Les partisans de la proportionnelle vont pouvoir s’en donner à cœur joie

4.9
(193)

Cela est maintenant admis par l’opinion publique que les élections législatives, bien qu’ayant eu lieu selon le mode de scrutin majoritaire, ont abouti à un résultat qui est comparable à ce qu’il aurait été selon un mode de scrutin proportionnel. Le spectacle est maintenant dans l’hémicycle. Il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles invectives, confrontations, insultes, hurlements ne se produisent dans ce haut lieu de notre démocratie.

Tout indique que cela va durer. Et pourtant les tenants de cet autre mode de scrutin ignoré par la constitution de la cinquième République, clament haut et fort qu’il est le système le plus représentatif de la population française. Ils sont d’ailleurs de moins en moins nombreux. À ce propos, il est intéressant d’observer que certains partis (suivez mon regard) qui auparavant avaient peu d’élus, venant de voir ce nombre augmenter dans des proportions inespérées, ont radicalement abandonné cette prétention d’une modification du mode électoral. Cela en dit long sur le véritable objectif poursuivi.

Devant le spectacle que nous offrent actuellement les députés, il est permis de s’interroger sur les capacités des politiques à pouvoir réussir, en l’absence d’une majorité absolue, à voter des lois. Le compromis, est-il dit fréquemment, n’est pas dans notre culture. Nous préférons l’affrontement, c’est ainsi. De ce fait les comparaisons que nous faisons avec les pays comme l’Allemagne, l’Italie ou les Pays-Bas sont dépourvues de fondement. La meilleure preuve vient de nous en être fournie à l’occasion du discours de politique générale de la Première ministre. Que de sifflets, que de hurlements, que de quolibets, que d’apostrophes ! Un véritable champ de foire. L’objectif de certains est clairement affiché : faire obstruction à l’action de l’Assemblée nationale et chercher à renverser le gouvernement par une motion de censure. Est-ce vraiment ce qu’a voulu l’électeur ? En effet, le spectacle est dans l’hémicycle. Le signe le plus probant de ce regrettable état de fait nous est fourni par l’augmentation du nombre de demandes d’accréditations provenant des organes de presse.

Dire comme le font certains indéracinables que la proportionnelle est le moyen le plus sûr d’une plus grande représentation des citoyens semble difficile à accepter. Le régime de la cinquième République qui, au départ, était un régime présidentiel, a évolué vers un régime parlementaire. Il n’est, pour s’en rendre compte, que de considérer certaines réformes qui ont octroyé davantage de pouvoirs aux députés. Depuis le 4 octobre 1958, la constitution a connu 24 réformes différentes. Parmi celles-ci on peut citer l’extension du droit de saisine du Conseil constitutionnel ; la modification du régime d’inviolabilité parlementaire ; la création d’une procédure de destitution du Président de la République par le Parlement. Et également la modification du nombre de députés nécessaires pour constituer un groupe, passant de 30 à 15 ; la maîtrise de l’ordre du jour ; la création de commissions d’enquête (article 51-2 du 23 juillet 2008) ; la réduction des possibilités du recours à l’article 49-3 etc.

Cette évolution qui ne peut être contestée va à l’encontre de ceux qui considèrent que, par une élection à la proportionnelle, le pouvoir de l’assemblée nationale serait renforcé et plus représentatif. Les réformes qui ont été faites l’ont été en l’absence de ce mode de scrutin. Le spectacle que nous vivons actuellement nous reporte à ces séances de la chambre sous la quatrième République. De Gaulle revenez, ils sont devenus fous.

Pau, le 18 juillet 2022

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 193

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Pierre-Michel Vidal

    Le parlement est réactivé nous disent les médias. Ce type de réactivation basée le plus souvent sur de l’agitation les intéresse au premier chef: ça fait vendre. Intéresse-t-elle les français ? La politique politicienne est redevenue la passion centrale des « élites » comme sous la quatrième république. Imaginez le B…. avec la proportionnelle. Notre classe politique n’est ni sérieuse ni respectable. Elle ne pense qu’à s’amuser. Il y a des exceptions naturellement.

  • lors du discours de Mme Borne de politique générale, certains députés se sont comportés comme des voyous et des malotrus. C’est cela la démocratie. Honte à ces gens qui déshonorent la représentative nationale.

  • P’tit retour sur les « débats houleux » constatés durant et au terme du projet de loi sur le pouvoir d’achat, loi finalement adoptée ce vendredi matin 22 juillet 2022 : affligeant spectacle de certains élus à l’Assemblée nationale :

    1) Article « Après cinq jours de débats houleux, l’Assemblée nationale adopte le projet de loi sur le pouvoir d’achat » (Source : site web de franceinfo: : publié le 22 juillet 2022)
    URL : https://www.francetvinfo.fr/economie/pouvoir-achat/apres-cinq-jours-de-debats-houleux-l-assemblee-nationale-adopte-le-projet-de-loi-sur-le-pouvoir-d-achat_5271409.html

    2) Article « Loi sur le pouvoir d’achat : l’Assemblée nationale vote le texte en première lecture » (Source : site web du journal Le Monde avec Reuters, publié ce matin 22/07/2022)
    URL : https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/07/22/l-assemblee-nationale-adopte-la-loi-sur-le-pouvoir-d-achat-en-premiere-lecture_6135718_823448.html

    3) Article « L’Assemblée nationale adopte largement le projet de pouvoir d’achat en première lecture » (Source : site web du journal Le Figaro : par Wladimir Garcin-Berson, publié le 22 juillet 2022)
    URL : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/l-assemblee-nationale-adopte-largement-le-projet-de-loi-pouvoir-d-achat-en-premiere-lecture-20220722

    Certains députés, ont donné une piètre image du débat qui a eu lieu : les membres LFI (Tête de pont de la NUPES… vindicative comme il fallait s’y attendre…) ont adopté la stratégie de la surenchère, de l’agitation sociale, de l’affrontement, du bordel organisé et de polémiques le plus souvent inutiles, en bref, le sectarisme, tactique bien connue de l’extrême gauche…

    2 rappels :

    1) Blog Mediapart (Billet de blog) :
    Article « Débat Parlementaire, quelle stratégie et cohérence pour la Nupes ? »

    Chapeau de l’article : Les débuts de la Gauche au Parlement sont difficiles. Les électeurs pouvaient s’attendre à un débat chahuté mais constructif, un travail parlementaire cohérent et utile, mais les premiers jours montrent qu’il n’en est rien. Après une motion de censure stérile et contre-productive, la gauche saura t-elle proposer un mode de fonctionnement digne d’un débat parlementaire ?
    URL : https://blogs.mediapart.fr/meta/blog/190722/debat-parlementaire-quelle-strategie-et-coherence-pour-la-nupes

    2) Site web du journal Le Figaro (Actualité > Politique) :
    Article « Projet de loi pouvoir d’achat : débats enflammés à l’Assemblée entre la Nupes et la majorité » : par Wally Bordas, publié le 19 juillet 2022

    Chapeau de l’article : Les parlementaires ont ferraillé dans l’hémicycle dans la soirée, mardi. Plusieurs articles ont d’ores et déjà été votés.
    URL : https://www.lefigaro.fr/politique/projet-de-loi-pouvoir-d-achat-debats-enflammes-a-l-assemblee-entre-la-nupes-et-la-majorite-20220719

    Et v’là, ce qu’hélas, beaucoup de Français risquent de devoir souvent supporter pendant 5 ans : quelques députés de la NUPES (issus de LFI principalement) qui prennent de temps en temps, l’Assemblée nationale pour une cour de récréation, invectives comprises = obstructions, chahuts, tumultes et outrances presque, sinon permanentes !

    À ce jour et certainement pour la suite de débats, LFI semble s’en tenir à une opposition radicale et des propositions pour la plupart intenables, avec en plus des dérives verbales et attitudes contestables !

    Que certaines déclarations de LFI, provoquent l’indignation ou la nausée, ne les dérangent absolument pas : c’est une attitude presque systématique consistant à faire de tout sujet, une occasion de conflit et de provocation !

    Est-ce qu’un débat avec une discussion ouverte et constructive est possible avec LFI ? : permettez-moi, d’en douter !!!

    Entre finance et budget, il faut toujours arbitrer…même avec quelques compromis qui ressemblent un peu à du troc sur certaines propositions adoptées ou à adopter dans le futur…

    La concorde nationale ou l’unanimité peut et pourra exister même si cela peut s’avérer difficile, exceptionnel (?) ou… facile comme récemment dans la nuit de mercredi à jeudi 21 juillet, à propos de la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé :

    1) Article « L’Assemblée nationale vote la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé à l’unanimité moins une voix » : par franceinfo: avec AFP, publié le 21/07/22
    URL : https://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/l-assemblee-nationale-vote-la-deconjugalisation-de-l-allocation-adulte-handicape-a-l-unanimite-moins-une-voix_5269507.html

    2) Article « Pouvoir d’achat : les députés revalorisent les retraites et prestations sociales » : La République des Pyrénées avec AFP, publié le 21/07/22
    URL : https://www.larepubliquedespyrenees.fr/societe/afp/pouvoir-d-achat-les-deputes-revalorisent-les-retraites-et-prestations-sociales-11724310.php

    Des raisons d’espérer avec un minimum de bon sens de la part de chacun ? : à suivre pour les 5 années à venir, même si cela tourne au spectacle, parfois… indigne d’un débat parlementaire : triste constat !

  • / Discussions en cours, pour le pouvoir d’achat :

    Et v’là ce qui résulte pour le gouvernement, de ne disposer que d’une majorité relative… :

    Outre un bon millier d’amendements, de par leurs interventions, des élus d’extrême gauche (LFI) comme d’extrême droite (RN) ont déjà offert hier, un spectacle affligeant ET cela va continuer jusqu’à jeudi soir…

    Pour information, lire l’article paru sur le site web de TV5 Monde :

    « Les mesures pour le pouvoir d’achat aux mains de l’Assemblée, gauche et RN dans la mêlée » : par Anne Pascal Reboul (AFP), publié le 19 juillet 2022.
    URL : https://information.tv5monde.com/info/les-mesures-pour-le-pouvoir-d-achat-aux-mains-de-l-assemblee-gauche-et-rn-dans-la-melee-464797

    Hier après-midi, j’ai un peu regardé à la télé, nos politiques : on se prépare à de belles années avec certains nouveaux élus (LFI, RN, PS et EELV…) et de consternants affrontements ou déclarations dont certaines irréalistes (Exemple : augmentation du SMIC, entre autres exigences, presque… « expresses »…), interventions d’élus dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, d’ici jeudi soir et même après !

    « Beurk, beurk » les extrémistes avec des arguments qui ne sont pas audibles !!!
    Ils restent, comme d’habitude, dans des lignes idéologiques !!!

    Le risque de surenchère est désormais, une réalité !!!

    Les députés LR savent particulièrement qu’ils détiennent les clés de la majorité, d’autant plus que certains députés LR ont été élus avec des voix du RN…

    « La presque majorité » (Groupe Renaissance) va devoir faire des concessions en permanence (?) et avec les exigences de certains parmi l’opposition…

    La note risque d’être salée pour la France : bonjour les déficits publics…
    Exemple récent : lutte contre l’augmentation de la facture énergétique comme annoncé par notre Président…

    Il faut espérer que les Français modifieront un peu leurs habitudes…

    La mandature d’ Emmanuel Macron, commence un peu mal, mais je peux me tromper, quoique… = à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *