Le bel exemple !

5
(162)

Ce 8 décembre 2021, en me rendant sur le site officiel de la ville de Pau, j’ai pu lire, d’une part, que le port du masque redevient obligatoire dans le centre de la ville et, d’autre part, qu’était mise en place une nouvelle stratégie de la prévention de la délinquance. A première vue, il n’y a aucun point commun entre ces deux sujets. Détrompez-vous et regardez les images.

À partir des URL en fin d’article, regardez bien ces deux informations parues sur ce même site :

La première à la date du 1 décembre 2021, est intitulée : « Le port du masque redevient obligatoire en centre-ville, autour du château et sur les marchés. » Il y est fait référence à l’arrêté préfectoral et, dans ce texte, on peut lire que tout manquement sera réprimé d’une amende de 135€. Très bien ! On comprend que devant l’augmentation du taux d’incidence de la Covid dans les Pyrénées Atlantiques le représentant de l’État ait pris cette décision. Il y est même précisé que ces dispositions courent à compter du 2 décembre 2021.

Sur ce même site, sur la même plage, figure à la date du 8 décembre, un article intitulé : « Une nouvelle stratégie locale de prévention de la délinquance de 2021 à 2024.» Là, figure une photo particulièrement éloquente. En effet, on y voit les signataires d’une convention, dans l’ordre de gauche à droite : Sébastien Baraldi, vice-procureur de la République près le tribunal de grande instance de Pau, le préfet des Pyrénées Atlantiques, François Bayrou qu’on ne présente plus tant l’énumération de ses titres et fonctions ressemble à une litanie et Jean-Jacques Lasserre, président du conseil départemental des Pyrénées Atlantiques. La photo a été prise le lundi 6 décembre 2021.

Chacun, est consciencieusement occupé à signer le document qui doit être une convention entre l’État et les représentants politiques du Béarn. Seulement sur les quatre, deux sont porteurs du masque, le préfet et le vice-procureur, les deux autres, Bayrou et Lasserre, des élus, avec ostentation, ne le portent pas. D’où il ressort que si l’on veut chercher un exemple à suivre, il vaut mieux se tourner vers des fonctionnaires que vers des élus.

Par ailleurs il est permis de s’interroger. Pourquoi, ces deux élus ont décidé ostensiblement de ne pas se soumettre au port du masque, pourtant obligatoire. Est-ce par étourderie, inadvertance ? Sans doute pas, car ils ont, à côté d’eux, deux fonctionnaires respectueux des règles. Par provocation ? Si c’était le cas, il faudrait s’interroger sur leur niveau de maturité. Alors, sans doute, il ne reste qu’une hypothèse : ces élus de la République, dotés d’un ego surdimensionné, considèrent vraisemblablement ne pas appartenir à la catégorie des citoyens lambda et ne pas être soumis aux mêmes obligations. Seraient-ils au dessus des lois ? Le petit peuple ressent cela comme un mépris hautain.

Devant un tel comportement de ceux qui estiment être au dessus des règlements, il ne faudra pas s’étonner que les électeurs, des citoyens lambda, se détournent de la politique et boycottent de plus en plus les urnes. La disqualification dont vous êtes l’objet, messieurs les politiques, tient à ce genre de comportements, ne cherchez pas ailleurs !

Et, au fait, monsieur le vice-procureur, avez-vous verbalisé ces deux contrevenants, comme ils le méritaient ? Vous en aviez non seulement le pouvoir mais encore le devoir.

Et vous, monsieur le préfet, n’avez-vous pas été frustré de constater que ces deux élus ne daignaient pas respecter votre arrêté ?

Pau, le 20 décembre 2021

par Joël Braud

https://www.pau.fr/article/le-port-du-masque-redevient-obligatoire-en-centreville-autour-du-chateau-et-sur-les-marches

https://www.pau.fr/article/une-nouvelle-strategie-locale-de-prevention-de-la-delinquance-de-2021-a-2024

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 162

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • La justice sait être parfois indulgente avec les forts et rigoureuse avec les faibles 😁

  • Il y a dans cette attitude quelque chose de troublant. Un élu doit montrer l’exemple pas sa probité. Surtout à ce niveau. Alors pourquoi? Est-ce un excès d’ego ou un doute sur les modes de préventions contre la Covid ? Quand au procureur: « selon que vous soyez puissant ou misérable »… L’épidémie révèle beaucoup des disfonctionnements de notre société… En tiendrons nous compte quand les choses iront mieux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *