Alerte Rouge à PAU… de surprenantes coïncidences !

5
(98)

Nos ancêtres les Gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête !

Le 4 juin 2021, anniversaire du massacre de Tian Anmen, Pau se singularisait en laissant flotter l’oriflamme chinois Boulevard des Pyrénées. Ce jour là nous écrivions* : « le ciel était bas : une journée détestable s’annonce, nous obligeant à marcher tête baissée. Les larmes du ciel ruissellent sur le Boulevard des Pyrénées, le gris est au rendez-vous, effaçant toutes couleurs, même celles des drapeaux imbibés d’eau, alourdis, spontanément tombés en berne à l’unisson… « 

Ce 10 décembre 2021, Journée Mondiale des Droits de l’homme, de véritables trombes de larmes s’abattaient sur le Boulevard des Pyrénées, en même temps qu’une violente bourrasque déchirait le seul drapeau chinois…, le réduisant à l’état de lambeaux, une étoile ne tenant plus que par un fil.

Surprenante coïncidence de dates ! Quel mystérieux présage ?

En même temps, ce 10 décembre 2021, le régime de la République Populaire de Chine décidait par ordonnance de la destruction de deux statues de Bouddha dont celle – 30 mètres de haut – érigée au cœur du temple de THOESAM GATSEL à Kham Drakgo, Préfecture tibétaine « dite » autonome de Garzé, Province du Sichuan.

La démolition de cette statue, construite en 2015, avec évidemment l’approbation des autorités, commençait ce 12 décembre 2021 durant 9 jours. En même temps, 45 moulins à prières étaient détruits. La population locale de Tibétains, dans l’obligation d’assister à ces destructions massives dignes de la révolution culturelle, avait bien entendu interdiction de prises de vues, vidéos, photos ce, sous haute surveillance militaire.

A remarquer que cette ordonnance du 10 décembre 2021 est en totale violation des articles du chapitre II « Droits et devoirs fondamentaux des citoyens » de la Constitution chinoise du 04 décembre 1982. Sans doute un détail pour Xi Jinping et les sbires du PCC.

Donc en ce début janvier 2022, plus aucun oriflamme Boulevard des Pyrénées…

Cette tempête du 10 décembre fut-elle un signal pour les élus palois ? La page « drapeau chinois » serait-elle enfin tournée ?

De par le monde, l’approche des Jeux Olympiques d’hiver 2022 à Pékin provoque nombre de réactions : prises de position de quelques athlètes, manifestations anti-JO dans les capitales, boycott diplomatique par plusieurs gouvernements : Danemark, Etats-Unis, Canada, Japon, Royaume Uni, Australie, Nouvelle Zélande, Pays Bas…

A Paris, ce 20 janvier 2022, l’Assemblée nationale adopte une Résolution, sans contrainte, reconnaissant le « caractère génocidaire » des violences faites contre les Ouïghours en Chine**. Enfin une prise de position extrêmement forte, présentée à l’initiative des élus socialistes.

Ce vote aurait pu marquer le début d’une prise de conscience tant gouvernementale que citoyenne, vers une reconsidération des relations commerciales avec Pékin, Etat incriminé dans le travail forcé, les tortures, les arrestations arbitraires, visant autant le peuple ouïghour que le peuple tibétain.

Malheureusement, coup de théâtre ce 26 janvier : Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale empêche le vote d’un deuxième texte, celui même qui devait être examiné le 04 février, jour d’ouverture des JO. « Surtout ne pas gêner nos amis chinois » vieille formule digne des raffarinades.

Ce même 20 janvier le Parlement Européen vote une résolution par 585 voix demandant à l’Union Européenne de boycotter diplomatiquement les JO d’hiver de Pékin 2022 et de punir les responsables de la répression à Hong Kong***.

Le CIO, attribuant à Pékin les JO 2008 d’été puis les JO 2022 d’hiver, a bafoué par deux fois et sciemment les valeurs de l’Olympisme.

Quid des espoirs escomptés d’ouverture à la démocratie ?

Pékin se sent-il tout permis ? Dimanche 23 janvier 2022, à dix jours des Jeux, 39 avions de guerre ont survolé la zone exclusive de défense aérienne de Taïwan*****.

Enième provocation à valeur de test :

les JO ne peuvent se dérouler dans un pays en guerre.

Ne nous y trompons pas : Tibet, Turkestan Oriental, Mongolie intérieure, Hong Kong, Taïwan, sont sous la menace militaire directe de Pékin et du PCC qui ne partagent en aucune manière les valeurs fondamentales énoncées par Pierre de Coubertin.

Quel choix maintenant pour le Boulevard des Pyrénées ?

A Pau le 26 janvier 2022

Par Pécé

* « Pau, 4 juin 2021. Monsieur Bayrou aurait-il choisi la dictature ? » 18 juin 2021 : https://alternatives-pyrenees.com/2021/06/18/pau-4-juin-2021-monsieur-bayrou-aurait-il-choisi-la-dictature/

** https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/01/20/l-assemblee-nationale-adopte-une-resolution-reconnaissant-le-caractere-genocidaire-des-violences-contre-les-ouigours-en-chine_6110251_3224.html

*** Résolution du Parlement Européen du 20 janvier 2022 sur les violations des libertés fondamentales à Hong Kong : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2022-0011_FR.html

**** https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/25/genocide-des-ouigours-richard-ferrand-empeche-le-vote-d-un-deuxieme-texte-a-l-assemblee_6110889_3210.html

***** Le Monde du 24 janvier 2022 : https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/24/a-taiwan-un-nouveau-pic-d-incursions-d-avions-de-guerre-chinois_6110688_3210.html

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 98

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • @ Agathocle de Syracuse

    Rien à redire sur votre commentaire, « couleur rouge vif » qui me fait penser à celle d’un(e) apparatchik, bien dans la ligne droite du… PCC et pas du PC de la défunte URSS !!! 😉 😉 😉

  • Agathocle de Syracuse

    Certains français ont l’habitude de donner des leçons au monde. C’est je crois une mauvaise habitude. Imagine-t-on un autre pays dans le monde se mêler ainsi de nos affaires ?
    Cet interventionnisme droitdelhommiste a conduit à de nombreux désastres, et à une imagine déplorable de la France à l’étranger. L’Irak et la Lybie sont des exemples assez récents dont on a vu le résultat. Et au Mali, les affiches « Mort aux français » fleurissent. Un bien triste bilan au Sahel dont sont responsables notamment BHL et Sarkozy, ainsi que leurs successeurs.
    Pour revenir à la Chine, votre article est caricatural et à charge, et n’apporte rien au débat. Votre sentiment anti-chinois transpire. La politique et l’histoire de la Chine sont complexes, il faudrait bien plus que votre pamphlet pour en rendre compte. Un exemple, le tibétain, le ouighour ou le mongol sont des langues officielles en Chine, et ces régions des régions autonomes. Qu’en est-il en France de la langue corse, bretonne, basque ou du béarnais ? Chaque pays a son système de domination. Le notre est juste différent de celui des chinois.
    Enfin, je pense qu’il faudrait toujours balayer devant sa porte avant d’aller donner la leçon aux autres. Occupons nous donc d’abord des maux de la société française et des inconsistances de notre politique étrangère.

    • Pierre-Michel Vidal

      Ce dont il est question ici ce n’est pas le sort bien malheureux du peuple chinois mais celui de ses dirigeants staliniens qui s’enrichissent sur son dos. Comme le disait Lénine « les capitalistes nous vendrons la corde qui les pendra ». C’est exactement ce qui se passe. Nous prétendons avoir des principes mais nous ne faisons rien pour les appliquer. Cela n’a rien à voir évidemment avec l’Irak ou la Lybie, encore moins avec la Corse. Il n’y a rien d’anti-chinois dans cet article, c’est au contraire un article pro-chinois puisqu’il prend la défense du peuple chinois.

    • Monsieur ma peine est grande à vous lire. Associer « l’Irak et la Libye » dans une « image déplorable de la France « , c’est ignorer la déclaration de Jacques Chirac en 2003 à la non participation de la France à la guerre en Irak.

      Je ne suis pas anti-chinois, je suis contre la dictature du Parti Communiste Chinois, c’est différent.

      Je pense que vous n’avez strictement rien compris à tous mes articles que j’ai publiés sur Alternatives Pyrénées si vous en avez pris connaissance. J’ai toujours mentionné le PCC.
      Vous traduisez des propos que je n’ai pas tenus.

      Je milite pour la défense des libertés fondamentales des peuples colonisés par cette dictature qui ne respecte ni sa propre Constitution, ni Son code civil chinois (inspiré du code Napoléon) adopté le 5 juin 2020.
      Les quelques avocats chinois qui exercent encore (il y a une totale désertion des jeunes pour ce métier) ne peuvent pas s’y référencer au risque de se faire arrêter pour « incitation au séparatisme » ou « trouble à l’ordre publique ». Voilà la réalité du terrorisme qu’exerce le PCC sur le peuple chinois.

      Votre commentaire est très confus, vous êtes l’écho de l’agence d’Etat chinoise Xinhua.
      Vous faites de la désinformation en faisant croire que ces régions sont autonomes, alors qu’il y a eu maintes condamnations au Parlement Européen et à l’ONU sur ces absences d’autonomies. Vous parlez des langues Corses, Basques, Bretons ou Béarnais. Si les Tibétains, les Ouïghours ou les Mongols pouvaient avoir la même liberté de parole dans leurs langues avec des radios et journaux locaux j’en serais fort aise. Mais hélas c’est loin d’être le cas. Vous ignorez toutes les arrestations de chanteurs ou d’écrivains qui ont voulu s’exprimer dans leur langue.

      Votre commentaire est visiblement orienté par des intérêts professionnels, ou/et par vos relations ou entourage. Peut-être suivez-vous le cursus de l’Institut Confucius de Pau ?

      Il est lamentable d’entendre et d’avoir entendu au sein de l’institution de la « capitale humaine  » que la peine de mort en Chine est une très bonne chose. Comment le Président du « Parti humaniste » a-t-il pu laisser dire ça ? Nous sommes en France pas en Chine.

      Je vous invite, pour vous éclairer l’esprit, à prendre connaissance du document en lien ci-dessous qui m’avait été confié par un ancien prisonnier en 1995 (19 ans des camps de rééducations LAOGAÏ). Il serait nécessaire que vos amis(es) chinois en prennent connaissance ici en France : http://tibet.fr/actualites/avril-1995-communist-charity-lutilisation-des-organes-des-prisonniers-executes-en-chine-piqure-de-rappel-n5/

      Je pense que certains membres du bureau politique du PCC et de leurs discrets supporters ne sont pas mécontents des publications sur Alternatives Pyrénées.

      Vous vous référencez en Agathocle de Syracuse tyran méditerranéen qui a sévi il y a 2326 ans, bien connu chez les latinistes et historiens de la Grèce ancienne.
      Monsieur Xi Jinping n’a-t-il pas la même démarche en mers de Chine méridionale-orientale et ailleurs ?

      Aucun mot sur le drapeau de la RPC coupé en deux par la tempête du 10 décembre 2021. Pourtant c’était bien le sujet de l’article.

  • De la Tour, on vous dit de prendre garde

    Mon cher Pécé,
    Sans doute est-ce un hasard que ce soit vous qui vous exprimiez sur l’Empire du Milieu.
    Vous remarquerez aussi que le centriste édile palois s’intéresse fortement à ce pays après avoir, pourtant, largement vanté son attachement à sa terre natale.
    Mais vous n’ignorez pas, non plus, que ce grand, que dis-je, ce Haut personnage est souvent (selon ses dires) un précurseur, un clairvoyant, un prévenant dirigeant. Et n’oublions pas, non plus, un maire tellement attaché à sa ville qu’il a fait créer en préfecture une annexe de ce mirage que l’on appelle le HCP (hésitant charlatan pyrénéen).
    Car il est un parfait politique et la honte de l’artisanat. Il ne cesse de présenter des devis, de fixer des objectifs, mais jamais n’atteint le but, ni ne publie les résultats. Il faut dire qu’il expérimente, notre septuagénaire, comme s’il pensait ouvrir prochainement une licorne politique. Cet animal légendaire n’a qu’une corne. Qui porte la seconde ?
    Mais pourquoi un réquisitoire contre Saint François de Pau-Paris ? parce que, comme feu le drapeau chinois du boulevard, il ne tient plus qu’à un fil. Quelques semaines, quelques mois au plus, avant que l’on parle de l’ancien Haut Commissaire au Plan. Qui regrettera cette institution ? Peut-être les employées fidèles du personnage. Vous savez, le « bénévole » qui a seulement oublié de parler des ses indemnités et retraites, primes, jetons de présence, valeurs placées, chevaux de course… un homme simple, en quelques sortes, que ce Béarnais là. Il pourra toujours se réfugier dans les bas-fonds de la ville et futur hauts lieux de la culture « à sa sauce », le Hédas. Jadis, il y a quelques décennies, les égorgeurs, voleurs, tricheurs et menteurs. Y-a-t-il une surprenante coïncidence, disiez-vous en titre ?

    • Il ne cesse de présenter des devis, de fixer des objectifs, mais jamais n’atteint le but, ni ne publie les résultats. Il faut dire qu’il expérimente, notre septuagénaire, comme s’il pensait ouvrir prochainement une licorne politique.

      Il est donc dans la droite ligne Macronienne. En se portant garant de candidats démagogues qui n’ ont à l’ esprit que de détruire la démocratie et la république, il ne fait que démontrer que l’ avenir du Centrisme doit être le moteur du chaos. En faisant  » ami, ami » avec tout le monde, il se place surtout au centre de ses intérêts pour le cas où son poulain ne serait pas élu. Il n’ est que l’ ombre de lui même qui pense que son aura est grandie par l’ ombre de la lumière hivernale, alors qu’ il n’ est qu’une pale copie de son ombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *