-devoile-le-gigantisme-des-reseaux-d-influence-chinois-dans-le-monde_4776985.html

    ③ Article « Manipulations, menaces, fakenews : un rapport décrypte les réseaux d’influence de la Chine »
    Source : site web de la radio « france inter » (Société Nationale de Radiodiffusion Radio France) : par Christian Chesnot, publié le 20 septembre 2021

    Chapeau de l’article : « Une étude d’une ampleur sans précédent, de 650 pages, que vous révèle France Inter, dévoile le gigantisme tentaculaire et très professionnalisé des réseaux d’influence construits par la Chine partout dans le monde. »
    URL : https://www.franceinter.fr/monde/manipulations-menaces-fakenews-un-rapport-decrypte-les-reseaux-d-influence-de-la-chine

    ④ Article « La stratégie d’influence chinoise : un réseau tentaculaire qui veut désormais s’imposer au reste du monde »
    Source : site web de la radio « france culture » (Société Nationale de Radiodiffusion Radio France) : par Olivier Poujade, publié le 20 septembre 2021

    Chapeau de l’article : « La rédaction internationale de Radio France a pu se procurer une enquête exclusive de l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire). Ce rapport de 650 pages, rendu public aujourd’hui, passe au peigne fin les gigantesques moyens mis en œuvre par Pékin pour imposer son récit. »
    URL : https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-strategie-dinfluence-chinoise-un-reseau-tentaculaire-qui-veut-desormais-simposer-au-reste-du

    Bonne lecture, en oubliant un peu le canard confit du Béarn, mais en dégustant du canard laqué à la cantonaise, du canard laqué du Szetchuan ou du canard laqué de Pékin… 😉 😉 😉

  • Dans le rapport de l’IRSEM du 20 septembre 202, je relève en page 167 dans le paragraphe
    « C. La mobilisation des diasporas pour servir les intérêts du Parti », l’article suivant :

    « L’ambassade de Chine impliquée dans une contre-manifestation en Lituanie

    Le 23 août 2019, alors que des centaines de Lituaniens forment une chaîne humaine par solida-
    rité avec les manifestants hongkongais (qui étaient plusieurs dizaines de milliers à faire la même

    chose en même temps à Hong Kong), des militants pro-Pékin font irruption et viennent trou-
    bler cette chaîne en criant « Hong Kong fait partie de la Chine ». Or, le ministère des Affaires

    étrangères lituanien a établi que « du personnel de l’ambassade de Chine était impliqué
    dans l’organisation d’actions illicites entreprises par des citoyens chinois durant cet
    incident ». L’ambassadeur lui-même, Shen Zhifei (申知非), a été vu à cette manifestation, où il

    observait et « dirigeait » les contre-manifestants. Le ministère des Affaires étrangères se fonde-
    rait en outre sur des informations du département de la Sécurité d’État concernant « le rôle de

    l’ambassade dans l’organisation ou la coordination de cette contre-manifestation40 ». Il s’agirait
    d’un premier exemple d’ingérence chinoise dans une manifestation en Lituanie. »

  • Vendredi 03 septembre 2021, le ministère lituanien a déclaré que des diplomates de l’Union européenne – dont la Lituanie est membre – ont exprimé leur solidarité avec Mickeviciene. L’ambassadeur adjoint de l’UE en Chine, Tim Harrington, a partagé une photo commune sur Twitter vendredi alors que des dizaines de diplomates européens se sont réunis pour manifester leur solidarité avec leur homologue lituanien alors qu’elle quittait Pékin et souhaitait pouvoir revenir bientôt, a déclaré le ministère.

  • Troisième grève des conducteurs de trains membres du syndicat GDL en Allemagne depuis le 10 août.
    Cette grève a démarré le mercredi 1er septembre à 17h d’abord dans le fret ensuite un jour plus tard à 2h du matin dans les services de voyageurs. Le conflit se poursuivra jusqu’au 7 septembre à 2h du matin.
    De grosses perturbations sont à prévoir, une nouvelle fois, tout le long de la route de la soie et ce jusqu’en Chine.

    En Lituanie, l’arrêt des opérations de fret ferroviaire entre la Lituanie et la Chine fait la une des journaux depuis des jours. La géopolitique sino-lituanienne entrave le développement ferroviaire principalement vers l’enclave Russe de Kaliningrad via Kaunas qui a le même écartement de voie de chemin de fer avec la Russie, d’où l’intérêt pour les routes de la soie de passer par la Lituanie sans manutention pour alléger le passage Biélorusse-Pologne à Terespol -Malaszewicze déjà largement saturé.

  • Nouvelle grève massive des cheminots de la Deutsche Bahn, l’opérateur public ferroviaire allemand. Le fret et le transport de passagers sont touchés.
    Une belle pagaille en perspective pour le fret sur tout le parcours des « Routes de la soie » du dictateur Xi qui n’aura plus la gentille Angela comme interlocutrice. Attendons-nous à des pénuries de « made in China ». La planète ne pourra que s’en porter mieux…avec moins de « made in charbon ».

    https://www.laprovence.com/article/france-monde/6462983/allemagne-le-rail-confronte-a-une-nouvelle-greve-massive.html
    http://tibet.fr/actualites/allemagne-chine-nouvelle-greve-des-cheminots-allemands/

  • Voilà qui est fait : la Chine bloquera-t-elle le fret ferroviaire vers la Lituanie ? …Chiche Monsieur Xi Jinping !…
    http://tibet.fr/actualites/chine-routes-de-la-soie-la-chine-bloquera-t-elle-le-fret-ferroviaire-vers-la-lituanie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *