Accusation n’est pas condamnation.

5
(383)

Un livre intitulé « Les fossoyeurs » vient de sortir en librairie*. De graves accusations sur le fonctionnement d’une chaîne d’EHPAD (Établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes) y sont portées. La presse écrite ainsi que les radios et la télévision s’en sont fait abondamment l’écho au point que maintenant, l’affaire est entendue et tous condamnent l’institution. Mais a-t-on le pouvoir de porter des accusations aussi graves sur la place publique ?

Il est bien compréhensible que chacun soit attentif à ce qui se passe dans les maisons de retraite parce que nous connaissons tous soit une relation, soit un ami, soit un membre de notre famille qui y est pensionnaire. La crainte est d’autant plus grande que, l’âge avançant, nous serons nombreux à devoir envisager de finir notre vie dans un établissement de cette nature. Ce sera alors plus une contrainte qu’un choix délibéré, du moins selon la représentation que nous nous en faisons. Pour ces raisons, nous sommes très sensibles à ce que décrit cet ouvrage.

Mais ce qui est gênant dans la publication d’un ouvrage ainsi accusateur, c’est qu’il livre sur la place publique, à la vindicte de tous, des témoignages seulement à charge. De l’accusation à la condamnation, il n’y a qu’un pas que beaucoup, sans se poser beaucoup de questions, franchissent allégrement. Il y a là quelque chose de choquant et des questions se posent. La première est de savoir s’il y a eu des enquêtes de la part d’un service judiciaire ou d’une structure habilitée à le faire. Rien ne semble le dire. La seconde est de savoir pourquoi l’auteur, au lieu de signaler à la justice ou à une structure de tutelle telle que l’ARS (Agence régionale de santé) ou le conseil départemental, ce que l’on peut considérer comme des mauvais traitements à des personnes vulnérables, a choisi de les divulguer à une opinion publique au discernement pas toujours objectif. Beaucoup pratiqueront l’amalgame alors que tous les EHPAD ne sont pas répréhensibles.

Pourtant la loi pénale est claire à ce sujet. Elle fait obligation à « quiconque ayant eu connaissance de privations, de mauvais traitements ou d’atteintes sexuelles infligés à un mineur de quinze ans ou à une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge, d’une maladie, d’une infirmité, d’une déficience physique ou psychique ou d’un état de grossesse, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. » (Article 434-3 du code pénal). A partir de là on peut en effet s’interroger pour savoir si l’auteur de ce livre ne tombe pas sous le coup de cette loi. Rapporter dans un livre des faits de maltraitance dont on a eu connaissance, place dans l’obligation de les signaler, voire de les signaler aux autorités habilitées. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Pourquoi ces témoins qui s’expriment dans son livre n’ont pas eux-mêmes dénoncé ces faits comme le prescrit le code pénal ? C’eut été pourtant le moyen le plus sûr de faire cesser ces maltraitances parce que la justice non seulement peut faire diligenter des enquêtes mais encore dispose d’un pouvoir coercitif.

Pour ma part, je n’ai pas lu le livre. Je suis persuadé que si les structures chargées de contrôler le fonctionnement de ces établissements ou d’engager des poursuites pénales avaient rempli leur mission, ce livre n’aurait pas été nécessaire. Il reste à dire que le métier exercé par les soignants dans les EHPAD, est difficile, ingrat et sans doute mal rémunéré. Cependant nous sommes tous très sensibles aux traitements faits à nos aînés d’autant que bientôt, nous serons peut-être à leur place. Alors il faut évidemment dénoncer les mauvais traitements et cela d’une manière imposée par la loi.

Pau, le 31 janvier 2022

par Joël Braud

*Victor Castanet -Éditions Fayard – 388 pages – 22,90 €

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 383

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

23 commentaires

  • Préalable : j’ose espérer, que le commentaire ci-après, suscitera quelques réactions. ..

    Si les EHPAD font l’actualité, il est un domaine où parfois les dérives (abus et spoliations…) relèvent aussi de la honte : beaucoup de personnes sont victimes du régime de la tutelle ou curatelle…

    Aussi, je pense nécessaire de rappeler et évoquer tutelle, curatelle et certaines de leurs dérives, une humiliation parfois pour la personne concernée, d’autant plus que certains charognards profitent sans vergogne de cette situation qui laissent la personne sans défense et guère de recours… le juge des tutelles n’ayant pas le temps d’étudier en profondeur tous les dossiers, et ce, sans compter l’attitude de certains notaires qui ne sont pas exempts de reproches (…).

    Que des familles portent plainte, est et semble parfois illusoire, tant les magistrats sont débordés par des piles de dossiers en attente (Un véritable scandale qui, hélas, perdure) : la justice ne dispose pas assez de moyens et est même dépassée sans pouvoir assurer un suivi qui relève presque de la science-fiction, pour les personnes placées sous tutelle ou curatelle…
    Humble avis : un dysfonctionnement majeur de notre système judiciaire…

    Quant aux programmes des candidats aux prochaines élections présidentielles = QUID d’une réforme ??? = trop coûteux ???

    En guise d’introduction, commençons par le site web Service-public » (Dossier : Curatelle d’une personne majeure) : vérifié le 29 novembre 2021 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice
    URL : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2094

    Beaucoup de ces personnes vivent dans un quasi, sinon total isolement ou même dénuement, du fait de graves problèmes de santé (Handicap sévère comme la déficience physique ou mentale, altération et autres telles, qu’être à mobilité réduite, sinon plus…) : il arrive que des personnes, dans un moment de lucidité (?), s’aperçoivent de leur situation et ainsi, sombrent dans une dépression sans fin faute de pouvoir parler, se confier à quelqu’un (personne digne de confiance…) ou émettre la moindre réserve ou protestation…

    Curatelle et/ou tutelle abusive avec aussi, entre autres, et comme il a été dénoncé par ce qui a été observé : une maltraitance psychologique… à l’encontre des personnes vivant dans certains EHPAD tels que les cas scandaleux évoqués par des parents, proches et consorts, qui avaient ou ont placé un membre de leur famille dans un des ces établissements…

    Dans certains cas, il arrive que la personne se laisse mourir ou… se suicide, après s’être aperçue de la triste réalité de ce qu’elle vivait… avec un quotidien qui souvent se résume à manger et dormir…

    Sur ce qui précède, il existe de nombreux témoignages, aussi pour info et/ou rappel, lire les 7 articles suivants : bonne lecture, si… vous en avez le courage car c’est un sinistre voyage via une p’tite revue de presse… :

    ① Article « Placements forcés, escroquerie, négligences… Tutelle : pourquoi tant d’abus ? » : par Julie Cohen-Heurton, publié le 19/12/2017
    Source : site web de Planet.fr

    Chapeau de l’article : « Aujourd’hui en France, 800 000 personnes sont placées sous tutelle. Une mesure de protection qui vise à protéger les majeurs vulnérables mais qui s’avère également à l’origine de plus en plus de dérives. Quelles sont-elles ? »

    En-têtes de paragraphe :
    . Tutelle, curatelle : quelles différences ?
    . Quelles sont les dérives constatées ?
    . Trop de mesures à gérer
    .  » Le tuteur a tous les pouvoirs  »
    URL : https://www.planet.fr/actualites-placements-forces-escroquerie-negligences-la-tutelle-en-france-pourquoi-tant-dabus.1478999.1557.html

    ② Article « Négligences, abus, escroqueries : les dérives des tutelles en France » : par Laetitia Cherel / Cellule Investigation de Radio France – franceinfo . Radio France, publié le 15/12/2017
    Source : site de la radio France Info: (105.5 FM)

    Chapeau de l’article : « En France, 800 000 personnes sont placées sous tutelle ou sous curatelle. Un chiffre en constante progression. Or, les négligences, les escroqueries, les abus sont là aussi de plus en plus fréquents. Peut-être parce que le système, tel qu’il est, le permet. « Secrets d’info » a mené l’enquête. »

    En-têtes de paragraphe :
    . Trois temps pour une mise sous tutelle
    . Une expertise médicale bouclée en dix minutes
    . « On lui donnait les vêtements des patients décédés »
    . 37h d’auxiliaire de vie contre 65h autorisées
    . Des mois pour faire réparer un dentier cassé
    . Un réseau d’évasion de meubles
    . Un hôpital bénéficiaire d’une assurance-vie
    . Les comptes-pivots : interdit mais répandu
    . Pas de statistiques pour quantifier les dérives
    . 100 greffiers en chef pour 800 000 comptes de gestion
    . Des recours difficiles, voire impossibles
    URL : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/negligences-abus-escroqueries-les-derives-des-tutelles-en-france_2516649.html

    ③ Article « Détournements, négligences : les tutelles hors de contrôle »
    Source : site web de la radio France Inter (Secrets d’Info) : par Jacques Monin, publié le samedi 16 décembre 2017

    Chapeau de l’article : « 800 000 personnes sont placées sous tutelle et sous curatelle en France. Le chiffre ne cesse d’augmenter. Or, les abus sont toujours légion et les contrôles insuffisants font qu’ils ne sont presque jamais sanctionnés. »

    Court extrait : « Le tuteur a tous les pouvoirs, et le grand problème des tutelles, c’est qu’il y a un grand écart entre les faits et la loi. »
    URL : https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-16-decembre-2017

    ④ Article « Mise sous tutelle : jusqu’où peut-on contraindre quelqu’un pour son bien ? » : publié le 27/07/2021
    Source : site web de la radio France Culture (Émission : Le temps du débat d’été par Quentin Lafay)

    Chapeau de l’article : « En France, 800 000 personnes sont placées sous tutelle ou curatelle. Mais la proportionnalité des mesures, qui doit permettre d’évaluer le plus finement possible les besoins de la personne afin de respecter son libre arbitre et sa dignité, est-elle respectée ? »

    Lire aussi, en fin d’article, la section « Pour aller plus loin » :
    . « En tant que mandataire judiciaire, on est à la fois intermédiaire et bouclier » (Extrait de l’article du journal Le Monde : par Jean-Baptiste Jacquin, publié le 12 octobre 2020)
    . Le rendez-vous du Particulier. Tutelles et curatelles : un dispositif au bout du rouleau (Un podcast franceinfo du 21/02/21 : par Edouard Marguier, publié le 21/02/2021)
    URL : https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/mise-sous-tutelle-jusquou-peut-contraindre-quelquun-pour-son-bien

    ⑤ Article « Le rendez-vous du Particulier. Tutelles et curatelles : un dispositif au bout du rouleau » : par Edouard Marguier, publié le 21/02/2022
    Source : site web France info: (105.5 FM : Francetvinfo)

    Chapeau de l’article : « « Le rendez-vous du Particulier » évoque aujourd’hui un système à bout de souffle, celui des tutelles et des curatelles. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-rendez-vous-du-particulier/le-rendez-vous-du-particulier-tutelles-et-curatelles-un-dispositif-au-bout-du-rouleau_4287243.html

    ⑥ Article Cachez ces vieux que je ne saurais voir! – BLOG (par Marita Cabiten, France Bleu, publié le vendredi 15 décembre 2017)
    Source : site web de France Bleu (Société)

    Chapeau de l’article : « Enquête sur les pratiques choquantes du système des tutelles. Détournements d’assurances-vie, pratique courante de comptes-pivots, mise sous tutelle abusive. Les abus sont courants. Les contrôles insuffisants. 800 000 adultes sont placés sous protection juridique en France. »
    URL : https://www.francebleu.fr/infos/societe/detournements-negligences-les-tutelles-des-personnes-vulnerables-hors-de-controle-1513329958

    ⑦ Forum permanent « Forum droit Tutelle / curatelle » (Famille > Tutelle / curatelle) : questions et réponses
    Source : site web de Forum-juridique. net
    URL : https://www.forum-juridique.net/famille/tutelle-curatelle/

    Est-ce que tout va bien dans le domaine des EHPAD comme celui de la tutelle et curatelle : oh, que non !!!

    • Merci pour tout votre travail de recherche sur cet autre aspect encore plus tabou , multiple et éparse que la thématique des Ehpad lucratifs …
      Du travail assuré pour Mr Victor Castanet sûrement , pour les think tank capables d’aborder un tel sujet, la fondation Jean Jaurès ou France stratégie le cas échéant pour essayer de réfléchir à comment mettre fin à ces abus tus sous la lourde couverture vénale dans un tel contexte de raréfaction des moyens publics ?

  • Jean-François de Lagausie

    J’ai été très intéressé d’apprendre que l’auteur du livre avait contrevenu à un article du code pénal. En effet, le télé oublie que accusation n’est condamnation.

    D’autres part, le Parlement va, vraisemblablement, voter de nouvelles règles de fonctionnement des HEPAD. A quoi cela servira si ni les fonctionnaires des ARS régionaux ni des vérificateurs départementaux ne font leur travail ?

  • Suite et… bis, ter repetita, etc… :

    « Accusation n’est pas condamnation » : oui, mais les témoignages s’accumulent… (Récits de familles, proches et consorts), avec des actions collectives en cours contre certains grands groupes d’Ehpad ou certains Ehpad…

    Pour info et/ou rappel, lire les 5 articles suivants :

    ① Article « ESS, emploi, formation, insertion et bien d’autres choses » : Blog de Michel Abhervé, publié le 26/01/2022
    Source : site web de Alternatives Economiques

    Chapeau de l’article : ORPEA : les langues se délient « La communication bien léchée d’ORPEA, qui excelle à se valoriser comme entreprise modèle part en lambeaux. » … « Mais surtout la parole se libère et la presse se fait écho de témoignages qui confirment et même confortent le contenu du livre… »
    Lire la p’tite revue de presse…:
    URL : https://blogs.alternatives-economiques.fr/abherve/2022/01/26/orpea-les-langues-se-delient

    ② Article « Maltraitance dans les Ehpad : « J’ai reçu des dizaines de témoignages », déclare l’avocate Sarah Saldmann qui va lancer une action collective en avril contre le groupe Korian » : franceinfo . Radio France, publié le 07/02/2022
    Source : site de la radio France Info: (105.5 FM)

    Chapeau de l’article : « Sarah Saldmann est déjà à l’origine d’une action du même type contre le groupe Orpea après la publication du livre de Victor Castanet, « Les Fossoyeurs ». »

    En-têtes de paragraphe :
    . “Avez-vous reçu beaucoup de témoignages de familles ayant des proches dans les maisons de retraite du groupe Korian ?”
    . “Que vous disent-ils dans ces témoignages ?”
    . “Vous ressentez vraiment cette prise de conscience sur la situation des personnes âgées dans les Ehpad ?”
    Nota : voir aussi les commentaires…
    URL : https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/maltraitance-dans-les-ehpad-j-ai-recu-des-dizaines-de-temoignages-declare-l-avocate-sarah-saldmann-qui-va-lancer-une-action-collective-en-avril-contre-le-groupe-korian_4947552.html#xtor=AL-792

    ③ Article « Korian, le géant des Ehpad, visé par une plainte collective pour « maltraitances » » : par Maxime Birken, publié le 07/02/2022
    Source : site web du Huffington Post (HuffPost : actualités)

    Chapeau de l’article : « Le groupe de maisons de retraite Korian se trouve à son tour visé par des témoignages, après les révélations contre le leader du secteur Orpéa. »

    En-têtes de paragraphe :
    . “De graves problèmes d’hygiène”
    . “Un Cash Investigation sur le sujet le 16 février”
    Nota : À voir également sur Le HuffPost: Ehpad Orpea : Attal fait valoir le bilan du gouvernement, mais…
    URL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/korian-le-geant-des-ehpad-vise-par-une-plainte-collective-pour-maltraitances_fr_6200c9b7e4b0725faacc1cb0

    ④ Article « Affaire Orpea : « Le travail est fait à la chaîne… » Nos lecteurs décrivent la maltraitance vécue par leurs proches en Ehpad » : par Clément Giuliano, publié le 07/02/2022
    Source : site web du journal 20 minutes (Société)

    Chapeau de l’article : « Pour de nombreuses personnes dont un parent réside en maison de retraite, les révélations récentes ne sont malheureusement pas une découverte »
    URL : https://www.20minutes.fr/societe/3229467-20220207-affaire-orpea-travail-fait-chaine-lecteurs-decrivent-maltraitance-vecue-proches-ehpad

    Lire aussi :
    . Scandale Orpea: Que proposent les candidats à la présidentielle sur la prise en charge des aînés ? (par Jade Toussay, publié le 27/01/2022)
    URL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/scandale-orpea-ce-que-les-candidats-a-la-presidentielle-proposent-sur-la-prise-en-charge-des-aines_fr_61f12465e4b0061af2583eae?ncid=other_huffpostre_pqylmel2bk8&utm_campaign=related_articles

    . Cachez ces vieux que je ne saurais voir! – BLOG (par Francis Carrier, Fondateur et président de GreyPRIDE, publié le 28/01/2022)
    URL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/cachez-ces-vieux-que-je-ne-saurais-voir-blog_fr_61f418dee4b0061af25e8408?ncid=other_huffpostre_pqylmel2bk8&utm_campaign=related_articles

    ⑤ Article « « Arrêtez de penser que la majorité des soignants font du mal aux gens »: le témoignage poignant d’Ornella, aide-soignante en Ehpad » : RMC > Emissions > Estelle Midi, publié le 07/02/2022
    Source : site web de BFM avec RMC

    Chapeau de l’article : « Aide-soignante en Ehpad, Ornella explique dans « Estelle Midi », ce lundi sur RMC et RMC Story, que le climat de défiance envers ces établissements liés aux révélations de maltraitance chez Orpea nuit aussi à toute une profession qui fait du mieux qu’elle peut. Et que la vidéo-surveillance ne résoudra rien. »
    URL : https://rmc.bfmtv.com/emission/arretez-de-penser-que-la-majorite-des-soignants-font-du-mal-aux-gens-le-temoignage-poignant-d-ornella-aide-soignante-en-ehpad-2054421.html

    Bonne lecture…

  • Suite et… bis, ter repetita :

    1) « Enfin, les langues se délient, le silence est rompu puisque les témoignages de familles, de membres du personnel de certains Ehpad et même de directeurs d’établissements, commencent… à affluer ! »

    2) « Je n’ose évoquer le cas des aides-soignantes et autre personnel des Ehpad, qui, en cas de signalement de faits de maltraitance auprès des autorités compétentes, risquent des sanctions de la part de leur employeur voire un… licenciement ! »

    Pour info et/ou rappel, lire les 5 articles suivants :

    ① Article « Orpea : « On a peur de dénoncer » témoigne une ex-salariée du groupe » » : par Tony Selliez, Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère, publié le 01/02/2022
    Source : site web de la radio France Bleu Gard Lozère (Nîmes : 90.2 FM)

    Chapeau de l’article : « À Nîmes, France Bleu Gard Lozère a rencontré une ancienne salariée du groupe Orpea, accusé de maltraitances envers les résidents de ses Ehpad. »Le groupe m’a déjà menacée », affirme-t-elle. »

    Questions posées :
    . Parlez-nous de votre métier quand vous travailliez pour Orpea.
    . Du coup, le temps consacré à tous ces pensionnaires était extrêmement réduit…
    . Comment réagissait la direction ?
    . Ça veut dire que pendant tout ce temps là, pour des personnes qui étaient bien sûr incontinentes, elles restaient dans leurs excréments ?
    . Comment réagissaient les familles lorsqu’elles venaient voir ces personnes ?
    . Et vous, personnel, vous pouviez vous plaindre ? Vous le faisiez ?
    . Est-ce qu’aujourd’hui, ce que dénonce le journaliste Victor Castanet avec son livre, ça vous paraît loin de la réalité ?
    . Ça vous inspire quoi vous aujourd’hui ? Maintenant que vous n’y êtes plus…
    URL : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/orpea-du-pain-de-l-eau-et-un-peu-de-brocolis-pour-faire-de-la-couleur-temoignage-d-une-ex-salariee-1643733173

    ② Article « Dans l’enfer des maisons de retraite » (Emission « Les pieds sur terre »): émission diffusée le 04/02/2022
    Source : site de la radio France Culture (Paris : 93.5 FM)

    Chapeau de l’article : « Alors qu’éclate le scandale Orpea, retour sur les témoignages de Dominique, dont le père a subi des mauvais traitements dans un EHPAD, et de Jérôme, qui travaillait dans une maison de retraite du groupe Orpea. Deux preuves que les faits dénoncés par Victor Castanet ne datent pas d’hier. »

    En-têtes de paragraphe :
    . “Ces EHPAD, ce sont des pompes à fric”
    . “On était toujours dans l’urgence”
    URL : https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/dans-l-enfer-des-maisons-de-retraite

    Nota : voir aussi… EHPAD – Maisons de retraite (Actualités + Série d’articles et reportages)
    URL : https://www.franceculture.fr/theme/ehpad

    ③ Divers, mais pas tant que çà… : intéressants car beaucoup d’exemples significatifs et donc, instructif et très édifiant !!!
    Source : site d’emploi mondial Indeed (Avis des employés pour Orpea)
    URL : https://fr.indeed.com/cmp/Orpea/reviews

    Nota : voir la section Orpea : carrières et emplois (À propos de l’entreprise + Emplois + Salaires + Aperçu des notes et… avis + Questions et réponses)
    Nota : la réactualisation de la photo et du nom du PDG, n’a pas été à ce jour, effectuée… 😉 😉 😉
    URL : https://fr.indeed.com/cmp/Orpea

    ④ Article « Scandale des Ehpad : les sept plaies qui s’abattent sur le groupe Orpea » : par Léa Morillon, publié le 05/02/2022
    Source : site web du journal Ouest-France (Société / Seniors)

    Chapeau de l’article : « Les révélations d’un livre-enquête sur les mauvais traitements réservés aux résidents des maisons de retraite Orpea marquent le coup d’envoi d’une dégringolade pour le groupe privé. Délit d’initié, enquêtes, discriminations… On vous résume les affaires qui tourmentent cet acteur majeur du secteur des Ehpad. »
    URL : https://www.ouest-france.fr/societe/seniors/scandale-des-ehpad-les-sept-plaies-qui-s-abattent-sur-le-groupe-orpea-fc055820-645f-43de-9629-dfcc6b23e0c8

    ⑤ Article « Le secteur des Ehpad privés fragilisé par le scandale Orpea » : par Challenges.fr, publié le 06/02/2022
    Source : site web du magazine Challenges (Économie)

    Chapeau de l’article : « Responsables politiques et experts remettent en cause le modèle économique des Ehpad du secteur privé et poussent les opérateurs à une grande transparence. »
    URL : https://www.challenges.fr/economie/le-secteur-des-ehpad-prives-fragilise-par-le-scandale-orpea_799626

    Ce qui précède et bien évidemment : sans faire de généralités pour tous les EHPAD car ce n’est pas la réalité de tous ces établissements !!!

  • / à mon précédent commentaire du 2 février 2022 à 11h 18 min (Extrait ci-après) :
    « Enfin, les langues se délient, le silence est rompu puisque les témoignages de familles, de membres du personnel de certains Ehpad et même de directeurs d’établissements, commencent… à affluer ! »

    Pour info et/ou rappel, lire les 2 articles suivants :

    ① Article « Les infos de 6h – Orpea : une ex-directrice raconte « la maltraitance institutionnelle » » » : par Olivier Boy – édité par Florine Boukhelifa, publié le 04/02/2022
    Source : site web de la radio RTL (Pau : 106.3 FM)

    Chapeau de l’article : « Dans son témoignage, Clémence explique comment le groupe réalisait des économies au détriment de ses résidents, mais aussi les conséquences du manque de personnel. »
    URL : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-infos-de-6h-orpea-une-ex-directrice-raconte-la-maltraitance-institutionnelle-7900121296

    ② Article « Un directeur d’Ehpad Orpea remercié après avoir accueilli la presse locale dans son établissement » : par Anna Bonnemasou-Carrère, publié le 3 février 2022
    Source : site de la radio france inter (87.9 FM)

    Chapeau de l’article : « Alors qu’Orpea, géant des Ehpad privés en France, est dans la tourmente, un jeune directeur de maison de retraite en Saône-et-Loire a été licencié ce mercredi en cinq minutes chrono. Il impute ce départ forcé à l’accueil de journalistes au sein de son établissement. Orpea réfute tout lien de cause à effet. »
    URL : https://www.franceinter.fr/amp/societe/un-directeur-d-ehpad-orpea-remercie-apres-avoir-accueilli-la-presse-locale-dans-son-etablissement#aoh=16439660632601&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s

    Sans autres commentaires superflus…

  • Ambiance… / Scandale chez Orpea

    Lire l’article « Scandale chez Orpea : « On est dans le bal des faux-culs », lance Frédéric Bizard » : par Thibault Nadal, publié le 01/02/2022
    Source : site web de la radio RTL (Invité RTL)

    Chapeau de l’article : « L’économiste spécialiste de la santé se montre surpris que les acteurs majeurs du dossier se disent consternés par les révélations sur le groupe Orpea. »

    Court extrait :
    . « Ce qui me surprend le plus, c’est que la plupart des acteurs, l’État, les opérateurs et les instances de régulation ont l’air surpris. On est un peu dans le bal des faux-culs, puisque malheureusement on connait la dégradation de ce secteur-là« , affirme l’économiste. »

    URL : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/invite-rtl-scandale-chez-orpea-on-est-dans-le-bal-des-faux-culs-lance-frederic-bizard-7900120199

  • / « La personne âgée n’est pas et ne doit pas être un produit commercial »

    Cette déclaration, donne l’impression que « les politiques » découvrent ce triste constat : une forme de cynisme, d’impuissance et de non prise en compte de l’actuelle situation qui perdure pourtant depuis très longtemps dans certains Ehpad…

    La ou les questions que l’on peut se poser… :

    1) Doit-on continuer à accepter des groupes d’Ehpad à but lucratif ?

    2) Est-ce que la France a les moyens de se passer de ces groupes d’Ehpad, afin que l’on puisse confier le placement des personnes âgées dépendantes et en perte d’autonomie à d’autres structures d’hébergement publiques qui ne recherchent pas systématiquement le profit maximal (rentabilité et économies de moyens) ?

    Enfin, les langues se délient, le silence est rompu puisque les témoignages de familles, de membres du personnel de certains Ehpad et même de directeurs d’établissements, commencent… à affluer !

    • À la première question et si l’on reprend la parole ministérielle au bond , je répondrai que NON .
      Non parce que c’est le système lucratif qui est en cause dans tous ces constats et pour la deuxième question, j’aurai tendance à dire que si l’on imagine qu’une part des Milliards d’€ versés par ces résidents assez fortunés dans les poches des hauts dirigeants de ces groupes et des plus gros de leurs actionnaires, aurait été dédié à des projets habilités à l’aide sociale aux tarifs maîtrisés, alors la France n’aurait pas à déplorer une telle situation aujourd’hui .
      Cela veut dire qu’il est peut être préférable d’accepter l’impôt pour permettre de faire face aux enjeux du vieillissement aujourd’hui plutôt que de se faire extorquer à la fin de sa vie 3000 à 6000 € mensuellement pour être potentiellement maltraité en + ..

      Quand vous voyez que le dirigeant éconduit ce week end a vendu 588 157 €uros d’actions ORPEA il y a quelques semaines à lui tout seul, alors qu’il en avait déjà vendu auparavant … imaginez ce que détiennent ( ou détenaient car le fuyard ne doit pas être si isolé que cela dans son cynisme ) tous ensemble les autres cadres et dirigeants du groupe …
      Pour ma part, je me suis opposé au schéma gérontologique départemental de 1999 proposé par la droite unie sous la conduite d’un certain François BAYROU qui ouvrait le nombre d’autorisations de lits lucratifs au même nombre que ceux ouverts au lits habilités à l’aide sociale aux tarifs maîtrisées ( 50/50 ) ce qui était inédit et représentait une véritable option POLITIQUE nouvelle . C’est dans ces années 2000 que la grande impulsion lucrative a été donnée selon l’idéologie déjà décrite dans mon premier commentaire et vigoureusement défendue par le vice président Pierre Menjucq alors promoteur inconditionnel du modèle privé dans les débats et sa MAJORITÉ .

      • Tout cela n’ est que la conséquence de la politique  » bling bling » pratiquée dans les années 2000. On pourrait aussi ajouter à ce scandale celui de la privatisation des autoroutes qui relève du même état d’ esprit et qui permet à certains de s’ en mettre plein les poches. Le problème n’ est pas la privatisation en tant que soi, mais le rôle de contrôle et de vigilance qu’ en t’ entend tenir l’ Etat. C’ est là que le bat blesse, car le contexte était tel que une fois de plus certains ont tout fait pour amoindrir ce rôle primordial de l’ Etat et notamment des hommes politiques qui maintenant se cachent derrière le paravent du  » C’ était comme ça  » pour se disculper. C’ est bien cela qu’ il faut changer, afin de rendre les contrôles les plus efficaces possibles et pas forcément indépendants. Car aujourd’ hui qui peut dire exactement ce que veut dire  » indépendant » dans le monde sociétal où s’ imbrique en permanence le monde public et le privé. Surtout que de part et d’ autre, d’ une part la recherche du profit et d’ autre part la rentabilité à outrance des services est à toutes les portes où frapper.
        Ce qui amène irrémédiablement à « La personne âgée est et doit pas être un produit commercial » Une horreur anonyme.

      • Merci beaucoup pour votre réponse bien argumentée.

        Ouf, vous avez évité la courte réponse suivante, qui m’aurait fait, brusquement monter la tension ! :

        « La nationalisation de tous les Ehpad ! » 😉 😉 😉

        • Non pas quand même ! la Nationalisation des Ehpad est un slogan simpliste que vient d’enfourcher allègrement le député Ruffin …
          Par contre je serai favorable à ce que ce statut d’Ehpad privé à but lucratif soit aboli et interdit . Il y a des solutions économiques pour transférer la gestion et les biens à de nombreux groupes mutualistes ou fondations qui ont le statut associatif et une expérience de la gestion d’Ehpad, des valeurs et des tarifs beaucoup plus conformes au respect des familles et de la personne âgée. Les collectivités locales ou départementales peuvent aussi être un recours dans cette crise pour se confronter à la gestion directe, autant qu’à celle des contrôles qu’elles se sont refusées à exercer suffisamment jusqu’ici, conjointement avec l’Etat.
          Espérons que cette affaire inspirera en ce sens les candidats à l’élection Présidentielle et singulièrement celui ou celle qui sera élu (e) !

        • Surtout pas de nationalisation, après ce coup de surchauffe révélateur, pour répondre à ce problème. N’oublions pas aussi que bien des établissements privés font parfaitement le travail, avec peut être des moyens financiers pas plus élevés que des établissements publics. Ce qui a manqué le plus, c’ est la déontologie.

          • Une précision : dans le débat il faut bien distinguer Ehpad associatifs privés, qui ont globalement les mêmes moyens que les Ehpad publics , et les Ehpad privés lucratifs ( 20 % en France ) qui ont tous , absolument tous plus de moyens que les autres de par leurs tarifs « hébergement » beaucoup plus élevés .
            Les dotations soins sont égales entre tous mais pas le tarif hébergement administration générale qui chez les lucratifs est totalement libre et donc constitutif de moyens qui devraient être consacrés au bien être des personnes âgées , au renforcement des moyens « soins » au besoin et non aux actionnaires dont l’appétit addictif de profit ne peut que mener à des dérives . À la limite , je ne serais pas contre leur maintien à condition que leur soit imposée fermement une qualité de service correspondant au tarif affiché , donc un ratio de personnel de 1 / 1 dûment et régulièrement contrôlé par les départements et l’État .

            La Nationalisation n’est qu’un leurre de discours car les services de l’Etat seraient totalement incapables de reprendre la main sur une gestion directe dans le contexte de crise de l’hôpital public que l’on connaît à mon avis . Ils auront assez à faire dans les prochaines années pour essayer de sauvegarder nos hôpitaux !

  • Les directeurs d’ARS sont directement nommés par le ministère de la santé depuis la réforme supprimant les DRASS . Dès le début en France, ont été nommés des profils issus de la grande distribution et de l’industrie à ces postes avec une volonté de laisser la place à des groupes privés pour gérer des Ehpad, des établissements de soins de suite ( convalescence comme les Acacias à GAN qui viennent de rentrer dans le giron de KORIAN .. ), des spécialisations cliniques au détriment de l’hôpital public, au nom de l’idéalisme selon lequel en tout domaine, l’entreprise privée ferait mieux et moins cher que le service public ou associatif.

    Dans la thématique santé sociale, le problème est qu’au début, pour séduire et asseoir son modèle, le privé fait toujours bien et peut-être mieux même avec de gros moyens mis en œuvre pour démontrer et obtenir la confiance des décideurs …. C’est ensuite que ça se gâte, vite rattrapée par la recherche effrénée de profits, la qualité de service se dégrade. Tel est le processus qui se répète partout depuis qu’il a été engagé en 2003 -2004 et malheureusement non remis en cause jusqu’à ce jour.

    Il n’est plus acceptable que des sociétés cotées en bourse ou celles non cotées dont l’objet social est l’administration de biens immobiliers, l’acquisition de droits sociaux, l’activité des holdings, comme cette SCI qui vient d’obtenir son permis de construire sur l’ancien site de Nouste Soureilh à PAU, dont les grands argentiers résident à Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Beaune, Avenue de Suffren à Paris 7 ème , qui n’ont pour seul but que d’amasser des millions d’Euros sur le dos des personnes âgées en capacité de payer 3000, 4000 et 5000 € mensuels pour vivre leurs dernières années dans des conditions de prise en charge qui devraient être beaucoup plus confortables que celles des Ehpad public ou associatifs limités dans leur tarification autour de 2200. € en moyenne par mois .
    On me dira «  mais ce n’est que le déménagement de l’EHPAD des jardins d’Iroise du boulevard Tourasse » Oui .. avec combien de lits en + ?? et sous un modèle de recherche de profits incompatible avec la recherche de bien traitance qui ne devrait être que la seule motivation réservée à un statut social .

    • Merci pour cet éclaircissement et ces explications des comportements résultant de la politique du privé prônée par la plupart des coursiers de la présidentielle.

      On nous a souvent expliqué qu’une des vertus du privé était de faire baisser les prix grâce à la concurrence; les résultats montrent que c’est l’inverse, c’est une concurrence pour faire le plus de profit, OPA par exemple.

      J’ai bien apprécié une autre opportunité:
      Le service public est notre meilleure arme
      https://blogs.mediapart.fr › blog › le-service-public-est-…

      • La ministre Bourguignon à l’instant en interview : «  la personne âgée n’est pas et ne doit pas être un produit commercial ».
        Ah bon ? Il faut fermer les Ehpad privés lucratifs illico alors, ou pour le moins reprendre leur mode de gestion car malgré les tentatives d’enfumage en cours sur la problématique globale de la dépendance qui est un autre réel problème, il s’agirait de ne pas tout mélanger.
        Le problème soulevé sur ORPEA est cet aspect indécent entre la recherche de protection et de confort maximal de la personne âgée au niveau de pension élevé et la recherche maximale de profits des 4 ou 5 groupes qui exploitent ces personnes âgées comme des produits commerciaux, exploitent leurs pensions et leurs pactoles économisés toute une vie sans vergogne, quitte à instaurer une systémique mal traitance . C’est cela qui est révélé par le livre et malheureusement propre au système tel que validé et mis en œuvre par de multiples décisions politiques depuis 18 ans … l’âge de ces 2 groupes tristement remarqués !

  • Est-il encore nécessaire, de souligner que le livre « Les fossoyeurs » :

    1) va générer des demandes d’explications et surtout plus de transparence auprès des familles des résidents dans les Ehpad, outre une action collective en justice des familles concernées par des maltraitances envers un(e) de leur proche…

    2) va servir de déclencheur pour les aides-soignantes des Ehpad, des résidents et surtout des familles de résidents qui n’ont pas osé parler de ce qu’elles ont connues ou savaient déjà…

    Ne pas oublier, que parfois, face à la douleur de perdre un(e) proche et avoir constaté ce qui se passait dans certains Ehpad, des familles n’ont pas osé se risquer à s’engager dans un long et coûteux combat juridique ET aussi s’épuiser via des procédures interminables FACE et CONTRE des grands groupes privés à but lucratif comme Orpea…

    Rappel (Top 15 des grands groupes d’EHPAD en France) :
    https://www.capretraite.fr/choisir-une-maison-de-retraite/types-de-maison/grands-groupes-de-maisons-de-retraite-de-france/

    Je n’ose évoquer le cas des aides-soignantes et autre personnel des Ehpad, qui, en cas de signalement de faits de maltraitance auprès des autorités compétentes, risquent des sanctions de la part de leur employeur voire un… licenciement !

    Divers mais intéressants exemples qui ont décrit la réalité dans certains Ehpad : n’hésitez pas à taper dans « Google » les termes suivants : « reportage ehpad france 2 »
    et vous obtiendrez une longue liste de nombreux reportages (voir aussi « Plus de vidéos ») qui ne datent pas uniquement de la semaine dernière : instructif mais hélas, très édifiant !!!

    Par ailleurs, ci-après, quelques liens (Articles, témoignages et un rapport public) qui ne datent pas aussi de la semaine dernière :

    ① Article « Claire Hédon : « Les droits des résidents en Ehpad doivent être respectés » » : par Jean-Christophe Martineau, publié le 26/07/2021
    Source : revue Notre temps (Section « Famille > Autonomie »)
    Chapeau de l’article : « Les personnes âgées vivant en maison de retraite sont des citoyens à part entière, rappelle la Défenseure des droits. Son dernier rapport pointe des défaillances principalement liées, selon elle, à un manque de personnel. »
    URL : https://www.notretemps.com/famille/autonomie/claire-hedon-les-droits-des-residents-en-ehpad-doivent-etre-respectes-24841

    ② Rapport public « Les droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en Ehpad » : par Claire Hédon, publié le 4 mai 2021

    Source : site officiel du Gouvernement Vie-publique.fr (Auteur(s) moral(aux) : Défenseur des Droits

    Rapport disponible en ligne au format .PDF (Gratuit : 1,83 Mo)
    URL : https://www.vie-publique.fr/rapport/279745-les-droits-fondamentaux-des-personnes-agees-accueillies-en-ehpad

    ③ Article « Scandale Orpea : les résidents étaient jetés sur le lit comme des sacs à linge » : par Nina Droff, édité par Laura Laplaud et publié le 29 janvier 2022
    Source : site web de la radio Europe1 (Société)

    URL : https://www.europe1.fr/societe/scandale-orpea-les-residents-etaient-jetes-sur-le-lit-comme-des-sacs-de-linge-sales-4090621

    ④ Article « Affaire Orpea. Une ancienne aide-soignante témoigne, “si on arrivait à leur donner une douche par semaine, c’était bien” » : par Barbara Gabel, publié le 28/01/2022
    Source : site web de france3-regions.francetvinfo .3 nouvelle aquitaine

    Chapeau de l’article : « Ancienne aide-soignante, Aline* a travaillé dans un établissement du groupe Orpea pendant plusieurs années dans la région poitevine (Vienne). Les faits dénoncés dans le livre “Les Fossoyeurs”, paru le 26 janvier, elle les connaît bien. À l’époque, elle avait tenté d’alerter sur les conditions de vie et de travail dans son Ehpad. »
    Nota : * Le prénom a été modifié à la demande de l’intéressée.
    URL : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/affaire-orpea-une-ancienne-aide-soignante-temoigne-si-on-arrivait-a-leur-donner-une-douche-par-semaine-c-etait-bien-2438185.html

    ⑤ Article « Selon la Défenseure des droits, la dignité et les libertés des résidents d’Ehpad sont souvent mises à mal » : par Julien Baldacchino, publié le 4 mai 2021
    Source : site web de la radio france inter

    Chapeau de l’article : « La Défenseure des droits Claire Hédon publie ce mardi un rapport revenant sur le respect des droits fondamentaux des personnes âgées, hébergées dans les Ehpad. En six ans, ses services ont reçu plusieurs centaines de signalements pour des mauvais traitements dans ces établissements. »
    URL : https://www.franceinter.fr/societe/selon-la-defenseure-des-droits-la-dignite-et-les-libertes-des-residents-d-ehpad-sont-souvent-mises-a-mal

    ⑥ Article « Avant le scandale Orpea, une longue litanie de maltraitances dans les Ehpad » : par Hugues Maillot, publié le 28/01/2022
    Source : site web du journal Le Figaro

    Chapeau de l’article : « FOCUS – Menaces et sévices, soins bâclés ; plusieurs affaires impliquant des établissements ou des soignants ont ébranlé le secteur des maisons de retraite ces dernières années. »
    URL : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/avant-le-scandale-orpea-une-longue-litanie-de-maltraitances-dans-les-ehpad-20220126

    ⑦ Article « Scandale Orpea : les Ehpad privés se disent prêts à davantage de contrôles administratifs » : par franceinfo avec AFP . France Télévisions, publié le 31/01/2022
    Source : site web de la radio franceinfo:

    Chapeau de l’article : « Les dirigeants des quelque 2 000 maisons de retraite privées souhaitent également une nouvelle procédure de certification qualité, a annoncé leur principale organisation, le Synerpa. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/scandale-orpea-les-ehpad-prives-se-disent-prets-a-davantage-de-controles-administratifs_4935755.html

    Un scandale institutionnel qui date et perdure depuis plus de 30 ans, même… si ce n’est pas la réalité de tous ces établissements !!!

  • Je ne pense pas que se soit de gaité de coeur que l’ auteur de ce brûlot ait fait le choix de le publier, afin de se donner bonne conscience ou d’ en tirer une certaine gloire ou profit. Je pense qu’ il est parfaitement conscient des risques pénaux qu’ il risque.
    J’espère pour lui qu’ en amont il a dû tirer la sonnette d’ alarme, mais face au laxisme des autorités et aux nombreuses portes qui se fermaient à ses propos, il a été obligé, s’ il ne voulait que son travail reste lettre morte, de publier son travail, qui a tout de même duré 3 ans. Tout cela n’ est pas arrivé par un coup de baguette magique, ni par le fait du hasard qui fait bien les choses. Je pense qu’ il est pleinement conscient des risques pénaux qu’ il encourt. C’ est sûrement plus l’ omerta qui règne dans ce milieu qui l’ a poussé à aller au bout de sa démarche. Maintenant reste à savoir ce que la justice fera de tout cela en cette période particulière qu’ est la campagne présidentielle. Apparemment personne, parmi les candidats, n’a l’ air de vouloir s’ accaparer du problème de fin de vie des personnes très âgées et souvent seules et abandonnées de toutes parts.
    C’ est sûr qu’ en ce domaine il est plus facile de ne pas vouloir savoir, que de soulever le couvercle de la marmite.

    • Personnellement, j’espère que la justice interviendra très vite, ce qu’elle aurait dû faire depuis longtemps. Il est en effet impossible d’imaginer que ni la justice, ni l’ARS, ni les conseils départementaux n’aient été destinataires de signalements de ces maltraitances. Qu’ont-ils fait ? Pendant les trois ans qu’il a fallu à la réalisation de cet ouvrage beaucoup de résidents d’Ehpad ont été en souffrance. Et c’est là qu’est l’essentiel du sujet.
      Le mérite de ce livre est surtout que les politiques, en période électorale, vont se saisir du problème. Mais ils n’en parlent pas beaucoup ces très, trop, nombreux candidats.

      • Personnellement, j’espère que la justice interviendra très vite, ……
        Deux volets dans cette affaire.
        Un volet Justice:
        Espérons que ce ne sera pas une opération coup de poing médiatique ,genre feu de la Saint Jean, mais le résultat d’ un travail en profondeur avec des conséquences sur le long terme du genre  » plus jamais ça » .
        Un volet terrain:
        L’ autre domaine sur lequel il faut agir urgemment, indépendamment de la Justice, est le quotidien du terrain, car des milliers de personnes et leurs familles sont actuellement confrontées à ces problèmes.
        Tout à fait d’ accord avec vous pour dire que les très nombreux candidats à l’ élection présidentielle doivent
        s’ emparer du problème indépendamment des conséquences de la publication du livre, car les premiers baby-boomers sont aux portes de la grande vieillesse. Dans les années à venir la problématique ira en augmentant,
        avec d’ importants choix de société à faire, indépendamment des choix politiques.

      • Vous dites : « place dans l’obligation de les signaler, voire de les signaler aux autorités habilitées ». Vous pensez vraiment que ce serait efficace de dénoncer à des « autorités habilitées »? Voulez-vous des exemples d’autorités habilitées et autres médiateurs forts coûteux qui ne sont là que pour mettre la poussière sous les tapis ? En attendant, ce… scandale ? ( bénéfice du doute) ne rebute pas tout le monde : notre locale feuille de choux passe hier un encart publicitaire d’Orpea d’une pleine page . L’argent n’a pas d’odeur paraît-il !

        • Ce n’est pas moi qui dis qu’il y a obligation de signaler, mais c’est la loi pénale. Alors que ce soit efficace ou non efficace, c’est un autre sujet. Il faut cependant que chacun soit placé devant ses responsabilités. Si ces autorités ne font pas correctement leur travail de contrôle ou de poursuites il faut que l’Etat intervienne. Mais il ne s’agit pas ici des médiateurs ou autres défenseurs des droits à propos desquels j’ai plutôt tendance à partager votre avis.
          J’ai, comme vous, lu le journal d’avant hier où Orpéa a disposé d’une pleine page pour vanter ses mérites. En effet, c’est choquant. Vous observerez au passage qu’il y a au moins une faute d’orthographe !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *