Caramba ! Encore raté !

5
(170)

François Bayrou, grand conseiller, qui possède l’oreille du président de la République, a su, à l’occasion des différents entretiens qu’il a daigné accorder à la presse, définir le portait idéal du futur premier ministre. Mais de qui parlait-il donc dans ce profil particulièrement bien brossé ? Nul doute d’ailleurs que ce qu’il a déclaré à la presse ait pu correspondre à ce qu’il disait au président.

Mais voilà, serait-ce qu’il n’a pas été écouté. Pourtant lors du Grand Jury RTL le 15 mai, il définissait ainsi la personne qui, selon lui, devrait occuper le poste de premier ministre : Un homme (ou une femme) capable de « dépasser la droite et la gauche, posséder du leadership, de l’expérience et une empathie assez grande avec le président de la République »*.

Cherchons bien à partir de cette description. Qui est capable actuellement de dépasser la droite et la gauche ? sinon un centriste pur jus. Qui est capable d’avoir du leadership ? Sinon un maire, président d’une communauté d’agglomération, président d’un pays de province, et pourquoi pas occupant une fonction spécialement créée à son intention. Quant à l’empathie avec le président de la République, on voit tout de suite de qui il s’agit. Quelqu’un qui a l’oreille du président et qui se vante d’être écouté.

Vous ne voyez pas ? Alors continuons.

Tout le monde se souvient que le président de la République avait laissé entrevoir que son choix se porterait de préférence sur une femme. Eh bien, notre grand conseiller ne partage pas vraiment cet avis. Il a su le dire devant certains proches : « Le fait de nommer une femme n’est pas une fin en soi. Vous vous rendez compte de ce que cela va être de tenir la tribune de l’Assemblée en face de dizaines et de dizaines de députés Insoumis et Front national. Pour cela, il faut un leader politique de poids »*.

Et là vous pensez à qui ? Mais si, un leader politique de poids, autrement dit qui a de l’expérience, qui navigue depuis des lustres dans le monde politique, qui a été ministre qui a un passé dans les cabinets ministériels, qui est à la tête d’un parti, qui a été élu maintes fois à de nombreux et différents postes.

Alors là si vous ne voyez pas c’est que vous perdrez à chaque fois au jeu des portraits. Allez, pour vous aider, sachez que certains politiques se sont fait une spécialité de ne prêcher que pour leur paroisse.

Eh bien c’est raté, la Première ministre est une femme. Et à y regarder de plus prés, elle ne répond pas tout à fait aux critères qu’a bien voulu nous livrer notre grand stratège. Ne serait-il plus autant écouté qu’auparavant. Son étoile pâlit, la disgrâce approche.

Pau, le 23 mai 2022

par Joël Braud

*Source Canard enchaîné du 18 mai 2022

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 170

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Tous les 3 jours, environ 1 000 combattants russes meurent dans une guerre futile contre l’État ukrainien. Une sorte de sentiment est créé que le gouvernement russe de l’État tire son bonheur du fait que ses propres combattants sont en train de mourir. Ainsi, de la guerre présentée il n’y a absolument pas le moindre contenu sémantique.

  • Nous le savons, cet homme est capable de tout ! De devenir Haut commissaire à quelque chose, de presque devenir Premier Ministre, de faire d’une nouveauté à Pau une première mondiale, ou même de mentir publiquement.

  • Robert Contrucci

    Dommage que notre Maire ait un ego plus ou moins surdimensionné, ego qui aveugle en partie, toutes ses qualités…

    En outre, ses déclarations avec emploi presque systématique de superlatifs sur ses réalisations de l’aménagement urbain ou les grands travaux (Prochains ou en cours, tels que l’aménagement du quartier de la gare de Pau et des rives du Gave) me font un peu douter, au point que je me demande si parfois, il ne manque pas un peu de discernement…

    Il reste un (très) discret Haut-Commissaire au Plan et cela peut être dû au temps (?) qu’il consacre à la ville de Pau ET à ses ambitions politiques, même si dans ce dernier cas, notre ancien Premier ministre Édouard PHILIPPE, me semble le mieux placé pour succéder en 2027, à notre actuel Président…

    Bien évidemment, je peux me tromper, quoique… 😉 😉 😉

  • Pierre-Michel Vidal

    A part Bayrou lui-même qui n’a jamais cru en sa chance de devenir premier ministre ? Personne sérieusement, même pas son entourage immédiat et surement pas Macron -il est pas si bête. Bayrou est atteint par la limite d’âge. Il faut savoir raccrocher les crampons. Il y a une fin à tout.
    Bonne analyse cher Joël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *