Retour sur Jurançon capitale béarnaise 2018 des « fonderies à ciel ouvert ».

5
(50)

Le Sud-Ouest du mardi 31 juillet 2018 publiait un article sous le titre : « Une fonderie à ciel ouvert », ou comment une aire d’accueil équipée et entretenue au frais du contribuable jurançonnais a été détournée en « fonderie à ciel ouvert » avec toutes ses émanations de fumées toxiques jusqu’à sa fermeture en septembre 2018.

Le quotidien écrivait : « depuis 2014, des fils de cuivre et autres métaux sont régulièrement brûlés sur une aire en bordure de gave. La mairie assure que l’épisode de dimanche sera le dernier« .

Déjà, le samedi 1er mars 2014 16h, de passage sur l’avenue du 18 juin 1940 des odeurs suffocantes pestilentielles de plastiques brulés envahissaient l’atmosphère. Elles provenaient des boxes de cette aire dédiée, boxes construits par la mairie en 2012. M’étant arrêté pour demander l’arrêt de ces incinérations, j’avais été reçu par un homme menaçant muni d’une barre de fer m’intimant l’ordre de partir :  » je suis ici chez moi, et je fais ce que je veux« …   

Un dépôt de plainte ou main courante au commissariat central de Pau ce même jour était irrecevable. Le lundi 3 mars je m’étais plaint à la mairie de ces incivilités.

Cette situation resta inchangée en 2015…2016…2017.

Quelle « belle entrée de ville » sur un espace communal, avec l’aval du Maire et de son laissé faire.

Suite à cette inaction communale insupportable, je pris l’initiative de faire les démarches suivantes :

Courrier au Préfet du 07 janvier 2018 et sa réponse du 31 janvier 2018 :

« …vous appelez mon attention sur les nuisances olfactives et sur la pollution environnementale occasionnés par la combustion de pneus par les gens du voyage sur la commune de Jurançon. J’ai pris bonne note des éléments portés à ma connaissance et vous informe que j’ai transmis votre courrier à Monsieur le Maire de Jurançon.

Par ailleurs, je vous informe que j’ai saisi les services de l’Etat en charge de la sécurité publique et des polices administratives et de l’environnement dans le département… »

Nouvelle réponse du Préfet du 26 avril 2018 :

« …Vous appelez mon attention ….Le maire de Jurançon, saisi par mes soins, m’informe avoir rencontré les intéressés afin de solutionner cette problématique.

En effet, les nuisances que vous évoquez relèvent de la compétence du maire, au titre de ses pouvoirs de police, qui connaît la situation et reste votre interlocuteur privilégié pour vous apporter une réponse à votre demande d’intervention. Tels sont les éléments que je tenais à porter à votre connaissance. « 

Lettre du 13 mars 2018 à Monsieur le Président de la Communauté d’agglomération de Pau-Béarn-Pyrénées et sa réponse du 11 avril 2018: « …vous m’avez écrit pour solliciter la fermeture administrative d’une aire de stationnement de gens du voyage située avenue du 18 juin à Jurançon. Je vous informe que seules les aires d’accueil de gens du voyage situées à Pau, Lons-Billère et Lescar ont été transférées à la communauté d’agglomération en application de l’article L5216-5 du code général des collectivités territoriales. La communauté d’agglomération n’est pas compétente pour procéder à la fermeture administrative de cette aire illicite; d’autant qu’aucun…

Par ailleurs, vous souhaitez que le rachat de cuivre par les établissements agrées ne soit autorisé que non transformé, mais la communauté d’agglomération ne dispose d’aucun titre pour définir une telle réglementation sur son territoire… »

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, et vous prie… »

                                                                                                        François BAYROU

Lettre du 29/07/2018 au Procureur de la République Pollution environnementale sur Lons-Billère : incinérations et fumées toxiques.

Lettre au Préfet du 08/08/2018 :

 » Je vous adresse une série de photos prises le lundi 30/07/2018 sur l’aire d’accueil de l’avenue du 18 juin 1940 à Jurançon.

Je vous joins aussi la copie de la lettre que j’ai adressée le 26/04/2018 à Monsieur le Maire de Jurançon comme vous m’y aviez invité par votre courrier en date du 26/04/2018 en me précisant que :  » les nuisances que vous évoquez relèvent de la compétence du maire, au titre de ses pouvoirs de police, qui reste votre interlocuteur privilégié pour vous apporter une réponse. » Je n’ai, hélas, jamais eu de réponse de sa part comme à son habitude.

Cette situation perdure depuis plus de 8 ans, sans qu’il n’y ait jamais eu de pouvoir de police exercé. Celle-ci est non seulement hallucinante mais aussi affligeante, elle ternit l’image de la commune, de ses élus et de ses citoyens ainsi que de toute l’agglomération de PAU. »

Lettres à l’association SEPANSO Pyrénées Atlantiques restée sans réponse idem plus-tard à SEPANSO Aquitaine.

Publication article Sud Ouest du 31/07/2018 : »Une fonderie à ciel ouvert » .

Sud-Ouest du 02/08/2018 : « Une nouvelle incinération sauvage de fils de cuivre » .

La République des Pyrénées du 02/08/2018 : « Jurançon : la fin des fumées toxiques ? » .

Sud-Ouest :  » Le mauvais air ne sera qu’un mauvais souvenir » .

Réponse du 20 août 2018 de Monsieur le Président de la communauté d’agglomération de Pau-Béarn-Pyrénées à une lettre et dossier photos :

 » Le 6 juillet dernier, Monsieur le Maire de Jurançon a procédé a une mise en demeure pour l’évacuation et le nettoyage de cette aire d’accueil pour « occupation illégale du domaine public ». Le 15 juillet 2018, cette aire a été évacuée, l’adduction d’eau potable et les branchements électriques coupés…

Pour ce qui est des déchets apportés sur cette aire, le volume ne peut suggérer à lui seul la provenance de la déchèterie de Jurançon…

Quant au droit d’accès à la déchèterie de Jurançon, il demeure encadré et surveillé par la communauté d’agglo…etc.

Courrier à Monsieur le député David HABIB.

Lettre au Procureur de la République du 16/11/2018 et dépôt de plainte pour :

« Pollution environnementale, mise en danger de la vie d’autrui, non respect de l’article 40 du code de l’environnement abus des finances communales + demandes suivantes au Maire sans réponse : demande de bail de location ou acte d’utilisation …; fermeture immédiate de cet espace ; dépollution du site au frais des pollueurs ; demande de non rachat par les récupérateurs agréés des cuivres transformés. » avec copies de 12 courriers.

Mise en demeure (26/08/2018) adressée au maire de Jurançon : » démolir et évacuer toutes les dalles en béton ; vidanger la fosse de 14m3…; démolir et évacuer la fosse et son assise béton armée ; évacuations des gravats ; rétablissement du terrain naturel d’origine…demande des documents comptables de cette installation et entretien, baux de locations… etc. » . Restée sans réponse.

Rendez-vous pris le 15/01/2019 avec Monsieur le Maire de Jurançon :

A la question : « quel est le coût pour les finances communales ?  » .

Sa réponse a été :  » je ne sais pas  » .

Sept bordereaux d’enlèvements totalisant 14 tonnes de ferrailles (« pour un montant environ de 4 000€ »), (avec, en plus, une Renault Rodéo et une 4L) m’ont été présentés le 05/09/2018 par le maire adjoint.

C’est pourquoi, en l’absence de réponse du Maire sur le coût réel de l’installation, l’entretien et démolition de cette aire d’accueil, je tenais à porter à la connaissance du public un récapitulatif descriptif-estimatif-quantitatif que j’ai réalisé, détail qui a été remis au Maire :

1 – INSTALLATION ET MISE EN PLACE DE L’AIRE D’ACCUEIL :

  1. Préparation du terrain: installation de chantier, décaissement, nivellement, rampe d’accès, mise en forme du terrain côté avenue et gave, plateforme… goudronnage… végétalisation …pylône élec etc…
    1. Rampe d’accès contrebas :…
    1. Création d’équipements :

1-3-1 :  Création de 2 wc et une douche : décaissement, dalle béton, agglo de 20, crépis, toiture, arrivée eau, fosse de 8000l, raccordements, escalier d’accès …etc.

      1-3-2 : Création de 3 boxes 4,80 x 16,5 : décaissement, dalle béton, murs agglo de 20 …etc.

      1-3-3 : Création de dalles sur l’aire d’accueil pour création de cabanons …etc.

TOTAL INSTALLATION ET MISE EN PLACE D’UNE AIRE D’ACCUEIL : 164 300€ht                                                                                                      

2: ENTRETIEN de l’aire : éclairage, entretien fosse, conso eau, taille et tonte

                                                  TOTAL  ENTRETIEN de l’aire: 2 300€ht/an

3: NETTOYAGE ET ENLEVEMENT DES EQUIPEMENTS : enlèvement de 14 tonnes de matériaux divers dans 7 bennes,démolition fosse de 8000 litres, dalles bétons wc et douche, boxes, cabanons, nettoyage bord du gave, apport de 23 000 m3 de terre du lidl, coupure des 5 éclairages publics etc  

                                              TOTAL NETTOYAGE et enlèvements :  136 665€ht

                                                       TOTAL GENERAL sur 10 ans : 323 965 €ht

Le Maire a été convoqué 5 fois par le Procureur de la République.

En 2018, Jurançon a été la capitale béarnaise des « fonderies à ciel ouvert« .

Lons l’a suivi en 2019 par de gigantesques panaches de fumées et odeurs de plastiques brulés.

En 2020, Lescar a été la capitale béarnaise du pillage de l’école dédiée aux sports située prés de Quartier libre.

Les fonderies à ciel ouvert, les pillages de bâtiments, et les bords de nos routes de la communauté d’agglomération transformés en poubelles, seraient-ils les futurs nouveaux projets de société du haut commissaire au plan ?

Comment Monsieur le Maire, vice-président de la communauté d’agglo de Pau, énarque et Juge du Tribunal administratif de Toulouse avez-vous laissé cette situation se dégrader ? Pourquoi l’exemplarité n’a pas été votre ligne de conduite ?

Où sont passés vos pouvoirs de police comme l’avait rappelé le Préfet dans son courrier du 26 avril 2018 ?

Comment se fait-il que vous n’ayez rien fait pendant toutes ces années : violation des normes environnementales, mise en danger de la vie d’autrui, abus d’espaces dédiés, absences de pouvoirs de police, non respect des règlements d’urbanisme etc…?

Avez-vous des baux de location même à titre gratuit de ces aires d’accueil ?

Quel est l’impact sur notre santé de ces émanations toxiques au regard des dépôts de suies bien visibles, pendant toutes ces années, sur certaines parties de bâtiments ?

Suite de cette affaire pour couronner le tout, lors de la dernière élection municipale j’ai été traité de « con de service » par le Maire.

                                                                                                  A Pau le 22 février2022

                                                                                                 Par « le con de service« 

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 50

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • Il me semble qu’il y a une omission dans cette présentation et les commentaires.
    Ces agissements ne sont-ils pas le fait d’une communauté bien identifiée dont les usages sont différents des nôtres ?
    Une minorité en fait pour laquelle nos règles sont… punitives.

  • Comme Ponce Pilate, ils s’en lavent les mains !
    Et après ça, on s’étonne que le peuple ne vote pas, ou si peu !

  • Il est en effet extraordinaire de constater que les élus locaux se défaussent devant une situation qui est pourtant de leur compétence. Il y ceux qui disent je ne suis pas compétent et ceux qui évitent courageusement de répondre aux correspondances qui leur sont adressées. Le préfet de son côté dit qu’il va actionner les services de l’Etat et… il ne se passe rien. Voilà donc notre administration décentralisée qui n’est pas à la hauteur. Le problème est connu, il dure depuis bien longtemps et personne n’a de solution. C’est brillant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *