Une femme à Matignon

4.9
(126)

La nomination d’une femme à Matignon, nous fait nous souvenir d’Édith Cresson. Il est vrai qu’elle a été dans les annales de notre cinquième République, jusqu’alors, la seule femme à exercer cette noble fonction. Mais auparavant, avant de se retrouver dans le rôle de cheffe du gouvernement, elle avait fait ses armes dans des conditions particulièrement difficiles.

Préalablement, elle avait dirigé quatre grands ministères. ministre de l’Agriculture (1981- 1983), ministre du Commerce extérieur et du Tourisme (1983-1984), ministre du Redéploiement industriel et du Commerce extérieur (1984-1986), ministre aux Affaires européennes (1988-1990). En mai 1991, elle est nommé Première ministre succédant ainsi à Michel Rocard. Devant les réactions sexistes dont elle victime, elle démissionne en avril 1992.

C’est sans aucun doute au ministère de l’Agriculture qu’elle a subi les plus fortes humiliations. Lors d’une réunion avec la FNSEA, puissant syndicat agricole, elle lit sur une banderole cette élégante inscription : « Édith, on t’espère meilleure au lit qu’au ministère ». Difficile moment pour cette femme peu préparée à de telles outrances. Alors après avoir encaissé le coup, elle rétorque : « Ça tombe bien, je suis ministre de l’Agriculture et je m’occupe aussi des porcs ». Une réflexions peu sympathique pour les porcs bien incapables, les pauvres bêtes, d’une telle goujaterie.

Il faut considérer, fort heureusement que ces comportements machistes et indignes ne sont plus de mise. Élisabeth Borne dotée d’une personnalité discrète sera, il faut l’espérer, épargnée par de tels comportements. Sa tâche ne sera pas facile et elle devra se heurter à certains préjugés qui, dans le monde politique, fleurissent encore. Mais nous savons tous que ce n’est pas dans ce monde que se trouvent les exemples à suivre.

Alors nous ne pouvons que lui souhaiter de réussir. Elle a face à elle de nombreux challenges à relever et cela dans un contexte bien compliqué.

Pau, le 1 juin 2022

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 126

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • Au fait, combien d’hommes accusés de harcèlement au gouvernement ? Sera-t-elle l’arbre qui cache la forêt ou a-t-on anticipé une possible défaite aux législatives ? Qui peut le dire ?

  • Autres temps, autres mœurs…

  • Pierre-Michel Vidal

    Tout à fait d’accord: Edith Cresson avait de grandes qualités politiques que les français n’ont pas su percevoir et elle a fait l’objet d’attaques grossières. Peut-être était-ce trop tôt pour une femme à Matignon. Il faut mettre à son crédit aussi sa discrétion après son passage à Matignon. La nomination d’Elisabeth Borne va dans le bon sens celui d’une plus grande égalité entre les femmes et les hommes en politique mais il y a encore beaucoup à faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *