Roulez au soleil !

4.7
(45)

Non, je ne vais pas vous faire de la publicité pour l’achat d’une voiture décapotable, ni vous vanter l’agrément d’une virée motorisée à l’île Maurice ou à Punta Cana. Mais vous allez peut-être trouver que je vous vends du rêve dans le contexte actuel de hausse rapide du carburant.

Pourtant, il semble possible de se déplacer grâce à l’énergie envoyée par le soleil. Cela suppose que l’on fasse installer des panneaux photovoltaïques pour recharger sa voiture et que l’on ait une voiture électrique ou que l’on envisage d’en acheter une dans le futur. Mieux, que l’on stocke l’électricité produite, de manière réelle, ou virtuelle par l’intermédiaire d’un distributeur (c’est une offre encore rare) de façon à consommer 100% de l’électricité produite. Car, bien entendu, vous ne consommez pas l’électricité au moment où le soleil peut vous en procurer. Or on a intérêt à consommer la totalité de l’électricité produite puisque le surplus est racheté par EDF au prix de 10 centimes le kwh, alors qu’il la vend à environ 20 centimes.

La mise de fond est importante, on ne peut pas le cacher, de 7000 à 8000 euros pour une installation standard de 3kwh crête et 11000 à 12000 euros pour une installation avec stockage. Il faut compter nettement plus si l’on veut une puissance plus importante car la TVA passe de 10% à 20% au-dessus de 3kwh (ce qui semble surtout justifié aux yeux de EDF, pas pour celles et ceux qui veulent préserver la planète). Mais la mise la plus importante peut être la voiture électrique elle-même. Si celle-ci devient une obligation au delà de 2030, l’incitation à s’équiper sera plus forte. Mais dès maintenant réduire sa facture énergétique est une préoccupation de bien des ménages.

Plaçons-nous maintenant au niveau national. Nous avons la chance de disposer d’une électricité relativement bon marché, au moins à court terme. Mais peut-on la considérer comme renouvelable ? Et sans inconvénient majeur ? Aucune production est sans inconvénient ; mais il convient de les comparer. Nous entendons les protestations relatives à l’implantation d’éoliennes ; l’énergie solaire est illimitée, mais la fabrication des panneaux et leur recyclage doit être pris en compte dans un bilan global. IL semble cependant que ces inconvénients ne sont pas à la hauteur des investissements pour les EPR, des risques de l’industrie nucléaire et du problème des déchets. Une information objective, indépendante, des consommateurs s’impose. Je pourrais compléter un peu celle que je vous livre, et le ferai pour celles-et ceux qui me le demanderont. Mais pour une vue d’ensemble, il faut des avis d’experts et de spécialistes. Les choix devant nous l’exigent.

Jean-Paul Penot

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de note : 45

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *