Cher A…

4.8
(65)

Si je t’écris cette lettre ouverte c’est parce que tu as vécu une longue et difficile période dans ton pays natal, la Russie, et que tu vis maintenant dans un pays qui abrite de nombreux exilés russes et a accès à une information libre et vérifiable. Ils peuvent communiquer avec leurs compatriotes restés en Russie.

Nous échangeons rarement sur la politique et la littérature. Mais tous les deux nous aimons la vérité, nous travaillons pour elle tous les jours de la semaine, même si construire un raisonnement solide est souvent difficile. Aussi, nous avons visité Kiev conjointement il y a quelques années à l’occasion d’un congrès. Je me souviens que tu as visité un lieu commémorant le martyre de Juifs durant la seconde guerre mondiale. J’aurais aimé t’y accompagner, mais je sentais que ma famille n’ayant pas souffert d’un tel génocide, je n’avais pas le droit moral de me joindre aux visiteurs. Mais je ressentais de l’empathie pour celles et ceux qui ont souffert de cette abomination. En France, de nombreux compatriotes en ont fait l’expérience. Par exemple, le grand écrivain Georges Pérec perdit son père durant l’invasion de la France par les troupes nazis, sa mère mourut dans un camp d’extermination, et toute son œuvre est marquée par ces pertes et la recherche de son identité.

Un autre souvenir me vient à l’esprit. Dans le roman « Les Thibault » de Roger Martin du Gard, le héros Jean-Paul répand des tracts au-dessus des lignes ennemies pour appeler à la paix. De nos jours, personne recommanderait de faire cela. Mais il y a d’autres moyens de communication. De nombreux Russes vivent dans ton pays d’accueil et ont gardé des relations avec leurs compatriotes restés en Russie. Ils peuvent lutter pour que la vérité éclate en Russie. Il est absurde de déclarer, comme M. Poutine le fait, que l’Ukraine vit un régime nazi, alors que son président Volodymyr Zelensky est Juif. Il est choquant que M. Poutine clame qu’un génocide est à l’œuvre en Ukraine, alors que la famine imposée par Staline a causé 3 millions de morts en Ukraine.

Partout à travers le monde des peuples souhaitent que le sang va s’arrêter de couler et espèrent que la vérité et la paix vont triompher. La solidarité et des pressions pour des sanctions plus sévères vont s’accentuer. Comme le colibri qui apporte quelques gouttes d’eau à la forêt en feu, faisons ce qu’il est possible de faire.

Jean-Paul Penot

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 65

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • Les palois épris de paix et de liberté se retrouveront à 12h30 ce lundi 28 février place Royale.
    Leurs petits bras, leur pétitions ont déjà fait bouger l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *