Subvention pour Starbucks

4.9
(142)

Ce jeudi 31 mars, au cours de la réunion du conseil communautaire de l’agglomération de Pau a été débattu le versement d’une somme de 40 000 euros à une entreprise privée Starbucks Coffee. La raison invoquée officiellement est de faciliter l’ouverture d’un commerce sous cette enseigne dans le centre-ville de Pau. Bien que l’unanimité n’ait pas été obtenue, les élus, encore une fois, se montrent bien généreux avec l’argent du contribuable.

Tout d’abord qui est Starbucks ? Il s’agit d’une société dont la forme juridique est SAS SB (Société par Actions Simplifiées Star Bucks) Pau CV au capital de 1 000 euros, rattachée à SBDX GESTION SB dont le siège social est à Bordeaux 41, rue du Château d’Eau. L’objet de Starbucks Coffee est la vente de boissons à base de café et de thé et de produits dérivés, restauration rapide sans vente d’alcool. A Pau ce sera une création d’entreprise dont le siège est 24, rue du Maréchal Foch. L’ouverture est prévue pour août 2022.

Starbucks Corporation est une chaîne de café américaine fondée en 1971. En partie en franchise, il s’agit de la plus grande chaîne de ce genre dans le monde, avec 32 180 établissements implantés dans 78 pays, dont 18 235 sur le continent Américain. La France est un des pays qui compte le plus de Starbucks puisque, début 2021, 187 commerces sous cette enseigne étaient recensés.

Attribuer ainsi une subvention, est en apparence un moyen de faciliter le développement du commerce au centre de la ville de Pau. Pourtant pour des raisons maintes fois évoquées ici, le commerce du centre de Pau n’est pas au mieux de sa forme. L’équipe municipale, à commencer par son maire, dit bien évidemment le contraire, mais pour le piéton qui arpente la promenade du Palais des Pyrénées, qui se tourne vers le bâtiment abandonné depuis plusieurs années des Nouvelles Galeries et qui se rend dans le centre commercial Bosquet, l’échec d’une revitalisation de l’activité commerciale est patent. Au delà de la comptabilisation des pas-de-porte fermés, cette image du centre ville reste négative et s’imprime sans aucun doute dans l’esprit des visiteurs.

Cependant ce genre d’aide à une société privée qui, par le passé, a déjà été effectué n’a pas changé grand chose. En 2018, la municipalité avait versé, avec l’argent des contribuables, une somme à peu près équivalente pour aider à l’implantation d’un autre café à l’enseigne Colombus. Pour des raisons évidentes de concurrence, cette ouverture avait entraîné la faillite d’une autre enseigne également dans le Palais des Pyrénées. Une opération blanche en quelque sorte. Puis en 2019 c’est l’enseigne Eat Salad qui avait bénéficié des largesses de la ville de Pau. C’est fou comme à Pau on aime ces enseignes dans la langue de Shakespeare. Pour autant aucune réelle revitalisation de l’activité commerciale du centre de la ville n’a véritablement été constatée.

Et si cette déshérence de nombreux commerces du centre-ville était due à une autre cause. On sait maintenant, depuis le dernier recensement de l’INSEE, que la population paloise est en baisse. Il a été décidé que les prix des divers stationnements du centre ont augmenté de façon drastique ; le prix des transports en commun a connu au début du premier mandat de l’équipe en place, une progression très marquée ; lors d’un récent conseil municipal a été voté l’augmentation du taux des taxes foncières de quatre points ce qui se cumule avec la progression de la valeur locative. Tout cela va davantage encore peser sur le pouvoir d’achat des contribuables. La dette de la ville a progressé de 50% selon certains médias spécialisés. Les centres commerciaux périphériques ont agrandi leur surface. Et en plus, la municipalité s’est montrée incapable de réduire ses dépenses. Autant d’éléments qui font que le chaland n’est plus attitré par le centre-ville.

Le contribuable palois est un des plus taxés de France. Mais qu’importe du moment que les dépenses somptuaires engagées et souvent disproportionnées par rapport aux besoins, servent la notoriété d’un maire bien plus soucieux de son image que de l’intérêt général.

Pau, le 4 avril 2022

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 142

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • commencer par rendre le stationnement en ville plus facile
    l instauration du disque bleu est une mesure facile à mettre en œuvre .

  • Michel LACANETTE.

    On pourrait comprendre cette subvention dans un cadre général d’ aide aux commerçants Palois, ou dans le cadre d’ une opération de rénovation des magasins du centre ville, mais que cela soit réalisé uniquement pour un commerçant est incompréhensible, même si STARBUCKS peut amener des consommateurs en centre ville. Surtout que comme dit, STARBUCKS n’ a jamais payé d’ impôts en France, pas plus qu’ il n’ en paiera à Pau . On est là en plein délire. Il serait peut être temps que l’ ensemble des commerçants qui paient des impôts à la ville de Pau réagissent à cette opération, car ce sont eux qui en seront les premières victimes.

    • « même si STARBUCKS peut amener des consommateurs en centre ville. »
      STARBUCKS vend des cafés avec des pâtisseries comme tous les autres cafetiers de France et de Navarre, et rien de plus. Les cafés sont insipides, et rien ne vaut un expresso italien.
      Les cafetiers au niveau local ou nationalement, ne pourraient-ils pas faire le café à 1€ au bar et d’autres prix en salle, avec un peu d’imagination en propositions, sur une ou des tranches horaires, question de relancer la convivialité. Le succès serait certainement garantie…et les prix à la pompe des carburants ne pourraient-ils pas faire pareil, par effet surprise de 5 minutes.

  • Pierre-Michel Vidal

    Il serait plus important de s’occuper des transports en commun désertés ou des pistes cyclables accidentogènes que de faire une politique de paillettes. Les élus devraient se colleter à la réalité des citoyens plutôt que faire des coups qui les flattent.

  • STARBUCKS Corporation c’est aussi une société cotée au NASDAQ aux 1 150 300 000 actions, valorisée 101 341 MUSD, à 2,10% de rendement en 2021, attendu à 2,28% pour 2022, au chiffre d’affaire en 2021 de 29 061 millions de US$ attendu à 32 788 millions US$ pour 2022 soit +13% de plus… etc

    40 000€ de subvention, le chiffre magique comme pour la subvention de l’Institut Confucius aux 60 adhérents … Confucius le grand projet de Xi Jinping le dictateur de Pékin, le grand soutien de Joseph Poutine le boucher le l’Ukraine. « Une amitié indéfectible », « une amitié solide comme le Roc »…
    C’est scandaleux, pour tous les commerçants qui se bagarrent pour terminer leurs fins de mois…

    Évasion fiscale comme d’autres https://fr.wikipedia.org/wiki/Starbucks :
    …En 2014, malgré un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros, Starbucks ne paye pas d’impôt en France. C’était déjà le cas les années précédentes, alors que Starbucks est installé en France depuis 2004. En 2018, Starbucks n’a encore jamais payé d’impôts en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *