Il faudrait donc penser uniquement à soi

4.8
(73)

Le lundi 13 juin dernier, au lendemain du vote pour les législatives, a eu lieu un débat entre Josy Poueyto et Jean-Yves Lalanne. Les échanges, en direct sur la radio locale, étaient plutôt de qualité, mais pas de nature à emporter de façon définitive la conviction de l’électeur moyen et encore indécis. Des arguments convenus et qui, en réalité, étaient ceux mainte fois entendus.

Ce pendant une formule a retenu plus particulièrement mon attention au point de vous faire partager mes réflexions. Elle a été prononcée par Jean-Yves Lalanne en toute fin du débat et en guise de conclusion. Elle avait bien évidemment pour objectif d’inciter les électeurs à se prononcer en sa faveur.

Il a dit :« votez en pensant à vous et à vos enfants ». Bon admettons que tous les citoyens en déposant son bulletin dans l’urne ait pour principale préoccupation de voir améliorer ses conditions de vie. Certes, mais il y a une dimension autrement plus importante à prendre en compte lorsque les citoyens que nous sommes vont désigner une ou un député(e) pour représenter le peuple français dans son organisation politique, économique et sociale.

Penser à soi d’abord et avant tout, pour éclairer ce choix est à l’évidence bien réducteur. Que devient alors la solidarité ? Que devient l’intérêt général ? Ces notions devraient donc être oubliées, ignorées et rester des notions vagues sans contenu ? Comment s’étonner ensuite que l’électeur moyen, celui qui ne dispose que d’une connaissance limitée du rôle du député, considérant que, sur le plan strictement personnel, il n’a rien à attendre de ces élections, se désintéresse du scrutin. Il viendra alors grossir les rangs des abstentionnistes.

Que cette attitude soit une tendance actuelle de ceux qui ne sont préoccupés que par leur intérêt propre, c’est possible. Cela traduit un repli sur soi-même et une absence de la notion du fonctionnement de nos institutions. Cependant c’est le rôle des politique qui sont en principe engagés dans la défense des autres de venir rappeler qu’il y a des valeurs bien plus importantes que ce nombrilisme dévastateur. A contrario, ce n’est pas leur rôle que de flatter l’égocentrisme de chacun.

Cela me rappelle cette citation attribuée au général de Gaulle : « Tout Français exige de bénéficier d’un ou de plusieurs privilèges. C’est sa manière d’affirmer sa passion pour l’égalité. »

Pau, le 20 juin 2022

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 73

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *