Contribution au débat d’idées à partir d’un texte de Joël Braud.

4.5
(29)

+«Pour Jean Lassalle, c’est une campagne de merde !»

Je suis bien d’accord avec lui «au moins sur ce point».

+«Le lundi 14 mars 2022, TF1 a organisé un débat .Y étaient invités seulement huit candidats. «A partir de ce constat, on est autorisé à s’interroger pour savoir sur quels critères s’est fondée la chaîne de télévision»

Effectivement, tous les candidats, dès l’instant où ils sont validés, doivent être également considérés et traités par les médias publics indépendants ; dans le cas évoqué, on était sur TF1 la chaîne qui peut faire de la publicité !

+«Ces critères sont-ils liés aux récents sondages ?» 

Je pense que cherchant le plus d’écoute possible, ils sélectionnent les candidats qui conviennent et Eric Zemour est idéal ! Il peut développer dans de nombreuses émissions, publiques et privées, une thèse qui montre qu’il n’a aucune connaissance impartiale de l’histoire et qu’il est un danger public.

Qu’est-ce que le «sang pur» français qu’il entend conserver ? Tout cela rappelle aux personnes âgées de bien douloureux souvenirs !

Nous sommes tous des émigrés ; depuis la préhistoire et au cours de l’histoire, la ruée vers l’ouest des populations, les guerres, les famines… ont entraîné l’accumulation, l’assimilation, de pratiquement toutes les langues et cultures du monde ; cela a influencé notre mode de vie, source de nouveautés créatrices de nouveaux marchés intellectuels et économiques.

+«On peut également se demander si les journalistes, en effectuant cette sélection arbitraire, ont conscience de peser sur l’opinion des électeurs»

Pour moi, oui, l’indépendance n’existe pas chez les journalistes ; dans toutes les émissions de radio ou bulletins de télé on ne parle que des trois ou quatre, bien placés dans les sondages, pour enfoncer le clou dans la tête des gens ; Valérie Pécresse résiste encore ! 

La gauche ? On l’évoque parfois pour la discréditer un peu plus et pourtant c’est bien elle qui est la plus soucieuse de l’égalité, de la fraternité, de la lutte contre le changement climatique, source de tous les maux que nous vivons et dont le libéralisme droitier, dans le monde, est responsable ! 

A part quelques uns, les candidats sont absolument désintéressés et muets sur :

*Le réchauffement de la calotte glaciaire orientale de l’Antarctique, l’un des endroits les plus froids sur Terre a connu ces derniers jours un épisode de chaleur sans précédent. Le thermomètre affichait des températures de 40°C au-dessus de la moyenne.

Pas de problèmes, la technologie vaincra et c’est bon pour le P.I.B.

*Sur l’agrochimie qui, depuis les années 90, a tué 75% de la biomasse des insectes. Quand on a un minimum de connaissances de l’utilité de ces derniers dans la nourriture humaine on devrait s’affoler.

Que nenni, tous les «cides» sont bons pour le P.I.B.

Après moi le déluge ! Au sens propre, on y est déjà !

Décembre 2021, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques restent en vigilance rouge après des pluies exceptionnelles,….. L’ urbanisation provoque l’imperméabilisation des sols et un ruissellement de l’eau plus important si des systèmes d’évacuation adéquats n’ont pas été construits. L’activité agricole provoque l’assèchement des terres et accroît le facteur de ruissellement rapide. Le niveau de la mer monte et ronge nos côtes…….

Peu importe, l’important c’est la croissance économique !

*Le rebondissement de la pandémie provoquée par une levée bien trop rapide de la plupart des contraintes à des fins électoralistes ; les écoles ferment, les parents sont contaminés par leurs rejetons..

Pour l’économie il faut travailler plus et plus longtemps.

Surtout en temps de pandémie, de guerre en Ukraine, de hausse des sources d’énergie et de l’alimentaire, de sécurité planétaire… il est de plus en plus évident que c’est là qu’il faut agir rapidement, autant dans les énergies fossiles que dans le nucléaire qui force la consommation. On veut faire l’inverse !

Il y a mise en danger de la vie d’autrui et nos politiques sont responsables.»

+Que risque-il d’arriver ?

Le vote contre et non pour ; c’est grave car c’est le risque de faire gonfler des tendances radicales.

Le vote blanc, mais il n’a aucune importance dans les résultats.

Il y a une troisième force montante qui peut influencer l’avenir, c’est le désintérêt, donc l’abstention, des jeunes pour une politique passéiste qui a conduit aux désastres planétaire et humain, sans perspective d’avenir encourageante, mais au contraire des contraintes de plus en plus prégnantes comme «le travailler plus, pour gagner plus», et consommer plus ; ce qu’ils veulent c’est «consommer plus» une qualité de vie à laquelle leur jeunesse a droit, dans tous les domaines et que le travail des anciens permet. La retraite n’est pas vraiment dans leur ligne de mire d’autant plus qu’ils considèrent que «la machine» est en mesure de prendre leur place et donc de l’avoir de plus en plus tôt : résorption du chômage, consommation de culturel, de voyages, de sport sans masque ! 

Un grand pas pour l’économie !

On comprend et souvent on partage leur retrait volontaire d’un comportement quinquennal auquel ils ont droit, juste pour poser un bulletin dans l’urne ; une fois le geste accompli les promesses fondent comme neige au soleil, laissant la place à ceux qui ne nous veulent pas du bien mais leur réussite personnelle, et financière !

Signé : Georges Vallet

crédit photos:

http://rers.asso-seyssinet-pariset.fr › rions-ensemble-rion…ons Ensemble Rions Souvent – Réseau d’Echanges 

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de note : 29

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *