L’Europe et le voile islamique

3.4
(66)

Comme si la tenue vestimentaire des femmes musulmanes ne faisait pas suffisamment parler d’elle, le Conseil de l’Europe a cru bon de mettre à disposition, sur son site, plusieurs scènes censées lutter contre les discriminations et, à cette fin , un clip célébrant la beauté dans la diversité et le port du hijab.

Le hijab c’est le voile, le foulard, couvrant la tête des femmes dont le visage reste apparent.

Il n’est pas, en soi, une contestation de la culture européenne où les choix vestimentaires des femmes ne sont en aucun cas l’expression d’une appartenance religieuse. Mais il l’est de façon sournoise ! Pourquoi ? Parce que tout simplement c’est une manifestation orchestrée d’imposer des mœurs islamiques à une société qui ne l’est pas. Comme l’exigence d’une alimentation halal dans les cantines scolaires, de salle et de temps de prière dans les entreprises, le port du hijab, qui parait bien innocent,  est un vecteur intrusif de l’islam dans un monde laïc. Si les pratiques de cette idéologie ne manifestaient pas une volonté de séduire puis de conquérir une société libérale, le hijab serait un épiphénomène. Or, les populations européennes perçoivent toutes les concessions à l’islam comme une atteinte à leur identité.

Le Conseil de l’Europe va au- delà de l’Union Européenne. Il regroupe 47 états prétendument attachés à la démocratie libérale et dont l’un des objectifs est de favoriser la prise de conscience et la  mise en valeur de l’identité culturelle de ses membres et de sa diversité.

Identité et diversité font-elles bon ménage ? Oui, mais encore faut-il qu’elles soient compatibles et donc que la diversité ne conduise pas à altérer l’identité jusqu’à la dénaturer au point de lui en substituer une autre.

Le clip diffusé par le Conseil de l’Europe n’est pas innocent. Il est forcément le résultat d’un lobbying musulman qui jusqu’à ce jour ne participe pas de l’identité culturelle de ses membres car même la Turquie est officiellement laïque ! 

Son retrait immédiat après de multiples contestations laisse à penser que ce clip était un ballon d’essai. En tout cas il était malvenu. 

Et l’événement explique le rejet des institutions européennes quand elles jugent pour nous, pensent pour nous, décident pour nous etc. L’Europe est un conglomérat de peuples qui ont chacun leur propre histoire, leur propre langue, leur propre manière de pensée, leur propre conception de la démocratie etc… Elle devait se limiter à une sphère commerciale mais avec le Conseil de l’Europe on a voulu en faire plus et ce n’est pas avec des initiatives de ce genre que les dirigeants européens séduiront leurs peuples. L’idée d’inscrire les racines chrétiennes dans la Constitution européenne fut retirée sous la pression du président Chirac qui y voyait une atteinte à la laïcité. Sous quelles influences ?  Seraient-ce les mêmes que celles qui sont à l’origine d’un clip qui a été perçu comme provocateur ?

Pierre ESPOSITO 

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 3.4 / 5. Nombre de note : 66

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • L’Europe veut nous convertir, à une seule langue commune, à une religion commune, afin de nous dominer. Ces ingrédients sont bien connus des dirigeants depuis des siècles. Dites aujourd’hui que vous n’êtes pas européen, et vous serez, dans le meilleur des cas, regardé de travers.

    – Une seule langue, l’anglais évidemment ! C’est pourquoi se développent de plus en plus les langues régionales.
    – Une seule religion ? Tout est fait pour « oublier » nos racines chrétiennes, en obtempérant au dictat sur la laïcité, dans lequel l’islam et plus sournoisement les évangélistes font leur nid. De plus en plus de converties voilées s’affichent ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *