Merci… Jean-Pierre !

5
(68)

Le 11 décembre 2019 lors d’une soirée du « Chinese Business Club de Paris » : une familiarité qui a lieu de nous étonner !

Le 1er octobre 2019 à Pékin, soit deux mois plus tôt, Jean-Pierre Raffarin recevait des mains de l’Empereur rouge, lors du 70ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine, la  » Médaille de l’Amitié  » : pour « avoir fortement contribué à la modernisation socialiste de la Chine, à la promotion des échanges et de la coopération entre la Chine et les pays étrangers, ainsi qu’à la préservation de la paix dans le Monde« .

En somme, de bons services rendus et reconnus qui ont fait entrer Jean-Pierre Raffarin dans ce cercle très fermé des  » Médaillés  » de la RPC, tout comme en 2018, Vladimir Poutine et Raoul Castro et quelques autres personnalités remarquables.

Ainsi : Juan Antonio Samaranch pour les Jeux Olympiques attribués à Pékin en 2008 et pour 2022 ; Jack Ma, richissime fondateur d’Alibaba, cependant placé depuis en résidence surveillée ; Alain Mérieux, Président de l’Institut Mérieux, pour avoir œuvré à l’installation des laboratoires P4 et P3 pour lesquels certains scientifiques soupçonnent une probable implication dans la pandémie actuelle responsable de 119 000 morts en France et 4,55 millions dans le monde à ce jour.

Ce « beau monde« , s’est-il jamais soucié de la défense des droits fondamentaux et des milliers d’embastillés en Chine et à Hong Kong : avocats, journalistes, universitaires, étudiants et démocrates de tout poil…? N’oublions pas l’occupation de Hong Kong, l’appropriation des mers de Chine méridionale et orientale, les velléités d’occupation de Taïwan, le jugement de La Haye en faveur des Philippines après l’occupation illégale d’îles décidée par Pékin en mer de Chine méridionale etc…

Cette Médaille dont Monsieur Raffarin s’enorgueillit n’est pas sans rappeler une autre récompense que recevait le 30 juillet 1938 le célèbre industriel Henri Ford : la  » Grande Croix de l’Ordre de l’Aigle  » honorait son « soutien sans faille » à l’industrie civilo-militaire nazie, de même Général Motors etc

Hélas, nous connaissons trop bien la suite de cet épisode : les pathétiques accords de Munich des 29 et 30 septembre 1938, la politique de l’Anschluss du troisième Reich de l’Allemagne nazie rattachant successivement : l’Autriche le 12 mars 1938, le territoire des Sudètes en Tchécoslovaquie en septembre 1938, le territoire de Memel en Lituanie – actuel port de Klaïpeda – le 22 mars 1939, devenu l’un des terminaux de la  » Route de la soie  » en 2021, la Pologne le 1er septembre 1939. Ces annexions dramatiques dans un contexte d’inaction franco-anglaise n’ont-elles pas conduit à la Seconde Guerre mondiale ? Inaction qui hante encore, à juste titre, les mémoires de certains peuples.

Dans un proche avenir, l’Histoire devra-t-elle enregistrer toutes les annexions chinoises du Tibet, de la Mongolie intérieure, du Turkestan Oriental, la main mise sur le gouvernement de Hongkong, les visées sournoises de Pékin sur Taïwan et les mers de Chine, la soumission par la dette du Sri Lanka, du Monténégro, du Laos… comme un Anschluss à la chinoise ?

Jean-Pierre Raffarin n’a eu de cesse de faire la promotion des échanges de Pékin dont il vante l’intérêt se déclarant d’ailleurs  » représentant spécial «  du Gouvernement français pour la Chine. Très précisément lors du reportage,  » Complément d’enquête «  :  » Chine, la grande offensive « , de Jacques Cardoze diffusé sur France 2 le 25 février 2021, il annonce :

« J’ai été reconnu comme un partenaire de la Chine parce que j’ai emmené plusieurs milliers d’entreprises en Chine, d’entreprises françaises des PME, des grandes, je ne suis pas diplomate, je ne fais pas de diplomatie, j’aide les entreprises… »

Jean-Pierre Raffarin s’enorgueillit encore d’avoir convaincu 15 000 entreprises françaises à s’installer en Chine, pays aux 1 082 centrales électriques à charbon (2021).

Jean-Pierre Raffarin ignore-t-il que ces centrales électriques chinoises à charbon émettent 800 gr de CO2/kwh d’électricité produite, développent une capacité combinée de 1042,9 Gigawatts, avec une émission en 2019 de 7,2 milliards de tonnes métriques de dioxyde de carbone, soit 70% des émissions totales du pays.

Pékin projette d’augmenter encore de 30% d’ici à 2030 le nombre de ce type de centrales en chine, finançant et construisant aussi 70% des autres projets de centrales à charbon de par le monde. Résumons : 54,3% du charbon produit dans le monde est consommé par la Chine.

Quel palmarès après la COP 21 et les engagements de 195 pays à limiter le réchauffement climatique !

Dans le même temps, la France présente le taux d’émission de CO2 le plus vertueux au monde : 25 gr de CO2/kwh d’électricité produite en mix énergétique, mais les multiples délocalisations dont Jean-Pierre Raffarin se targue, n’obligent-elles pas la France à importer massivement des produits  » made in China « , que l’on pourrait dénommer « made in charbon «  ?

Tout ce que la France ne produit plus est donc importé, et dans la plupart des cas de Chine : soit en 2020, 56,4 milliards d’euros de marchandises acheminées grâce aux  » Routes de la soie « .

A quoi sert-il d’être le pays le plus vertueux dans ces conditions ? Les gouvernements successifs ne sont pas à une contradiction près. Revers de la médaille, les délocalisations tant exhibées laissent la France tributaire d’importations en masse.

Précédant cette fuite en avant vers la Chine, véritable hémorragie de nos entreprises, c’est le même Jean-Pierre Raffarin qui déjà répondait favorablement à Pékin, en 2004, à la demande d’installation d’un laboratoire P4i. Ce projet entériné, était signé par Michel Barnier, alors Ministre des Affaires étrangères, en dépit de multiples critiques formulées tant par le Ministère de la Défense que par la DGSE,  » mettant en garde contre une perte de contrôle du projet et un détournement à des fins militaires « .

Le Secrétariat général à la Défense nationale : « redoutait qu’un P4 puisse se transformer en arsenal biologique « ii.

Dans un article du Point du 12 septembre 2021,  » l’hypothèse d’une fuite de laboratoire est, elle, loin d’être écartée. » Le Professeur Simon Wain-Hobson, virologue à l’Institut Pasteur, déclare :  » Un accident de labo serait un Tchernobyl de la biologie « iii.

Alors que l’inauguration du laboratoire-bunker P4 en 2017 a échappé à tout contrôle français, la Chine a toujours refusé de préciser ce que sont devenus les laboratoires mobiles P3iv livrés par la France en 2003, tout comme elle vient de refuser aux experts de l’OMS une inspection poussée du P4 à Wuhan.

Enfin, cerise sur le gâteau, autre cauchemar orwellien, la Chine et son parti-état s’apprêtent à construire 20 laboratoires P4, et 83 laboratoires P3, sous la direction de l’Armée Populaire de Libération.

La pandémie a ainsi levé le voile sur les pénuries en France, dont celles dramatiques de masques, gels, blouses etc. dans tous les secteurs médicaux, à tel point, qu’en 2020, Euro-Disney de Marne la Vallée, a dû fournir des blouses à l’effigie de Mickey (!) à un centre hospitalier proche.

Autres pénuries notables, celles de médicaments et de leurs principes actifs de base : 2 400 médicaments répertoriés manquaient à l’appel en 2020 dont certains  » d’intérêt thérapeutique majeur  » en particulier pour les cancers ; pénuries de semi-conducteurs, de composants électroniques pour GPS, climatisations, bluetooth… affectant les plus grands groupes mondiaux : automobile, camions, engins de chantier ; etc…

Depuis 2020, sont concernées par le chômage technique partout dans le monde les grandes enseignes telles qu’en France PSA à Rennes-Sochaux-Mulhouse et Eisenach en Allemagne ; Renault en France à Sandouville -Flins-Douai, en Espagne à Palancia-Valladolid, en Roumanie à Pitesti, Maroc à Tanger ; aux Etats-Unis Ford – Général Motors; Toyota ; en Allemagne Volkswagen à Wolfsburg ; en Corée du Sud Bupyeong ; Canada, Mexique etc… occasionnant, en conséquence, la pénurie de présentations de voitures neuves chez les concessionnaires.

Aveuglement et gâchis, absence de vision à long terme de la France et de l’Europe.

Qu’en est-il de notre «  souveraineté nationale » telle que de Gaulle la prônait, la faisant inscrire dans la première phrase du préambule de la Constitution française du 4 octobre 1958 ?

« Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789… »

Le terme « souveraineté«  serait-il obsolète ?

Où étiez-vous donc Jean-Pierre Raffarin ces derniers mois ?

Quid de votre « expertise » d’ancien premier Ministre de la France ?

15 000 entreprises accompagnées en Chine… la pénurie et le chômage en France…

 » Et tout ça pour ça ! « 

Au nom de la « souveraineté nationale« , le Gouvernement français va enfin engager des milliards d’euros pour relocaliser certaines productions.

Qu’en sera-t-il des productions stratégiques européennes de l’Union Européenne des 27 ?

A l’instant même où nous terminions cet article, les craintes et les diverses suspicions que France-Tibet exprime depuis tant d’années se voient malheureusement justifiées par le rapport :  » Les opérations d’influence chinoises, un moment machiavélien  » de l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire de ce 20 septembre 2021v.

le 21 septembre 2021

M.R./PéCé

i https://www.franceculture.fr/sciences/le-laboratoire-p4-de-wuhan-une-histoire-francaise

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/la-france-et-le-p4-de-wuhan-un-projet-bilateral-a-collaboration-limitee-847338.html

ii « La guerre au delà des règles » du 01/11/1999 (Warfare beyond rules) article référencé

dans A.P. du 16/02/2021 HUAWEI/BRUMATH :

https://journals.sagepub.com/doi/full/10.2968/055006007

iii https://www.lepoint.fr/monde/simon-wain-hobson-un-accident-de-labo-serait-le-tchernobyl-de-la-biologie-11-09-2021-2442636_24.php#xtor=CS2-426

iv La Chine refuse de dire où sont passés les laboratoires P3. Lettre ouverte d’une

Trentaine de scientifiques internationaux de renom au Directeur général de l’OMS :

https://asialyst.com/fr/2021/05/03/origines-covid-19-coronavirus-nouvelle-lettre-scientifiques-oms- reprendre-pistes-chine/

v https://drive.google.com/file/d/1qxUvLrLG4SSg8ANZnqvBfDOxUrtPmaB5/edit

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 68

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

10 commentaires

  • Pour info et/ou rappel : sélection de sites web et donc non exhaustive…

    ① Article « L’université française sous l’emprise de l’influence chinoise » : par FP agence • Figaro Etudiant, publié le 05/10/2021
    Source : site web du journal « Le Figaro étudiant »

    Chapeau de l’article : « Un rapport du Sénat évoque des «tentatives d’influence» qui «s’étendent aux libertés académiques et à l’intégrité scientifique». »
    URL : https://etudiant.lefigaro.fr/article/l-universite-francaise-sous-l-emprise-de-l-influence-chinoise_83b6863a-25ec-11ec-b3af-5940a8310a3e/?fbclid=IwAR1Z8HZfwzrZIk-x4GnQzwVCMjjOjBPhh3j3xZOG2aKnkRiWEBwT9EeN5Rk

    ② Article « L’influence chinoise est « prépondérante » dans l’université française, dénonce un rapport » : par Ouest-France avec AFP, publié le 05/10/2021
    Source : site web du journal « Ouest France » (Éducation / Étudiant / Universités) :

    Chapeau de l’article : « Un rapport, publié ce mardi 5 octobre, pointe une influence « prépondérante » de la Chine dans le monde universitaire français. »
    Courts extraits :
    Une place prépondérante des Instituts Confucius :
    « Parmi les outils de Pékin figurent en particulier les Instituts Confucius (IC), présents partout dans le monde. Comme leurs équivalents français, allemands ou espagnols, ils entendent faire rayonner la culture chinoise, en autonomie ou en partenariat avec des universités. »
    Mais leurs contempteurs les accusent d’être des instruments de propagande, de menacer la liberté académique de leurs partenaires, voire d’abriter des espions. » (…)
    URL : https://www.ouest-france.fr/education/etudiant/universites/l-influence-chinoise-est-preponderante-dans-l-universite-francaise-denonce-un-rapport-be9b2994-25de-11ec-8f5c-0c9e47d7d846

    ③ Article « Un rapport dénonce l’influence chinoise dans l’université française » : par CNEWS, Anne Maquignon – publié le 05/10/2021
    Source : site web de « CNews » (Education)

    Chapeau de l’article : « Selon un rapport parlementaire, publié ce mardi 5 octobre, le monde universitaire et académique français serait soumis à de multiples ingérences et influences étrangères, dont la Chine. »
    URL : https://www.cnews.fr/france/2021-10-05/un-rapport-denonce-linfluence-chinoise-dans-luniversite-francaise-1134282

    Rappels :
    ④ Article « Entrisme à l’université : « L’influence de la Chine s’étend à tous les degrés » » : propos recueillis par Vincent Geny, publié le 27/07/2021
    Source : site web du magazine « Marianne » (Entretien)

    Chapeau de l’article : « Depuis le mois de juin, une mission d’information sénatoriale s’inquiète des ingérences étrangères touchant les universités et la recherche française. Le rapport, qui devrait être publié en septembre prochain, pointe notamment du doigt la Chine parmi les pays les plus actifs en termes d’entrisme universitaire. »
    URL : https://www.marianne.net/monde/asie/entrisme-a-luniversite-linfluence-de-la-chine-setend-a-tous-les-degres

    ⑤ Editorial « La Chine dans les universités françaises, un pouvoir pas très soft » : par Dov Alfon, publié le 26 juillet 2021
    Source : site web du journal « Libération » (Idées et Débats)

    Chapeau de l’article : « La stratégie d’influence menée par Pékin est perçue comme «pacifique» par Paris. Le temps de la naïveté n’a que trop duré. »
    URL: https://www.liberation.fr/idees-et-debats/editorial/la-chine-dans-les-universites-francaises-un-pouvoir-pas-tres-soft-20210726_KIC5J36ZJVBNXHPMCHNMONGWWQ/

    Pour les personnes qui s’intéressent à la géopolitique : stratégie de la Chine en Afrique depuis les années 90 et les pays de l’Est (entre autres pays ailleurs dans le monde) ET ses contrats léonins…
    ⑥ Article « Comment la Chine tient les pays en développement par la dette » (Extraits : article réservé aux abonnés) : par Julien Bouissou, publié le 29 septembre 2021
    Source : site web du journal « Le Monde » (Économie . Chine)

    Chapeau du dossier : « Depuis vingt ans, Pékin a versé, en dons et surtout en prêts, 843 milliards de dollars à 163 pays à faible et moyen revenu, selon un rapport américain. La Chine est certes généreuse, mais son aide se paie cher. »
    URL : https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/09/29/comment-la-chine-tient-les-pays-en-developpement-par-la-dette_6096359_3234.html

  • Actualités paloises ①… et rappels sur la Chine ② ③ ④…. :

    ① Article « Pau : Villa échangée, Institut Confucius et lac d’Aressy ont pimenté le conseil d’agglomération »
    Source : site web du journal « Sud Ouest » (Pyrénées-Atlantiques • Pau) : par Romain Bely, publié le 24/09/2021

    Chapeau de l’article : « Les élus communautaires de l’agglomération paloise se sont penchés sur plusieurs sujets polémiques, jeudi 23 septembre. La subvention à l’Institut Confucius a divisé plus qu’à l’accoutumée. »
    URL : https://www.sudouest.fr/pyrenees-atlantiques/pau/pau-villa-echangee-institut-confucius-et-lac-d-aressy-ont-pimente-le-conseil-d-agglomeration-6173037.php

    Par ailleurs, extrait du site web du journal « La République des Pyrénées »
    Article « Agglo de Pau : la subvention à l’Institut Confucius passe tout juste » : par Marie Berthoumieu, publié le 23 septembre 2021
    Chapeau de l’article : « L’octroi d’une subvention de 40 000 euros au centre culturel chinois de Pau est loin d’avoir fait l’unanimité en conseil communautaire »

    Rappels sur la Chine :

    ② Dossier « Relations UE – Chine »
    Source : site web de la Fondation « EURACTIV » (Actualités)
    Nota : Europe’s MediaLab (Fondation EURACTIV) est une fondation d’utilité publique de droit belge créée en 2003. Il s’agit d’un « think-and-do-tank » dédié à soutenir la santé et la vitalité économique du secteur des médias en Europe.
    URL : https://www.euractiv.fr/tag/relations-ue-chine/

    ③ Article « Comment les instituts Confucius constituent une menace pour la liberté académique » (par Silk Road)
    Source : site web journal d’information numérique, indépendant et participatif « Mediapart » (Blog: par Benedict Rogers, publié le 8 décembre 2019)

    Chapeau de l’article : « La Chine mène une guerre de propagande mondiale dans le but de faire taire les critiques d’outre-mer, tout en lançant les représailles les plus répressives contre la contestation interne depuis le massacre de la place Tiananmen il y a 30 ans. »
    URL : https://blogs.mediapart.fr/silk-road/blog/081219/comment-les-instituts-confucius-constituent-une-menace-pour-la-liberte-academique

    Consulter aussi, le « Blog de Silk Road » … (Billets de Blog)
    URL : https://blogs.mediapart.fr/silk-road/blog

    ④ Source : site web « Le Ceriscope » (SciencesPo) : thème Chine
    Nota : Le Ceriscope est une publication scientifique du Centre de recherches internationales (CERI) réalisée en partenariat avec l’Atelier de cartographie de Sciences Po
    URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/category/pays/chine

    Et hop : bonne lecture… 😉 😉 😉

  • Pour info. et pour réjouir (?) les adeptes et adhérents des Instituts Confucius, quoique… 😉 😉 😉

    Rappel de quelques articles :

    ① Article « Chine : vers la fin des Instituts Confucius en Europe ? »
    Source : site web « Asialyst » (Politique) : par Pierre-Antoine Donnet, publié le 29 juillet 2021

    Chapeau de l’article : « Censure, pressions, affaire d’espionnage… L’Europe a souffert ces dernières années d’incidents sérieux avec les Instituts Confucius. Officiellement, ce sont des centres d’apprentissage de la langue et de la culture chinoise, soit l’équivalent de l’Alliance française ou du Goethe Institut. Mais les gouvernements de l’UE et les eurodéputés ont pris conscience de leur véritable mission de « soft power » pour le Parti communiste chinois. Certains pays européens ont déjà décidé de leur fermeture complète. Seront-ils suivis dans tout le Vieux Continent ? »
    URL : https://asialyst.com/fr/2021/07/29/chine-vers-fin-instituts-confucius-europe/

    ② Article « Les instituts Confucius, outils controversés du soft power chinois » : publié le 9 avril 2021
    Source : site web « L’Orient-Le Jour » (Monde – Enquête OLJ : éditeur « Société Générale de Presse et d’Editions » . Liban) : publié le 09 avril 2021

    Chapeau de l’article : « Le premier a ouvert à Séoul en 2004. Depuis, une fronde s’est levée contre cette « arme de la diplomatie douce » chinoise se propageant à la vitesse de la lumière. »
    URL : https://www.lorientlejour.com/article/1258014/les-instituts-confucius-outils-controverses-du-soft-power-chinois.html

    ③ Article « Rupture avec les instituts Confucius » (© 2017-2020)
    Source : site web « In the Name of Confucius »

    Chapeau de l’article : « D’après Hanban, l’organisme gouvernemental dépendant du ministère chinois de l’Éducation, chargé de superviser l’ensemble des instituts Confucius dans le monde, il y aurait 541 instituts Confucius et 1,170 classes Confucius à travers 162 pays (ou régions) fin 2019. »
    URL : https://inthenameofconfuciusmovie.com/fr/cutting-ties-with-confucius-institutes/

    ④ Article (Extrait : article réservé aux abonnés) « Les Instituts Confucius en France, de si discrets relais chinois »
    Source : site web du journal « Le Monde » : par Nathalie Guibert (Angers, Arras, Pau, Rennes, envoyée spéciale) • publié le 08 juillet 2021

    Chapeau de l’article : « Outils d’influence du Parti communiste chinois, les IC multiplient les projets dans les villes moyennes, en vivant dans l’évitement des sujets qui fâchent Pékin. »
    URL : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/07/08/les-instituts-confucius-en-france-de-si-discrets-relais-chinois_6087437_3210.html

    Et comme d’hab, bonne lecture, en oubliant un peu le canard confit du Béarn, mais en dégustant du canard laqué à la cantonaise, du canard laqué du Szetchuan ou du canard laqué de Pékin… 😉 😉 😉

    P’tite précision pour les personnes qui liront mon commentaire : en ce qui me concerne, mon « canard » préféré est… le canard laqué du Szetchuan 😉 😉 😉

  • 40 000 euros pour 35 élèves qui se rajoutent au budget de l’association « Institut Confucius Pau Pyrénées » soit 119 310 euros.
    C’est un sacré soutien au projet du dictateur Xi , à ses  » loups combattants  » et certains de ses salariés qui obéissent au « Renseignement national » –guojia qingbao fa (lire article de AP du 18 décembre 2020 : https://alternatives-pyrenees.com/2020/12/18/apres-le-covid-19-voici-le-wikileaks-2020-chinois-nouveau-comme-le-beaujolais/ . IL NE FAUDRAIT PAS L’OUBLIER !

    A PAU François BAYROU fait de  » la diplomatie de la subvention » un genre de plagiat à la Xi Jinping , comme pour la  » diplomatie du chéquier  » vis à vis des pays sous développés comme dans le pacifique, les pays Balkans des 16+1 ( la Lituanie premier pays a avoir eu le COURAGE de se retirer du groupe 17+1, ce pays qui sait d’où il vient puisqu’il a été occupé par l’Allemagne nazie en 1939 en même temps que la Pologne, et ensuite pendant presque 50 ans par l’URSS)…

    Au final, qui paie cette avalanche de subventions, si ce n’est le contribuable de la communauté d’agglomération pour 35 élèves.
    Ah oui , c’est vrai nous sommes toujours au :  » QUOIQU’IL EN COÛTE « …

    La République des Pyrénées du 22-09-2021 :https://www.larepubliquedespyrenees.fr/pyrenees-atlantiques/pau/conseil-d-agglo-a-pau-une-subvention-de-40-000-euros-pour-l-institut-confucius-6103456.php

    Ils se sont tous donnés le même mot d’ordre. 40 000€ pour l’Institut Confucius d’ANGERS versé par le Conseil Régional des Pays de la Loire: OUEST-FRANCE du 21-09-2021 : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/maine-et-loire/polemique-la-gauche-regionale-critique-la-subvention-versee-a-l-institut-confucius-d-angers-510db302-1ac0-11ec-ad4d-4f7698541bae
    A qui le tour après sachant qu’il y a 17 Instituts Confucius en France.

    40 000€ UN CHIFFRE MAGIQUE, comme le « CHIFFRE MAGIQUE » des 300 emplois à BRUMATH en ALSACE pour l’usine HUAWEI ou les 300 emplois à BELIN-BELIET pour un entrepôt ALIBABA de 70 000m2 en pleine zone humide classée « NATURA 2 000 ».
    C’est une manière de célébrer le « rêve chinois » de Xi Jinping

  • Le dossier de l’Institut Confucius qui va se voir attribuer 40 000 euros de subventions (alors que tant d’associations paloises sont éconduites souvent brutalement) doit venir devant la communauté d’agglo dans les jours qui viennent. Espérons qu’au moins ce soit l’occasion d’un débat sur l’existence même de l’Institut et sur ses objectifs. Les contribuables doivent-ils contribuer au travail d’influence (soft power) que mène le Parti Communiste Chinois sous le voile d’une association culturelle ? Plusieurs villes européennes ont fermé leurs Instituts Confucius. Pau doit elle faire de même ? Nous attendons des élus qu’ils posent ces questions.

    • « Espérons qu’au moins ce soit l’occasion d’un débat sur l’existence même de l’Institut et sur ses objectifs. »

      Le débat a eu lieu et l’opposition s’est manifestée.
      « Jean-Yves Lalanne, Jérôme Marbot et Emmanuelle Camelot se sont élevés contre cette subvention de 40000 euros (sur les 120000 euros de budget annuel)versée à cet institut Goethe sauce chinoise.Ils ont appelé à voter contre à la lumière du rapport de l’Inserm qui souligne l’entrisme de Pékin dans ces instituts protéiformes. » Sud Ouest

      • Dans l’article de la République des Pyrénées du 24 septembre 2021 qui concerne le vote de 40 000 euros de subvention pour l’Institut Confucius de Pau, il est écrit :  » Je comprends l’intervention de mes collègues » réagit Jean-Yves LALANNE « . Mais « je n’ai pas la preuve ». Je m’abstiendrais donc sur cette délibération. Pour lui « 40 000 euros c’est un peu beaucoup. On ne fait pas la même chose pour les autres pays ».
        Monsieur Pascal MORA, Maire de GELOS y va de son opposition. UN GRAND MERCI Monsieur le Maire.
        MERCI aux 16 Maires qui ont voté contre.

        Monsieur Jean-Yves LALANNE il faut vous expliquer PUBLIQUEMENT sur cette phrase : « je n’en ai pas la preuve ».. !!!
        Alors que votre commune de Billère a parrainé en 2017 la commune de DARCHEN au Tibet , l’année où LIU XIAOBO Prix Nobel de la PAIX 2010, a été assassiné dans les geôles chinois comme Carl Von Ossietzky Prix Nobel de la PAIX allemand 1935 assassiné dans les geôles Nazie en 1937.
        Vous ne voyez donc pas de similitude !
        Ce parrainage visait à préserver l’identité de ces communes tibétaines au sein même de leur territoire, afin de ne pas être effacées et oubliées par la colonisation chinoise.
        Il faut chercher dans la commune de Billère la petite plaque bien discrète de commémoration , alors que d’autres communes européennes placent à l’entrée de leurs territoires, bien en évidence, ces PARRAINAGES.

        MONSIEUR JEAN-YVES LALANNE EXPLIQUEZ NOUS !
        La Chine vous aurait-t-elle déjà retournée ?

        • Pierre-Michel Vidal

          « Je n’ai pas la preuve » aurait donc dit M.Lalanne. La preuve de quoi ? Le montant de la subvention existe et la nature de l’Institut ne fait aucun doute: participer à la montée de l’influence du parti Communiste Chinois en Europe. Enfin la nature expansionniste et anti-démocratique du système chinois n’est plus à démontrer. La preuve de quoi donc ? La proximité du maire de Pau et du Président expliquerait-elle son obstination ? Va-t-on, compte tenu des ennuis que nous avons avec l’axe anglo-saxon, se rapprocher de l’ogre chinois ? A quel prix économique et social ? Ou, alors, manque-t-il au maire de Billère la preuve d’autre chose ? Mais de quoi? Cela mérite une explication en effet comme le dit Pécé.
          On notera par ailleurs que c’est dans ces colonnes que fut dénoncé en premier la nature de cette implantation de l’Institut. Au moins nous aurons servi à quelque chose…

  • ARTICLE du Monde du 15 septembre 2021

    Un partenariat passé entre ParisTech et une université chinoise inquiète les services de sécurité français.

    Le réseau d’écoles d’ingénieurs s’est entendu, fin août, avec la Xi’an Jiaotong University, liée à l’Armée populaire de libération. ParisTech assure faire le nécessaire pour qu’aucune information sensible ne fuite.

    La signature, le 30 août, par le réseau d’écoles d’ingénieurs ParisTech d’un partenariat avec une université chinoise liée à l’Armée populaire de libération (APL) a attiré l’attention des services de sécurité français. « Un cas d’école pour la DGSI [direction générale de la sécurité intérieure] », titrait la lettre spécialisée Intelligence Online le 8 septembre.

    Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), rattaché au premier ministre et chargé de ces sujets, devrait être informé de telles initiatives. Il ne l’a pas été dans ce cas précis, selon nos informations.

    ParisTech, groupement d’écoles parmi les meilleures en France, disposait déjà depuis 2000 d’une représentation et de quatorze partenariats en Chine. Le réseau travaillait jusqu’ici surtout avec l’université de Shanghaï, qui nourrit 20 % de ses échanges d’étudiants. Un institut franco-chinois y avait été créé dès 2004.
    Avec la Xi’an Jiaotong University (dans la province du Shaanxi, dans le nord-ouest du pays), « à ce stade nous avons un accord de double diplôme cadrant la façon d’échanger nos étudiants », explique Christian Lerminiaux, président de ParisTech. « Depuis 2000, nous avons accueilli quatre étudiants de l’université de Xi’an sur un total de 1 500 Chinois. » Il s’agit donc désormais de faire plus. Ces élèves sont aussi une source de revenus pour les écoles.

    Nombreuses failles
    Le contexte politique récent invite pourtant à la prudence. Depuis 2017, la Chine développe une stratégie de « fusion civilo-militaire » dans les technologies d’avenir, tout en renforçant son contrôle sur les enseignants-chercheurs du pays.

  • Rappel : pour plus de précisions, ci-après, de la lecture à volonté, à destination des internautes observateurs de la stratégie d’influence chinoise…

    ① Rapport « Les opérations d’influence chinoises » (Un moment machiavélien) : publication de septembre 2021
    Auteurs : Paul Charon (directeur du domaine « Renseignement, anticipation et menaces hybrides » de l’IRSEM) et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (directeur de l’IRSEM).
    Source : IRSEM (L’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire est le premier centre d’études sur la guerre dans le monde francophone).
    Nota : fichier PDF en téléchargement : septembre 2021 (646 pages)

    Résumé : « Pendant longtemps, on a pu dire que la Chine, contrairement à la Russie, cherchait davantage à être aimée que crainte ; qu’elle voulait séduire, projeter une image positive d’elle-même dans le monde, susciter l’admiration. Pékin n’a pas renoncé à séduire, à son attractivité ni à son ambition de façonner les normes internationales, et il reste très important pour le PCC de ne pas « perdre la face ». Mais, en même temps, Pékin assume de plus en plus d’infiltrer et de contraindre : ses opérations d’influence se sont considérablement durcies ces dernières années et ses méthodes ressemblent de plus en plus à celles employées par Moscou. C’est un « moment machiavélien » au sens où Pékin semble désormais estimer que, comme l’écrivait Machiavel dans Le Prince, « il est plus sûr d’être craint que d’être aimé ». Ce qui correspond donc à une « russianisation » des opérations d’influence chinoises. Ce rapport s’intéresse à cette évolution, avec l’ambition de couvrir tout le spectre de l’influence, de la plus bénigne (diplomatie publique) à la plus maligne, c’est-à-dire l’ingérence (activités clandestines). Pour ce faire, il procède en quatre parties, présentant successivement les concepts, les acteurs, les actions et quelques cas. »
    URL : https://www.irsem.fr/

    ② Article « Un rapport français dévoile le gigantisme des réseaux d’influence chinois dans le monde » : par Jean-Marc Four, Rédaction internationale de Radio France – franceinfo (Radio France), publié le 20/09/2021
    Source : site web de « franceinfo: » (France Télévisions)

    Chapeau de l’article : « Armée de désinformateurs, fondations, think tanks… L’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), un organisme para public, publie un rapport de 650 pages, d’une ampleur sans précédent, sur les réseaux d’influence de la Chine dans le monde. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/info-franceinfo-un-rapport-francais-devoile-le-gigantisme-des-reseaux-d-influence-chinois-dans-le-monde_4776985.html

    ③ Article « Manipulations, menaces, fakenews : un rapport décrypte les réseaux d’influence de la Chine »
    Source : site web de la radio « france inter » (Société Nationale de Radiodiffusion Radio France) : par Christian Chesnot, publié le 20 septembre 2021

    Chapeau de l’article : « Une étude d’une ampleur sans précédent, de 650 pages, que vous révèle France Inter, dévoile le gigantisme tentaculaire et très professionnalisé des réseaux d’influence construits par la Chine partout dans le monde. »
    URL : https://www.franceinter.fr/monde/manipulations-menaces-fakenews-un-rapport-decrypte-les-reseaux-d-influence-de-la-chine

    ④ Article « La stratégie d’influence chinoise : un réseau tentaculaire qui veut désormais s’imposer au reste du monde »
    Source : site web de la radio « france culture » (Société Nationale de Radiodiffusion Radio France) : par Olivier Poujade, publié le 20 septembre 2021

    Chapeau de l’article : « La rédaction internationale de Radio France a pu se procurer une enquête exclusive de l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire). Ce rapport de 650 pages, rendu public aujourd’hui, passe au peigne fin les gigantesques moyens mis en œuvre par Pékin pour imposer son récit. »
    URL : https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-strategie-dinfluence-chinoise-un-reseau-tentaculaire-qui-veut-desormais-simposer-au-reste-du

    Bonne lecture, en oubliant un peu le canard confit du Béarn, mais en dégustant du canard laqué à la cantonaise, du canard laqué du Szetchuan ou du canard laqué de Pékin… 😉 😉 😉

Répondre à Pierre-Michel Vidal Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *