Quand le haut commissaire au plan tire des plans sur la comète !

5
(311)

Il faut se souvenir. Le 3 mai 2021, j’écrivais un article sous le titre « Quand l’Élan ne sera plus béarnais *». A l’époque j’expliquais que ce projet d’achat par un consortium américain de notre équipe de basket semblait un peu trop mirifique pour être crédible. Alternatives Pyrénées avait donc abordé ce sujet en faisant part de ses doutes sur un projet mirobolant.

L’accord a été signé le 21 juin 2021 sous la seule responsabilité de notre cher, (très cher pour les contribuables) maire de Pau. Selon toute vraisemblance, il n’a pris l’avis de personne autour de lui. Engager ainsi à la fois le patrimoine de notre ville – parce que l’équipe de basket de Pau, qu’on soit fana ou pas, appartient bien au patrimoine – ainsi que les sous du contribuable ne lui a pas posé de problème. Il a même fait, à l’époque, montre d’un enthousiasme qui n’a trompé que ses affidés, ceux qui sont des aveugles inconditionnels du personnage.

Et aujourd’hui tandis que les yeux se décillent on peut constater que toutes ces promesses n’étaient que du vent. Que l’acheteur américain qui devait augmenter le capital dans des proportions incroyables apparaît sous son vrai jour, une sorte d’arnaqueur (aux États Unis il aurait quelques antécédents). Il n’a même pas été capable de payer le prix de vente de 800 000€ négocié avec la ville, pardon avec Bayrou. Au point que notre maire, dans un élan de générosité qui ne lui coûte rien, mais coûte aux contribuables, a accepté de renégocier ce prix à la baisse. Au lieu d e 800 000 € ce sera 600 000 €. Déjà que ce n’était pas cher, surtout si l’on considère la surface de 21 hectares ainsi vendus, accorder une telle remise paraît incroyable. On ne peut admettre une telle naïveté, pour employer un euphémisme. Des naïfs il en existe d’autres parmi ceux qui ont acheté ces fameux Tokens (actions au format numérique). Ils peuvent s’asseoir dessus maintenant.

Et aujourd’hui, lors d’un conseil municipal de la ville de Pau qui s’est tenu le 27 juin 2022, on entend l’édile palois fournir des explications qui ne sont que de circonstance. Il explique qu’il a eu des motifs valables pour effectuer cette opération. Il a même cette phrase merveilleuse en réponse à l’opposition : « Redevenir propriétaire du club est une perspective stimulante mais pas rassurante. Nous avons fait ce qui devait être fait. Et sportivement, nous avons vu que ça ne pouvait pas marcher ». Notez bien que notre grand sportif emploie le pluriel de majesté, quand il dit nous il parle de lui et de lui seul. En effet, il a été le seul à la barre pour cette brillante opération. Mais jamais il ne reconnaît son erreur alors qu’elle est avérée.

Et aujourd’hui on sait que l’équipe phare, emblématique de notre ville parce constitutive de notre patrimoine à nous palois, est en train de sombrer dans les oubliettes de la ligue de basket. Pourtant elle a bien réussi sa saison. Elle ne va pas descendre d’une marche mais de deux et se retrouver en nationale. Déjà, les meilleurs joueurs quittent le navire. Ce qui devait être « une première en Europe » est devenu une catastrophe. L’exemple de l’équipe de football des Girondins de Bordeaux aurait pu éclairer sa lanterne et déclencher sa méfiance. Décidément le haut commissaire au plan a tiré des plans sur la comète. Et au préjudice de qui ?

C’est vrai qu’on ne peut être accaparé par Paris pour s’occuper du destin de la nation et gérer en même temps, une ville comme Pau. Arrive un moment où il faut choisir…

Pau, le 4 juillet 2022

par Joël Braud

* https://alternatives-pyrenees.com/2021/05/03/31906/

https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/David-otto-pau-lacq-orthez-il-y-a-une-incomprehension/1340988

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 311

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

23 commentaires

  • Pour info. et/ou rappel, surtout pour « Los peones » (Club de supporters de l’Élan Béarnais Pau-Orthez), mais aussi pour les contribuables Palois…

    « Juste un peu d’amertume… » : lire l’article « Thomas et Simon Darnauzan, les oubliés du projet de reprise de l’Élan béarnais » : par Anthony Ottou, publié le 8 août 2022
    Source : site web BeBasket (Betclic Élite) / SAS Neo Basket 29100 Brest)

    Chapeau de l’article : En 2021, ils représentaient l’autre projet de reprise de ĺ’Élan béarnais.
    Après l’échec des investisseurs américains, Thomas et Simon Darnauzan n’ont pas été rappelés par la mairie de Pau. Leurs associés sur le projet présenté en 2021 si. Ils s’expriment.

    URL : https://www.bebasket.fr/thomas-et-simon-darnauzan-les-oublies-du-projet-de-reprise-de-lelan-bearnais/

    Bonne lecture…

  • Pour info. et/ou rappel : suite du feuilleton de l’Élan Béarnais…

    Lire l’article « Jour décisif : un Biarrot pour sauver l’Elan Béarnais » : publié le 23 juillet 2022
    Source : site web de Presselib

    Chapeau de l’article : C’est confirmé, Sébastien Ménard, conseiller municipal de la cité balnéaire impériale, et cofondateur du groupe Eat4Good, reprend le mythique club de basket.

    URL : https://presselib.com/article/elan-bearnais-basket-pau-menard-east4good

    Je reste pessimiste sur la réussite de cette reprise de l’Élan Béarnais…
    Quant à la décision de réintégrer l’Élan dans le groupe « Betclic Elite », je reste aussi dubitatif, à moins que les déclarations de l’instance dirigeante (Ligue Nationale de basket : DNCCG) d’imposer la relégation en Nationale de l’Élan Béarnais, soient.. à géométrie variable, mais pourquoi pas !

    Je l’ai déjà écrit dans Alternatives Pyrénées, outre le volet financier, le départ de beaucoup de joueurs de l’Élan, obére un peu (le terme est faible !) les chances d’être bien placé dans classement « Betclic Elite » (Ligue Nationale : saison 2022 – 2023)…

    Par ailleurs, j’ai lu l’avis du dénommé « Anonyme » dans les commentaires « Réagissez à cet article », réactions de 2 lecteurs à ce jour, dont le portrait « bien brossé » du repreneur et, sous toutes réserves, si cette description est vraie (?!?), ça craint ou c’est bien « craignossss »…

    Avec une image si peu flatteuse (…) du repreneur de l’Élan Béarnais, la crédibilité de ce dernier, est pour le moins un peu… écornée, mais ce n’est que l’avis d’un internaute anonyme !!!

    Extrait de la fin du commentaire : « Bref, encore un profil bancal, et c’est bien dommage pour l’élan béarnais » (…)

    « As usual » : à suivre et… à très bientôt !!! 😉 😉 😉

  • Intéressant de relire les éléments de langage de la conférence de presse du Maire de Pau du 21 juin 2021 consacrant la vente des parts publiques aux Américains…

     » Le but est de rendre au club une ambition à la hauteur de sa légende, une ambition aux horizons élevés pour jouer les premiers rôles  »

    Puis…
     » le projet humain est celui qui me tient le plus à cœur. Il s’agit de construire, autour de jeunes sportifs, un projet de développement personnel et universitaire. C’est unique et nous allons défricher ce chemin-là pour ce qui constitue la partie la plus ambitieuse du projet, menée autour des jeunes basketteurs, mais on peut y inclure des jeunes venus du canoë-kayak, du handball, du cheval… »  

    Ainsi le Maire de PAU s’est fait emballer sur une idée de projet déjà créé dans la ville de PAU il y a 24 ans à l’internat Nitot, puis au centre Nelson Paillou sous l’impulsion de l’adjoint aux sports d’André Labarrère, Henri Lambert. Le prytanée sportif accompagne le développement personnel et universitaire des jeunes sportifs du Basket-ball, du Handball, du canoë-kayak, du rugby, du football et a défriché la formule d’accompagnement depuis des lustres et FB soit ne le sait pas, soit le sait et feint une fois de + de s’attribuer l’initiative d’une idée géniale démontrant ainsi son goût immodéré pour la captation d’héritage d’autrui, dénué de la moindre vergogne au passage.

     » je serai Maire de Pau à 100% « …  » « Je refuse d’être modeste  » !! On voit le résultat…

  • Le feuilleton de l’Élan Béarnais continue…

    Lire l’article « Élan Béarnais : les patrons américains veulent porter plainte suite à la relégation du club en appel »
    Source : radio France Bleu Béarn Bigorre (102.5 FM)

    Chapeau de l’article : La Ligue Nationale de Basket a confirmé ce lundi 11 juillet, la relégation en Nationale de l’Elan Béarnais.
    David Otto, ce co-propriétaire du club, assure pourtant avoir apporté des preuves de garanties financières solides. Il veut faire appel, mais dénonce un guet-apens et du sabotage en interne.
    URL : https://www.francebleu.fr/sports/basket-handball-volley/elan-bearnais-les-patrons-americains-veulent-porter-plainte-suite-a-la-relegation-du-club-en-appel-1657644330

    « Entre nous » : des ou beaucoup de mensonges dans cette histoire digne de croquignols ?!?
    Tant que cela n’évolue pas vers « Sexe, mensonges et vidéo » (« Sex, lies and videotape »)… 😉 😉 😉

    Devant l’évolution de la reprise de l’Élan Béarnais, les médias locaux, un temps « taiseux » sur cette affaire « Béarno-franco-franchouillarde », ne peuvent plus passer sous silence, les lamentables évolutions de l’épisode sur l’Élan = une parenthèse à oublier très vite (?) sur l’histoire de l’Élan Béarnais !

    Si cela continue, cette histoire va finir par faire la « Une » des journaux télévisés et même qui sait (?), d’un savoureux article dans le Canard enchainé de mercredi prochain…

    Nota pour les lecteurs : il m’arrive de feuilleter le « Canard enchaîné » après avoir dégusté du canard laqué chinois aux 5 parfums ou du canard confit avec des cèpes ! 😉 😉 😉

    « Ribouldingue, filochard et compagnie » : arrêtez svp, cà suffit ces épisodes croquignolesques sur l’Élan Béarnais !!!

    Tout ceci, ne doit pas faire marrer les supporters de l’Élan Béarnais, ni d’ailleurs. .. les contribuables Palois !!!

    Habitué des superlatifs, notre Maire, doit être un peu (…) embarrassé pour, en ce moment, promouvoir l’image du basket à Pau…

    Question : serait-ce une manœuvre de l’opposition municipale, des Russes ou… des deux ??? 😉 😉 😉

    En tant qu’étudiant au siècle dernier, j’avoue que je me marrai un peu moins lors de mes études, sur les modules « Mathématiques financières » et « Statistiques de régression linéaire » ! 😉 😉 😉

    A suivre, encore et encore : la suite… au prochain épisode !!! 😉 😉 😉

  • Pour info. (?), après la décision, hier, de la Ligue Nationale de basket français (DNCCGP), de reléguer en Nationale, l’ Élan Béarnais… : ET après mon commentaire de ce jour via l’URL : https://alternatives-pyrenees.com/2022/07/04/quand-le-haut-commissaire-au-plan-tire-des-plans-sur-la-comete/#comment-21256

    Vous trouverez, ci-après, de larges extraits des interventions de notre Maire ainsi que de son adjoint aux finances (M. Jean-Louis Peres), suite à la séance du Conseil d’agglomération, réuni en visioconférence, jeudi 30 juin 2022 à 18h30… (Source : site web de la République des Pyrénées (Politique) via YouTube :
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/politique/agglomeration-de-pau/suivez-le-conseil-d-agglomeration-de-pau-en-video-11492426.php

    Début de l’intervention de M. François Bayrou (FB) et de M. Jean-Louis Peres (JLP) : à la minute 34:01 et fin à la minute 46:09 soit une durée d’environ 12 mn

    Impressions / retransmission du début de la séance du Conseil communautaire consacré à diverses questions sur l’Elan Béarnais : j’ai regardé et écouté, la partie des interventions de notre Maire (FB : François Bayrou), de M. Jean-Louis Peres (JLP), de M. Jérôme Marbot (JM : opposition PS), de M. Olivier Dartigolles (OD : opposition PC), de M. Jean-Yves Lalanne (JYL : Maire de Billere) et M. Eric Bourdet (EB : chef de file de l’opposition lonsoise)…

    Pour les sourds et malentendants, ci-après, et sauf erreur de ma part, retranscription de la première intervention de FB et son grand argentier JLP, interventions à propos de l’Elan béarnais. (Larges extraits, sinon la presque totalité. .. 😉 😉 😉

    Avertissement : les courts commentaires qui suivent les Ndlr proviennent du « gugusse » qui a écrit le présent commentaire 😉 😉 😉

    Intervention de M. François Bayrou à propos de l’Élan Béarnais, lors de ce conseil communautaire du 30 juin 2022 à propos de l’Elan béarnais… :
    Nota : début de l’intervention à la minute 34:01 Fin de l’intervention à la minute 41:29

    « On a eu des débats, très, très long en prélude , si j’ose dire au conseil municipal sur la question de de l’Élan béarnais. »

    « Nous sommes tous inquiets de la situation de de l’Elan béarnais, vous connaissez la genèse de cette situation, nous en avons débattu beaucoup, cette genèse, c’est que nous ne pouvions pas rester en situation de société d’économie mixte, que c’est établi d’abord par la loi, nous étions le dernier club en France, en situation de société d’économie mixte, de SEM, et comme vous le savez, cela signifiait le Club était un service de la collectivité, ce qui n’était pas évidemment pas crédible et cela nous rendait, co-responsables, solidairement responsables des dettes qui pouvaient intervenir… »

    « On a eu des débats nombreux sur ce sujet, on a accepté une proposition qui nous était faite, sur laquelle naturellement, il y a eu beaucoup de débats, donc pour ma part, j’ai toujours souligné le caractère naturellement de risque… »

    « La saison sportive a été probante et même brillante, puisque le club a gagné la Coupe de France et que par ailleurs, nous avons été dans le « Final Four » dans les quatre premiers du championnat de France, c’était donc tout à fait remarquable, et il y a un certain nombre de problèmes de gestion qui sont apparus, dont nous ne sommes pas solidaires puisque nous ne sommes plus en quoi que ce soit, propriétaires du club, mais qui sont naturellement très préoccupants et en face desquels , la ligue a pris les sanctions qui sont prévues par les textes quand il y a des problèmes de gestion, il y a comme sanction, la rétrogradation du club en 3ème division et c’est évidemment une préoccupation très grande… »

    « Où en sommes-nous, vous avez vu les échanges d’arguments de tous les côtés, je, moi j’ai du mal, personnellement, à me faire une opinion, ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi ces investisseurs seraient-ils venus dépenser de l’argent, pour rencontrer un échec au bout du compte ? » (Ndlr : interrogation du maire), pour moi c’est mystérieux, ces investisseurs comme vous le savez étaient, pour un certain nombre d’entre eux, accompagnés par de très grands noms du basket américain, c’est à dire du basket mondial et leur projet, qu’ils nous avaient exposés de manière directe et franche, était de faire à Pau la première expérience de ce qui était une stratégie d’implantation pour ce fonds d’investissement sur de très grands clubs européens, pas seulement basket, ou pas principalement basket, puisqu’ils avaient devisés sur de très grands clubs, il ne m’appartient pas de dire lesquels du championnat européen et donc, l’idée que selon ce que nous avions compris, c’était de faire à Pau, la preuve d’une réussite de leur concept de développement… »

    « J’ajoute que je n’ai jamais, été pour ma part, très, totalement persuadé que ces financements innovants par blokchains et tokens étaient garantis… (Ndlr : je laisse le soin d’apprécier cette déclaration… par les salariés de ĺ’Élan et surtout par les supporters, victimes de l’achat de tokens !), c’est évidemment une question qui se pose aujourd’hui… »

    « Il y a maintenant une échéance qui est extrêmement claire, dans quelques jours, dans une dizaine de jours, la Fédération française jugera, enfin la Ligue, jugera du recours qu’ils ont présenté, en indiquant qu’ils avaient l’intention de payer, de remplir tous leurs engagements… »

    « Bon, la Ligue décidera et après, dans le cas ou la Ligue déciderait de repousser le recours, il y a une deuxième question qui se pose, c’est, est-ce qu’il y a des autres repreneurs qui pourraient racheter les parts des américains pour un projet différent ; alors, je n’en sais rien, parce que d’ailleurs je n’ai pas à le savoir, mais j’entends dire qu’il pourrait y avoir des repreneurs, les repreneurs, il faut qu’ils reprennent et trouvent un accord avec les autres parties prenantes… »

    « En tout cas, nous défendrons les intérêts matériels, un peu moraux aussi, de notre ville et de notre agglomération, devant cette situation qui est une situation très regrettable et même préoccupante, et même pour un certain nombre d’entre nous, génératrice de frustration et même de colère, parce que un certain nombre d’engagements avaient été pris, qui, pour l’instant, n’ont pas été respectés… (Ndlr : par le groupe CSG) « et donc voilà la situation exactement : je rappelle que les SEM n’étaient plus autorisées depuis 1999, comme chacun d’entre nous, le sait ici… »

    « Y a t’il d’autres clubs en situation difficile dans l’agglomération, je crois que oui et donc, on s’intéressera évidemment, à la situation de chacun… »

    « Pour nous, c’est un patrimoine, l’Élan c’est un patrimoine, c’est une amitié, c’est une tradition, c’est un fleuron, c’est quelque chose qui nous touche profondément chacun et donc, ma pensée va évidemment aux salariés du club, et à tous ceux qui ont sur les épaules, les bénévoles, parce que ce sont des bénévoles pour une plus grande partie d’entre eux, qui ont sur les épaules, la charge de trouver une solution pour l’avenir… »

    « C’était déjà une solution pour l’avenir, vous vous souvenez déjà à des débats que nous avons eu, c’était déjà une situation critique dans laquelle nous étions, à la fois sportivement et financièrement et on a essayé cette solution novatrice, on est aujourd’hui soucieux et en tout cas, on veut être solidaire de tous ceux qui traversent cette difficulté… »

    Fin de l’intervention de M François Bayrou à la minute 41:18

    Humble impression / intervention de M. François Bayrou : tout en essayant d’être modéré, j’ai trouvé le discours de notre Maire, un peu hallucinant, manquant même de sincérité (?), alors qu’il semble être le seul responsable de cette situation = derrière son discours, il y a presque une forme d’irrespect envers les salariés, les supporters ET les… contribuables Palois, mais je peux me tromper, quoique…

    Nota : les fournisseurs de l’Élan Béarnais, qui… peuvent attendre le règlement de leurs factures, selon les réponses hier devant la DNCCG, des représentants du groupe CSG : « Ils peuvent attendre ! » (« They can wait !« ) auraient pu écourter ce genre de réponse par « Le ciel peut attendre ! » (« Heaven can wait ! ») 😉 😉 😉

    Intervention de M. Jean-Louis Peres à propos de l’Élan Béarnais… : (Larges extraits, sinon la presque totalité 😉 😉 😉 )
    Humble impression : l’intervention du grand argentier (JLP) est un peu plus convaincante, quant à la sincérité des propos tenus… :

    « C’est vrai que cette situation aujourd’hui que nous découvrons est tout à fait regrettable, déplorable, je dirai effectivement et que nous comprenons très bien le désarroi de beaucoup, de supporters, de beaucoup de gens qui soutiennent ce club (…), vous l’avez dit, c’est une partie de notre histoire, de notre identité »

    « Alors, je reprends quelques éléments : »

    « Nous ne pouvions pas rester dans la situation juridique qui était la nôtre d’une société d’économie mixte, vous l’avez dit M. le Président, d’abord sur le plan juridique, mais sur le plan financier… »

    « Nous n’avons pas vocation à effectivement, à financer, nous gestionnaires des deniers publics, de rester dans des clubs professionnels…, je vous rappelle que nous avons beaucoup aidé l’Elan béarnais et depuis longtemps, nous l’avons aidé ces derniers mois, cette dernière année, mais nous avions, je vais pas reprendre tout, mais nous avons procédé à diverses reprises à des augmentations de capital et la dernière, lorsque nous avons vu les comptes 2020, la situation financière avant, dans la gestion qui était celle de 2020, la situation financière était très dégradée… »

    « Je ne vous rappelle pas les chiffres, mais enfin, les pertes cumulées étaient très importantes, et il n’y avait quasiment plus de capitaux propres, ce qui veut dire qu’à l’époque, en septembre, octobre et novembre 2020, si nous n’avions pas, Communauté d’agglomération, procédé à une augmentation de capital, c’était le dépôt de bilan, c’est à dire, c’était la relégation, naturellement il fallait procéder à cette augmentation de capital qui n’a pas suffit, il a fallu aussi donner une subvention exceptionnelle, donc nous avons fait ce qu’il fallait faire, pour à peu près 800 000 euros, et pour pour mettre la situation, redresser la situation financière du club, de la société d’économie mixte, et à ce moment là, essayer de voir ce qu’on pouvait faire, puisque nous ne pouvions pas y rester et on devez pas y rester, car nous n’avions pas vocation, nous, gestionnaires des deniers publics, de rester dans des clubs professionnels, ce qui était le cas, d’ailleurs, depuis longtemps… »

    « A ce moment là, nous avons trouvé un repreneur, on n’en a pas eu beaucoup d’ailleurs, et on a essayé simplement, non pas de faire une opération financière, c’était pas du tout le but, l’esprit auquel on était, c’était simplement de retrouver ce que nous avions mis fait ce que nous i était à faire pour à peu près 800 000 euros et pour mettre, redresser la situation financière du club, de la société d’économie mixte, et à ce moment là, un prix qui correspondait à ce que nous essayons de récupérer… »

    « Sur le plan juridique, nous avons pris des garanties, c’est évident, alors je ne vais pas rentrer dans tous ces détails : nous avons pris notamment la garantie du droit de priorité qui est très important, c’est à dire que si les actionnaires majoritaires sont appelés à vendre, ils doivent d’abord, s’adresser à la collectivité, donc c’est un point très important… (Intervention de FB : à la collectivité pour l’exercice d’un droit de présentation), « exactement ! »

    « Nous avons aussi exigés, et ils s’y sont engagé, même si ils ne l’ont pas respecté, à porter le budget à 7 millions, c’était une garantie extrêmement importante… »

    « Nous avons aussi limités très largement, et c’était très important et je ne rentre pas non plus, dans les détails, les clauses de garantie passif et dans la durée et dans les montants et dans l’objet, c’est à dire que vous pouvez avoir des risques notamment sur les joueurs que nous avons écarté, donc nous avons pris des garanties normales, qui existent dans ce genre de cession d’actions, mais il n’existe pas de garanties contre la mauvaise gestion, il n’existe pas de garanties contre l’imprévoyance, je veux dire presque l’impéritie, donc çà c’était effectivement, aussi, de sorte que je veux dire par là, que la gestion, la situation dans laquelle aujourd’hui se trouve la Société, relève de la gestion et de la seule responsabilité des actionnaires majoritaires actuels, des dirigeants actuels… »

    « Alors, cette situation, je répète est regrettable, et je pense que nous sommes tous d’accord pour le dire, qu’est-ce nous pouvons faire ? d’abord exiger le paiement de la vente des actions réelles et effectives, de redresser la situation financière, et ensuite, il faut, je crois, vous l’avez dit aussi, qu’il faut essayer, en tout cas, d’accompagner autant que l’on peut, une reprise… » (…)

    Fin de l’intervention de M. Jean-Louis Peres à la minute 46:09 environ

    La suite du débat : les interventions de JM, OD, JYL et EB, sont pertinentes et le groupe de travail accordé par notre Maire, était indispensable = « Wait and see » !!!

    Intervention du membre de l’opposition lonsoise (M. Eric Bourdet), évoquant un total de subvention pour l’Elan Béarnais, d’environ 11 millions d’euros depuis 2014 : merci les contribuables Palois !!!

    Cette même personne (EB) a aussi parlé des supporters qui ont investi dans l’achat des « tokens », supporters qui voient désormais la chute de la valeur de leur investissement en « tokens » et se demandent comment ils vont récupérer leur mise…

    Ndlr (Important) : sauf erreur de ma part, je n’ai rien entendu sur la cession des terrains au groupe CSG, à vil prix et le projet immobilier du groupe CSG… : les projets de bétonisation (Plaine des sports avec hôtel, village) devront sauf changement, être annulés !
    Il m’a semblé que ce projet de reprise de l’Élan Béarnais avec une frénésie de construction que d’aucuns considèrent comme déraisonnable, se faisait au détriment du bien public et de l’intérêt général, en bref, de tous les béarnais, contribuables ou non…

    De possibles investisseurs pour la reprise de l’Élan Béarnais ? : est-ce que le ciel peut attendre ?
    « Heaven can wait ? », pour utiliser une expression proche de celle des actuels actionnaires américains, en réponse à la commission de la Ligue Nationale de basket français (DNCCGP) et ce, par rapport à une question sur les dettes fournisseurs, fournisseurs qui ne doivent pas apprécier ce genre de réponse : « Ils peuvent attendre… » (« They can wait »)

    A suivre !, encore et encore… 😉 😉 😉

  • Pour info. ET après la décision, hier, de la Ligue Nationale de basket français (DNCCGP), de reléguer l’Élan Béarnais en Nationale… :

    Lire les 2 articles suivants :

    1) « Élan Béarnais : la relégation du club en Nationale confirmée » : par Marion Aquilina, publié lundi 11 juillet 2022 à 20h32.
    Source : radio France Bleu Béarn Bigorre » (102.5 FM)

    Chapeau de l’article : L’Élan Béarnais relégué en Nationale. La DNCCG a rendu sa décision ce lundi après l’appel fait par le club. Les hommes d’Eric Bartecheky ne pourront jouer ni en Elite, ni en ProB, la saison prochaine, conséquence du déficit et de la mauvaise gestion des finances.

    URL : https://www.francebleu.fr/sports/basket-handball-volley/l-elan-bearnais-definitivement-fixe-sur-son-sort-1657525510

    2) Article « La DNCCG de la Ligue nationale confirme en appel, la rétrogradation de Pau-Lacq-Orthez en Nationale 1 » : par Amaury Perdriau, publié le 11 juillet 2022
    Source : journal L’Équipe

    Chapeau de l’article : Appel infructueux pour l’Élan Béarnais.
    Lundi soir, la direction nationale du conseil et du contrôle de gestion des clubs professionnels, a confirmé son premier jugement : Pau repartira de Nationale 1, la saison prochaine. Le club a encore la possibilité de formuler deux recours.
    URL : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/La-dnccg-de-la-ligue-nationale-confirme-en-appel-la-retrogradation-de-pau-lacq-orthez-en-nationale-1/1343169

    Observations (Humbles avis) : même, si le club, fait appel d’ici 10 jours, cela ne changera rien !!!
    L’Élan Béarnais, devrait repartir de… zéro !!!
    Un miracle (reprise par de potentiels repreneurs ?), j’en doute fort, et encore faudrait pas que le club soit mis en liquidation judiciaire !!!

    Rappel 1 (Bis, ter repetita) : de toute façon, il ne reste plus de meneurs de jeu au sein de l’Élan Béarnais…
    Comment motiver une équipe dans un tel contexte ?!?

    Rappel 2 :
    Re(lire) l’article « Un coup très dur » : colère et émotion après la relégation de l’Élan Béarnais en Nationale » : par Marion Aquilina, publié le jeudi 23 juin 2022
    Source : site web de la radio France Bleu Béarn Bigorre » (102.5 FM)
    Chapeau de l’article : Les réactions sont nombreuses suite à l’annonce de la DNCCGP. Faute de garanties financières, le club est interdit de participer à l’Elite et la Pro B la saison prochaine. L’émotion est forte chez les supporters, le staff et les joueurs. De son côté l’agglomération de Pau demande à être remboursée.
    URL : https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-reactions-apres-la-relegation-de-l-elan-bearnais-1656003737

    Après la décision de la Ligue Nationale de basket français (DNCCGP), l’heure des comptes et de la responsabilité du ou des responsables de ce fiasco, va peut-être enfin sonner… et ce, en dehors d’une éventuelle action de l’AMF (Autorité des marchés financiers) sur la gouvernance de l’Élan Béarnais / financement du club (Paiement de joueurs en tokens + vente de tokens aux fervents supporters…) : une peu sérieuse méthode sur le dos des supporters de l’Élan, victimes des manoeuvres, des errements des responsables américains et du grand visionnaire de Pau (…), seul décisionnaire (?) pour l’accord trouvé en 2021 avec !e groupe CSG…

    « Ribouldingue, filochard et compagnie : au rapport !!! 😉 😉 😉

    A suivre…

  • Où en sont les travaux du Haut Commissaire au Plan? Entre les plateaux de Télévision et la mairie de Pau il reste peu de temps pour cette tâche oh combien importante.

  • En ce jour crucial pour l’avenir de l’Élan Béarnais et avant la décision, ce jour, du gendarme financier de la Ligue Nationale de Basket (DNCCGP)…

    Rappel 1 :
    (Re)lire l’article « Basket : voici le scénario noir qui guette l’Élan Béarnais » : par Marc Duthu, publié le 20/06/2022
    Source : site web du journal Sud-Ouest (pages « Sport »)

    Chapeau de l’article : Relégation, dépôt de bilan, liquidation : les prochaines semaines pourraient être un chemin de croix pour le club vieux de 81 ans.
    URL : https://www.sudouest.fr/sport/basket-voici-le-scenario-noir-qui-guette-l-elan-bearnais-11367158.php

    Rappel 2 pour visionner la retransmission de la séance du Conseil d’agglomération, réuni en visioconférence, jeudi 30 juin 2022 à 18h30… (Source : site web de la République des Pyrénées (Politique) :
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/politique/agglomeration-de-pau/suivez-le-conseil-d-agglomeration-de-pau-en-video-11492426.php

    Cet épisode n’est pas vraiment une réussite… : sur ce dossier, notre Maire a cru au mirage américain et porte ainsi une responsabilité directe sur ce désastre = des mauvaises langues rajouteraient qu’il s’est bien « planté » à défaut de s’être fait rouler (?) dans le maïs et pas dans la farine 😉 😉 ;-), roulé par le groupe CSG, traduisant ainsi les limites de certaines décisions autocratiques…

    Une faute politique et/ou une grave faute dans la gestion des deniers publics ???

    Quel fiasco cette reprise de l’Élan Béarnais par le groupe CSG, reprise annoncée par le « Grand timonier » comme étant un grand moment digne de la NBA, avec les superlatifs dont on est habitués de la part de notre Maire !!! 😉 😉 😉

    Il ne manquerait plus que l’AMF (Autorité des marchés financiers), fourre son nez dans cette lamentable affaire, digne de Ribouldingue et filochard… 🙂 😉 😉

    La relégation en Nationale et moins (…) de l’Élan Béarnais, semble inéluctable, à moins d’un miracle… : après tout, LE ou les responsables de ce fiasco, peuvent éventuellement, accompagnés des fervents supporters qui ont acheté des « tokens » et en sont les victimes, partir en pèlerinage à Lourdes, qui n’est pas si loin… 😉 😉 😉

    Malgré les récentes déclarations de notre Maire, lors du Conseil d’agglomération du jeudi 30 juin 2022 :

    « Pour nous, l’Élan, c’est un patrimoine, c’est une amitié, c’est un fleuron, c’est quelque chose qui nous touche profondément chacun… »

    L’Élan Béarnais, devrait, sauf miracle, disparaître du paysage français du basket (Elite ou ProB) la saison prochaine !!!

    Rappel 3 : de toute façon, il ne reste plus de meneurs de jeu au sein de l’Élan Béarnais…
    Comment motiver une équipe dans un tel contexte ?!?

  • Quelle gabegie…
    J’ai une pensée pour André Labarrère et Pierre Seillant qui par une démarche trans partisane, remarquable pour l’époque, ont permis la métamorphose de cet ancien patro en club reconnu dans le milieu européen du basket….
    André Labarrère n’est plus de ce monde pour constater l’étendue des dégâts mais pierre Seillant est toujours là et sa peine doit être immense….
    Dans le souci de laisser son nom à la postérité, le commissaire au plan devra se contenter du rôle de fossoyeur….
    Tout ceci dans le silence assourdissant des médias locaux qui se sont réveillés un peu tard….

  • L’argent du contribuable ne coute rien !

  • Nouvel épisode sur le feuilleton de l’Élan Béarnais, éliminé et remplacé par l’équipe de Strasbourg en Ligue des Champions de Basket (« Basketball Champions League » : BCL)… :

    Après la séquence du rachat par le groupe CSG en 2021, « Les Américains de Counterpoint Sports Group reprennent l’Élan Béarnais » (Information publiée le 21 juin 2021 sur le site web de la ville de Pau), voir annonce de la ville de Pau via l’URL suivante :
    URL : https://www.pau.fr/article/les-americains-de-counterpoint-sports-group-reprennent-lelan-bearnais

    Chapeau de l’article : C’est fait ! François Bayrou a officialisé ce lundi 21 juin 2021 le rachat de l’Elan Béarnais par le groupe américain CSG, Counterpoint Sports Group.

    Et sans épiloguer sur les méandres de ce mirage américain, lire ci-après, sur le site web du journal La République des Pyrénées« , l’extrait de l’article « Basket / Élan Béarnais : des repreneurs prêts à se lancer » : par Jean Fauret, publié le 8 juillet 2022 (Article complet en page 28 de ce journal du samedi 9 et dimanche 10 juillet 2022 section « Pyrénées Sports »)
    Source : site web du journal La République des Pyrénées (Pyrénées Sports)

    Chapeau de l’article : A trois jours du verdict de l’appel de la DNCCG et alors que la position de CSG paraît toujours plus délicate, un nouveau projet de reprise – 100 % français cette fois – monte en puissance.
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/sport/basket/elan-bearnais/basket-elan-bearnais-des-repreneurs-sont-prets-a-se-lancer-11590225.php

    Alerte et avis à… tous les Palois !!! :

    Aux dernières nouvelles, les bruits, mais ce ne sont que des rumeurs…, le Conseil d’administration d’Alternatives Pyrénées se proposerait de racheter l’ Élan Béarnais pour… 1 euro symbolique, mais selon nos informations, d’houleuses discussions seraient en cours, au sein de ce Conseil, pour investir dans le rachat de l’ Élan Béarnais, la totalité de la trésorerie disponible, trésorerie issue des cotisations des nombreux adhérents : étonnant non ?!? 😉 😉 😉

    « Fausses rumeurs ou… « fake-news » ?!? » 😉 😉 😉

  • Bis repetita : sauf erreur de ma part, à ce jour, je n’ai ENCORE rien entendu, ni lu ce matin sur le site web respectif des 2 médias locaux, une information sur l’épisode de l’Élan Béarnais… éliminé de la Ligue des Champions de Basket (« Basketball Champions League » : BCL) :

    1) « France Bleu Béarn, » (entre 6h et 8h . 102.5 FM)
    URL de la radio France Bleu Béarn Bigorre (Sports : Basket – Handball – Volley) : https://www.francebleu.fr/sports/basket-handball-volley

    2) « La République des Pyrénées »
    URL du journal La République des Pyrénées (Sport / Basket) : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/sport/basket/

    Pour rigoler un peu, cette information « Basket Europe » est peut-être classée dans l’actualité comme étant « Secret défense » dans la zone Béarn ?!? 😉 😉 😉

    Par ailleurs, ci-après mes 2 commentaires du 23 juin 2021, parus à la suite de l’article « Quand l’Élan ne sera plus béarnais » du 3 mai 2021, publié par Joël Braud sur le site Alternatives Pyrénées, commentaires dans lesquels de l’un d’entre eux, je précise, entre autres, ce qui suit :

    « Je n’ose évoquer le volet financier (Achat d’actions du club par les supporters) qui me laisse dubitatif… »

    J’avais déjà anticipé un risque d’arnaque de la part du groupe CSG…

    « Entre nous » : les acheteurs de tokens ont été très, très naïfs, emportés par l’élan (sans jeu de mots) de leur ferveur envers l’Élan Béarnais !!!
    Ils ont pris un risque, comme lorsqu’on… boursicote !!!

    Lire mes 2 commentaires du 23 juin 2021 :
    1) URL 1 :
    https://alternatives-pyrenees.com/2021/05/03/31906/#comment-17795

    2) URL 2 : https://alternatives-pyrenees.com/2021/05/03/31906/#comment-17794

    Sans blague et… pour rappel, (re)lire l’article « Jeep Élite : l’Elan béarnais Pau-Lacq-Orthez sous pavillon américain » paru sur le site web du journal L’Équipe (Publication du 21 juin 2021).

    URL : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Jeep-elite-l-elan-bearnais-pau-lacq-orthez-sous-pavillon-americain/1264806

    Sans autres commentaires superflus, du moins pour… l’instant ! 😉 😉 😉

    Bonne lecture… 😉 😉 😉

  • Élan béarnais et medias locaux…

    Sauf erreur de ma part, je n’ai rien entendu ce matin sur « France Bleu Béarn, » (entre 6h et 8h . 102.5 FM), ni lu sur le site web de « La République des Pyrénées », une information sur l’Élan Béarnais, éliminé de la Ligue des Champions de Basket (Basketball Champions League : BCL) ?!?

    URL de la radio France Bleu Béarn Bigorre (Sports : Basket – Handball – Volley) : https://www.francebleu.fr/sports/basket-handball-volley
    URL du journal La République des Pyrénées (Sport / Basket) : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/sport/basket/

    Pourtant, dès hier soir, mardi 5 juillet 2022, sur le web, on trouvait cette information :

    ① Article « Strasbourg remplace Pau-Lacq-Orthez en Ligue des champions » publié hier mardi 5 juillet 2002, mis à jour le 6 juillet 2022
    Source : site web du journal L’ Équipe

    Chapeau de l’article : La Basketball Champions League vient d’annoncer que Pau-Lacq-Orthez ne participera pas à la prochaine Ligue des champions pour laquelle il s’était pourtant qualifié sur le terrain. En proie à de graves problèmes financiers, le club béarnais sera remplacé par Strasbourg.
    URL : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Strasbourg-remplace-pau-lacq-orthez-en-ligue-des-champions/1342066

    ② Article « Strasbourg remplace l’Élan béarnais au tour principal de la BCL » : par Gabriel Pantel-Jouve, publié le 5 juillet 2022.
    Source : site web de BeBasket

    Chapeau de l’article : La SIG Strasbourg jouera le tour principal de la Ligue des Champions, en lieu et place de l’Élan béarnais.
    URL : https://www.bebasket.fr/strasbourg-remplace-lelan-bearnais-au-tour-principal-de-la-bcl/

    QUID ??? du traitement de l’info sur le sport à Pau ??? = heureusement qu’ Alternatives Pyrénées
    relaye parfois et/ou souvent… l’information, pas forcément en temps réel, quoique… 😉 😉 😉

    Le manque de réactivité des medias locaux me surprends et frise un peu l’insolence… à moins qu’en haut lieu (…), on ne souhaite pas énerver ou décourager les acheteurs de tokens sur leur espérance de retrouver leurs mises…

    Rappel : article « Basket/Elan Béarnais : les acheteurs de tokens ont les jetons » : par Jean Fauret, publié le 5 juillet 2022 en page 20 du journal La République des Pyrénées et sur le site web, avant-hier mardi 4 juillet 2020.
    Chapeau de l’article : A une semaine du verdict de l’appel du club auprès de la DNCCG, de nombreux acheteurs de tokens se sentent floués, avec le silence de CSG comme unique réponse à leurs inquiétudes.
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/sport/basket/basket-elan-bearnais-les-acheteurs-de-tokens-ont-les-jetons-11535882.php

    Le miracle de sauver l’Élan Béarnais, semble s’éloigner de plus en plus…

  • Selon le journal l’Equipe : « La Basketball Champions League vient d’annoncer que Pau-Lacq-Orthez ne participera pas à la prochaine Ligue des champions pour laquelle il s’était pourtant qualifié sur le terrain. En proie à de graves problèmes financiers, le club béarnais sera remplacé par Strasbourg. »
    Merci qui ?

    • De toute façon, il ne reste plus de meneurs de jeu au sein de l’Élan béarnais…
      Comment motiver une équipe dans un tel contexte ?!?

      L’élimination de ĺ’Élan béarnais pour la participation à la Ligue des Champions de Basket, ne change pas grand chose et tant mieux pour l’équipe de Strasbourg !!!

      Autre source d’information (site web BeBasket) via l’article « Strasbourg remplace l’Élan béarnais au tour principal de la BCL – BeBasket : par Gabriel Pantel-Jouve, publié le 5 juillet 2022.
      URL : https://www.bebasket.fr/strasbourg-remplace-lelan-bearnais-au-tour-principal-de-la-bcl/

      Élan béarnais et Girondins de Bordeaux, même combat (?) et on sait depuis hier soir, ce qu’il en est pour les Girondins…
      Est-ce que l’Élan béarnais, connaîtra la même descente en enfer ? Euh… et de plus, pourra-t-il éviter la liquidation judiciaire ???

      / « Merci qui ? » : quelle insolente question en cette saison… d’été, presque de la provocation !!! 😉 😉 😉

  • 21 hectares le 21 juin 2021, z’avaient eu le sens des chiffres les z’héros de la finance Paloise !
    Ah quand je pense aux dizaines et dizaines de fois où cet édile apprenti affairiste à pu brocarder, mépriser, diminuer, chercher à ridiculiser jusqu’aux limites de l’insulte quiconque osait émettre un propos visant à le prévenir des erreurs qu’il s’apprêtait à commettre, du haut de son trône de la place Royale..
    Tout est bien dit pour une affaire que vous aviez senti vinaigrée dès le départ. La presse nous rappellera peut être le contenu de la corbeille de Mariage car dans les 21 hectares en bail emphytéotique à 833€ / mois , il y avait le palais des sports, les terrains de sport amateur mais pas que .. s’ils n’ont même pas payé la soulte de 600 000€ , on espère au moins qu’ils ont réglé leur ridicule loyer pour des droits à construire sur des terrains nus à 150€ le m² .
    Nous serons curieux de connaître les avantageuses modifications du plan local d’urbanisme intercommunal dans le secteur du palais des sports lorsque celui-ci aura été soumis à l’avis des Palois ( et habitants de l’agglomération ), dans la torpeur de l’été puisque ce sont ces 8 semaines estivales que notre grand démocrate a choisies pour consulter la population.
    Et puis pour le moins drôle, il convient de garder en mémoire les dossiers aussi mal ficelés qui mettront plus de temps à révéler leur coûts à répétition par ignorance volontaire du fonctionnement : La SPL des Halles déjà recapitalisée 2 fois en 2 ans, perfusée à coups de soirées festives prétexte à prestation municipale acquittée, l’aéroport où l’orgueil d’il y a 5 – 6 ans se paye déjà cash, le réseau de chaleur qui fonctionnera avec beaucoup de gaz en voie de raréfaction, puis le site culturel du foirail qui viendra déshabiller le palais Beaumont des recettes de l’orchestre, sans parler des futurs bus hydrogène aux coût kilométrique 2,5 fois supérieur à ceux de ces équivalents hybrides.
    Bref, espérons que le 11 juillet, la pluie de dollars promise tombera miraculeusement pour inverser la décision de la DNCG et soulager un peu le contribuable Palois de ces perspectives sombres pour sa taxe foncière dans les toutes prochaines années.

  • Oh là ! le « Sieur » Michel Lacanette !!!

    Avant de déposer une plainte contre le Maire de Pau pour « appropriation du bien commun à des fins privées » (?!?), il y a bien plus important !!!

    La mise en examen du « Roitelet de la région Nouvelle-Aquitaine » me semblerait prioritaire et ce, pour l’ineptie et la gabegie prévue que constitue le projet de la ligne ferroviaire Bedous – Canfranc, ce qui précède, intervenant après la création de la ligne Oloron-Bedous, une autre ineptie sur le dos des contribuables ET amorce du projet de liaison ferroviaire internationale vers Saragosse…

    Il suffit encore, de (re)lire les nombreux commentaires parus à la suite de l’article « Train et route en vallée d’Aspe : enjeux et questions » du 3 novembre 2017 par Georges Manaut :
    URL : https://alternatives-pyrenees.com/2017/11/03/train-et-route-en-vallee-daspe-enjeux-et-questions/

    Rappel (bis, ter repetita, etc…) : rien de comparable avec l’épisode Elan béarnais à Pau, car la gabegie de la création de la première partie de la ligne Oloron – Bedous (Coût : sauf erreur de ma part : environ 102 millions d’euros pour… 24,9 kms) grâce au soutien du président de la région Nouvelle-Aquitaine et quelques barons de la vallée d’Aspe, est d’une autre dimension et poids financier pour les contribuables aquitains !!!

    Un peu de sérieux, m’obligerait !!! 😉 😉 😉

    • Vos propos laissent supposer qu’ il y aurait de bons et de mauvais voleurs.

      • / « de bons et de mauvais voleurs… »

        Je n’oserais pas employer ces termes et utiliserais plutôt ‘bons et mauvais, sinon imprudents gestionnaires des deniers publics » (Principe de précaution…).

        Rappel :

        Article « Infraction de détournement de fonds publics : quelques rappels utiles » par Nacéra Amraoui, publié le 31/05/2022
        Source : site web Actu-Juridique.fr
        URL : https://www.actu-juridique.fr/penal/infraction-de-detournement-de-fonds-publics-quelques-rappels-utiles/

        Désolé, mais l’affaire qui a secoué Oloron en 2017, affaire suivie lors des élections municipales 2020, d’un changement de maire, n’a rien à voir avec les tenants et les conséquences financières pour Pau soulevées par l’épisode actuel de l’Elan Béarnais !!!

        Rappels : pour… les internautes et pour comparer ce qui précède avec ce qui secoue le monde sportif, le microcosme politique palois, les supporters de l’Elan béarnais et des contribuables palois… :

        1) Article « Les drôles de notes de frais du Maire d’Oloron-Sainte-Marie » par M.B., publié le 16/08/2017
        Source : site web du média gratuit et indépendant 20minutes
        URL : https://m.20minutes.fr/amp/a/2117711

        2) Récapitulatif des articles parus sur l’affaire des frais de mission
        Source : site web Oloron blog
        Nota : le contenu des articles ne sont, hélas, plus disponibles…
        URL : https://oloronblog.wordpress.com/affaire-des-notes-de-frais/

        3) Article « Affaire des notes de frais : Hervé Lucbéreilh, l’ancien maire d’Oloron fait aveu d’ignorance  » par Yannick Damont, publié le 8 novembre 2021
        Source : site web de France Bleu Béarn Bigorre (102.5 FM)
        URL : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/affaire-des-notes-de-frais-herve-lucbereilh-l-ancien-maire-d-oloron-fait-aveu-d-ignorance-1636379423

        Bis repetita / portion de ligne ferroviaire Oloron Bedous de 24,9 kms :
        La dimension et le poids financier (environ 102 millions d’euros…) pour les contribuables aquitains des décisions du « Roitelet de la région Nouvelle-Aquitaine » sont pourtant évidents et méritent plus d’être mis en exergue, tellement cela frise l’insolence dans la gabegie !!! 😉 😉 😉

        Je concède bien volontiers, que ma spécialisation lors de mes études supérieures à Paris, et surtout lors d’une grande partie de mon passé professionnel dans le secteur privé (Contrôle de gestion principalement, puis audit des organisations) m’incite, outre le contribuable que je suis, à une vision sévère quant à l’appréciation des choix dans les investissements publics, déformant peut-être exagérément mes pensées ou mon interprétation des faits constatés, quoique… 😉 😉 😉

  • En effet, il a été le seul à la barre pour cette brillante opération. Mais jamais il ne reconnaît son erreur alors qu’elle est avérée.
    Alors il faut que tous les contribuables Palois se prennent par la main et déposent plainte pour appropriation du bien commun à des fins privées . A Oloron une seule personne est parvenue à faire condamner le Maire pour détournement de fonds publics.

  • Tout est dit et bien dit !

Répondre à André Duchateau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *