Où est passée la brigade équestre ?

5
(150)

Il y a un bout de temps qu’on ne voit plus dans les rues de Pau ou dans la forêt de Bastard, la brigade équestre de la police municipale de la ville de Pau. Serait-ce un défaut d’observation ? Serait-ce parce qu’elle a été dissoute ? On ne sait trop. Mais lorsqu’on se remémore les conditions de sa création et tout le tintouin qui l’a entourée, on ne peut qu’être circonspect.

Souvenez-vous, en juin 2019, le projet a été présenté et approuvé par le conseil municipal de Pau. Il devait y avoir trois chevaux, des pur sang réformés. L’un était propriété de la ville et deux autres appartenant à l’un des agents qui les mettait gracieusement à la disposition de la collectivité aux termes d’une convention.

La mise en condition avait débuté en octobre et la brigade devait être opérationnelle en janvier 2020. Des patrouilles de découverte et de familiarisation avec le tissu urbain devaient précéder sa véritable mise en place. Il était prévu que les cavaliers soient des policiers municipaux recrutés spécialement pour la circonstance. Ils devaient participer à un stage de perfectionnement auprès de la Garde républicaine. Rien que ça ! La brigade, deux femmes et un homme avaient reçu pour mission de patrouiller dans le centre de la ville, dans les parcs, dans les quartiers de Saragosse et du Hameau. Leur rôle s’inscrivait dans la définition de ce qu’il était à l’époque convenu d’appeler « la police du quotidien ». Un concept qui reprenait point par point ce qu’était l’ancienne police de proximité qui, pour des raisons politiques, avait changé d’appellation.

On allait voir ce qu’on allait voir. La délinquance était en passe d’être totalement vaincue. Tout était beau, tout était grand. De quoi donner du prestige à la ville de Pau et surtout de permettre au maire d’en tirer avantage. Son image trouvait, en cette circonstance, l’occasion d’occuper le devant de la scène. En un mot, c’était à Pau du jamais vu. Merci qui ?

Mais voilà, la brigade équestre de la police municipale a disparu des écrans ; rares sont ceux qui peuvent dire l’avoir croisée. Une discrétion qui contraste avec sa mise en place. On s’interroge pour savoir ce qu’elle est devenue. Ne plus l’apercevoir patrouiller dans les divers endroits de la ville ne signifie pas qu’elle a été supprimée. D’ailleurs lorsqu’on téléphone à la police municipale, on apprend que la brigade équestre existe toujours et qu’elle n’est plus composée que de deux agents au lieu de trois. Ce ne serait donc qu’un manque de visibilité.

On ne saura jamais ce que cette brigade a apporté à la lutte contre la délinquance. Alors le contribuable s’interroge et se demande combien coûte un dispositif si discret.

Pau, le 20 septembre 2021

par Joël Braud

https://www.pau.fr/article/premieres-patrouilles-de-la-brigade-equestre

https://www.sudouest.fr/politique/fran%C3%A7ois-bayrou/pau-la-police-municipale-sort-les-deux-chevaux-2078294.php

https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2020/01/20/la-brigade-equestre-de-la-police-municipale-de-pau-sort-du-bois,2652157.php

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 150

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • La brigade équestre est passée dans la rue Sambre et Meuse il y a 3 ou 4 semaines environ et à ma grande surprise

  • Un effet d’annonce sans doute.

  • Humbles avis sur cette fantaisie qui n’est pas militaire… 😉 😉 😉

    Rappel, extrait d’un article écrit juste avant les dernières élections municipales 2020 à Pau :

    / Liste « François Bayrou » (Slogan « Nous aimons Pau! » avec « Une liste d’intérêt général » ) :

    … dans le programme disponible dont la distribution a débutée depuis peu, on aurait souhaité que son programme propose :
    . la baisse de la masse salariale de la ville de Pau,
    . la poursuite de la diminution de l’endettement de la ville,
    . la diminution du coût des transports en commun pour les retraités,
    . une baisse significative des impôts locaux et/ou la maîtrise des impôts locaux compte tenu de leur niveau élevé à Pau (Ex : Taxes foncières),
    ET… s’abstienne de créer une brigade équestre de police municipale « en particulier pour les espaces verts », dont l’utilité ne me semble pas évidente et dont le coût de fonctionnement pourrait être mieux utilisé ailleurs…

    Voir le sur le site web « franceinfo : .3 auvergne rhône-alpes » , l’article « Clermont-Ferrand : la brigade équestre ne sera pas reconduite » (Par Marie Besse, publié le 30/04/2018) où il est indiqué en fin de cet article « Le coût engendré par cette expérimentation, qui ne tient pas compte du salaire des deux agents, est d’environ 30 000€. »….

    Chapeau de l’article : « En 2017, la ville de Clermont-Ferrand avait expérimenté la mise en place d’une brigade équestre au sein de la police municipale, pendant 5 mois. Mais l’expérimentation, trop onéreuse, ne sera pas reconduite en 2018, a-t-on appris dans un communiqué, lundi 30 avril. »
    URL : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-fin-experimentation-brigade-equestre-2018-1467723.html

    Je pense que cette brigade équestre de police municipale « en particulier pour les espaces verts », n’a qu’une efficacité relative et encore moins une utilité dans une ville comme Pau, même si la ville voisine de Tarbes, utilise une brigade équestre comme facteur d’apaisement de la vie urbaine :

    Voir le diaporama suivant « Une voirie pour tous » (« Petits bourgs, villes moyennes, EcoQuartiers : comment apaiser la circulation et favoriser le partage de la voirie ? »)
    Auteur : Fabrice Rouderies . Service : Direction de la sécurité et de la vie urbaine . Tarbes le 12 septembre 2017
    URL : http://voiriepourtous.cerema.fr/IMG/pdf/6-2_-_brigade_equestre_facteur_d_apaisement_-_tarbes.pdf

    Nous ne sommes pas à New-York ou… au Canada (Exemples 😉 😉 😉 ), aussi je me demande parfois, si cette brigade équestre à Pau, au frais des contribuables palois, doit ou va perdurer (?) = à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *