Une image peut expliquer ce qui ne va pas.

4.1
(68)

Jamais on n’a autant parlé de l’énergie et de son prix. Gouvernements, industriels et usagers. Croissance oblige, tout est mis en œuvre partout pour exploiter ce que la terre peut offrir de ressources. Notre planète et ses habitants ne peuvent plus supporter ce modèle économique imposé. Notre avenir exige que nous changions. 

 Pourquoi cela ne va pas ?

Si l’énergie est indispensable à la vie, trop d’énergie  peut être létal.

L’excès est plus qu’un défaut, c’est souvent une catastrophe!

Considérons une bille et un bol ; tenons la bille au dessus du bord du bol, lâchons-la, elle va osciller le long des parois et finalement s’arrêter dans le creux.

Plaçons la bille sensiblement plus haut, et lâchons-là de nouveau ;

on augmente ainsi la quantité d’énergie déversée dans le bol.

Les oscillations sont plus amples, le bord du bol est même dépassé ; la bille se répand alors dans l’environnement et il est impossible de prévoir où elle va aller.

On a atteint les limites de l’équilibre, l’avenir est l’incertitude.

La vie, la société… ne pouvant perdurer que dans l’équilibre, tant que l’homme fournira l’énergie seulement nécessaire à cet équilibre dynamique, pas de problème ; l’organisme rétablira, par ses propres moyens, le déséquilibre provoqué.

Par exemple le changement d’heure perturbe les rythmes biologiques ; ce déséquilibre vécu par les professionnels de la nuit et des longs voyages est toutefois réversible grâce à la mise en jeu de mécanismes nerveux et hormonaux à point de départ rétinien.

L’importance de la lumière est grande dans la vie biologique (évolution des plantes, des reproductions animales…). On en tient déjà compte depuis longtemps en éclairant les élevages de poules pondeuses pour les faire pondre l’hiver.

Les modifications climatiques liées aux excès  énergétiques, par contre, génèrent des situations irréversibles du fait de ne plus avoir les moyens de retrouver l’équilibre initial.

Une autre image pour compléter.

Une personne est debout ; on la pousse modérément, elle vacille un peu et rétablit son équilibre grâce à des circuits internes d’ordre nerveux.

Prenons la même personne et poussons là avec plus d’énergie ; elle ne peut rétablir son équilibre et tombe avec des conséquences variables pouvant être dramatiques (incertitude).

Si l’énergie dépensée est trop importante, elle atteint un seuil rendant

l’équilibre irréversible, on peut s’attendre à la catastrophe !

L’incertitude du trajet et l’importance de l’énergie utilisée, peuvent s’avérer redoutables sur l’environnement rencontré. Plus on augmente l’énergie au dessus du seuil plus les dégâts deviennent importants. On tourne en rond d’ailleurs  car une grande partie de l’énergie dépensée sert à réparer les dégâts qu’elle à causés ! 

Bon pour le PIB mais non assistance à humains en danger !

Nous sommes en plein dans une illustration du déséquilibre actuel de la société et de notre incertitude sur l’avenir. Prévoir l’avenir, c’est ce qu’on reproche à nos dirigeants ; ils en sont incapables et bien stupides ceux qui croient leurs affirmations et leurs promesses !

L’avenir raisonné passe par un changement de politique ; la diminution drastique des dépenses  démentielles énergétiques, sources des dérèglements climatiques, des tempêtes, sécheresses, pollutions….violences faites aux femmes, harcèlement…montée des prix…guerres.

Les écosystèmes dont nous faisons partie fonctionnent de façon durable si les relations et les interactions entre les parties restent équilibrées ; tout apport trop important d’un des composants détruit l’équilibre et l‘effondrement de l’écosystème ; c’est l’explication de la chute de la biodiversité, de la disparition des pollinisateurs qui nous font vivre… des maladies liées à la surconsommation alimentaire (énergie absorbée !)…..de l’extension de la pandémie.

Mais voilà, nos politiciens connaissent la musique au sens figuré mais prétendent être au dessus des lois de la physique ;

ils nous prennent pour des billes mais ils n’ont pas de bol car certains d’entre nous sont  au courant !

Signé Georges Vallet

crédits photos:

https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/49287.

L’origine du décalage horaire se trouve dans la rétine, sa …

https://www.santemagazine.fr › Actualités

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de note : 68

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • « Les 10% des plus aisés émettent 40% des émissions mondiales »

    « Une personne percevant 2 000 euros par mois en France apprendra en allant sur le comparateur de revenus en ligne qu’elle fait partie des 48 % de Français les plus riches, des 31 % d’Européens les plus riches et des 15 % les plus aisés au niveau mondial. »
    Source : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/finance-et-societe/inegalites/les-inegalites-dans-le-monde/

    Quelles conclusions en tirer pour l’élection présidentielle actuelle ?
    Que nous sommes riches sans le savoir.
    Que ceux qui bouclent difficilement leur fin de mois ont le plus à redouter la fin du monde.
    Qu’il faut donc s’enrichir davantage…
    Etc…

    Je me demande ce que les chinois ou les russes pensent de notre préoccupation pour le pouvoir d’achat :
    « Comportement d’enfants gâtés » sans doute.
    Quant aux pays en développement, ils nous voient comme des privilégiés et leur jeunesse vient s’échouer sur nos rives.

    • Pierre-Michel Vidal

       » La vraie sagesse ne revient pas à détenir des certitudes mais à apprivoiser l’incertitude.  »
      ( Journal d’un amour perdu – Éric-Emmanuel Schmitt )

      • Maxime intéressante et partagée.

        On peut aussi aborder d’une autre façon les rapports sagesse-bonheur.

        « Le but de toute sagesse est le bonheur de l’âme; on ne peut l’y conduire qu’en la maintenant dans un état de justice, de paix, et de calme, au milieu de toutes les agitations du monde et de tous les orages de la vie.

        Pensées, maximes, réflexions extraites de ses ouvrages – Alexis Eymery – Publié en 1823 de Louis Philippe, comte de Ségur

        « maintenant dans un état de justice, de paix, et de calme, »
        donc dans l’équilibre, source de certitude.

  • En complément et pour confirmation de mes dires,

    1°) Un article sur Sud Ouest Dimanche de J-Cl Guillebaud
    « La justice au travail quelques leçons d’histoire » Alain Supiot.
    Il évoque « Solon », grande figure de la Grèce antique.
    « Depuis Solon jusqu’aux gilets jaunes, l’expérience, maintes fois répétée dans l’histoire, nous enseigne que l’injustice, lorsqu’elle dépasse certaines bornes, engendre la violence et menace la paix, aussi bien entre les nations qu’en leur sein »
    « une paix durable ne peut être établie que sur la base de la justice sociale »

    La justice, qu’est-ce que c’est si ce n’est la réalisation d’une stabilité durable donc un état d’équilibre; l’injustice est un état de déséquilibre d’autant plus destructeur que l’importance des injustices est grande.

    2°)Mardi 5 avril 2022, Sud Ouest: Le Giec trace le chemin vers un futur vivable( équilibré)
    « Nous ne cessons de propulser toujours plus de gaz » réchauffants » au dessus de nos têtes: 50 milliards de tonnes en 2019, 12% de plus qu’en 2010 (croissance en cause!)….. , le problème s’apparente au remplissage d’une baignoire (apport d’énergie) dont on aurait bloqué la bonde; plus on emplit plus cela déborde (déséquilibre); il faut fermer le robinet pour rétablir l’équilibre et arrêter le désastre. Cela revient à stopper les émissions de GES pour limiter le réchauffement, dans des années d’ailleurs.
    Le Giec prévient qu’un effort aussi colossal sera vain s’il ne s’attaque pas aux inégalités
    (injustice=déséquilibre). Les 10% des plus aisés émettent 40% des émissions mondiales. menacés par la montée des eaux, les petits États insulaires n’ont contribué que pour 0,6% des émissions en 2019.

    Ceux qui mendient nos voix n’en parlent pas ou avec des mots creux ou emphatiques, sans aucune volonté de s’opposer à la croissance destructrice.
    Non assistance à personnes en danger!!
    L’incompréhension est grande à tous les niveaux, du moussaillon au commandant!!
    Dans ce cas, ce sera l’abstention ou le vote radical d’obstruction!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *