Ukraine

4.4
(142)

Bien que les événements qui se déroulent en l’Ukraine nous paraissent lointains, ils ont, plus encore que le COVID quand il est apparu, bouleversé nos consciences. Nous pensions de bonne foi que l’Europe nous mettait à l’abri de toutes violences de grande ampleur; de toutes guerres, pour parler clair. On nous avait présenté Vladimir Poutine comme une sorte d’autocrate ridicule, stupide et pervers ; son pays, son armée par conséquent, au bord de la ruine totale comme le fut l’Union Soviétique dans les années 70, avant la chute du mur de Berlin. Que pouvions craindre d’un pays dont le PIB est équivalent à celui de l’Espagne, si ce n’est des rodomontades, des moulinets sans effets… ?

On voit l’ampleur de notre erreur ; la vérité nous éclate à la figure brutalement : Kiev est embrasée, les morts se comptent par centaines -par milliers peut-être-, des milliers de chars ont franchi la frontière en toute impunité. On pense à Varsovie, Prague… Nous dormions tranquillement, dans une certaine opulence, soulagés de voir -peut-être- le bout de la fin de la pandémie. La brutalité de cette invasion, sa préparation cachée, sa froide logique nous sidère.

Et brutalement nous constatons notre impuissance, notre inanité. La riposte occidentale est faite de bons sentiments d’abord –c’est un minimum- et de sanctions financières auxquelles la Russie de Poutine semble indifférente. Que pouvons-nous faire d’autre ? Rien, car nous n’allons pas nous battre pour Kiev face à la l’armée la mieux préparée d’Europe et qui s’est modernisée dans l’ombre. De plus, comble de cynisme, Poutine a brandi la menace nucléaire. Avec ce type-là, on le voit, tout est possible.

Bien que l’histoire ne se répète pas c’est une situation qui évoque l’impuissance de Chamberlain et Daladier face aux prétentions hitlériennes. Il ne sert à rien de discuter ou de négocier avec un chef d’état qui n’a en réalité aucune considération pour la diplomatie ni pour les traités, accords, résolutions onusiennes ou autres. Ainsi pour la plus grande puissance militaire européenne, la Russie, les frontières ne sont que des pointillés sur une carte d’état-major. C’est terrifiant !  

Le fondement du discours de l’Union Européenne : on peut dire ce que l’on veut sur notre fonctionnement mais nous avons évité la guerre sur le continent est désormais obsolète, la structure européenne n’a rien évité du tout, elle a regardé les chars russes passer… C’est une sorte de tigre de papier pour lequel le Kremlin, pragmatique, n’a aucune considération. Il faut cesser la langue de bois européiste : de facto l’Europe ne nous protège de rien. Poutine en a tiré les leçons avant-nous. Ce n’est pas le principe de l’Union qui est en cause c’est son mode de fonctionnement tel qu’il a été conçu par les « pères fondateurs » qui appartenaient à la démocratie chrétienne qui est obsolète.

Orientée vers la consommation à tout crin, l’Europe s’est réjouie sans retenue de la chute du Mur de Berlin et certains y ont vu « la fin de l’histoire ». On comprend aujourd’hui  la froideur de François Mitterrand devant cet événement célébré par les médias. La globalisation, la mondialisation accélérée par la numérisation de la planète n’est pas ce paradis que l’on nous avait vendu. Car après l’Ukraine qui passera à la casserole ? La Chine fort de ce préalable va-t-elle fondre sur Taïwan comme elle l’a annoncé officiellement. S’agit-il d’un premier pas dans un engrenage infernal.

Faisons notre autocritique. Nous avons un peu trop oublié, les impératifs liés à une grande nation : la défense nationale, une diplomatie sans concession et une indépendance dans son approvisionnement énergétique. La construction des premières centrales nucléaires fait partie du « leg » du général de Gaulle visionnaire, intransigeant sur le chapitre de l’indépendance nationale. Personne n’aborde plus cette question énergétique par ce prisme de l’indépendance nationale. Il faudra remettre ce constat au centre du débat politique : comme il est avéré que les énergies –dites- propres seront insuffisantes à nos besoins, il est dangereux de dépendre de pays dotés de réserves pharaoniques comme la Russie. L’option du nucléaire pacifique est donc nécessaire et les allemands devront eux-aussi y revenir.

En fait, il semble qu’avec l’Ukraine se joue une partie dramatique entre pays libres et dictatures. La Russie et la Chine, silencieuse mais déterminée, nous montrent leurs muscles dans le but de nous hypnotiser, de nous terrifier et de prouver la supériorité de leurs systèmes autocratiques sur les atermoiements des démocraties.

Des conclusions simples devraient en découler, pour nous citoyens de base. D’abord l’Unité Nationale et de ce point de vue le communiqué commun de toutes les organisations syndicales –une première !- est réconfortant. Arrêtons les invectives, la diabolisation d’une campagne électorale débile qui se résume en un slogan : sortez le sortant. Ensuite, et cela demande un effort, repensons nos outils d’indépendiqueance nationale et engageons-nous dans un programme nucléaire civil sécurisé. Enfin, inspirons nous de l’exemple héroique des ukrainiens qui se défendent avec courage, malgré leur isolement sur le terrain. Ne cédons rien sur nos valeurs et, pour ce qui concerne notre ville, cessons de dérouler le tapis rouge à l’Institut Confucius, officine de propagande du régime chinois. Le drapeau Ukrainien est accroché à la mairie de Pau et c’est très bien. Accrochons demain celui du Tibet occupé ou de Taïwan avant qu’elle ne le soit.

Ça ne rigole plus ! Il est temps de mettre sa pratique en accord avec ses idées.  

Pierre-Michel Vidal

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de note : 142

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

7 commentaires

  • Même si tous les pays européens sont concernés, le sinistre conflit en Ukraine est (fort) susceptible d’entraîner des dérives et présenter encore des opportunités pour quelques mafias de l’Europe de l’Est, dont les activités sont certainement impactées par ce conflit… : la mafia albanophone (Albanie, Kosovo, Macédoine) et autres pays comme la Biélorussie, la Bulgarie, l’Estonie, la Géorgie, la Lituanie, la Moldavie, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, l’Ukraine (Rappel : pays de l’ex-Union soviétique…) et la Russie…

    Préalable (en ce qui concerne l’Ukraine) : article « Ukraine : Odessa, ville gangster » : par Benoît Vitkine (Odessa : Ukraine), envoyé spécial, publié le 22 mars 2019
    Source : site web du journal Le Monde (International)

    Chapeau de l’article (Extrait, car réservé aux abonnés) : « Dans cette ville ukrainienne gangrenée par la violence et la corruption, le maire et son clan représentent pourtant tout ce que la révolution de 2014 voulait liquider. »

    Pour info et/ou rappel, lire si possible, le mémoire de diplôme d’université, ainsi que les 3 articles suivants :

    ① Mémoire de diplôme d’université de 3éme cycle « L’émergence des mafias de l’Europe de l’Est. Que faire ? » (Les Balkans : un champ libre pour les mafias) : par Christophe Antkowiak (Année Universitaire 2003 / 2004)
    Source : Université Paris II – Panthéon-Assas (Centre de Formation Permanente)

    Préface : Les nouvelles mafias : un mal planétaire. « Le crime organisé est devenu un mal planétaire. Jamais, les mafias n’ont été si puissantes. Ces nouveaux parrains qui jouent avec la mondialisation et les désordres internationaux, construisent leurs empires en exploitant les faiblesses de nos sociétés. Les organisations criminelles ont profité de la chute du communisme et des conflits régionaux pour se développer, attirées vers les gains faciles et rapides. Ces changements leur ont permis de construire, souvent aidé d’hommes politiques locaux, de véritables multinationales dont le chiffre d’affaires est estimée à 457 milliards d’euros. Ces nouveaux parrains continuent de faire fructifier les secteurs de leurs aînés comme la drogue, la prostitution ou le racket. Ils développent parallèlement leurs activités dans des domaines plus larges et plus discrets, notamment en maîtrisant les opérations de blanchiment. De plus, ils tentent , par le biais de la corruption, de s’introduire au cœur des appareils d’État, au point d’influencer les décisions politiques des nations. Ils sévissent sur l’ensemble de la planète, utilisant leur argent pour influencer et corrompre On évoque bien sûr la Russie et les jeunes Etats de l’Est issus de la dissolution du bloc communiste . Qui sont ils et d’où viennent t-ils ? »
    URL : https://creogn.centredoc.fr/doc_num.php?explnum_id=11

    ② Article « Géorgiens, Arméniens, Russes… Ces mafieux de haut vol venus de l’Est » : par Anne Vidalie, publié le 14/01/2016
    Source : site web du magazine L’Express (Enquête)

    Chapeau de l’article : « La confrérie des Voleurs dans la loi n’écume pas que l’ex-URSS. Alors que l’un de ses chefs attend son procès à Bordeaux, policiers et gendarmes s’inquiètent de l’enracinement en France de ces gangs spécialisés dans le cambriolage en série. »
    URL : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/georgiens-armeniens-russes-ces-mafieux-de-haut-vol-venus-de-l-est_1750959.html

    ③ Article « Mafias, crime organisé : tous les pays européens concernés » : par Camille Richir et Marie Guitton, publié le 17/10/2018
    Source : site web de référence sur les questions européennes, premier site francophone d’information pédagogique sur l’Union européenne toute l’Europe (Comprendre l’Europe)

    Chapeau de l’article : « Les mafias ne sont pas seulement un problème italien. Le crime organisé au sens large opère au sein de tous les pays européens. Où investissent les principales organisations ? Réponses avec notre carte. Toute l’Europe a aussi interrogé deux spécialistes pour savoir comment l’Union européenne peut lutter contre ces activités qui infiltrent de plus en plus l’économie légale. »
    URL : https://www.touteleurope.eu/fonctionnement-de-l-ue/mafias-crime-organise-tous-les-pays-europeens-concernes/

    ④ Article « Guerre en Ukraine : comprendre et s’informer » : par Deborah Rudetzki, publié le jeudi 10 mars 2022
    Source : site web de Opinion Internationale (Actualité culturelle)

    Chapeau du dossier : « Pourquoi la Russie a-t-elle attaqué l’Ukraine ? Quelle est l’origine du conflit ? Qui est Vladimir Poutine et quelles sont ses intentions ?
    L’Ukraine c’est aussi l’histoire d’une nation menacée. Face à l’incompréhension et la sidération, toute l’équipe de la Librairie Ici Grands Boulevards a compilé pour vous une sélection d’ouvrages qui apportent des éléments de réponse à toutes les questions que l’on se pose. »
    URL : https://www.opinion-internationale.com/2022/03/10/guerre-en-ukraine-comprendre-et-sinformer_105316.html

    Nota (tout aussi important…) : j’ose évoquer brièvement, le cas de la Transnistrie (Région Moldave prorusse)…

    Pour un bref aperçu, n’hésitez pas à lire l’article suivant « Guerre en Ukraine : à la frontière moldave, la présence des soldats russes en Transnistrie inquiète » : par Mathilde Dehimi et Paul Cozighian – franceinfo . Radio France, publié le 11/03/2022
    Source : site web de franceinfo: (:reportage)
    Nota : voir aussi la section « sur le même thème » :

    Chapeau de l’article : « Les Russes ont une autre carte dans leur manche dans cette guerre en Ukraine avec des unités placées en Transnistrie. Cette bande de terre coincée entre la Moldavie et l’ouest de l’Ukraine est devenue stratégique avec l’invasion russe. »
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/reportage-guerre-en-ukraine-a-la-frontiere-entre-la-moldavie-et-la-transnistrie-la-presence-des-soldats-russes-inquiete_5004272.html

    Là aussi, presque le cynisme, à son paroxysme !!!

  • Discours de Wei Jingsheng, 7 mars 2022 à la conférence commémorative marquant le 63e anniversaire de la journée du soulèvement tibétain

    在西藏抗暴63周年纪念大会上的发言 — 魏京生

    à l’attention des membres du conseil communautaire de la Communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées et des adhérents de l’Institut Confucius de Pau :

    « …Les espions communistes sont comme des loups déguisés en brebis. Ils sont bien déguisés, faites semblant d’être vos amis. Ils parlent une belle langue à vos côtés, ressemblant à vos amis. Mais ce que font ces « amis » déguisés, c’est semer la zizanie entre les personnes d’un groupe, affaiblir et désintégrer l’unité des résistants. Ils créent des conflits et des divisions entre les groupes de résistance de divers groupes ethniques, utilisent ces conflits et divisions pour créer des luttes intestines, affaiblir et désintégrer l’unité des résistants et finalement obtenir l’effet d’éliminer les forces de résistance.

    Il y avait les fables d’Ésope dans l’Antiquité occidentale. L’un d’eux était à propos d’un corbeau qui a attrapé un morceau de viande et s’est tenu triomphalement sur la branche d’arbre. Quand un renard l’a vu, il a loué le corbeau et a dit: « Comme tes plumes sont belles et comme ton chant est merveilleux. » Le corbeau était tellement excité qu’il a commencé à chanter et a laissé tomber la viande dans sa bouche au sol. Un renard ne peut pas grimper à un arbre, mais il peut utiliser des astuces pour faire tomber la viande au sol de lui-même.

    Beaucoup de nos amis ne se soumettront pas au régime communiste. Mais les espions communistes peuvent vous diviser, vous et vos amis, pour faire tomber cette viande dans les conspirations communistes. Nous devons avoir un esprit indomptable dans la lutte contre le PCC, et nous devons toujours être attentifs à la conspiration des loups déguisés en brebis pour semer la discorde. La solidarité des nationalités et des groupes de résistance est la source de notre force. Cette unité doit être particulièrement chérie et protégée afin de remporter la victoire pour nous tous. »

  • Robert Contrucci

    Préférant commenter les actualités régionales (Ville de Pau et agglomération), j’essaie d’éviter de commenter l’actualité nationale et internationale, tant celle-ci est disséquée dans le médias et réseaux sociaux, mais aujourd’hui, je fais une p’tite exception…

    Pour info et/ou rappel, lire si possible, les 4 articles suivants :

    A lire, pour découvrir (?) les ambitions d’un ancien obscur agent du KGB, nostalgique d’un tout aussi ancien empire… : on est entré dans une situation très délicate, mais jusqu’où peut aller un ours malade et blessé, obsédé par la liberté des peuples par la démocratie qu’un autocrate-dictateur tel que lui, ne peut supporter ?

    ① Article « « La Russie n’a pas seulement défié l’Occident, elle a montré que l’ère de la domination occidentale mondiale peut être considérée comme complètement et définitivement révolue » »
    Source : site web de Fondation pour l’innovation politique (Décryptages)
    Nota : article au format .PDF en téléchargement

    Chapeau de l’article : « La Fondation pour l’innovation politique a traduit du russe au français la version complète d’un édito de l’agence russe RIA Novosti, signé du chroniqueur Pyotr Akopov et titré « L’avènement de la Russie et du nouveau monde ». Cet article a été accidentellement mis en ligne le 26 février 2022. Initialement, la publication de ce texte devait avoir lieu après l’occupation de l’Ukraine par la Russie. L’article a été rapidement effacé, mais le service Web d’Internet Archive a réussi à le sauver.
    Cet article décrit le projet impérialiste conçu par Poutine. La russification totale de l’Ukraine et de la Biélorussie est présentée comme le point de départ d’une recomposition de l’ordre mondial. Le texte a été traduit du russe par Inna Uryvskaya. »
    URL : https://www.fondapol.org/decryptage/la-russie-na-pas-seulement-defie-loccident-elle-a-montre-que-lere-de-la-domination-occidentale-mondiale-peut-etre-consideree-comme-completement-et-definitivement-revolue/

    Ne tirons pas trop de conclusions hâtivement, la guerre n’est pas finie et les russes ont montré une certaine impréparation, quant à l’invasion de l’Ukraine…

    ② Article « Guerre en Ukraine : comment expliquer que l’armée russe paraisse si mal préparée » : par Cynthia Deschamps, publié le 02 mars 2022
    Source : site de la RTBF (Radio Télévision Belge de la Communauté Française)

    Chapeau de l’article : « Des images de matériels détruits ou abandonnés, des tanks en panne d’essence, l’utilisation de moyens de communication non-cryptés ou les récits de soldats manquant de nourriture : tous ces éléments font douter de la supposée puissance militaire russe, relève le quotidien britannique The Telegraph. »
    URL : https://www.rtbf.be/article/guerre-en-ukraine-comment-expliquer-que-l-armee-russe-paraisse-si-mal-preparee-10946348

    Par, ailleurs et aussi, par provocation pour les… boursicoteurs 😉 😉 😉

    ③ Article « Marché : un expert du marché russe trinque en direct à la mort de la Bourse de Moscou » : par Quentin Soubranne , publié le 03/03/2022
    Source : site web de BFM Bourse (avec TradingSat)

    Chapeau de l’article : « (BFM Bourse) – Invité sur la chaîne YouTube russe très suivie RBC Investissements (ou « РБК Инвестиции » dans le texte), l’expert en stratégies boursières Alexander Butmanov a levé son verre -sa bouteille en fait- à la mémoire de la -selon lui- défunte Bourse de Moscou. »
    URL : https://www.tradingsat.com/actualites/marches-financiers/un-expert-du-marche-russe-trinque-en-direct-a-la-mort-de-la-bourse-de-moscou-1008939.html

    Débat / Russie :

    ④ Article (Extrait) « « Le bilan de Poutine à la tête de la Russie est une longue descente aux enfers d’un pays dont il a fait un agresseur » » : par Sylvie Kauffmann, éditorialiste au « Monde », publié le 02 mars 2022
    Source : site web du journal Le Monde (Chronique)

    Chapeau de l’article : « Pour rendre à la Russie son statut de grande puissance militaire, le chef du Kremlin a sacrifié tout le reste. Il règne aujourd’hui sur une économie bloquée et un pays en guerre dont il a étouffé l’innovation et la créativité, observe dans sa chronique Sylvie Kauffmann, éditorialiste au « Monde ». »
    URL : https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/03/02/le-bilan-de-poutine-a-la-tete-de-la-russie-est-une-longue-descente-aux-enfers-d-un-pays-dont-il-a-fait-un-agresseur_6115808_3232.html

    Cette guerre a au moins le mérite de faire que l’Europe fasse bloc…

    • Pierre-Michel Vidal

      Cher Robert, l’Ukraine c’est aussi une « actualité régionale » puisqu’elle nous concerne tous directement. De plus deux manifestations se sont déroulées dans Pau où l’on attend des réfugiés ukrainiens d’un jour à l’autre Tous nos élus sont mobilisés. Comment pourrions nous nous désintéresser d’un événement qui va changer radicalement l’Europe et transformer radicalement notre vie quotidienne?
      Il est donc légitime de la commenter de ce point de vue.

  • Pierre-Michel Vidal

    Il y aura une manifestation de soutien à l’Ukraine lundi 28 février à 12h30 place Royale en face de la Mairie de Pau. Venez nombreux!

  • « L’histoire est un perpétuel recommencement » ça y est nous y sommes, comme avec la crise des sudètes en 1938, ou l’enclave allemande du Königsberg devenu l’enclave de Kaliningrad. Dans un article sur AP je l’ai rappelé.
    Hitler avait besoin d’un prétexte. Poutine fait du copié-collé en lorgnant sur les pays Baltes aidé en cela par XI en Lituanie.

    « LA NAÏVETÉ EN GÉNÉRAL EST MORTELLE »
    Nous sommes restés bien naïfs et avec les intentions de Poutine et avec celles de Xi Jinping.

    Pendant 30 ans l’Union européenne a voté sans résultat, de sempiternelles résolutions sur le Tibet, les violations des droits de l’homme en Chine, au Turkestan oriental, Hongkong, sur les prélèvements d’organes…
    Voilà le résultat de l’association de deux dictateurs.
    30 ans que nous dénonçons cette naïveté.
    30 ans que l’Union européenne n’a jamais été prise au sérieux.
    MAIS VOILA le RESULTAT.

    Voici un florilège des ritournelles des résolutions de l’Union Européenne, véritable rabâchage :
    « vu la situation… – vu les résolutions de 1987 etc… – vu la communication… – considérant le soutien… – considérant la situation… – considérant l’avis… – rappelant et appuyant… – constatant que… – particulièrement préoccupé… – préoccupé par… – reconnaissant que… – constatant avec une inquiétude croissante que… – bouleversé par… – consterné après… – faisant observer que… – préoccupé également par… – faisant état de rapports… – demande à… – invite la… – demande instamment à… – invite la… – demande… – invite… – invite… – demande aux… – charge… – rappelant ses … – gravement préoccupé… – réaffirmant l’illégalité de… – exprimant sa consternation… – en appelle aux… – condamnant la tentative de … – presse les… – exprime son soutien… – demande aux… – soulignant que… – rappelant que… – condamne … – invite instamment les… – en appelle aux… – estime que… – demande aux Etats membres de l’UE… – demande aux Etats d’agir… – demande au conseil d’agir… – demande au Président de… – charge… – vivement préoccupé… – déplorant que… – apprenant… – regrette que… – demande aux autorités … – invite instamment… – considérant que… – renouvelle… – souligne… – accorde son soutien au Dalaï Lama… – profondément bouleversé… – réitère sa demande de… – prenant acte… – considérant que… – demande… – juge insuffisante… – charge sa délégation… – profondément préoccupé… – invite… – invite… – se charge de… – rappelant… – demande… – rappelant… – demande au conseil… – » etc…
    Le phrasé européen dans sa splendide diversité !…30 ans comme ça !

    Le laxisme des années trente qui recommence. Qu’avons nous appris de ces années ?

    Et au MALI , parlons en. Le groupe Wagner est secondé par la Chine, et à Pau l’Institut Confucius continue de fonctionner. C’est Lamentable.
    Heureusement que la tempête du 10 décembre est passée par le boulevard des Pyrénées déchirant en deux parties le drapeau chinois.

  • Votre référence aux accords de Munich est particulièrement opportune. Le 29 septembre 1938, L’Allemagne, Hitler, la France, Daladier, l’Italie, Mussolini, La Grande Bretagne Chamberlain se réunissent à Munich. Ces accords « pour éviter la guerre » voulaient régler pacifiquement le conflit qui opposait Hitler et la Tchécoslovaquie. La Tchécoslovaquie fut sacrifiées sur l’autel d’une paix illusoire.
    A son retour en France, Daladier est acclamé. Il fait pourtant une mine sinistre et marmonne : »si vous saviez ». La suite a démontré que la paix était en effet illusoire.
    Il y a donc des points communs avec ce que nous vivons aujourd’hui.

Répondre à Joël Braud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *