La sobriété à l’ordre du jour.

4
(90)

Les exemples sont nombreux où les directives gouvernementales s’emploient, avec des propositions de sanctions, à donner l’impression que la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution est enfin sérieusement engagée. Le bilan montre que des économies de bout de chandelle, les petits pas, sont en fait de la pub. Pour que l’action soit réellement efficace il faudrait s’attaquer au fonctionnement profond de l’économie, ce que Macron et ses disciples refusent absolument de faire.
Sud Ouest 25/07/22″Clim et portes ouvertes : pourquoi le gouvernement n’en veut plus ». « Une amende de 750 euros pourrait cibler les commerces climatisés qui ne ferment pas leur porte. On ne peut pas critiquer cette mesure qui cherche à diminuer  le gaspillage mais il convient aussi de les ramener à leur bien modeste niveau ; A côté des pertes dans de nombreux domaines comme les industries, les BTP, les cimenteries…, les climatiseurs des bureaux, des ministères, des hôpitaux….., donc des dépenses indispensables, c’est bien peu de chose !
Quant à la pollution lumineuse un décret sortira qui précisera les contours. Jusqu’à présent cela dépendait du nombre d’habitants des villes. On attend ce décret mais il ne faut pas envisager des miracles de dépollution car les nécessités économiques, là aussi, imposent une vie diurne lumineuse comme dans les grands magasins car ce sont des appels aux chalands qui passent. Quant à la vie nocturne, Paris nous offre l’exemple qu’il ne faudrait pas suivre si on voulait réduire la pollution lumineuse.
La vie nocturne parisienne – Les Pierrots de la Nuithttp://www.lespierrotsdelanuit.org › le-dispositif › la-vi…

Capitale culturelle internationale, elle est reconnue mondialement pour la qualité de sa vie nocturne, qui s’appuie sur la vitalité des lieux ouverts la nuit. À la fois lieux de culture et de proximité, ils contribuent aussi au dynamisme de la vie de quartier, au renforcement du lien social et participent à la vie économique et à la création d’emplois. La vie nocturne a été identifiée par le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international comme l’un des cinq pôles d’excellence touristique devant permettre de renouveler l’offre touristique française, une manne pour l’économie.
Le développement de la vie nocturne soulève cependant des questions aussi diverses et essentielles que le travail de nuit, les nuisances sonores ou encore la prévention des conduites à risques. L’activité nocturne dans les quartiers les plus festifs de Paris engendre des conflits d’usage de l’espace public, notamment lié au bruit.
Alors, pour diminuer la pollution lumineuse on s’attend à des mesures « importantes !» gouvernementales comme l’interdiction de vente des lustres à plusieurs lampes, la nécessité pour les particuliers d’éteindre ou de supprimer les éclairages extérieurs, de se coucher tôt, peut-être, ne soyons pas sectaire, demander d’éteindre la moitié des lampes, la nuit, dans les bureaux désertés… ou les vitrines des commerces fermés la nuit.
Emmanuel Macron appelle à « rentrer collectivement dans une logique de sobriété » 
Petits gestes, fort impact : les conseils du gouvernement pour économiser l’énergie face au risque de pénurie | TF1 INFO

Le gouvernement (G.Attal) a appelé les Français à multiplier « les petits gestes du quotidien » pour économiser l’énergie.

Débrancher ses prises électriques, couper le wifi, baisser la clim’…  En effet, bonne idée pour faire des économies mais comment est-il possible de travailler en débranchant les prises électriques, ou alors de quels Français parle-t-il ?

L’ancien ministre de la Santé a aussi demandé aux Français de multiplier « les petits gestes.« Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français », a-t-il affirmé, estimant qu’il « n’y a pas de petit geste » en matière d’économie d’énergie. Olivier Véran a toutefois écarté toute contrainte pour obliger les Français à ces économies : « Ce n’est pas notre philosophie », a-t-il assuré.
« Quand on part en week-end ou en vacances, on débranche un maximum de prises électriques parce qu’elles continuent sinon de consommer de l’énergie », a-t-il souligné, appelant à couper le wifi, à « baisser un peu la clim, maintenant que les températures sont appelées à diminuer » et à éteindre la lumière dans les pièces qui ne sont pas utilisées. « Ces gestes du quotidien ont un très fort impact sur notre consommation énergétique. 

*Sans aucun doute, tous les petits gestes ci-dessus (quand on part en vacances) sont possibles et contribuent à réduire la consommation d’énergie et à diminuer la facture, donc augmenter le pouvoir d’achat, mais il n’est pas question de contraindre, alors,

entre ce qui est conseillé et réalisé ????


*La sobriété n’est pas une découverte pour les gens de mon âge qui ont connu la guerre. On éteignait toutes les lampes pour écouter radio Londres ou quand l’alerte sonnait. Les parents nous obligeaient d’éteindre la lumière et le poste radio à une seule chaîne, en sortant de la pièce, alors que mes petits enfants laissent tout allumé dans la maison.

Normal, ils sont les bons consommateurs de la société consumériste !

La clim, n’en parlons pas, les veilleuses non plus, c’était inconnu, par contre les maisons avaient des murs épais (la mienne en meulière), les persiennes étaient en bois ; tout cela isolait bien plus que les parpaings actuels ou les stores en plastique.
*Supposons que toutes ces sollicitations gouvernementales soient réalisées, le problème sera-t-il résolu ? Non, car ces économies n’ont rien à voir  avec les gestes du quotidien de la vie diurne et nocturne dont notre économie ne peut pas se défaire ! Quelle est la consommation des grands musées, de la chambre des députés et des ministères, de Rungis, du métro, des spectacles de la nuit…?

signé Georges Vallet

crédits photos : https://mediateur.radiofrance.com/infos/les-petits-gestes-peuvent-ils-sauver-la-planete/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4 / 5. Nombre de note : 90

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

9 commentaires

  • Robert Contrucci

    Pour info et/ou rappel pour… la rentrée de septembre ET… avant l’hiver : en toute sobriété, bien évidemment ! 😉 😉 😉

    N’hésitez pas à consulter les 3 sites web suivants :

    ① Dossier « Écowatt la météo de l’électricité » (« Votre météo de l’électricité ») : publié le mardi 17 mai 2022
    Source : site du Ministère de la transition écologique et de la Cohésion des territoires (Ministère de la Transition énergétique)

    URL : https://www.ecologie.gouv.fr/ecowatt-meteo-lelectricite

    ② Dossier « Ecowatt » (« Votre météo de l’électricité pour une consommation responsable »)
    Source : site de RTE (Gestionnaire du réseau français de transport de l’électricité, en partenariat avec l’ADEME)

    Ecowatt : dispositif citoyen du pilotage du système électrique
    URL : https://www.monecowatt.fr/

    ③ Dossier « Agir pour la transition écologique » (« Bien informé sur l’électricité avec l’appli Écowatt ») : publié le 5 mai 2022
    Source : site de l’ ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

    URL : https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/maison/economies-denergie/bien-informe-lelectricite-lappli-ecowatt

  • Pierre-Michel Vidal

    Ferghane Azihari 🌐
    @FerghaneA :
    « Il faut inlassablement répéter que l’humanité possède les connaissances pour se doter d’une énergie abondante et décarbonée. L’enjeu est le déploiement des bonnes technologies. Ceux qui font du rationnement l’horizon de notre espèce sont des charlatans ou des apprentis despotes ».

    • Le scientisme que vous glorifiez avec vigueur par tiers interposé est utilisé pour désigner l’approche selon laquelle les problèmes concernant l’humanité et le monde pourraient être réglés au mieux, si ce n’est parfaitement, suivant le paradigme de la méthode scientifique. Le scientisme considère que « l’esprit et les méthodes scientifiques doivent être étendues à tous les domaines de la vie intellectuelle et morale sans exception »

      Les faits le contredisent

      [Polémique] Instrumentalisation de l’écologie politique : L’arnaque …
      https://ecologuesenrages.home.blog › 2019/04/02 › pole…
      Un article à charge du Figaro (9 novembre 2018) fustige l’écologie politique et l’accuse d’être instrumentalisée contre l’économie de marché et le …

      « Lorsqu’une question soulève des opinions différentes, violemment contradictoires on peut s’assurer qu’elle appartient au domaine de la croyance et non à celui de la connaissance »Voltaire

      • J’ai du mal à comprendre votre commentaire qui, pour moi, ressemble à de… la masturbation intellectuelle !

        Comme je vous l’ai déjà demandé : ne pourriez-vous pas svp, écrire certains de vos articles ou commentaires en bande dessinée afin que je puisse en comprendre ou essayer de comprendre le contenu !

        Le summum de l’intellectualisation aussi, marre de lire certaines de vos réflexions poussées au summum (bis repetita) de la masturbation intellectuelle !

        Pourriez-vous svp vous exprimer en termes simples sans que l’on ait besoin de vous relire 2 fois et même plus (…), et encore si on arrive à cerner, même à minima, ce que vous voulez dire à défaut de vous comprendre !!!

        J’abandonne la lecture de vos articles et commentaires car je n’ai pas le niveau pour comprendre tout ce que vous racontez ou voulez démontrer scientifiquement ou non !!!

        En bref : nous sommes loin de la « sobriété à l’ordre du jour » dans l’expression de vos théories de démonstration ! 😉 ,-) 😉

      • Pierre-Michel Vidal

        Je ne glorifie rien du tout et certainement pas le scientisme. Je vous cite quelqu’un qui ne partage pas votre avis. Un peu de tolérance! Ce n’est pas ce qui vous caractérise ni ceux qui se réclament d’une écologie punitive. Votre citation de Voltaire est parfaitement adaptée à votre propre « logique »: celle de la croyance plus que celle de la réflexion contradictoire.

  • Aujourd’ hui c’ est jour de fêtes noires, lourdes de conséquences.
    La première est la fête du jour du dépassement de la terre à sa capacité de se régénérer. Sa précocité dans
    l’ année progresse tous les ans, essentiellement due à notre surconsommation de viande. Cette dernière entraîne la déforestation, effrénée des massifs forestiers, avec pour corollaire la diminution des pluies et la modification du climat, accentuée par les gaz à effet de serre. Un cercle vicieux lourd de conséquence, alors que notre éducation alimentaire et nos comportements face à l’ alimentation pourraient être facilement changés. Mais les lobbies, les grands groupes alimentaires, les syndicats agricoles et l’ industries chimique, veillent au grain pour que rien ne change.
    La deuxième fête se passe à l’ Elysée, qui aujourd’ hui reçoit le Prince d’ Arabie, afin de lui frotter le dos dans le sens des poils, pour qu’ il assure notre avenir énergétique le plus longtemps possible, sans que notre soif de pétrole s’ en trouve diminuée. A cette joyeuse rencontre, il aurait été préférable que l’ on se mette tous autour de la table et que l’ on réfléchisse à la manière efficace de modifier profondément notre comportement à
    l’ égard du pétrole, énergie facile, qui permet de ne pas remettre en cause durablement nos comportements.
    Là aussi le poids des lobbies pétroliers de tous poils ne ferra pas ombre au bon déroulement de la rencontre, mais empêchera de ce fait, tel un nuage menaçant, que la réflexion soit autre que celle qu’ ils défendent.

  • On n’entends plus les défenseurs du nucléaire qui nous serinaient  » C’ est ça ou la bougie » Nous risquons plus la bougie de leur part, que de la part de ceux qui depuis des années prônaient la sobriété énergétique. Qu’ en sera t’ il du nucléaire lorsque les fleuves et les rivières seront au minimum de leurs débits? Nos dirigeants ne mesurent pas encore que nous sommes en train de franchir un point de rupture de civilisation et ce ne sont pas des  » mesurettes » comme celles préconisées qui pourront être une réponse adaptée. Cela ne pourra être que par une révision complète de la façon d’ aborder les problèmes, notamment par une prise en compte globale, ( de la cause racine à la résolution finale), mais surtout par leur intégration dans l’ ensemble des rouages de la société.
    ( Impact direct et indirect sur l’ économie, le social, le culturel, le politique, etc, etc.) Rien n’ est plus désastreux pour la société que d’ apporter des réponses aux problèmes par le coup par coup, afin de parer au plus pressé, mais surtout répondre à des intérêts particuliers catégoriels. Ce que l’ on pratique depuis 50 ans, bien plus désastreux que la proportionnelle, car sans pratiquement pas de contrôle du législatif. Comment peut on accepter que le Président décide tout seul de la construction de centrales nucléaires sans regarder les conséquences que cela pourra avoir dans des dizaines d’ années.

    • Il me semble évident que l’on est gouverné par des court-termistes.

      Le but d’un homme politique, c’est de gagner la prochaine élection, pas de faire progresser la société sur le long terme, sinon on aurait déjà entamé sérieusement la transition énergétique…

      De même que le but d’un dirigeant de société cotée est de plaire aux analystes financiers pour favoriser le cours de la bourse à court terme et que les sociétés gérées par les actionnaires majoritaires le soient dans un but à long terme et patrimonial : c’est ce que j’ai retenu de l’un de mes cours en économie et finance internationale au… siècle dernier, mais toujours d’actualité ! 😉 😉 😉

  • Pour information et/ou rappel : à chacun de considérer la pertinence de l’information… 😉 😉 😉

    Un point de vue intéressant !

    Lire svp entre autres articles, l’article suivant qui peut laisser dubitatif… :

    « Quelles mesures d’exception Macron prend-il pour préparer les coupures de cet hiver ? » : par Éric Verhaeghe, publié le 26 juillet 2022
    Source : site web Le Courrier des Stratèges (Section « Agenda du Chaos »)
    Éditeur : Cosmico Courtage (F – 69100 Villeurbanne)

    URL : https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/26/quelles-mesures-dexception-macron-prend-il-pour-preparer-les-coupures-de-cet-hiver-par-eric-verhaeghe/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *